AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Dim 19 Mai - 16:47



Fait pas cette tête, c'est le hasard


Le réveil n’avait pas été trop dur pour moi. Il fallait dire aussi qu’on était en début d’après-midi mais pour ma défense, j’avais travaillé tard. Ma première nuit au club de strip c’était bien passé. J’avais eu du succès et les pourboires avaient été généreux. Faire fantasmer les mâles, ce n’était pas ce qui était le plus difficile. La nature avait été généreuse en me dotant de ce magnifique corps et je savais que les hommes appréciaient les corps comme le mien.
Pour me récompensé de ma première nuit, j’avais décidé d’aller faire un peu de shopping. J’avais filé sous la douche brulante comme le feu avant de m’habiller d’une robe moulante. J’avais décidé de mes lisser les cheveux et une fois que ce fût fait, je pris la direction du centre ville pour ma séance de lèche-vitrine. Je possédais une voiture mais je préférais y aller à pied. Après tout, gamine je faisais tout à pied et j’adorais marcher. Cela me permettait aussi de ne pas faire trop de sport même si j’adorais courir mais plutôt sous une forme animale. Ne me demandez pas pourquoi, c’est ainsi.

Il commençait à se faire tard et j’avais déjà dévalisé pas mal de boutiques mais je n’avais toujours pas trouvé mon bonheur. Je ne saurais vous dire ce que je cherchais exactement, je ne le savais pas moi-même. Ne cherchez pas, je suis une fille, c’est tout. En tout cas, je m’étais arrêtée dans un café histoire de boire un bon chocolat viennois avant de continuer mon shopping. La boisson glissait lentement dans ma gorge, laissant derrière elle une trainée brulante. J’aimais cette sensation. Mon père me disait que c’était parce que j’avais le don de pyrokinésie que j’aimais tant la chaleur. Peut-être était-ce vrai. Tout ce que je savais, c’était que le feu était comme moi, indomptable et qu’il pouvait changer de cap aussi vite que je changeais d’allégeance.
Une vingtaine de minutes après mon entrée dans le café, j’en ressortais, prête à continuer mon shopping. J’avais à peine parcouru quelques mètres que je percutais quelqu’un. De bonne humeur, j’étais prête à m’excuser auprès de la personne mais en levant les yeux sur elle, je m’aperçus qu’il s’agissait de ma cible préféré. « Ho mais qui vois-je ? Ne serait-ce pas ce cher Luke ? Mais oui, c’est bien lui. Je savais bien qu’au fond tu ne pouvais pas te passer de moi mais de là à me bousculer… » Je regardais Luke d’un œil amusé en attendant sa réplique qui risquait d’être cinglante.


Code © RubyMoon


Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


Guy in trouble

Guy in trouble

Masculin
Nombre de messages : 413
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Lun 20 Mai - 19:31

    La journée avait des plus ennuyantes, comme toujours. Si cela ne tenait qu'à lui, il ne vivrait que tôt dans la matinée et pendant la nuit. Car pendant la matinée, il avait les entraînements, avec Nora généralement, pendant lesquels il pouvait défouler sa hargne, sa colère durant la nuit, il pouvait devenir sombre, froid, aussi sans -âme qu'il l'était devenu à la mort de Lily. Le monde de la nuit était son ami, son confondu, celui qui l'accueillait sans le juger. Ceux qui vivaient la nuit, dans les lieux sinistres et glauques qu'il fréquentait ne le juger pas, puisqu'ils ne faisaient pas plus de belles choses que lui. Dans cet univers là, il pouvait frapper, baiser, hurler sans que cela ne dérange personne. Il n'y avait qu'à l'alcool et à la drogue qu'il ne touchait pas... Quoique l'alcool... Nora lui soufflait souvent dans les bronches quand il arrivait aux entraînements avec une haleine trop chargée à son goût. Il n'y pouvait rien, si le whisky l'aidait à se détendre. Il n'y avait que quand il trouvait le courage de se rendre à l'hôpital, ou quand il devait servir d'escorte à Ashley, qu'il faisait attention à ce qu'il faisait dans la nuit. Il refusait d'apparaître blessé ou saoûl devant monsieur et madame Wilson tout comme il ne le ferait pas pour Ash. Sa nouvelle amie ne lui ferait sans doute pas de remarque sur son apparence ou sur ce qu'il avait bien pu boire. Non, elle se contenterait de lui demander s'il voulait des pansements ou de l'aspirine. Mais Ashley avait déjà tant à se soucier qu'il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui. Parce qu'il avait peur que cela la détruise, la consume de l'intérieur avant de la réduire à néant. Il ne voulait pas la perdre.

    D'ailleurs, c'était pour elle qu'il était en ville, à cette heure-ci. Il aurait dû s'entraîner avec Renan à cet instant, dans le manoir mais Ash' lui avait demander d'aller chercher pour elle la commande de puériculture qu'elle avait prise pour Chelsey et son enfant à venir. Il traversait donc la rue piétonne pour retourner à sa voiture, les bras chargés de paquet pleins à rabords de vêtements pour nouveau-né. Son amie avait encore une fois fait très fort, ce bébé allait avoir une chambre débordante d'affaires. Il n'était plus si loin de son véhicule quand il percuta une personne. L'un de ses sacs alla voler au sol, projetant un ours en peluche phénoménale sur le goudron. Il pesta entre ses dents et son humeur à peu près joyeuse disparut de suite lorsqu'il avisa à qui il avait à faire :

    " Llewyn... Ne crois pas que te croiser soit un plaisir... Tu n'as pas quelqu'un à filer ou une passe quelconque à effectuer avec un client ? "

    Il se pencha pour ramasser la peluche, qu'il épousseta avec soin, la remettant dans son sac plastique. Il espérait que rien de la commande d'Ashley ne se soit abîmer dans la chute. Il s'en voudrait énormément si le bébé de Chelsey n'avait pas le nécessaire pour sa naissance propre et neuf. Il le méritait, il n'avait encore subit aucune crasse de ce monde et il espérait que cet enfant n'en connaîtrait jamais.



« La peur mène à la colère,
la colère mène à la haine,
la haine mène à la souffrance. »
de George Lucas
Dialogue du film américain Star Wars, épisode 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Mar 21 Mai - 15:23



Fait pas cette tête, c'est le hasard


Voir Luke n’était pas dans mes objectifs de la journée même s’il était indéniable que le jeune homme m’amusait et que de le voir sombrer m’extasiait. En tout cas, notre rencontre était purement fortuite mais cela ne m’empêchait pas de le titiller comme je savais si bien le faire. Je m’attendais à une réponse cinglante de sa part mais elle n’était pas aussi venimeuse que ce à quoi je m’étais attendu de sa part. Je fis une moue faussement vexée quand il me dit que me croiser n’était pas un plaisir et sa réplique suivante me fit rire intérieurement.
« Ho, moi qui espérait être indispensable à ta vie, je suis vexée. Vraiment. » Je continuais de faire semblant d’être réellement blessée par ses propos avant de secouer la tête en levant les yeux au ciel. « En tout cas pour te répondre, je ne voudrais pas que tu sois jaloux de me voir tourner autour d’un autre que toi. Même s’il est vrai que ce soir, d’autres que toi auront la chance de voir mon corps presque nu. » Je lui fis un clin d’œil avant de jeter un coup d’œil aux sacs qu’il portait.

Je savais, pour continuer de mener mon enquête sur lui, même si actuellement, mes patronnes n’avaient pas trop de nouvelles de ma part, qu’il n’allait pas être père. Néanmoins, les affaires de puériculture qu’il avait en sa possession m’intriguaient. En tout cas, s’il y avait bien une chose que je devais lui reconnaitre, c’était qu’il avait assez bon goût. Du moins, si on aime tout ce qui est mielleux. « Tu ne m’avais pas dit que tu allais être papa ? Ho mais c’est vrai, ta chère petite Lily n’est plus là pour te donner un enfant et tu n’as personne d’autre. Où donc avais-je la tête ? » Oups, quelle idiote je faisais à lui rappeler la mort de sa chère et tendre. En fait non, j’aimais juste appuyer là où ça faisait mal et avec Luke, je connaissais deux points douloureux.
Sans être empathe, je savais que la colère devait surement monter en lui. La mort de Lily m’avait fait ni chaud ni froid, même si cela m’avait permis d’avoir un amant fougueux et exceptionnel. A contrario, je savais que cette tragique disparition avait fait beaucoup de mal à Luke. C’était logique vu qu’il l’aimait. Pour ma part, l’amour n’était pas dans mes priorités et je doutais qu’il le soit un jour. Tout ce qui comptait pour moi, c’était de m’élever dans le royaume Wiccan et j’étais prête à tout pour le faire.


Code © RubyMoon

Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


Guy in trouble

Guy in trouble

Masculin
Nombre de messages : 413
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Ven 24 Mai - 11:14

    Il avait presque mis la main sur tout ce qui était tombé de son sac. Il ne lui restait plus que le petit nounours, un étrange croisement entre un chat et un écureuil, à moins que ce ne soit un lapin ?, qui avait glissé vers le bord du trottoir. Mais bien évidement, la foule qui se pressait sur les trottoirs semblait se moquer royalement du petit jouet qu'il devait récupérer. Impossible de l'atteindre sans se faire marcher sur la main voir même piétiner. Grommelant, ne pas provoquer d'esclandre avant d'aller voir Ashley surtout, il resta un instant assit sur les talons, à regard de manière réprobatrice le moindre pied qui s'approchait trop près de la peluche. Les humains étaient si égoïstes qu'ils ne faisaient jamais attention à ce qui était autour d'eux. Jamais. Ce qui finit par le décider à utiliser son pouvoir d'aérokinésie pour rapatrier en sécurité la bestiole non identifié. Un léger souffle d'air, mais assez puissant pour faire se gonfler jupes, manteaux et autres se propagea devant lui, faisant pousser des cris à la limite de l'hystérie. L'air était glacial mais il s'en moquait. Que les humains ne soient pas à leur aise, il s'en foutait. Il regardait avec attention la peluche se mettre à glisser et à roule lentement pour enfin parvenir dans sa main puis se releva. Le vent retomba aussi soudainement qu'il était venu. Il épousseta avec des gestes délicats le jouet et le reposa dans le sac. Enfin, il dédaigna répondre à la sorcière :

    "Ton corps ne m'intéresse que pour la baise, si la traînée que tu es le montre à quelqu'un d'autre, je m'en moques. "

    Il avait dit cela d'un ton neutre, indifférent. Après tout, ce n'était que la vérité. Llewyn n'était qu'un trou dans lequel il pouvait se décharger quand la pression se faisait trop grande, rien d'autres. Il ne pouvait plus aimer, juste baiser. La suite des propos de la jeune femme le fit sortir de ses gongs. Ni une, ni deux, il attrapa la jeune femme par la gorge, serrant sans douceur et la plaqua contre un mur non loin et siffla :

    "Je t'interdis de prononcer le nom de Lily avec ta sale bouche de petite pute, tu m'entends ?!? "

    Il la relâcha ensuite car ils étaient en pleine rue et son poste de garde du corps du prochain maire ne lui permettait pas de faire des vagues. Il aurait pu l'étrangler de ses mains au beau milieu de la foule mais Nora avait eu le mérite de lui apprendre la discrétion. Un Assashi agissait sans laisser de trace, net et efficace dans l'ombre. Les corps visibles et les meurtres avec témoins n'étaient là que pour servir d'avertissement. Llewyn ne méritait certainement pas un tel honneur !



HJ Hey, je suis un peu cru là , j'espère que ça te gêne pas ! Sinon, Lily n'est pas morte, juste dans le coma... Pour l'instant.



« La peur mène à la colère,
la colère mène à la haine,
la haine mène à la souffrance. »
de George Lucas
Dialogue du film américain Star Wars, épisode 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Mar 28 Mai - 16:39



Fait pas cette tête, c'est le hasard


Utiliser Luke pour réaliser mon rêve de m’élever dans la société du royaume ne me dérangeait absolument pas. Bien au contraire en fait et puis en y repensant bien, Luke n’était qu’un pion dans mon jeu, tout comme l’était sa mère. C’était pour cette raison que le rencontré fortuitement me ravissait. C’était aussi un bon moyen pour moi de le pousser un peu plus à bout et d’en savoir un peu plus sur sa déchéance.
Je le provoquais et comme il n’était qu’un homme qui laissait ses hormones répondre à sa place, il mordait à l’hameçon. Ce qu’il me répondait me fit sourire sarcastiquement. « Au moins il t’intéresse pour quelque chose, c’est bon à savoir et de toute façon, que tu te fiches que je montre mon corps ou non, je m’en contrefous royalement. » C’était la vérité. Luke n’était rien pour moi. Il n’était qu’une cible, qu’une mission.
N’empêche que la mission avait d’agréable coté, comme le fait de me taper le beau jeune homme de temps à autre. Ce n’était pas parce qu’il n’y avait pas de place pour l’amour dans ma vie, qu’il n’y en avait pas pour le sexe pur. Et de ce coté là, je n’avais pas à me plaindre et puis, si ce n’était pas avec Luke, je savais que je n’aurais pas trop de mal à trouver des mecs avec qui passer la nuit, même si je doutais d’en trouver un qui soit aussi fougueux.

Je me retrouvais plaquée contre un mur par un Luke vraiment furieux. Cela aurait surement apeuré plus d’une personne mais pas moi. J’avais provoqué cette réaction en lui parlant de sa chère petite Lily. Le voir en colère était tellement jouissif et sa menace voilé ne me faisait pas peur, grâce à sa chère maman, je pouvais me défendre. Alors qu’il m’avait relâché, je massais légèrement mon cou endolori par sa prise avant de m’approche de son oreille. « Sinon quoi Delmont ? Tu me tuerais de tes propres mains c’est ça ? »Je me reculais afin de le regarder froidement dans les yeux. « J’en doute très cher parce qu’en me tuant, tu pourrais le regretter un jour. »
Ho bien sur, je me doutais que lui ne voyait pas en quoi ma mort pourrait être regrettable pour lui mais je savais que ça serait surement le cas. Pour le moment, j’étais la seule ici à disposer d’information sur sa mère et sur l’histoire de son abandon. Ce que bien évidemment, je m’étais gardé et que je me gardais de lui dire.


Code © RubyMoon





HJ : Il en faut plus pour me choquer ne t'en fait pas et il me semblait avoir lu quelque part qu'elle était morte, désolée
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


Guy in trouble

Guy in trouble

Masculin
Nombre de messages : 413
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Mer 5 Juin - 15:23

    Il pouvait encore sentir la chaleur de la peau de Llewyn sous ses doigts, la pulsation du sang battant dans les veines ... Il aurait juste suffit qu'il sert un peu, juste un peu plus et cette sensation aurait disparu. Mais se faire voir en plein jour sous les yeux de la foule n'était pas digne de son nouveau clan. Pourtant le fait que des êtres comme la sorcière qu'il avait sous les yeux puissent encore respirer, marcher, parler alors que Lily était coincée sur un lit, immobile, muette et pale. Ça le mettait hors de lui. Une fois que les humains seraient réduit à néant, il faudrait qu'il touche deux mots à Matthew pour purger les rangs surnaturels. Sans un mot, il agrippa le bras de Llewyn d' une poigne de fer et la traina entre deux immeubles. Il l'écarta de lui d' un geste brutal, l'envoyant quelques mètres plus loin. Soigneusement, il posa sa charge dans un coin ou rien ne pourrait arriver puis se tourna de nouveau vers la jeune femme, le visage fermé, un simple sourire sarcastique sur les lèvres :

    " Oh Llewyn ! N'essaie pas de me mettre en colère, tu pourrais y perdre plus que tu ne le pense ! "

    Il se rapprocha d' elle, jusqu'à être assez prêt pour qu'elle puisse sentir son souffle sur sa joue. Il poursuivit :

    " Il n'y a certainement aucune information au monde que tu puisse me donner qui vaille la peine que je te laisse en vie... "

    Il l'attrapa de nouveau par la gorge, puisant dans sa rage la force de la soulever à quelques centimètres du sol. Il aurait pu la tuer sans doute mais elle pouvait encore lui servir. Il la relâcha sans rien dire, la laissant tomber au sol. Machinalement, il regarda l'heure à la montre de luxe qui ornait son poignet. Un cadeau de Matthew, du moins payer par la paie grasse qu'il lui versait. Mais au niveau communication, ça passait mieux un homme politique qui faisait des cadeaux de luxe à ses employés. Il lui restait encore du temps avant de retourner au travail. Il contempla de nouveau le corps de Llewyn en contre-bas du sien et siffla en se penchant vers elle :

    " Tu devrais être satisfaite, ta facilité à ouvrir les cuisses vient de prolonger ton espérance de vie de quelque temps... "'

    Il se retrouva au dessus d' elle et sans façon lui arracha son haut, commençant à caresser sans plaisir sa poitrine finement ourlée par de la lingerie sans doute hors de prix.


HJ Désolé du retard, vraiment ! Et pas grave pour Lily... Bon,s 'il en faut plus pour te choquer... Allons - y !



« La peur mène à la colère,
la colère mène à la haine,
la haine mène à la souffrance. »
de George Lucas
Dialogue du film américain Star Wars, épisode 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   Jeu 6 Juin - 10:53



Fait pas cette tête, c'est le hasard


En provoquant Luke, je connaissais les risques que je prenais. En assistant à sa déchéance, je l’avais vu devenir plus sombre et dangereux et je savais qu’il aurait pus me tuer s’il l’avait voulu mais je savais aussi que ce n’était pas dans son intérêt. Non pas à cause du monde qui pouvait le voir m’ôter la vie mais parce que ce n’était pas raisonnable s’il voulait en apprendre plus sur sa maman un jour.
Je n’avais pas le temps de me remettre de sa violence qu’il m’empoigna et m’entraina entre 2 immeubles. J’aurais pus me libérer de son étreinte en utilisant le feu ou en me métamorphosant en petit animal mais je ne le fis pas, cependant quand il m’envoya valdinguer quelques mètres plus loin, je me transformais rapidement en un moineau pour atterrir en douceur avant de reprendre ma forme humanoïde.
Quand Luke se tourna de nouveau vers moi, je ne pouvais déchiffrer aucune émotion mais je savais qu’il n’allait pas en rester là. Je l’écoutais me dire que je pouvais perdre plus que je ne le pensais si je le mettais en colère. Je ne lui répondis pas de suite, le regardant s’approcher de moi. Il ne reprit la parole que lorsqu’il était très près de moi. Je l’écoutais affirmer qu’aucune information au monde ne valait la peine qu’il me laisse en vie.
J’aurais surement dû être pétrifiée par son air menaçant mais à la place, je me mis à éclater de rire. Luke me faisait rire et je ne me cachais pas de le lui montrer. « Je n’en serais pas si sur à ta place mon cher. » De nouveau j’approchais mon visage de son oreille. « Tu ne t’es jamais demandé pourquoi je suis si souvent sur ta route ? Pourquoi je ne t’ai jamais lâché les baskets ? » Je me reculais, un sourire mauvais sur les lèvres.

De nouveau, il m’agrippa par la gorge et me souleva. Je sentais la douleur de sa prise et mes mains autour de son poignet ne servait qu’à soulager un tant soit peu la douleur que je ressentais. Quand il me relâcha, je gardais ma main sur ma gorge tout en toussant à cause de l’air qui emplissait de nouveau mes poumons. J’aurais pus être effrayée à ce moment-là mais même pas au contraire, je me mis de nouveau à lâcher un petit rire lorsqu’il annonça que ma propension à ouvrir mes cuisses pour lui à volonté venait de prolonger mon espérance de vie.
Juste après, il arracha mon haut avant de commencer à caresser ma poitrine. Malgré tout, même s’il n’y avait pas d’amour entre nous, je sentais ma poitrine se gonfler sous ses caresses. « Avoue que ce n’est pas parce que j’ouvre les cuisses que tu me gardes en vie mais parce que tu aimes coucher avec moi. » Je ne le touchais pas, je ne bougeais pas, je me contentais d’attendre avant d’éventuellement le planter là, non satisfait de ses envies bestiales.


Code © RubyMoon





HJ : Mon frère est rugbyman, donc rien ne peut me choquer, surtout pas après les délires que j'ai eu avec certains de ses potes
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fait pas cette tête, c'est le hasard {Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) SCARLETT JOHANSSON + nous n'étions pas fait pour cette vie
» " Qui est là, dans cette nuit d'ébène où seul le clapotis se fait entendre ? " [ PV Etoile de Zéphyr ]
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Place Henri Matisse :: Rue piétonne-