AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amulette de Cassandra - Second Morceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Jeu 11 Oct - 19:07


C'était une pièce race, une merveille d' orfèvre comme on n'en faisait plus de nos jours. Il avait dégotée cette pièce rare par le plus pur des hasards dans un souk marocain, pendant un voyage familiale. Il avait pu l'acheter pour une bouchée de pain, le vendeur croyant que c'était de la camelote. Il allait par contre lui le revendre à sa vraie valeur. Il se frotta les mains, ravies de l'aubaine. Le bijoux en demi-lune reposer dans son écrin, près pour la vente aux enchères.

A vous de voir si votre personnage est honnête et donc s'il acheté le bijou pendant la vente aux enchères ou s'il le vole...


Pour cette part de l'amulette, soit votre personnage est honnête, et dans ce cas, il achète le bijou à la vente aux enchères, soit il ne l'est pas et il s'empare du bijou en le volant, à vous de voir et de subir les conséquences de vos actes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Sam 27 Oct - 13:30

Que faisait donc la reine des morts dans une banque ? Non, elle ne venait pas pour faire un retrait ou déposer l’argent de ses affaires. C’était autre chose de plus sordide encore. Elle allait participer… à une vente aux enchères ! Et, plus étonnant encore, Hadès était à ses côtés. En fait, il était celui qui avait décidé, ou plutôt traîné, la reine des enfers dans ce lieu. Il avait prétendu qu’il le fallait, que quelque chose le lui avait dit. Évoquant le nom de Nyx, ce qui fit hausser les sourcils de son épouse et lever au ciel ses grands yeux noisettes, il finit par obtenir ce qu’il désirait et, bougonnant, Perséphone avait laissé de côté son bureau de paysagiste pour accompagner son cher et tendre en ces lieux, persuadée que cela serait pour rien. Que pourraient-ils trouver d’utile là-dedans ? Pourtant, la déesse n’allait pas tarder à remercier le ciel, ou plutôt les enfers, de l’avoir conduit jusqu’ici. Car bientôt, une pièce fut amenée et cette dernière reteint son attention.

Le détail était le même. Le dessin était familier. Il était étrange que sa route croise cet objet car si la déesse ne se trompait pas, l’autre moitié du bijou était dans la poche du jean qu’elle portait le matin même, aux abords du lac St-Jimmy où ses équipes travaillaient au réaménagement des bosquets. Autant dire que la coïncidence était folle. Mais ce deuxième morceau lui sembla très important. De nouveau, elle ressentait cette anormalité qui émanait de cette brisure. Elle avait un mystère à percer. Perséphone était donc décidée à remporter l’enchère, persuadée que réunir les deux morceaux de l’artefact, bien qu’elle ignorait encore qu’il s’agissait de ce genre de choses, lui donneraient une piste quand à la nature de l’objet.

Les annonces commençaient et Perséphone, ou plutôt « Cornélia » en fit une, désireuse de remporter l’objet. Son époux à ses côtés ne semblait pas surpris. Soit il avait sentit la magie émaner de cette chose, soit il songeait que la beauté du bijou séduisait le regard de son épouse. Après tout, déesse ou pas, la reine des enfers restait une femme et une telle vente pouvait flatter sa coquetterie… Il l’ignorait encore, mais pour obtenir cet objet, la jeune femme était prête à mettre « le paquet ». Coûte que coûte, ce bout d’amulette entrerait en sa possession, quand bien même il lui faudrait payer le prix fort.

La brunette n’était pas seule sur l’objet et la bataille s’annonçait quelque peu acharnée. La paysagiste, bien que réputée, affrontait un riche industriel qui ne semblait pas vouloir renoncer à l’objet. Du moins jusqu’à ce que la somme devienne vraiment trop exorbitante à son goût. 25 000 euros. Voilà le dernier prix qu’annonçât la jeune femme, qui fit renoncer l’homme. L’objet lui coutait plusieurs mois de salaires mais, n’en faisant guère usage, la déesse s’en contrefichait. A vraie dire, Perséphone était consciente, ou plutôt avait le pressentiment, que son porte-monnaie prenait un coup pour de bonnes raisons, que le jeu en valait largement la chandelle. Peut-être même valait-il bien plus que ce prix là. Mais l’homme avait cédé tout de même. Peut-être ne ressentait il pas cette chose étrange qui émanait du bijou ? Quoiqu’il en soit, cela faisait les affaires de la déesse qui, avec un grand sourire satisfait, devint propriétaire de la relique.
Revenir en haut Aller en bas

avatar





Féminin
Nombre de messages : 45
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Vous balancez des défis et vous jouez des tours .... Miaou ! Et ça nous plaît !
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Chats, ça se voit pas? J’vous jure ces humains !
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Mar 30 Oct - 13:44


Nul ne peut échapper au destin, même pas toi ....

    Il n'avait plus le choix, il y avait bien longtemps qu'il n'avait plus le choix en fait. Depuis deux cent soixante-deux ans pour être précis, depuis ce jour maudit ou une sorcière hargneuse l'avait maudit. Tout cela parce qu'il ne partageait pas son amour et avait choisi d'épouser la riche baronne pour recevoir ses propriétés en cadeau. La rage avait envahi le cœur de la sorcière et elle lui avait fait avaler un poison à son insu, le condamnant à finir immortel et à ressentir chaque jour la peine et la douleur de tout les gens qui l'entourer. Il avait essayer de lutter, de résister mais rien à faire, la folie avait finie par gagner son esprit, le ronger et l'amenuisant comme une éponge. Avant de fuir vers le royaume des monstres auquel elle appartenait , la sorcière lui avait susurrer que l'amulette de Cassandra lui permettrait de trouver une solution pour se libérer de la malédiction. Car plus celle-ci évoluer, plus il sentait son corps et son esprit changer. Sous l'effet de la colère, il lui arrivait de pouvoir arracher le cœur de ses victimes à mains nues...

    Aussi, lorsqu'il avait vu un des morceaux de la mystérieuse amulette lui échapper pendant la vente aux enchères, n'avait-il pu contenir sa colère, qui se mit à bouillonner plus fort encore avec les ondes des êtres qu'il captait autour de lui. La rage l'aveuglant, il avait suivi la jeune femme qui avait osée s'emparer de son seul espoir et attendit qu'elle soit seule pour bondir sur elle et plongea sa main dans sa poitrine, étreignant son muscle cardiaque avec puissance pour la laisser s'effondrer sans vie sur le sol. Il s'empara du bijou et s'enfuit dans la nuit. Mais celle qu'il avait laissée seul sur le sol n'était pas la simple mortelle qu'il croyait....



Le voleur s'est donc enfui avec le second morceau du bijoux, Perséphone est au sol blessée et ne peut le rattraper, elle doit laisser agir son pouvoir de guérison... Un passant peut bien sûr essayer de la sauver ou de rattraper l'agresseur mais encore une fois, méfiez-vous de vos choix ! Qui sait ce que le destin pourra vous réserver.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Mar 6 Nov - 12:18

    Il n'avait pas vraiment l'habitude des banques. C'est sans doute pour ça qu'il se sentait aussi mal à l'aise dans ce grand bâtiment et face à l'espèce de pingouin qu'il avait eut comme interlocuteur pendant près d'une heure. Sa mère, avant de disparaître, avait eut la bonne idée de lui ouvrir un compte, ainsi qu'à Lisa... Celui de sa soeur, il avait signer les papier pour autoriser que les fonds sur son compte soit reversé à une association pour les enfants lorsqu'elle s'était noyée. Le sien, il l'alimentait régulièrement grâce aux petits jobs qui lui rapportait un peu d'argent ou encore aux étrennes de Noël que Tisiphone s'obstinait à lui donner. Au final, il avait eu un bon pécule. Naïvement, il avait pensé pouvoir utiliser cet argent pour payer l'appartement qu'il voulait prendre en colocation avec Kalia. Mais monsieur le banquier n'était visiblement pas d'accord et préférait qu'il prenne un studio car voyez-vous, l'argent est fait pour fructifier jeune homme, pas pour être dépenser pour une amourette de jeunesse. Alors, forcément, il avait fini par craquer et avait attraper le banquier par le col pour lui expliquer calmement qu'il utilisait son argent comme bon lui semblait et qu'à ce qu'il sache, un appartement n'était pas un simple coup de tête. Finalement, il avait eu l'accord de la banque pour retirer une somme importante en cas d'achat de biens immobiliers. Souriant, malgré le regard noir du banquier quand il quitta son bureau, il envoya un sms à Kalia et à Shane pour leur annoncer la bonne nouvelle.

    Il n'allait certainement plus pouvoir mettre les pieds dans la banque sans être ficher comme le petit délinquant qui avait agressé un collègue mais ce n'était pas grave. Le plus important, c'est qu'il avait les moyens d'avoir un toit décent lorsque ses dix-huit ans et Kalia serait enfin à l'abri de la folie de ses parents adoptifs. Il incluait dans les fous aussi bien madame que monsieur Bennett, qui n'avait pas daigné lever le petit doigt face aux agissements de son épouse. Et de son prétendu fils. Il allait se rendre à l'arrêt de bus quand il fut bousculer par un homme.

    ' Hey, non mais ça va pas ! Tu peux regarder où tu vas ? '

    L'autre lui répondit par un grondement presque animal et s'en fut sans se retourner. Trent poussa un juron bien senti qui s'acheva par un cri de surprise en avisant une silhouette au sol. Une jeune femme, visiblement inconsciente. Il se précipita à son chevet et posa une main sur son épaule, serrant doucement :

    ' Madame ? Madame vous m'entendez ? '

    Poussant un nouveau juron, il se mit à fouiller dans sa poche à la recherche de son portable.


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Dim 25 Nov - 16:56

Les yeux exorbités, Perséphone avait bien du mal à vraiment comprendre ce qui se passait alors qu’elle s’effondrait sur le sol. La sensation qui s’était emparée d’elle était atroce et si elle n’avait pas été la fille de Zeus et Déméter, si elle n’avait pas été une déesse, alors la reine des morts aurait juré de voir la silhouette de Thanatos et celles des Moires danser devant ses yeux. L’espace d’un instant, à vrai dire, c’était l’impression que la brunette avait eut, alors que la main étreignait son cœur. Pourtant, l’heure de sa mort n’était pas venue, malgré le voile opaque tombant devant ses yeux. La déité pouvait sentir la vie en elle, la régénération aussi. La chose allait lentement mais la demoiselle protectrice du grand livre des morts sentait que le temps et les dons des dieux feraient leur affaire malgré la gravité de la blessure. Mais qui donc était capable de commettre un tel acte, si prestement ? Même Hadès n’avait pas eut le temps de réagir, ou très peu. Attrapant l’agresseur par l’épaule dans le but de lui mettre une taulé, tout ce que le dieu avait eut était un bout d’étoffe dans sa main, le malfrat s’étant dégagé en un instant avant de prendre la poudre d’escampette.

La reine des morts sentait l’agitation autour d’elle alors que son époux fonçait derrière l’homme, visiblement furieux. Il abandonnait là sa femme pour, sûrement, faire vivre un mauvais quart d’heure au type qui l’avait mise dans cet état, songeant que la belle n’avait point besoin de lui pour se guérir, ce qui était vrai. Hadès n’était pas Asclépios. De fait, il était plus utiles que le divin courre, pourchasse le truand pour récupérer ce qu’il venait de dérober à la reine infernale et subisse le courroux du souverain.

Un homme était aux côtés de la jeune femme qui ne le connaissait absolument pas. De fait, malgré son état, la demoiselle songea qu’il devait être présent à la vente aux enchères. Pour elle, la situation était embarrassante. Car si elle était faible maintenant, la belle reprenait déjà un peu de poil de la bête. Ce qui l’amenait à craindre que cet homme ne remarque quelque chose. Qui était-il ? Quel était-il ? Perséphone ne parvenait plus à voir les auras. Sûrement parce que toutes ses forces se concentraient sur la plaie de sa poitrine, de son cœur. Mais si jamais la plaie arrêtait de sanguinoler, si le sang cessait de couler, si les chairs se reformaient… Cet homme ne remarquerait-il pas la magie qui opérait ? Les conséquences pourraient en être terribles, non ?

Perséphone voulait que cet homme parte, qu’il la laisse tranquille pour que la magie opère en paie. Mais la déesse ne parvenait guère à parler, le souffle encore coupé des suites de son agression. Tout cela était bien… disons terrifiant, malgré l’immortalité. Et pour ne rien arranger, la mère des Erinyes redoutait que son époux ne subisse sort pareil, à courir par monts et par vaux de la sorte, pour récupérer le morceau de bijou que sa femme avait si ardemment désiré. Pourtant, l’homme revint bientôt à ses côtés, pas même essoufflé. Il avait pourtant couru, la jeune femme en était persuadée. Mais il était un être supérieur, un être divin. Ce n’était pas ce petit exercice qui l’aurait essoufflé.

[colo=darkcyan]«- Est-ce donc ce qu’il t’avait pris ? »[/color] demande l’époux à la jeune femme qui observe l’objet et acquiesce.

L’homme en a-t-il prit pour son grade ? Perséphone l’ignore mais le présume alors qu’Hadès la prend dans ses bras pour la porter en disant qu’il est grand temps de mener la belle à l’hôpital le plus proche, de sorte à donner le change devant l’inconnu qui est resté aux côtés de la déesse. En réalité, les projets du dieu étaient quelques peu différents de ceux qui évoquait.
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Mer 28 Nov - 19:32


Oh belle Cassandra, fille de Priam et d'Hécube, princesse de Troie, quelle folie te prit-il de refuser de donner ton corps à Apollon. Le don de prophétie il t'avait offert mais tu lui refusa ta couche. Il ne te viola point, sa colère fut plus terrible encore. Toi, prêtresse qui avait dans ses veines le sang d'une puissante ancêtre wiccan et d'une de ces créatures ailés que l'on nomme ange, te voilà maudite. Plus aucune de tes paroles n'a été crues par les tiens, qui ont été décimer... Mais ce ne fut pas tous, ta descendance fut maudite aussi, portant ton don en elle à jamais, et condamner à être consumer par la folie.

Mais ton sang, mélange détonnant à fait bien plus au cours des années que porter ta malédiction. Elle l'a modulée, modifiée, façonnée. Au temps des premiers rois de France, l'un de tes fils, ronger par ses visions d'apocalyspe, forgea un médaillon pour y réfugier sa pensée. Le bijou lui vola une partie de son âme, le condamnant à un cycle de réincarnation incomplet et à devoir supporter une malédiction plus forte que jamais. Cent ans plus tard, le descendant de ce fils fut maudit par une sorcière.... Le destin était en marche et peut -être qu'enfin Cassandra, toi qui verse des torrents de larmes du Paradis pour les tiens, tu verras la malédiction de ton sang s'achever.


Merci d'attendre l'intervention d'Hitchy&Scratchy avant de poster.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Féminin
Nombre de messages : 45
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Vous balancez des défis et vous jouez des tours .... Miaou ! Et ça nous plaît !
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Chats, ça se voit pas? J’vous jure ces humains !
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Mer 5 Déc - 14:41


Nul ne peut échapper au destin, même pas toi ....

    On l'avait rattrapé, on lui avait repris la seule chose qui lui permettait de lever la malédiction. Il avait reçu des coups, violent mais pour lui, ce n'était qu'une étape. Il resta à peine un instant sur le sol de béton froid, étendu. Puis lentement, il se releva, les yeux noirs, le visage tordu par la rage. En lui, on disait qu'un sang antique bouillonner. Il n'y avait jamais cru. Jusqu'à ce jour où il fut maudit.... Lentement, le sang maculant son visage et son abdomen, il leva le bras et ouvrit la paume de sa main. Des longues ailes rouge sang se déployèrent dans son dos. Des mots inconnus montèrent à ses lèvres. Un sort issu du fond des âges :

    ' Vade mecum irate !'

    Un éclat noir brilla dans sa main, de la fumée en spirale apparut dans les airs, un flash noir puis un grésillement. Le médaillon réapparut dans sa main rougeoyant doucement puis de plus en plus fort. Il y eut un flash de lumière, un cri de douleur , à nouveau le son d'un grésillement puis plus rien. Absolument rien. La rue était vide, déserte. Plus de trace de Cassandre DesTroys ni du médaillon.... Juste cette odeur persistante de pierre brûlée .



A Trent de clore le RP.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Dim 30 Déc - 13:48

Merci de répondre au sujet où le second morceau de l'amulette sera remis en jeu pour pouvoir poursuivre l'intrigue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   Mer 23 Oct - 17:02

Relance du sujet à la demande d'Hadès et de Trent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: L'amulette de Cassandra - Second Morceau   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amulette de Cassandra - Second Morceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes bandes entières ou en morceau...
» Tu vas me sortir d'ici ? Avec Cassandra
» Cassandra
» Morceau choisi
» Un bon morceau de viande [pv Tristan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Boulevard of broken dreams :: Banque-