AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un mannequin peut en cacher un autre ! [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


Fais de ta vie un rêve
▬ Et du rêve une réalité...

☆ Fais de ta vie un rêve ▬ Et du rêve une réalité...

Féminin
Nombre de messages : 99
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Vaincre son agoraphobie
- Découvrir son statut de Créateur
- Faire un RP avec Apollon as Derek Vasseur

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur non éveillé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Un mannequin peut en cacher un autre ! [ LIBRE ]   Mer 28 Nov - 19:08

    Après sa mésaventure à Laurent Bonnevay, Brianna avait refusée toute sortie pendant au moins deux semaines complètes. Elle avait eut beaucoup de mal à se remettre de sa crise de panique qui avait été suivit d'une violente crise de tétanie. Presque trois jours pendant lesquels elle n'avait fait que dormir, se nourrir de cookies et de lait et à écrire un roman sur son vampire puis son lycéen écrivain . Son éditeur avait pris peur quand la veille, elle lui avait annoncée qu'elle avait écrit deux nouveaux romans et il lui avait ordonnée de prendre un congé d'au moins trois jours. Parce qu'elle aimait que l'homme dont elle était amoureuse soit inquiète pour elle, elle avait cédée sans beaucoup de difficulté. Pour être sûr qu'elle tienne sa promesse, il était même venu la chercher pour la sortir un peu. Bien sûr, depuis le temps, il savait que ce n'était pas chose facile que de sortir Brianna Kenzie de son trou mais il avait acquis suffisamment de patience et de ruse pour arriver à la convaincre de partir faire une virée en ville. Il faut dire qu'après deux DVDs à l'eau de rose, une séance de cuisine de moelleux au chocolat puis une partie de jeu de société, la jeune femme avait céder avec des étoiles dans les yeux. La sentant réticente sur le seuil de son appartement, il lui avait gentiment saisit les mains et elle s'était sentie envahi par une bouffé de bien-être et de tendresse telle qu'elle avait suivi son éditeur dans les escaliers puis dans la voiture sans se poser de question. Ils avaient juste fait le tour du quartier dans le véhicule au départ puis il lui avait proposé qu'il fasse un arrêt à la radio de la ville. Il y avait un jeune écrivain qui aller y faire une interview en directe et son éditeur avait argué qu'il pourrait être intéressant pour elle d'y prêter une oreille.

    Elle aurait bien répondue qu'ils leur suffisaient d'allumer le poste radio de la voiture pour qu'elle y prête une oreille mais il avait eut un regard tellement plein d'espoir... Elle avait juste hochée la tête positivement, une boule dans le ventre à l'idée de se retrouver dans le bâtiment plein de gens. Mais son éditeur était déjà partit vers le bâtiment et il lui fallut bien sortir sous peine de se retrouver enfermer dans l'automobile. Elle avait donc ouvert la portière et suivit l'homme, collant à ses pas, subitement muette. Elle qui était si volubile dans le petit habitacle si sécurisant de la voiture, elle n'arrivait même plus à desserrer les lèvres. Lorsqu'ils franchirent la grande portée vitrée du bâtiment, elle crut s'évanouir en voyant l'endroit pleins de monde. Quasi tétanisée, elle attrapa un des pans du manteau de son éditeur, le tenant entre ses doigts pour ne pas le perdre. Il était son seul repère dans la panique qui l'envahissait. Ils finirent dans une petite salle, moins peuplée, qui comportait des VIPs comme eux. Etre un écrivain, même de romans à l'eau de rose, avait ses avantages... Avec ses quelques personnes, une petite dizaine, elle n'était pas des plus à l'aise mais se sentait bien mieux. Elle se risqua même à lâcher son éditeur et à s'installer seule sur une chaise. Elle était en train de regarder autour d'elle avec curiosité, elle n'était encore jamais entrée dans les locaux d'une radio et se demandait s'il y avait dans ses lieux de quoi inspirer un nouveau roman, quand elle aperçut dans un des coins de la salle une silhouette qui lui semblait familière.

    Un sourire rayonnant sur le visage, elle se leva, sous le regard perplexe de son éditeur, et traversa la salle en quelques pas pour être au niveau de cet homme blond , fin et très élégant qui se tenait dos à elle. Joyeuse d'avoir un nouvel appui, Benjamin était un amour de voisin et un amour d'homme dans la vie, elle lança :

    ' Benjamin, je ne pensais pas que tu serais ici ! '

    Elle sentit qu'elle avait commis un impair en voyant les regards interloqués des personnes qui les entouraient et lentement ses joues prirent une jolie teinte coquelicot. Son estomac se tordait d'appréhension et la panique, veille amie, infusait lentement dans ses veines.



Proverbes communs du XIVe siècle. ϟ "Mieux vaut vivre son rêve que rêver sa vie." « You may say I'm a dreamer, But I'm not the only one, I hope some day you'll join us...»


Quand c'est Brianna à qui vous avez à faire , c'est écrit en bleu et quand c'est Anna, c'est écrit en marron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un mannequin peut en cacher un autre ! [ LIBRE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Boulevard of broken dreams :: Europe 2-