AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Sam 10 Nov - 21:45


Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Elle avait encore eu droit aux remontrances de la part du conseil des Anciennes. Danaka était revenue de l'île morose et la Première Guerrière avait dû ruser pour savoir pourquoi elle était d'humer aussi sombre. Elle savait qu'elle n'aurait pas dû le faire mais elle avait fini par fouiller dans les affaires de sa Reine et avait fini par tomber sur une missive lui étant adresser. On lui reprochait son manque de respecter envers ses devoirs et son laisser-aller. Il était vrai qu'elle n'avait pas assister à un entraînement depuis des lustres. Pourtant, ce n'était pas pour autant qu'elle négligeait sa forme physique. Elle mettait un point d'honneur à s'entraîner seule ou avec sa Reine chaque jour. Depuis peu, il y avait aussi Kalia et Ian qu'elle formait. Bientôt, Aelys aussi. Yuko n'avait rien dit, elle avait remis la lettre à sa place et n'en avait pas parler à sa Reine mais le morceau de papiers avait réveillé en elle une veille blessure. Cette veille cicatrice dû au fait que son clan continuait à la traiter comme une paria... C'était dur pour elle, car les Amazones étaient à présent sa seule famille et être rejeter par les siens étaient toujours quelques choses de douleur. Mais pour ne pas tracasser sa Reine, elle faisait comme si de rien n'était. Pourtant, comme elle ne supportait pas de mentir à son aimée, elle avait trouvée un prétexte pour fuir et respirer un peu.

Elle avait prétendue devoir se rendre chez le disquaire de la ville, pour parler de la promotion de son prochain album. C'était la vérité mais elle et le disquaire n'avaient pas prévu de date précise. Aussi, le gérant avait été surpris de la voir arriver. Cette personne s'attendait sans doute à quelque chose de plus cérémonieux que de voir débarquer dans son magasin la chanteuse, en simple jean, pull et manteau avec une grosse paire de bottes fourrées. Mais Yuko se moquait du cérémonial, bien sûr, elle aimait mettre en valeur sa féminité et elle était fière de son corps et de ses charmes. Mais il y avait des moments où elle avait juste envie d'être dans des vêtements confortables. Comme aujourd'hui. Etant venue sans réelle préparation, le rendez-vous avec le gérant fut très court mais ils arrivèrent à convenir d'un arrangement. Les albums de Yuko seraient mis en tête de gondole à l'entrée du magasin, avec un affichage spécial. Pour l'instant, il n'y avait pas de nouvelle séance de dédicace prévue, même si la dernière avait été un franc succès. Pour les deux parties, l'accord était arrangeant puisqu'elle était à présent une valeur sûre et qu'elle serait sûr d'être la première artiste que les clients entrant dans le magasin verraient. Elle aurait pu laisser cette tâche à sa maison de production mais elle aimait savoir ce que l'on faisait de son travail.

L'entretien finit, elle était restée dans le magasin, déambulant dans les réunions pour se chercher des nouveautés. Elle était chanteuse parce qu'elle aimait la musique avant tout, pas seulement pour l'argent. Pourtant, elle aimait des choses assez différente de ce qu'elle - même chantait, comme ACDC entre autre. Et puis avec son bonnet enfoncé sur le crâne, ses cheveux noués sur la nuque et sa tenue du jour, il y avait peu de chance pour que des fans hystériques lui saute dessus. Elle déambulait entre les rayons quand elle aperçut de dos une silhouette qui lui semblait familière. Tisiphone ? Elle plissa des yeux et aperçut une aura rouge, un peu foncé, confirmant bien qu'il s'agissait là d'une Olympienne. Pourtant, la chevelure lui semblait plus claire... Sa relation avec la déesse de la vengeance était des plus étranges mais on pouvait dire, dans une certaine mesure, qu'elles étaient amies. Aussi, elle s'approcha de la silhouette et posa une main sur l'épaule de la jeune femme et la héla :

' Tisiphone ? '
code by stitch






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Ven 16 Nov - 19:55

Encore une journée bien remplie pour moi. Une journée dont je suis encore fière depuis que je suis arrivée sur Terre. C’était il y a de cela des milliers d’années. Avec tout ce temps, j’ai eu le plaisir de parcourir la Terre dans touts ces recoins. J’ai découvert des endroits magnifiques que les créateurs ont crées, mais que la main de l’homme est en train de réduire à néant à cause des nouvelles technologies modernes. Dans ces moments là, je haïssais les Humains, ce sont des monstres qui détruisent tout sur leur passage. Pourtant, la Nature leur a fait payer par le passé, leurs actes irréfléchis. Bizarrement, ils n’ont pas l’air d’apprendre de leurs erreurs et continuent de plus belle. Mais bon, il arrivera bien un jour où les humains paieront vraiment cher le prix de ce qu’ils ont engendrés.

Mais ce n’est pas le moment de parler de ça, je viens de finir mes cours. Je suis enseignante depuis toujours et j’enseigne aux jeunes les valeurs fondamentales de la vie. Et j’ai remarquée tout au long de ma carrière, qu’il y a différents types d’élèves. Les bons élèves, ceux qui bossent comme des tarés pour réussir ce qu’ils entreprennent. Ceux là, je les adore, car ils sont curieux, passionnés et adorent apprendre. Hélas, ils sont peux nombreux. Ensuite, il y a les élèves moyens. Ce sont des élèves corrects, qui font ce qu’on leur demande sans plus, et qui arrivent tout juste pour ce qu’ils veulent. Ceux-là représentent la majorité de mes classes. Je n’ai rien à lui dire, car ils sont calmes et font ce qu’ils peuvent pour réussir. Je suis sur qu’en mettant un peu d’eux-mêmes, ils y arriveront mieux, mais bon. Enfin, il y a les mauvais élèves et eux, ce sont les pires. De vrais cancres, incapables de réciter une leçon par cœur. En plus, ils apprennent rien, et le pire, ils ne veulent pas apprendre, car je suis sur qu’en travaillant ne serait-ce qu’un peu. Ils y arriveront bien mieux. Mais non, ils ont décidés de ne rien foutre et passent leur temps à me faire chier. Qu’est ce que j’en aie collé des élèves comme cela. Je ne les compte plus. Mais heureusement, ce type d’élève est minoritaire dans une classe, car ils sont quand même bruyants et tu as l’impression de ne voir qu’eux dans la salle.

Enfin bref, arrêtons de parler de boulot. Je viens de sortir de l’établissement et l’heure n’est plus au travail, mais à la détente. Et avant de rejoindre la maison que je partage avec mon frère adoré dont je suis follement amoureuse, je décide de me rendre chez un disquaire acheté un CD. En effet, mon groupe de rock préféré, Nightwish a sorti un album et je souhaite l’achèter. Ce groupe en sort un tout les deux, trois ans et c’est un événement pour moi. J’adore leur musique, leur chansons, c’est vraiment un groupe super. J’aimerais tant les voir en concert, mais ils ne passent par dans ce pays. C’est dommage, puis qui voudrait aller avec moi, Eric n’aime pas ce groupe et je ne connais personne dans mes amis qui voudraient bien m’accompagner.

Bref, j’arrive devant la boutique et y entre. Il y avait du monde, mais pas de là à se bousculer. De toute façon, moi je sais où je vais, dans le rayon Rock gothic métal. Ce n’eut pas besoin de chercher longtemps l’album des Nightwish, il est juste sous mon nez. Je saisis des mains et m’apprête à aller vers la caisse pour payer mon achat, quand je suis interpellée par une voix féminine. Le problème c’est que ce n’est pas mon prénom qu’elle prononce, et pourtant elle s’avance vers moi :

- Euh, vous devez vous tromper, mademoiselle. Je m’appelle Kristen Cooper.

Puis, soudain, je découvre son aura magique. Il est de couleur verte, signe des amazones. Je compris alors qu’elle a du me confondre avec une autre déesse, car les êtres magiques peuvent voir l’aura des autres, peu importe la race :

- Enfin disons que je m’appelle Gaia. Tu as du me confondre avec ton amie déesse. Tu es une amazone, c’es ça ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Dim 25 Nov - 9:52


Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Elle comprit son erreur lorsque la jeune femme devant elle se retourna. Ce n'était pas Tisiphone. Elle n'avait pas la même pâleur de peau que la déesse de la vengeance ni même les yeux bleus clairs et lumineux de l'Olympienne que Yuko connaissait. Qui plus est, maintenant qu'elle était proche, la jeune femme face à elle était plus petite de quelques centimètres et sa chevelure était bien une à deux teintes plus claires que Tisiphone. Confuse de son erreur, Yuko ne put s'empêcher de rougir, bizarrement impressionnée par l'inconnue face à elle. Flûte à la fin, elle était une Amazone et elle avait bêtement confondue son amie avec une inconnue ! Et puis.... Le regard brun chaleureux et lumineux de la jeune femme aurait dû la mettre à l'aise mais elle était impressionner par la déesse face à elle. Sans doute que cette fois - ci sa nature d'Amazone réagissait au mieux. Son clan avait été créer par deux déesses alors elles gardaient une certaine révérence pour les olympiennes. Elles leur vouaient même un vrai culte.

Cependant, la déesse face à elle, son aura rouge ne trompait personne, se comporta le plus normalement du monde, souriante et se présenta civilement. L'Amazone cligna des yeux et répondit avec un petit sourire contrit :

' Oh, veuillez m'excuser, je vous ai confondue avec quelqu'un d'autre ! Je suis Yuko Kagurazaka, enchantée ! '

Mais la déesse enchaîna très vite, en se présentant sous son identité magique, soulageant quelque peu Yuko. Mais le nom de l'Olympienne la fit tiquer.

'Ga.... Gaia ? '

Elle cligna des yeux. Elle n'était pas une experte dans le monde magique mais la mythologie grecque, elle connaissait. Les Anciennes prenaient à cœur de l'enseigner aux nouvelles venues et elle n'ignorait pas que Gaia était considéré comme la déesse mère, la mère de tout les dieux. Un frisson parcourut son échine et à la demande de l'Olympienne sur sa race, elle ne put qu'hocher la tête positivement. Elle qui était si fière en tant habituelle, si vive et si prompte à réagir, elle était tout intimidée. Elle se sentait intimidée comme une enfant de cinq ans.
code by stitch






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Lun 3 Déc - 21:24


Berce moi, ô mère si tendre
Yuko et Kristen




Apparemment la jeune fille devant moi se montre confuse, quand elle remarque son erreur. Elle réalise que je ne suis pas son amie, mais une parfaite inconnue qu’elle a confondue avec son amie. Bah ça arrive à tout le monde de se tromper de personne. Moi-même, combien de fois, j’ai confondue mon meilleur ami avec un autre. Pourtant Eric est tout sauf commun. Il fait deux mètres de haut, super bien musclés, de beaux cheveux châtains et de magnifiques yeux bleus. Ah ses yeux bleus, c’est ce qui m’a fait craquer la première fois que je l’ai vu. Ils sont tellement envoutants, je n’ai pas pu déloger mes yeux de son regard pendant un moment, la première fois que je l’ai vu. Il a du me prendre pour une folle. D’ailleurs, il m’arrive encore de le regarder de cette façon, mais dans mes yeux se cachent de l’amour pour lui. Je l’aime à en mourir, c’est simple, je donnerais ma vie pour lui.

Je pourrais abandonner mes missions pour lui, surtout s’il est en danger de mort. Sa vie, sa survie sont bien plus importantes que tout sur cette Terre. Il est toute ma vie, il est la personne que j’aime le plus au monde. Il m’a aidé à me reconstruire, à me faire une place dans ce monde. Il m’a aidé à me cacher de mon frère, Zeus, qui veut à tout prix me tuer depuis des millénaires, car je connais la vérité sur nos origines. Je sais que ce sont les Créateurs qui ont tout crées et non les Dieux, comme mon frère le dit au monde entier.
Je me suis opposée à lui, mais j’étais toute seule face à lui, et j’ai préférée fuir sur Terre. J’ai parcourue le monde, jusqu’à m’établir à Attia, où j’ai rencontrée Eric. Bref, tout ça pour dire que je ne peux pas blâmer cette jeune fille qui me semble être une amazone, à en juger par son aura verte. Je souris, lui faisant comprendre que ce n’était rien de grave. Puis, elle finit par se présenter sous le nom de Yuko Kagurazaka. Un prénom et nom bien japonais :

- Je suis également enchanté de te connaitre Yuko. J’ai parcourue l’Asie, il y a longtemps et j’ai adorée le Japon. C’est un pays riche et envoutant.

Je me suis ensuite présentée, sous mon vrai nom, car je sais que face à une autre créature magique, je ne risque rien de mauvais. Enfin, je crois du moins. Soudain, Yuko se montre encore plus confuse, elle hoche la tête, mais j’ai l’impression qu’elle avait l’air intimidée. Puis, je réagis que les Amazones vénèrent les Dieux, et comme je suis perçue comme la déesse mère. Je suis une déesse importante dans le panthéon divin et donc je suis vénérée par les autres. Honnêtement, ça ne me plait pas, car je ne mérite pas toute cette vénération.

- Oui, je suis Gaia, mais tu sais, tu n’as pas besoin de rester aussi bouche bé. Je suis comme toi, je vis sur Terre, depuis des millénaires. En tout cas, je suis ravie de faire ta connaissance, Yuko. Tu veux qu’on discute, qu’on fasse connaissance ?









code by © Emma



Revenir en haut Aller en bas

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Mer 5 Déc - 20:34


Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Elle cligna des yeux, toujours sous le choc. Certes, elle avait prit l'habitude de côtoyer les Olympiens depuis quelques temps mais... Se retrouver face à face avec une jeune femme qui prétendait être la première déesse du monde. La mère Nature, la mère de tout. Mère de Zeus, créatrice du monde même. Au fond, elle avait un peu la sensation d'être devant une sorte de mère ou de grand-mère. Car sans l'existence de Gaia, si la mythologie humaine disait vrai, les Amazones n'auraient jamais vu le jour. Et elle ne serait peut-être pas sur cette Terre... Avec des si... D'ailleurs, il fallait que la jeune femme face à elle dise la vérité. Elle pouvait sans aucun problème discerner son aura rouge mais le don de vision des auras ne permettait pas hélas de mettre un nom sur la personne que vous aviez face à vous. C'était parfois bien dommage.

Elle aurait bien pu cogner Zeus la dernière fois qu'elle ne l'aurait pas su. Quoique si, elle aurait sans doute fini griller ou avec elle ne savait quelle malédiction sur le coin de la figure depuis un moment. C'est du moins ce qu'elle supposait. Peut-être que Zeus serait plus retords ? Elle n'avait pas vraiment envie de le savoir. Se rendant compte qu'elle devait ressembler à une sorte de poisson hors de l'eau, elle finit par fermer la bouche. Elle s'éclaircit la gorge à la réponse de la jeune femme et lui adressa un sourire confus. C'était facile pour elle, elle avait sans doute vu défiler des milliers et des milliards d'humains au cours de sa vie. Ne connaissait-elle pas les secrets de la naissance de l'humanité après tout ? Elle s’efforça de lui répondre le plus naturellement possible :

' Summimasen.. C'est que.... Ce n'est pas courant... Plus que les autres, vous êtes... Un mythe. '

Elle eut de nouveau un pauvre sourire, un peu intimidée encore. Elle se sentait vraiment de plus en plus comme une petite fille. Une petite fille qui venait de se retrouver devant sa mère. C'était une sensation étrange. Elle qui n'avait jamais connu sa mère. Nerveuse, elle porta les mains à son crâne et attacha ses cheveux en catogan. Elle répondit :

'Je... '

Elle hésita un instant, regardant sa montre. Normalement, elle aurait dû courir chez son agent pour peaufiner quelques détails sur son album et sa sortie. Mais parler à la mère des Dieux, ce n'était pas une occasion qui se présenter à vous deux fois. Elle redressa la tête et regarda l'Olympienne et répondit avec un sourire joyeux :

'Bien sûr ! Tu as encore des courses à faire ? '

Son agent allait râler, elle la laissait tomber en plein rush mais tant pis ! Malheureusement, elle ne pourrait pas lui expliquer les véritables raisons de son lapin mais... C'était une chose qui n'était pas donner à tout le monde que de rencontrer Gaia ! Yuko sentait qu'elle était en train de toucher du bout des doigts quelque chose de grand, de puissance, qui allait bouleverser sa vie. Son ange gardien, Aelys, ne lui avait-elle pas dit qu'elle sentait que quelque chose se préparait ? L'éveil des Créateurs, l'arrivée en ville des nombreux êtres surnaturels, et maintenant, Gaia ... Le hasard n'était sans doute pour rien dans tout cela.
code by stitch






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Lun 17 Déc - 19:26


Berce moi, ô mère si tendre
Yuko et Kristen




Je souris intérieurement en voyant l’expression un peu enfantine de Yuko. J’ai vraiment l’impression d’avoir un enfant devant moi. Un enfant qui voit son héros sous ses yeux et qu’il croit rêver. Pourtant, je suis bien réelle et je ne mérite pas l’admiration de cette jeune femme. Certes, je suis Gaia, la déesse de la Terre, je suis vu par beaucoup, comme la mère des Dieux grecques. Pourtant, il n’en ait rien, je ne suis pas la déesse mère. Je suis juste une déesse comme les autres, mais mon frère a tellement voulu se montrer comme le dieu surpuissant du panthéon grec, qu’il a supprimé la vérité aux yeux et à la vue de tous. Cependant, je dois dire que je suis étonnée qu’il m’ait laissé une place importante dans son histoire. Lui qui envoie ses sbires, me pourchasser et le détruire. Mais bon, il a du faire à sa manière et comme j’ai quand même une place importante dans la vie mythologique. Zeus n’a pas eu d’autre choix que de me laisser une place. Aussi positive soit elle.

Yuko ne sait pas la vérité sur les vraies origines du monde, et des dieux mythiques. Mais je peux peut être y remédier en lui disant la vérité. En plus, les Créateurs sont à nouveau connus et comme je suis la seule à ne pas m’être allier à mon frère et à révéler la vérité. Je me dois de le dire à tous. Et Yuko pourrait être la première sur une longue liste des personnes à prévenir. Et après tout, Yuko est une Amazone et les Dieux ont une grande importance pour elle. Surtout Athéna qui est leur déesse, mais les autres aussi. Et je pense qu’il est mal vu, pour elle, de s’opposer à une divinité. Certes, je ne lui veux pas de mal, je veux juste la prévenir du danger :

- Oh tu sais, je ne suis pas vraiment un mythe. Vu que je suis réelle, puis tu sais, Zeus a caché beaucoup de choses aux humains et aux autres créatures.

Il est vrai que je ne suis pas un mythe, loin de là. Car un mythe doit être un peu mort, non ? Or moi, je ne le suis pas. Je suis bien vivante, et je suis tout ce qui a de plus réel. Et dans le monde des humains, je suis une simple mortelle, enfin c’est ce que j’essaie de faire passer. Je suis une jeune femme de vingt quatre ans qui travaille en temps que professeur. Qui vit avec l’homme de sa vie, qui a des amis et des ennemis comme tout le monde. Je ne suis pas mieux que les autres et je ne mérite pas qu’on s’émerveille devant moi. En plus, cela me gêne. Les mortels croient tous à un mensonge donné par mon frère, tout ça car il n’existait pas qu’il soit inférieur à une espèce. Non, il voulait être le Dieu suprême, le roi des Dieux. Tous sont inférieurs à lui, lui est supérieur à tous. Rien que d’y penser, ça me mets en rage. Il ne mérite pas touts les cultes que les humains lui ont donnés.

Il fallait que je rétablisse au plus vite, la vérité au sujet des Créateurs.

- Tu sais, je ne vais pas te manger. Et si tu veux qu’on soit amie. Arrête de me regarder ainsi. Je ne mérite pas autant de gloire. Je ne suis pas mieux que toi. Puis, ici on m’appelle Kristen, alors si tu peux m’appeler ainsi. Pour ma sécurité et celle des gens que j’aime, c’est mieux. Merci.

Je lui propose alors si elle souhaite aller se promener et elle m’affirme qu’elle voudrait bien et si j’ai des choses à faire.

- Bah pas vraiment, mais on peut aller se promener. Pour faire connaissance. Je suis sur qu’on peut s’entendre, dis-je en lui souriant.






code by © Emma



Revenir en haut Aller en bas

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Jeu 27 Déc - 20:07


Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Elle allait se faire tuer. Tant pis, il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas jouée un tour à son manager. La pauvre, elle ne méritait pas ça mais Yuko n'avait pas envie d'être considérer comme quelque chose d'acquis. Elle était une artiste, une Amazone, une femme, une amante, une femme indompatble. Il était temps de le rappeler à ceux qui la côtoyer. Mais surtout, surtout, elle était une créature surnaturelle et elle n'avait pas oublier sa conversation avec son ange gardien, Aelys. Cette dernière pressentait un trouble à venir et le fait que les créatures surnaturelles apparaissaient de plus en plus nombreuses en ville avait suffit à conforter Yuko dans l'opinion de la jeune ange. Alors se retrouvait nez à nez avec Gaia, la déesse mère, qui voulait discuter avec elle et qui lui avouait des choses sur Zeus.... Yuko cligna des yeux, regarda de nouveau autour d'elle, cherchant si jamais des yeux ou des oreilles indiscrètes espionnaient leurs conversations. La jeune femme se passa une main dans les cheveux, les arrangeant machinalement sur son crâne puis se pencha vers la déesse, un sourire encore un peu timide aux lèvres :

' Je le vois bien, maintenant .... En même temps, j'aurais dû me douter que vous existiez vraiment, comme je sais que les Olympiens, les Wiccans, les Amazones existent... '

Ainsi que les Créateurs, ne put elle s'empêcher de rajouter mentalement. A nouveau, elle se passa une main dans les cheveux. Peut-être que la jeune femme qu'elle avait devant elle était là justement pour les Créateurs. Cette idée ne plaisait pas vraiment à la jeune Amazone, qui s'était vraiment attacher aux jeunes gens, Kalia, Ian, Trent, Gwen et Shane. Elle ne serait pourtant pas à même de défier une déesse, plus particulière Gaïa, qui était là depuis la naissance du monde. L'idée de ne pas pouvoir protéger les gens qu'elle aime la terrifier. Elle avait déjà perdue sa famille parce qu'elle avait été faible et insouciante, elle ne voulait pas vivre à nouveau la même épreuve. Mais la demoiselle qu'elle avait face à elle n'avait pas vraiment l'air belliqueuse, bien au contraire. Et les mots qu'elle prononça plurent à Yuko. Protéger ceux qu'on aime. C'était une chose qu'elle pouvait comprendre, bien sûr. Mais elle savait bien également que pour protéger ceux qu'on aime, on pouvait commettre les pires folies.... Pourtant, la jeune femme face à elle lui inspirait confiance. Et puis... Même si elle était une ennemie, ne disait-on pas soit proche de tes amis mais encore plus de tes ennemis ? Elle répondit donc :

'D'accord, Kristen. '

Elle lui dédia enfin un vrai sourire sincère et enchaîna :

'On peut se promener dans le magasin et sur la place pour discuter ? '

Quoique... Elle n'était pas sûre que la place soit une bonne idée Oh certes, on avait l'habitude de l'y voir mais depuis que les photos de son rendez-vous avec Danaka avaient été publier, on espionnait chacun de ses faits et gestes. Par 'on', elle parlait surtout de photographe. Et elle ne tenait pas à ce que des photos d'elle et de Gaia s'étalent à la une de la presse à scandale le lendemain. Danaka lui ferait une scène et puis elle ne pensait pas que G... Kristen apprécie cette intrusion dans sa vie privée.
code by stitch






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   Dim 24 Mar - 14:14

Merci de répondre à ce sujet qui attend depuis plus de 4 semaines ou alors de le signaler en RP à archiver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko   

Revenir en haut Aller en bas
 

Berce moi, ô Mère si tendre. / Gaïa & Yuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Dévouée comme une fille envers sa mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Place Henri Matisse :: Virgin 11-