AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Sam 22 Sep - 12:06

    Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas vu sa grand - mère maternelle. Deven avait toujours voulu vivre comme une humaine, l'Olympe avait une ambiance des plus pesantes voir même assez malsaine à son avis. Tout le monde était tellement désœuvrée qu'ils en venaient à coucher les uns avec les autres, ce qui donner parfois des naissances hors-normes, voir carrément monstrueuses. Il n'y avait qu'à voir certains spécimens de la progéniture de son cher papa. Père dont elle n'était pas censée connaître l'identité, soit-dit en passant. Pour tout Olympie, elle était le fruit des amours de Tisiphone et d'un illustre inconnu, peut-être même un mortel, ce qui était assez courant. Mais non, elle était l'enfant de la guerre et de la vengeance, un mélange interdit car sans aucun doute trop détonnant. Zeus avait senti le danger mais n'avait rien pu faire pour l'éviter. Car elle, Deven, elle était bien là. Mais elle n'avait pas demandée à posséder des pouvoirs, ni même à être une déesse. La vie de mortelle lui convenait parfaitement, même si ce crétin d'Arès faisait tout pour qu'elle regagne l'Olympe avec sa mère, sous prétexte que cela serait mieux pour elle. Peuh... Elle ne savait pas ce qu'il avait derrière la tête et ne tenait pas à le savoir. Si jamais Artémis et Apollon voulaient de son aide pour renvoyer le dieu de la guerre sur l'Olympe, elle se porterait volontaire sans hésiter ! Mais pour l'heure, elle avait rendez-vous avec la souveraine du royaume souterraine. Enfin, pas vraiment rendez-vous puisqu'elle venait sans s'annoncer. Puis à rester devant la sonnette à fixer la plaque de cuivre où le prénom d'emprunt de sa grand-mère était gravée , elle n'allait certainement pas la rencontrer.

    Mais au fond d'elle, elle craignait cette rencontre. Certes, c'était elle qui souhaitait discuter avec son aïeule pour obtenir des réponses mais elle craignait un peu sa réaction. Sa dernière visite aux Enfers avaient fini plutôt mal.... Pour dire, son petit-ami avait menacé de transformer le royaume souterrain en ruines et avait presque réussi, son grand-père l'avait assez mal pris. Elle savait que Perséphone avait un peu plus de facilité à accepter le fait que sa fille et sa petite-fille préfèrent une vie terrestre mais la déesse aimait tout de même son Royaume et son époux. Elle n'avait peut-être pas apprécier les faits. Mais.... Si elle ne pouvait décemment pas interroger Zeus en personne sur la race à laquelle appartenait son petit-ami et sa nouvelle meilleure amie , elle pouvait demander à sa grand-mère. Si cette dernière n'avait pas de réponse, elle pourrait peut-être envisager de lui demander de soutirer des renseignements à son époux ou à son père. Grommelant un peu, elle finit par appuyer sur la sonnette et la porte vitrée s'ouvrit sous sa poussée. Elle suivit les indications et arriva devant une autre porte de bois. Elle sonna de nouveau et attendit devant la porte, un peu anxieuse.


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Lun 24 Sep - 15:16

Le travail, toujours le travail. Pour les humains, c’était épuisant. Pour Perséphone, c’était tout simplement plaisant. Oui, la brunette aimait le travail de mortel qu’elle avait choisit. Paysagiste. N’était ce pas l’une des plus belles tâches, que celles d’embellir les jardins d’une ville ? La déesse était bien d’accord là-dessus et son affaire « Chez Cornelia » marchait plutôt bien, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Ceci étant dit, la période hivernale s’annonçait et de fait, les commandes se faisaient rares. Du coup, la brunette s’ennuyait quelque fois dans ses locaux, en espérant que le printemps ne tarderait pas à revenir pour que, de nouveaux, les séances affluent. Enfin, pas le printemps, mais la Saint-Catherine. Car à la Saint-Catherine, tout arbre prend racine. A partir de cette date, les commandes revenaient dare-dare.

Cornelia Hardwick, Perséphone de son vrai nom, se rendait donc à son bureau ce jour là, profitant d’un temps clément pour profiter un peu du soleil et donc, trainasser un tantinet. Ce dont la brunette ne se doutait pas, c’est de la visite qui l’attendait devant sa porte. Sinon, elle presserait le pas, peut-être. Au lieu de cela, la demoiselle regardait les arbres se parer de milles et une couleur ocre. Ce que la déité aimait dans l’automne, c’était les coloris de la nature. Chaque saison avait son charme aux yeux de la jolie brunette. Même l’hiver. Comme celui de l’an dernier qui l‘avait amené à rencontrer, entre autre, Ian Gregory et Kalia Benett.

Passant devant quelques vitrines, la demoiselle s’arrête un instant, le temps d’admirer les coupes, les couleurs. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le noir et le blanc sont de nouveau les couleurs favorites de la saison. Encore une fois, la Reine des Morts ne suivrait pas la tendance, aimant beaucoup trop la couleur pour passer si mois de l’année à se donner des airs tristes, à porter des vêtements dignes d’enterrements. Vive le bleu, le rouge, le jaune ! L’épouse d’Hadès illuminerait encore une fois les rues de la ville par ses tenues pimpantes en couleurs et son charme ravageur.

Arrivant enfin tout près de son bureau, la brunette remarqua une silhouette debout qui restait devant le bâtiment, immobile. Mathilde n’était elle donc pas là pour ouvrir à la clientèle ? Voilà donc qui était curieux ! Pressant le pas, la déité rejoignit le visiteur en quelques pas seulement, désireuse de le prendre immédiatement en charge et d’apprendre les raisons d’une si longue attente mais elle remarqua bien vite que ce client là n’était pas vraiment comme les autres, alors que Mathilde se décidait enfin à ouvrir la porte. Ce n’était pas trop tôt.

«- Oh Deven !» s’exclame la déesse en enlaçant tendrement, et quelque peu maternellement, sa petite fille qu’elle voyait si peu souvent. «- Quel plaisir de te voir ma chérie. Que me vaux le plaisir de ta visite ? Mais entre donc, je t’en prie !» Toute à sa joie de voir sa petite fille, la déesse relaya à plus tard la liste de ses choses à faire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 26 Sep - 14:56

    Elle qui avait espérée se laisser le temps de se préparer à revoir sa grand-mère maternelle, c'était loupée. Elle avait naïvement penser que son aïeule était à son travail, comme le commun des mortels en fait, mais c'était oubliée que la jeune femme qui se tenait devant elle était une Olympienne. Souveraine des Enfers. Vacant certainement à des occupations dont elle n'avait même pas idée. Dont elle ne voulait pas avoir idée en fait, parce que franchement entendre sa mère lui parlait des femmes qu'elle avait vengée était parfois assez dégoûtant. Elle-même était au fond féministe dans l'âme mais entendre les effets que pouvait provoquer la peste combinée au choléra sur un homme, c'était pas sa tasse de thé. Alors ne parlons des activités de la Reine des Morts. Elle eut un sourire un peu coincée à l'attention de Perspéhone, qui par un fait exprès arriver en même temps qu'elle. Elle enfonça les mains dans les poches de sa doudoune et souffla :

    ' C'est Shane, Shane mais bonjour quand même grand.... '
    - elle se mordit la langue, si elle disait grand-mère devant la secrétaire de Tisiphone, la femme allait certainement se poser des questions gênantes, elle se rectifia alors en hâte - ' Bonjour . '

    Elle avait encore les poils hérissés à l'entente de son prénom Olympienne, qu'elle refusait d'utiliser pour des raisons évidentes. Elle se força à inspirer et expirer pleinement , ne tenant pas à provoquer un nouveau tremblement de terre. La ville d'Attia n'était sur aucune faille sismique et tout ses tremblements de terre aller forcément finir par attirer l'attention des scientifiques. Sans compter que Ian aussi s'était découvert le don de faire trembler la terre, ils faisaient un beau couple tiens ! Capable de ravager la ville en conjuguant leur colère, c'était là un merveilleux point commun pour des amoureux. A nouveau, elle se mordit la langue. Voilà qu'elle divaguait de nouveau. Elle toussota à nouveau, suivant le conseil de sa grand-mère, à savoir entrer dans le bureau. Elle prit le temps d'enlever son écharpe et d'ouvrir son blouson avant de lui répondre :

    ' Hmmm... Hé bien.... Je suis venue te voir parce que j'ai quelques questions au sujet de... Heu... Des dernières plantes arrivées en ville... '

    Oh merveilleux ! Elle racontait vraiment n'importe quoi ! Elle regarda du côté de l’assistante de sa grand-mère puis son aïeule, essayant de lui faire comprendre qu'elle aimerait une discussion en tête à tête. Elle aurait pu regarder l'aura de l'inconnue pour savoir si elle avait à faire à une simple humaine même avec des Olympiens, les sujets qu'elle allait aborder n'était pas à confier à n'importe qui. Elle ne tenait pas non plus à ce que son petit - ami et sa nouvelle meilleure amie finissent en rat de laboratoire Olympien, elle savait mieux que quiconque de quoi les dieux étaient capables.


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Sam 29 Sep - 13:36

La déité eut un petit air désolé lorsque Deven, pardon, Shane, la reprit à propos du nom qu’elle portait. La brunette se sentait d’autant plus mal que la scène se passait sous le regard intrigué de Mathilde. Celle-ci allait sûrement penser que sa patronne commençait à tourner façon Alzheimer, alors que ce n’était pas le cas. Bien sûr, Perséphone connaissait le nom terrestre de sa petite fille. Mais « Deven » était sorti spontanément, comme ça. Prise par l’étonnement de voir la demoiselle, sûrement. Cette dernières venait rarement lui faire pareille visite, il faut bien l’avouer.

En entendant le mot « grand », la jardinière sentit venir la fin des haricots. Mais heureusement, la jeune femme se reprit attend et ne lâcha pas de bombe devant Mathilde. Perséphone avait eut vraiment peur un court instant et ses poils s’étaient hérissés. Mais heureusement, la tension retomba bien vite et les deux femmes entrèrent dans la bâtisse, lorsque Mathilde s’écarta de l’encadrement de la porte.

A brunette retira écharpe et manteau avant d’ouvrir la bouche pour parler, mais sa grand-mère la pria d’abord de prendre place dans un fauteuil. Shane avait beau être dans la force de l’âge, et dotée d’une grande force, ce n’était pas une raison pour qu’elle reste debout. En plus, cela paraîtrait peut-être suspect aux yeux de l’employée qui faisait cliqueter son clavier à quelques pas des deux Olympiennes.

Lorsqu’enfin la demoiselle put parler, ses mots provoquèrent d’abord l’étonnement de son aïeule. Mais de quoi voulait-elle donc parler ? Nouvelles plantes ? La déesse ne se souvenait pas d’avoir fait d’erreurs dans ses pousses pourtant ! Ce n’est qu’en voyant le petit signe vers l’assistante que la reine des enfers comprit que le vrai sujet à aborder était tout autre. Trouvant une parade, Perséphone lança.

«- Oh, Matilde. Voudriez-vous aller faire l’inspection et les photographies au parc ? Nous devons refaire la décoration autour des fontaines et l’éclairage solaire sera parfait d’ici quelques minutes. »

L’assistante s’exécuta, prenant ses affaires, pendant que la brunette proposait quelques rafraichissements à sa petite fille, de sorte à repousser le début de leur conversation, sans éveiller les soupçons de Mathilde. Elle-même prit un verre de soda appelé « Gini » et revient vers son bureau, les deux verres dans ses mains, qu’elle pose avec délicatesse avant de se rasseoir alors que la porte se referme.

«- J’aurai dût me douter que ce n’était pas une simple visite pour voir ta grand-mère…» commença t elle, amère, avant de poursuivre. « Bien. Je t’écoute, de quoi voulais-tu me parler ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 3 Oct - 19:31

    Shane lança un regard soulagée à son aïeule, qui avait visiblement comprit où elle voulait en venir. Elle se laissa tomber dans le fauteuil que lui proposer Perséphone, ne pouvant retenir un petit soupir de soulagement. Elle étira ses jambes, s'arqua un peu puis se mit à pianoter sur les bras de son fauteuil. Elle accepta machinalement la boisson que lui proposait sa grand-mère, tout en observant du coin de l’œil l'assistante de celle qui se faisait appeler Cornelia, se vêtir puis finir par partir dans une mission fictive. Ou pas. Elle n'avait jamais été très porter sur l'agencement des parcs et les plantes. Même si elle les aimait mais ce n'était pas vraiment sa spécialité, elle n'était sans aucun doute pas assez patiente. Elle resta un instant silencieuse, tendant l'oreille pour savoir si l’assistante revenait sur ses pas, ne touchant pas à sa boisson, continuant de pianoter nerveusement sur l'accoudoir de son siège. Quand elle fut sûre que l’assistante n'était plus là; elle se risqua même pour ça à sonder les pensées des personnes présentes dans le couloir. Il n'y avait personne. Elle arrêta de pianoter et répondit à sa grand-mère :


    ' Je suis désolée grand-mère mais... Tu sais bien que je ne veux pas être une Olympienne et si je fréquente de trop près les autres dieux, j'ai peur que l'on finisse par m'obliger à faire ce que je ne veux pas.
    '

    D'ailleurs, c'était bien pour ça qu'elle espérait que Kalia lui permette de retrouver son propre Créateur, dans l'espoir que peut-être, on lui donne le pouvoir de redevenir humaine. Une simple mortel, faite juste de chaire et de sang, sans magie. Qui savait ce dont les Créateurs étaient capables après tout ? Peut-être bien .... Perséphone. Elle plongea son regard dans celui de sa grand-mère et demanda tout de go :

    ' Si je suis venu te voir, c'est pour savoir si tu as des renseignements sur les Créateurs. '

    Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? Elle était directe, simplement et espérait que son aïeule saurait lui apporter des réponses. Après tout, on disait que les Créateurs étaient les premiers êtres apparut à la surface de la Terre, bien avant les olympiens eux -mêmes, qui était pourtant là depuis l'antiquité. Qui donc mieux que les Olympiens seraient à même d'avoir des informations sur ses êtres mystérieux ? Elle ne voyait pas !


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Sam 6 Oct - 1:13

L’olympienne eut un petit soupir lorsque sa petite-fille lui expliqua qu’elle évitait de fréquenter les immortels. Qu’elle veuille éviter Zeus, Athéna, Aphrodite et les autres, ça, la reine des morts pouvait aisément le comprendre. Mais qu’elle évite ses grands-parents ! Encore que concernant Hadès, cela était un peu compréhensible, mais alors vis-à-vis d’elle ! C’était presque méchant. Si Perséphone avait hérité d’un train de caractère de Déméter, c’était bien de son côté maternel. Alors être mise à l’écart par sa petite fille était quelque chose d’assez insupportable pour elle. Néanmoins, réprimant sa peine, la déité tenta de n’en rien montrer et plongea le nez dans ce verre comme pour y cacher ses émotions.

Des renseignements sur les créateurs, allons donc ! Qu’est ce que la jeune femme pouvait bien avoir en tête, hein ? La paysagiste lui adressa un petit regard soupçonneux, regrettant un instant de ne pouvoir lire dans les esprits mais se corrigeant vite de cette pensée. Quand même, elle n’allait pas espionner l’esprit de sa petite-fille, quand bien même elle en aurait les moyens ! Shane était en âge de se débrouiller par elle-même, de faire ses choix…

La déesse eut un petit soupir et ne répondit pas tout de suite, buvant son verre en se torturant l’esprit. Pourquoi Shane avait elle donc besoin de ce genre de renseignement ? Cela lui semblait suspect. Preuve en était qu’elle s’était tournée vers la reine des enfers, non pas vers Tisiphone ou un homme plus informé sur la question, Zeus. De fait, l’épouse d’Hadès hésitait aux réponses à donner aux questions de la demoiselle.

«- Je sais des choses. Je peux te demander ce que tu veux savoir exactement et pourquoi un tel intérêt ? Je veux dire… il me semble étrange que tu viennes me questionner moi, alors que ton arrière grand-père est bien plus à même de te répondre. J’imagine que ce n’est pas joli-joli… Je me trompe ?»

Portant de nouveau son attention sur son verre, ou plutôt sur le contenu de ce dernier, la reine ne tarda pas à le terminer avec élégance avant de reposer le couvert sur la table, regardant de nouveau la jeune personne qui lui faisait face, en attendant que cette dernière lui apporte quelques éclaircissements à ses propres questions. Le silence régnait dans la salle et même le téléphone n’émettait aucun son, comme s’il avait craint de déranger les deux Olympiennes qui s’observaient sans un mot, alors que l’une laissa échapper un petit soupir et une larme glissa sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 10 Oct - 9:05

    Elle était de plus en plus nerveuse, ses mains ne cessant de pianoter sur tout ce qui se trouver à portée de main. Elle aimait beaucoup son aïeule, vraiment, mais tout ce qu'elle représentait, les dieux, ses pouvoirs, la magie... Ce n'était pas la vie qu'elle aurait aimée vivre. Oh bien sûr, elle était chanceuse, elle avait certes une famille un peu dérangée sur certains points mais elle avait une mère aimante et une grand-mère adorable mais elle, ce qu'elle voulait, c'est être une humaine. Avoir une vie normale, vieillir, fondée une famille, voir ses enfants grandir, avoir des enfants, puis s'éteindre paisiblement une fois sa vie achevée. Mais surtout, surtout, elle n'aurait pas au-dessus d'elle, comme une épée de Damoclès, le risque de perdre le contrôle sur ses pouvoirs et de faire du mal à ceux qu'elle aime. Sans pouvoir, elle ne verrait plus les gens fuirent son passage une fois qu'elle leur aurait dit la vérité. Plus besoin de se cacher ou de fuir de ville en ville parce que Zeus n'avait pas voulu de sa naissance ou parce qu'elle avait fait une gaffe plus importante que les autres. Et pour devenir ce qu'elle voulait, une humaine, elle ne voyait qu'un moyen : les Créateurs. Encore fallait-il être sûre qu'ils en soient capable.


    ' Je veux juste des réponses et tu connais Zeus mieux que moi, il est trop fouineur et je ne veux pas que cela retomber sur mes amis.
    '

    Oui, elle voulait être humaine mais pas au prix de la vie de Ian ou de Kalia. Parce que le roi des Dieux, le grand Zeus, ne verrait sans doute pas d'un bon oeil le fait que des êtres plus puissants que les Olympiens soit sur la surface de cette planète. Et si elle se rendait en Olympie, elle était presque sûre d'y rester, cloîtrer dans une des demeures royales, au mieux. Non, Zeus n'était pas celui qu'elle voulait approcher. Quand à demander à Hadès.... Elle aimait son grand-père mais elle gardait un mauvais souvenir des Enfers et de sa dernière visite.

    ' Maman n'est pas une déesse majeure, elle ne sait pas grand-chose sur le sujet. Tu es la seule des divinités principales que je peux approcher sans crainte que tu ne t'en prennes à moi ou mes amis. '

    Elle était franche, comme toujours. De toute manière, elle ne pouvait pas mentir à son aïeule, une question de respect. Shane attrapa son verre et avala une grande gorgée de soda, pour apaiser sa gorge soudan sèche et aussi pour se donner un peu de courage. Elle se sentit coupable en voyant une larme glisser sur la joue de sa grand-mère, ayant du mal à elle-même retenir ses larmes. La vie d'une déesse était d'un compliquée ! Dans une famille normale, elle aurait sans doute été en train de faire des gâteaux avec son aïeule, en parlant des bêtises de sa mère à son âge, pas à la faire pleurer parce qu'elle l'évitait. Shane sentit sa gorge se serrer et lâcha :

    ' Oh non, grand -mère, ne pleura pas s'il te plaît ! '

    Hésitante, elle finit par se lever pour aller serrer sa grand-mère dans ses bras. Alors qu'elle la serrait contre elle, elle ne vit pas une sorte de lueur oscillant entre le violet et le rosée qui s'échapper de son cœur pour entourer Perspéhone.... La guérison empathique était en marche.


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Lun 15 Oct - 14:52

Evidemment, Perséphone connaissait Zeus. Mais pas si bien qu’on, semblait le croire. Le roi des dieux était certes le père de la demoiselle, restait qu’elle ne l’avait presque jamais vu, puisque sa mère avait tenu à la garder éloignée des dieux, la cachant ainsi en Sicile. Car si la déesse de l’agriculture adorait son enfant, elle était aussi méfiante des déités et craignait, à juste titre en fin de compte, que certains s’en prennent à la chair de sa chair. Ceci étant, la brunette savait combien son père était un fouineur, en effet. Tout comme elle avait bien conscience des risques que certaines personnes pouvaient courir en la présence du roi des dieux.

Divinités principales. Ou pas. Perséphone n’avait jamais été considérée comme l’une des douze dieux majeurs, à l’instar de son époux. Ce cercle très fermé avait tendance à varier quelque peu et quinze dieux y figuraient tour à tour, mais jamais la reine des morts, non. A vraie dire, elle entrait peu dans les légendes, se contentant d’œuvrer dans l’ombre. Car inflexible et souvent en accord avec son oncle-époux, la demoiselle faisait beaucoup de choses pour le royaume souterrain. Ceci dit il était aussi vrai que de toutes les divinités, la demoiselle figurait parmi celles qui étaient incapable de faire le moindre mal à Shane.

Une larme glissait donc sur la joue de la déité à cause de l’émotion qu’elle ressentait. La pauvrette avait mal à vrai dire, de ne voir ni sa fille ni sa petite file, de se sentir totalement exclue de leurs vies par le simple fait qu’elle était déesse. Elle qui était, à l’image de sa propre génitrice, si aimante, si maternelle… La chose n’était vraiment pas facile à encaisser. Sa fille et sa petite-fille s’en rendaient-elles seulement compte ? La reine l’ignorait totalement.

' Oh non, grand-mère, ne pleure pas s'il te plaît ! '

Pourtant c’était plus fort que la déesse qui porta bientôt une main à son visage comme pour se cacher, alors que sa petite-fille contournait le bureau pour venir la serrer dans ses bras, un geste affectueux qui pouvait sembler être peu de choses mais qui représentait beaucoup pour la déesse fille de Zeus et Déméter. Les deux femmes restèrent ainsi enlacées quelques minutes, Perséphone se reprenant peu à peu. Bientôt, elle avait retrouvé sa maîtrise d’elle-même et, de fait, elles se séparèrent, au grand regret de la déité qui aurait volontiers gardé sa petite-fille contre son cœur un peu plus longtemps.

«- Tu veux donc en apprendre davantage sur les créateurs… Tu ne m’a toujours pas dit dans quel but ma chérie… » fit remarquer la grand-mère aux traits étonnamment jeunes.

Non décidément, Perséphone n’avait pas grand-chose, physiquement, d’une grand-mère conventionnelle. Pour ne pas dire rien du tout. Sa jeunesse, sa beauté, ses formes, sa forme physique… Ceci étant dit, au point de vu moral, humain et qui relevait du cœur, la reine des morts était on ne peu plus parfaite dans le genre. Bien sûr elle voulait faire plaisir à sa petite-fille et l’aider. Mais pas sans réfléchir, pas sans savoir dans quoi elle voulait s’embarquer et surtout pas sans s’inquiéter des raisons et des risques encourus par Shane.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 17 Oct - 15:31

    Serrée sa grand-mère lui fit plus de bien qu'elle ne l'aurait cru. Elle s'était sentie réchauffer de l'intérieur à son contact. Son aïeule lui manquait fortement même si elle avait fait le choix de ne quasiment plus la revoir. Pour son bien mais aussi pour celui de Perséphone. Qui pouvait savoir ce que Zeus pouvait bien décider de faire à la souveraine des Enfers. Même si elle était l'épouse de son frère, et sa propre fille, le roublard qu'était le roi des dieux n'aurait aucune pitié pour obtenir ce qu'il voulait. Il l'avait montré maintes fois par le passé. Perséphone le savait aussi bien qu'elle -même mais la déesse n'avait peut-être pas autant conscience qu'elle du danger de la situation de Shane. Après tout, elle était une Olympienne de la première génération, elle avait connue la gloire des dieux et la vénération par les humains. Shane, elle, était de cette époque, l'époque où la magie était considérée comme fantasmagorique, voir monstrueuse. Sans compter que ses pouvoirs a elle était sans conteste très dangereux et soyons honnête, une adolescente ne les maîtriseraient pas avant des années. Shane ne put retenir un petit soupir de dépit tout en continuant de serrer sa grand-mère avec elle.

    Dès qu'elle serait une humaine, tout ceci ne serait plus un frein entre elles et elle pourrait enfin avoir une vie de famille normale. Bien sûr, elle ne pouvait pas parler de son projet ni à sa mère, ni à sa grand-mère. Les deux femmes s’allieraient surement plus que jamais pour lui dire que son idée était une pure folie. Elle perdrait son immortalité, tout du moins sa longévité et serait condamner à connaître la mort mais franchement ne vivre que quatre - vingt années environ ne la gênait pas. Elle savait par avance qu'elle ne supporterait pas de voir ses amis et ceux qu'elle aimait, mortels, mourir sous ses yeux. Non, elle ne le pourrait pas. Elle s'en rendait compte chaque jour de plus en plus depuis qu'elle avait laissée Trent, puis Ian et Kalia et enfin Gwendoline dans sa vie. Certes, ils étaient des êtres surnaturels, sauf Trent mais on ne savait jamais ce qui pouvait arriver.

    Sa grand-mère desserra son étreinte sur elle, ayant retrouver son calme. Shane croisa son regard et se douta que les choses n'allaient se faire aussi facilement qu'elle le pensait. Et la réflexion de la déité lui prouva qu'elle avait tout à fait raison. Elle hésita un instant, observant son aïeule et demeurant silencieuse. Puis elle retourna s’asseoir face à Perséphone. Elle croisa les jambes et répondit :


    ' Il y en a pas mal en ville ses derniers temps et certains sont mes amis, je voudrais juste en savoir un peu plus sur eux, pour les aider.
    '

    La meilleure option était sans doute la vérité, même si elle ne disait pas tout. Après tout, même Kalia et Ian ne savaient pas ce qu'ils étaient capable de faire, ni d'où ils venaient et tout le reste. En glanant un peu d'information sur les Créateurs, c'était aussi un peu à eux qu'elle pensait ....


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 24 Oct - 1:05

« Il y en a pas mal en ville ses derniers temps et certains sont mes amis, je voudrais juste en savoir un peu plus sur eux, pour les aider. »

Etait-il vraiment nécessaire de dire que la déité était on ne peut plus septique quand aux raisons avancés par sa petite fille ? Oui ? Alors disons le : Perséphone n’était vraiment pas convaincu par les dires de sa petite fille, d’où le regard pleins de questions et de reproches qu’elle jetait à l’attention de la petite brune. Pourquoi diable s’intéressait elle donc aux créateurs, en vrai ? Cette question tarabustait la déesse qui ne pouvait avoir de réponse mais qui comptait bien avoir le fin mot de cette histoire, de préférence avant que sa progéniture se fourre dans quelques ennuis. Ceci étant dit, la reine des enfers ne savait pas grand-chose quand aux créateurs, alors elle ne dirait sûrement rien de bien intéressant ? Les trois grands frères étaient les gardiens du secret et pour une fois, Hadès n’en avait rien dit à son épouse. La preuve, assurément, que le trio cachait de grandes choses, non ? Un grand savoir sur les créateurs. Mais quoi donc très exactement ? Mystère et boule de gum.

Continuant d’observer sa petite fille avec un air qui en disait long sur le fait qu’elle peinait à la croire, la déité cherchait, traquait presque, le plus petit indice qui aurait put émaner de la jeune femme. Non, Shane ne s’en tirerait pas si facilement et sa grand-mère ne lui donnerait pas tout de go les informations attendues. Encore moins de par le fait que la demoiselle lui avait effrontément mentit dans le but d’obtenir les informations qu’elle souhaitait, un acte qui était loin de plaire à la déité. Celle-ci, que sa mère avait toujours bien éduquée, n’aimait guère l’idée de voir sa petite fille lui mentir, encore moins en ayant autant d’aplomb.

Soupirant, la reine des morts se redressa en observant toujours la demoiselle qui lui faisait face. Savait-elle comme elle décevait sa grand-mère, à lui mentir de la sorte ? Mais vraiment. Perséphone n’en revenait pas que la demoiselle, sa propre petite-fille, puisse être ce genre de personne qui n’hésitait pas à mentir et manipuler, en quelques sortes, son petit monde. Comment était-ce possible !? Perséphone n’avait certainement pas élevé les Erinyes comme ça et elle était surprise de voir que la fille de Tisiphone, sa fille qui lui ressemblait tant, pouvait avoir reçut pareille éducation. Il y avait forcément un truc de louche. Forcément.

«- Puisque je suis franche, moi, je vais te dire ce que je sais à propos des créateurs et hélas, je ne sais pas grand-chose. Ton grand-père et ses deux frères ne laissent pas filtrer d’informations là-dessus et même si Hadès ne savait pas me cacher les choses, sur ce coup là il le fait à la perfection… Mais ils sont plus vieux que nous. Et fort aussi. Je ne sais pas de quoi ils sont capables. Mais je pense que nous pouvons les craindre… » révéla la déesse en insistant sur le « moi » pour bien faire comprendre à Shane qu’elle n’était pas dupe. «- Mais parlons un peu de toi plutôt, veux-tu ? J’ai si peu de contact avec vous… Je ne sais même pas si quelqu’un fait battre le cœur de ma petite chérie…»
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mar 6 Nov - 20:53

    Shane sentait que l'ambiance était électrique. La douceur de l'étreinte avec son aïeule avait laissée place à une soudaine électricité dans l'air qui la faisait grincer des dents. Elle le savait bien pourtant que les choses ne seraient pas facile une fois sur place mais elle se serait volontiers passer de contrarier sa grand-mère. Après tout, Perséphone était la souveraine des Enfers, il fallait quand même une certaine poigne pour tenir les morts. Et pour avoir élever les Érinyes ! Tenir tranquille la vengeance, la haine et la colère, ça n'avait pas dû être facile tous les jours. Mais Shane avait tout de même de son sang divin dans les veines, elle devait être capable de conjuguer la colère de la déesse. Un peu au moins. Mais elle ne venait là que pour des bonnes intentions, même si pour la sécurité de ceux qui lui étaient chers, aussi bien Perséphone que Ian et Kalia, elle ne pouvait pas tout dévoiler en même temps. Elle espérait cependant que si elle commençait à se mettre à fouiner et fourrer son nez un peu partout, d'autres dieux feraient de même. De préférence, des dieux de confiance, comme son aïeule, qui accepterait peut-être de lui donner des informations. Ou mieux encore, de protéger les Créateurs. Ils avaient des pouvoirs inimaginable mais s'ils ne savaient pas s'en servir, cela servait à rien.

    Elle avala une nouvelle gorgée de sa boisson, nerveuse. Et... Paf ! Elle avait raison, sa grand-mère n'était pas contente. Shane retient un soupir. Mais elle était dans son bon droit et ce qu'elle faisait était juste après tout ! La réponse de Perspéhone transpirait le doute et le mécontentement et Shane se sentit comme une petite fille de trois ans qui venait de chiper la part de gâteau avant que sa grand-mère ne l'y autorise. Elle se trémoussa un peu sur son siège, dardant un regard mi-coupable mi-désappointé à son aïeule :


    ' Je suis franche, grand-mère ! Ian et Kalia sont mes amis, on se connaît depuis peu de temps mais ils sont vraiment très important pour moi !
    '

    Ses sourcils s'étaient froncés sur le coup de la frustration. Kalia était devenue comme une petite sœur, elles étaient sur la même longueur d'onde, elles avaient les mêmes goûts et elle comprenait facilement comment Trent avait pu tomber amoureux de l'adolescente. Quand à Ian.... Il était terriblement inconscient , désespérément tête brûler mais il l'acceptait comme elle l'était et elle l'aimait. Elle nota cependant la référence au trio terrible. Il était bien sûr hors de question qu'elle aille poser ses questions à Zeus mais pourquoi à Hadès ou à Poséidon. Le dieu des océans était connu dans les rangs olympiens pour son évidente opposition au dieu des dieux. C'était une carte à jouer ... Mais encore fallait-il mettre la main sur le dieu vagabond ! La dernière remarque de la déesse des Enfers la fit se récrier un :


    ' Graaaaaaaand - mééééééééére !
    '

    Qui ressemblait à s'y méprendre à un couinement de souris et assortit à un magnifique rougissement qui empourpra son visage de la base du coup à la racine des cheveux. Elle se tortilla à nouveau dans tous les sens, résistant à l'envie de remonter le col de son pull pour se cacher la tête de dedans. Mais.... Après tout, Perséphone était sa grand-mère, elle pouvait peut-être lui en parler... Un peu. De toute façon, vu sa réaction, à peine serait-elle sortit de son bureau qu'elle se ruerait sur son téléphone pour cuisiner Tisiphone qui serait ravie de tout lui raconter en détails.



    ' Euh... Oui, je sors avec quelqu'un ....
    '

    Elle faillit ajouter que Hadès l'avait déjà rencontré mais ce ne serait sans doute pas la meilleure manière de présenter Ian à sa grand-mère.



My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Jeu 8 Nov - 18:40

Est-il vraiment utile de vous dire que Perséphone n’était pas franchement plus convaincue par les explications que lui fournissait sa petite-fille ? Oh bien sûr, elle pensait que les dires de Shane étaient exacts : elle avait effectivement des amis créateurs, et la reine des enfers se souvenait parfaitement des personnes citées par celle qui voulait être humaine. Mais, si la déesse la croyait là-dessus, elle restait persuadée que ce n’était pas vraiment les seules raisons qui poussaient Deven à lui poser des questions sur les créateurs. Il y avait autre chose, de sûrement plus grave : son instinct maternel ne cessait de le lui crier. Après tout, l’enfant de Zeus et Déméter avait élevé les Erinyes, ce qui n’était pas de tout repos et, à vrai dire, cela constituait la meilleure des formations possibles pour le rôle de mère, grand-mère et tout le bazar. Avec le temps, Perséphone avait apprit à repérer le mensonge dès les premiers mots. Ou les non-dits. Combien de fois Tisiphone et ses sœurs avaient elles essayés de s’en tirer par de tels subterfuges, lorsqu’elles étaient enfants ? Un nombre incalculable de fois, ce qui fit sourire la déité lorsque son esprit s’égara quelques secondes dans ces souvenirs.

Nouveau sourire alors que Deven s’écria par un petit couinement qui semblait presque apeuré. Maintenant, Perséphone n’avait plus aucun doute sur le sujet et si la brunette essayait de nier, la reine des enfers saurait lui faire cracher le morceau, grâce à ce demi-aveu provoqué par… quoi au juste ? La gêne, peut-être ? Ce n’était pas dramatique que la grand-mère sache ce genre de choses, mais Tisiphone et Alecto, au même âge que Deven, avaient réagis de façon très similaire lorsque leur mère avait comprit leurs amourettes.

Deven semblait réellement mal à l’aise, ce qui amusait un peu sa grand-mère qui continuait de l’observer non sans un fin sourire sur les lèvres. Enfin, la brunette confirma ce que son aïeule savait déjà, n’ayant put que comprendre, avec les réactions de la demoiselle. Mais ce n’était pas la seule chose que la reine aux cheveux bruns avait comprit. Malicieusement, elle regardait sa petite-fille qui semblait toujours confuse, à se tortiller sur sa chaise.

«- Et je suppose que ce jeune homme est un créateur ? Ce qui motive, en partie, tes questions au sujet de ces derniers ? » questionna l’épouse d’Hadès en fixant sa descendance tout en continuant d’arborer un grand sourire.

Bien sûr, tout ne devenait pas clair comme de l’eau de roche et Perséphone restait, malgré tout, persuadée que Shane n’était pas soudainement intéressée par les créateurs à cause de ses relations mais bien à cause de quelque chose d’autre, de sûrement plus… disons grave. Dont elle ne pouvait pas se permettre de parler, en tout cas. Mais quoi qu’il en était, la fille de Zeus et Déméter finirait bien par découvrir ce que Deven prenait tant de soin à lui dissimuler. Pas pour embêter cette dernière, non, mais pour la protéger, simplement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Ven 14 Déc - 15:51

    Elle était venu dans l'intention de cuisiner sa grand-mère sur les Créateurs et c'était elle qui se retrouver à devoir déballer ses secrets sur sa vie sentimentale. Si elle avait l'habitude de la grande curiosité de sa mère concernant sa vie privée, elle arrivait maintenant à sentir le vent venir et à détourner le sujet, elle ne s'était pas attendue à ce que son aïeule lui jour le même tour. Et là, elle doutait que les amours de Trent puisse détourner l'attention de ses propres amours. Oui, c'était lâche de se servir de son meilleur ami pour échapper aux questions embarrassantes mais ça marchait si bien !

    Mais Persephone n'avait dans doute même pas idée de l'existence de Trent alors elle était bonne pour une conversation embarrassante. Elle espérait juste que son aïeule ne se mette pas à lui parler de sexualité ou elle ne répondait plus de rien. Non mais. Pourtant sa grand-mère semblait bien plus fine et au courant que sa mère. A moins que Tisiphone n'est déjà promis à Persephone la venue d' un arrière petit-fils ou petite-fille. L'idée la fit frissonner . Non pas que l'idée d' avoir un enfant avec Ian la dégoute mais ce n'était pas la question du moment. Shane était presque prête à parier que Tisiphone était déjà en train de lui chercher une robe de mariée et un lieu pour la cérémonie. Les Olympiens ne s'embarrassaient pas vraiment de ce genre de chose mais avec sa mère on ne savait jamais.

    Elle poussa un petit soupir à cette idée puis répondit avec un petit sourire timide :

    " Euh oui... Oui c'est un Créateur. "

    Que dire d' autre ? Qu'elle aimait Ian ? C'était superflu. Qu'elle avait peur de lui faire du mal avec ses pouvoirs. Inutile de le préciser. Elle poursuivit néanmoins :

    ]b]" Oui, c'est pour lui que je cherche des informations. Pour nous. Il ne sait pas d' où lui viennent ses pouvoirs, ce qu'il peut faire... Tellement de chose. "[/b]

    Bien sur, elle aurait pu demander à Raven Thurner des renseignements mais... Elle avait beau avoir passer un contrat avec lui, elle ne lui faisait toujours pas confiance. Et comme elle ne tenait pas tant que cela de son père, que le dieu de la guerre aille se faire voir, elle ne l'avait pas condamner à mourir en cas de désobéissance. Sauf pour une clause, une seule et unique clause. Elle n'en revenait pas que l'homme était été aussi loin pour l'ange qu'il aime. Mais elle-meme, n'était-elle pas prête à aller aussi loin pour celui qu'elle aime ? L'amour était une chose folle, elle avait la preuve devant ses yeux. Sa grand-mère n'avait elle pas renoncer à une part de sa vie par amour ? Six mois sous Terre, six mois sur Terre... L'amour filiale et l'amour matrimonial.


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Sam 22 Déc - 22:13

Sa petite-fille semblait mal à l’aise. Elle ne devait pas s’attendre à ce que sa grand-mère inverse la tendance en lui posant des questions sur sa vie privée, éloignant ainsi la conversation de son sujet initial : les créateurs. Mais Perséphone ne le faisait pas spécialement pour éviter els questions gênantes, non. Elle était réellement curieuse d’en apprendre davantage sur sa progéniture chérie. Pour une fois que Shane venait en visite, la reine des enfers n’allait sûrement pas se priver de cette occasion de la cuisiner aux petits oignons, de combler sa curiosité. Déesse ou pas, fille de Zeus et Déméter ou de simples mortels, une grand-mère restait une aïeule. Et, par définition, elle était désireuse de connaître tout les petits détails de la vie de ses descendants. C’était normal, en fait. En tout cas, ça l’était d’autant plus pour la fille de la maternité incarnée.

Cette petite conversation familiale rappelait soudainement à Perséphone que sa fille lui manquait. Depuis combien de temps n’avaient elles pas eut le temps d’avoir une véritable conversation ? Un moment. Elles se contactaient, se croisaient, parlaient chiffons et banalités avant de se séparer sur un « à bientôt ». Sans plus. Oui, Tisiphone manquait à sa mère, bien qu’au fil des années premières, les deux femmes avaient étés habitués aux longues périodes sans contacts, en raison de la décision de Zeus.

L’olympienne observait sa descendance avec un sourire bienveillant. Il était amusant, du moins à ses yeux, de voir Deven dans une telle posture. Aux yeux de sa grand-mère, elle apparaissait comme une mignonne petite souris prise au piège dans une souricière. Certes, un rongeur n’est pas l’animal le plus élégant qui soit pour représenter Shane, mais pour le coup, ça collait assez. En tout cas, la brunette ne semblait pas du tout se sentir bien, pressée de questions comme elle l’était.

«- Et bien je regrette ma petite Deven, mais je ne suis malheureusement pas la déité la mieux placée pour répondre à tes interrogations. Je peux tenter de cuisiner ton grand-père sur ce sujet mais… n’ai guère d’espoirs car il ne m’a jamais adressé la plus petite parole à ce propos, au cours de toutes ces années d’existences et de mariage… » répondit la reine infernale en fixant une nouvelle fois son regard dans celui de sa petite fille. C’était fou comme la jeune femme avait les yeux de Tisiphone, d’après l’enfant de Zeus et Déméter.

Continuant d’observer sa descendance, l’épouse d’Hadès ne savait guère quoi ajouter à ses propos, par rapport aux créateurs. En revanche, un autre sujet l’intéressait bien plus et de fait, la souveraine ne tarda pas à le remettre sur le tapis.

«- Et tu compte faire bientôt de moi une arrière grand-mère comblée ? » tenta t elle de s’informer, désireuse de savoir si sa petite-fille et son créateurs avaient ce genre de projets en vu. « Je veux dire, pense-tu avoir trouvé le bon garçon pour établir bientôt de tels projets ? Tu devrai me le faire rencontrer… Je te dirai, moi, s’il est homme à te respecter et te convenir… » proposa la déesse.
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Dim 24 Mar - 14:15

Merci de répondre à ce sujet qui attend depuis plus de 4 semaines ou alors de le signaler en RP à archiver.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Jeu 16 Mai - 14:01

    Sa mission première avait pris une drôle de tournure. Ô bien sûr, elle n'oubliait pas qu'elle était venue ici pour trouver des informations sur les Créateurs mais d'un autre côté... Papoter avec sa grand-mère n'était pas chose déplaisante. Sa mère lui hurlerait dessus si elle entendait ça tiens, elle qui désespérait tellement d'avoir avec elle des longues conversations de filles. Mais c'était différent avec Tisiphone, elle était sa mère et Shane savait très bien que si elle s’épanchait trop, la déesse de la Vengeance n'hésiterait pas à aller arranger les choses à sa façon. Elle était sa fille unique après tout, l'instant maternelle de sa mère pouvait atteindre des sommets que le monde ne saurait soupçonner. Pour sa grand-mère, c'était... Différent. La distance qu'elle avait mise entre elles lui semblait soudain douloureuse. Et même si la personne face à elle n'avait guère l'air plus âgé qu'elle, elle restait tout de même sa grand-mère. Shane avait une vision très mortel de l'aïeule, un désir fugace mais tenace, de veille dame attentionnée qui vous fait des câlins, vous prépare des gâteaux et vous raconte des bêtises sur vos parents à votre âge. Une vision idéaliste quoi. Mais Perséphone, à sa manière, lui semblait de plus en plus tendre vers cet idéal. Ce qui allait rendre plus dur pour Shane le départ rapide des lieux qu'elle avait imaginé au départ.

    Elle avala une gorgée de la boisson que lui avait offert Perséphone, s'empêchant de toute ses forces de rectifier son prénom. C'était Shane. Shane Williams. Pas Deven. Elle ne put cependant pas retenir un soupir de désespoir à la suite des propos de sa grand - mère. Bien sûr, elle s'en était doutée, cette dernière ne savait rien. C'était rageant. Pourtant, la suite du discours lui redonna un peu d'espoir. On ne savait jamais...

    " Ce n'est pas grave grand-mère, je crois que je me doutais un peu de la réponse dans le fond.... Mais si tu peux essayer d'en parler avec Hadès, je ne serais pas contre. "

    Tout les moyens étaient bons pour arriver à ses fins. Sans compter que des informations sur les Créateurs étaient sans aucun doute un bien des plus précieux, aussi bien pour elle que pour Ian et Kalia. Par contre la suite de la phrase de son aïeule lui fit littéralement recracher ce qu'elle avait dans la bouche. Le geyser que cela provoqua était sans doute peu élégant et digne mais elle s'en moquait, jetant un regard à la fois honteux et gêné à Perséphone :

    "GRAND - MERE !!!!! Je ne... Je... Ce n'est pas d'mon âge enfin ! Et je sais très bien me choisir un copain toute seule d'abord ! "

    Ok, il y avait plus mature comme remarque mais là de suite, elle ne savait pas quoi répondre à cette attaque sur sa vie privée. Il ne fallait pas chercher bien loin pour savoir de qui Tisiphone tenait son tempérament tiens ! Un bébé alors qu'elle était encore au lycée ? ! Et puis quoi encore ? Non pas que Ian ne ferait pas un super père, même s'il était parfois effrayant dans son immaturité. L'intuition de Shane lui chuchotait que son petit - ami n'était pas du genre à laisser une femme seule avec un enfant. D'ailleurs, elle le voyait très bien en père en fait.... Mais plus tard.... Réalisant qu'elle était limite en train de planifier son mariage avec Ian , elle rougit violemment et détourna le regard. Non vraiment, ce qu'on lui faisait pas faire. Ils ne sortaient ensemble que depuis quelques mois quand même !


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Ven 17 Mai - 0:02


«- Je suis réellement navrée ma chérie. Mais de telles informations n’auraient jamais filtrés du trio infernal. D’autant que je ne suis qu’une déesse mineure. Ceci dit, je me demande si Héra elle-même sait quelque chose à ce sujet. Je nourrie quelques doutes sérieux, sais-tu ? Mon père est, disons, si cachotier et surtout, il se croit tellement au dessus de toute chose… Il est déjà bien curieux qu’il ait évoqué le sujet avec ses frères, s’il l’a fait. Alors avec une femme, penses-tu… Mère n’aimait ni ses frères ni ses sœurs et a toujours cherché à m’en éloigner pour me protéger, me garder pure, m’écarter de leur folie. C’est pour cela, qu’elle m’a enfanté et que j’ai grandis en Sicile. Je comprends mieux ses inquiétudes. Rien ne compte là-haut que la suprématie des uns sur les autres. Et Zeus est simplement… paranoïaque. Parce qu’il a tué son père pour libérer ses frères et sœur, il nourrit la crainte de voir l’un de nous faire de même. Et il devient si irritable ma chérie, qu’il court de lui-même au devant de l’agacement de tous. Si bien que, si un dieu avait l’idée de le tuer, ce ne serait que de sa propre faute. Mais soit. Il est notre seigneur et nous nous devons de plier à ses requêtes et ses colères, n’est-il pas ? Il est égal à lui-même, à ce qu’il a toujours été. Je crains que nous, ou plutôt qu’ils, sur l’olympe, n’ont guère d’autres choix que de le souffrir. Pour ce qui est de ton affaire toutefois, j’essaierai de soudoyer ton grand-père. Il se trouve que je suis plutôt douée pour cela…» annonce la vieille dame, terminant ses mots en les ponctuant d’un charmant sourire sur sa face de jeune trentenaire – et encore – avant de poser quelques questions sur les amours Deven.

L’aïeule manque d’être douchée par sa petite-fille qui recrache l’intégralité de sa boisson alors qu’elle manque de s’étrangler en buvant celle-ci alors que Perséphone vient de l’interroger sur un point qui, de toute évidence, est sensible pour Shane qui est alors preste à s’insurger. Ce qui intrigue profondément la déité qui se demande ce qui peut bien passer par la tête de sa descendante.

«- Tu es né en 93, ce qui fait déjà de toi une grande fille, Deven. A quel âge exactement crois-tu que j’ai eu ta mère et tes tantes ? J’étais encore plus jeune que cela. Il n’y a pas d’âge pour faire des enfants. Juste un niveau d’amour à avoir. C’est tout ce qui compte. Quoique dans ce monde où tu vis, la stabilité financière est également un argument de poids à faire entrer dans la balance quand un couple commence à se poser des questions sur le sujet… Maintenant, comme je te l’ai dis, ma question visait surtout à voir si les choses étaient vraiment sérieuses ou non… » répond la déité avant de resservir un verre à la jeune femme qui a vidé le premier, mouillant quelques classeurs au passage. Heureusement que tout est protégé, plastifié et disponible en duplicata… «Allons… Une petite-fille peu tout dire à sa grand-mère… N’est-ce-pas ainsi que cela marche chez tes amis terriens ? » questionne de nouveau Perséphone.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Dim 19 Mai - 13:57

    Elle venait certes de décider qu'elle se sentait plus à l'aise avec sa grand-mère mais il y avait quand même des limites à ne pas dépasser. Notamment sur des sujets aussi épineux que ce dernier. Non mais oh ! Elle était encore une adolescente quoi ! Oui bon, les adolescents étaient beaucoup porté sur ce genre de chose mais quand elle voulait une vie normale, elle n'était pas non plus une Ashley Dehlia en puissance ! Elle jeta un coup d'oeil un brin trop noir à sa grand-mère et répliqua, se retenant avec grand mal de se tortiller dans tous les sens :

    " Je sais bien que tu as eu tes enfants tôt grand - mère mais... "

    Elle s'arrêta soudain, réfléchissant puis rétorqua, presque triomphante :

    "Mais tu n'as pas eu maman si jeune et tu étais déjà mariée, je te signale, ce n'est le cas pour moi ! "

    Elle voyait mal Ian l'enlever pour la forcer à vivre sous Terre remarque hein. Voyant qu'elle avait causée un désastre sur la table basse de son aïeule, elle eut un petit sourire d'excuse et cherchant son paquet de mouchoir dans la poche de sa veste, elle finit par l'extirper. Elle extraya un bout de papier du paquet et essuya les dégâts du mieux qu'elle pouvait tout en continuant :

    "Je sais bien que l'on fait des enfants par amour mais Ian est mon premier petit - ami, il a déjà pas mal à faire avec maman et Arès dans les pattes, sans compter la découverte de ses pouvoirs et... "

    Une minute ! Venait-elle d'informer sa grand-mère qu'elle avait un petit-ami, même de lui donner son prénom ? Ainsi que de lui dire qu'il connaissait le monde magique ? Oula, elle s'engageait sur une pente glissante ! Finissant d'éponger les dégâts qu'elle venait de causer, elle sortit ensuite un autre mouchoir de sa poche et le tendit à Perséphone :

    "Hmmmm... Désolée pour ça ! "

    Elle décida de ré-orienter la conversation sur un terrain moins glissant. Quoi que parler de Zeus était un terrain encore plus glissant dans un certain sens. Shane n'aimait pas vraiment parler de son grand-père... Arrière grand-père ? Bah, le détail n'avait pas d'importance ! Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle n'aimait pas parler du puissant maître des dieux. Elle savait très bien que si la vérité sur sa naissance venait à être su, elle ne garderait pas la vie bien longtemps. Qu'importe le moyen, elle serait morte en peu de temps. Que ce soit dans un regrettable accident, de la main d'un autre dieu ou d'un fou... Zeus était particulièrement doué pour faire disparaître les personnes gênantes. Et fille de deux dieux, elle était une personne gênante. Elle reteint un petit soupir et se rassit sans façon, ré-orientant donc la discussion :

    "C'est pour ça que je me suis adressée à toi et que je ne suis pas aller sur l'Olympe. Je préfère ne pas me rendre sur l'Olympe et rencontrer Zeus. J'aimerais même qu'il ignore tout de cette histoire en fait ! "

    Elle poussa un petit soupir. Perséphone avait raison, Zeus était paranoïaque sur le fait qu'il pouvait être détrôner à tout instant. Shane ne savait pas vraiment de quoi pouvait être capable le roi des dieux s'il venait à découvrir que des créatures avaient le potentiel pour devenir plus puissant que lui. Ian et Kalia avaient déjà bien assez à faire sans qu'ils ne finissent pourchasser par Zeus en personne !



My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 22 Mai - 0:43

[color=darkcyan]«- Effectivement, j’ai eu mes filles très tôt. Et si, j’ai eu ta mère «si jeune». J’avais seulement un peu plus de dix-huit ans quand les triplettes sont venues au monde. Souviens-toi que j’étais encore jeune fille quand ton grand-père m’a enlevé, avec l’accord de ton arrière-grand-père et arrière-grand-oncle… Arrière tout en fait, c’est un tel bordel dans l’arbre généalogique que même nous, on arriverait à s’y perdre. Cependant pour en revenir à ce qui nous intéresse, j’étais effectivement mariée. Ce qui n’était pas bien compliqué puisque j’ai dis oui à Hadès seulement dix jours après qu’il m’ait arraché au sol de ma chère Sicile. En somme, dix jours après notre première rencontre puisque mère m’élevait loin des troubles de l’Olympe. Elle se méfie tant de ses pairs, depuis toujours… »

Perséphone écoute sa petite-fille quand cette dernière prononce le nom de Ian. Il ne faut pas longtemps à l’intelligente déesse pour faire le rapprochement entre le Ian créateur de Deven et le Ian créateur qu’elle a rencontré il y a quelques mois. Un garçon charmant qui avait dit connaître sa fille et qui s’était trouvé un ami en la «personne» de Cerbère… Aucun doute possible aux yeux de la déité qui ouvre des yeux ronds comme des billes en réalisant qu’elle a donc déjà rencontré le cher et tendre de sa petite fille. Elle ne savait plus comment elle avait put oublier ça d’ailleurs, maintenant qu’elle y repensait. Ian avait bien dit qu’il était le petit ami de Shane, pourtant ! Mais ils avaient parlés de choses et d’autres qui avaient finalement fait passer à la trappe cette information. Si bien que la déesse se sentait tout à coup très stupide d’avoir tant questionné Deven alors qu’elle avait déjà les réponses à ses questions.

«- Zeus ne saura rien de ta visite. Et Ian est un charmant garçon, très mignon… Il m’a fait une très bonne impression quand je l’ai vu. Bon, il va sans dire que ton grand-père ne nourrit pas forcément les mêmes pensées que moi vu ce que ton cher et tendre a fait dans le royaume des enfers mais… avec le temps, nous pourrons sûrement arriver à lui faire avaler la pilule. Cependant c’est étrange. Ian m’avait dit être ton petit ami. Je me demande bien comment j’ai pût ne pas me souvenir de ça ! » décrète la demoiselle qui soupçonne immédiatement Mnémosyne. Alors elle s’adresse de nouveau à Shane. «Deven. Promet moi de faire bien attention à Mnémosyne. Amante de ton arrière grand-père, elle a enfanté les muses et elle est celle qui sait tout de ce qui est et a été. Elle joue avec les mémoires et avec le temps. Peut-être a-t-elle-même entendu notre conversation. On ne peut jamais savoir avec elle. Alors… soit bien prudente quand tu parle, toujours… En fait… évite de te faire remarquer. Fait profil bas, très bas ma chérie… Car je ne saurai dire ce qu’elle ferait, te concernant… »

Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Ven 24 Mai - 7:48

    Il était étrange de se sentir à la fois aussi proche de quelqu'un et à la fois aussi en décalage. Si sa grand-mère lui semblait plus "accessible" d'une certaine manière, elle avait conscience soudain qu'il y avait entre elles un fossé de génération. Voir même un gouffre. Après tout, Perséphone était née durant l'Antiquité, à cette époque, les hommes louaient les dieux, réduisaient les femmes à l'état d'esclaves et les filles se mariaient très jeunes. Elle était aussi une Olympienne, une pure sang même, mais elle était née dans une époque bien plus lointaine que celle de sa mère et de sa grand-mère. Pour elle, se voir mariée et mère à tout juste dix-sept ans n'était pas du tout dans ses rêves de gamine. Oh non ! D'ailleurs, avant Ian, elle se voyait bien finir veille fille. Non pas qu'elle ne soit pas attirer par d'autres mais parce qu'elle était une déesse. On ne pouvait pas vraiment dire que les mariages fassent de vieux os dans sa famille. De même... Elle avait toujours été la fille bizarre, trop garçon manqué, qui provoquait des tas de choses louches. Bref, la paria, où qu'elle aille. Même à Attia. Mais avec l'aide de Trent, puis de Ian et de Kalia, elle avait réussit à faire sa place. C'était encore tout frais et tout neuf et si elle devait être honnête avec elle-même, il lui fallait avouer qu'elle avait peur de tout perdre à chaque instant. Alors s'installait de manière durable.... Non, sans façon non ! Elle eut un sourire un peu triste pour son aïeule et répondit :

    " Mais tu sais grand-mère, tu es née à une époque ou les dieux étaient honorés et respectés.... "

    Elle hésita un peu avant de poursuivre, à voix basse, presque un murmure inaudible:

    "Maintenant, je ne suis plus qu'une fille bizarre qui fait peur... "

    Voilà quelque chose qu'elle n'avait jamais avouée à personne, pas même à Trent. Bien sûr, son meilleur ami devait sans doute avoir deviner le fond de sa pensée mais auparavant, elle n'avait jamais mis de mot sur son mal-être. Puis elle tiqua soudain sur les propos de sa grand-mère et bondit de son siège sans le vouloir :

    "Tu connais Ian ? ! ? !"

    Voilà quelque chose que son petit - ami ne lui avait pas dis. Jamais. Ahurie, elle enchaîna une foule de questions d'un ton rapide :

    "Depuis quand ? Pourquoi ? Comment ? Grand-père était là ? "

    Shane n'était pas idiote, l'éclat, même involontaire de Ian, devait sans doute être encore en travers de la gorge d'Hadès. Penser donc, le souverain des morts défier sur son propre territoire ! Hors si Hadès était au courant, il pouvait y avoir des chances que Zeus le soit aussi. Ou alors que son grand-père est concocté une vengeance personnelle à l'encontre de Ian. Les Olympiens étaient plutôt du genre orgueilleux et inventif pour leur punition et la jeune fille regrettait le pire. Elle ne pensait pas que Ian soit capable de supporter le supplice de Tantale ou autre joie du genre....


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Dim 26 Mai - 15:20

«- Oui je connais Ian.» réponds la grand-mère sans quitter Deven du regard.

La jeune femme semble on ne peut plus perturbée par la nouvelle que lui apprend son aïeule, qui regarde la jeune Olympienne sauter de sa chaise en posant un tas de questions de sorte à savoir où, quand et comment une telle rencontre a put avoir lieux. Posément, à l’instar de sa descendante, la fille de Zeus et Déméter se donne le temps de boire quelques gorgées pour se désaltérer tout en faisant languir Deven, quoiqu’elle regrette toutefois ce dernier point : ses intentions ne sont pas de contrarier Shane, tout le contraire.

«- C’est arrivé il y a quelques temps déjà, ici même. Ton… petit-ami cherchait sa route, il devait rencontrer un agent immobilier, pour Kalia, il me semble. Quoiqu’il en soit il s’est perdu et ne trouvait pas la demeure qu’il cherchait. Le hasard l’a de fait conduit jusqu’à moi pour demander sa route et, me sentant sûrement Olympienne, il a évoqué le nom de ta mère. Ce qui m’a conduite à me révéler à lui. Il disait que je ressemblais à Tisiphone alors il m’a demandé si je vous connaissais, toutes les deux. Mais ton grand-père n’en sait rien. Je sais quelques fois tenir ma langue, sais-tu ? Avec ce que ton ami a fait à ton grand-père, ce dernier n’est pas près ni de l’oublier ni d’enterrer définitivement la hache de guerre. Hadès est loin d’être aussi noir que le prétendaient les hommes d’autrefois mais, néanmoins, il reste un homme de poigne et qui a sa fierté, comme tout ses frères, comme tout les Olympiens ou presque, en fin de compte.»
répond la reine des morts en essayant d’expliquer les évènements de sa rencontre avec Ian le plus clairement possible pour que Shane assimile bien tout ce qui lui est dit.

Se levant, la déesse fait quelques pas pour contourner son bureau et se glisser alors dans le dos de sa petite-fille qu’elle vient entourer de ses bras de manière protectrice, presque maternelle. Le temps de quelques instants, la déité reste ainsi muette, proche de Shane. Et puis, sans s’en écarter elle prend la parole pour rassurer cette dernière qui lui a semblé, un peu auparavant, passablement contrariée.

«- Tu n’es pas bizarre Deven. Tu es simplement différente des humains. Il y a un fossé entre ces deux adjectifs, ne l’oubli jamais. Et je suis… tellement fière de toi, de t’avoir pour petite fille… Tu es parfaite, ma chérie. N’oublie jamais cela. Et ne change jamais pour personne. Les gens dignes de toi changent pour toi. Ils ne te demandent pas de changer pour eux, pour leur convenir. Tu comprends ce que je veux dire, Deven ? Personne n’a le droit de te dénigrer. Encore moins toi-même. Crois-tu que j’ai toujours adoré l’idée de régner aux enfers ? Ce n’était pas le cas au début. C’était loin de l’être. Pourtant j’ai fais avec et j’ai appris à aimer cet univers inconnu. Pour toi et bien, c’est pareil ma chérie. Pour que les autres t’acceptent telle que tu es, il faut que toi-même tu prennes consciences de ta valeur, de tes capacités. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mar 4 Juin - 10:41

    Elle était prise à son propre piège tiens. Elle avait voulu tirer les vers du nez à sa grand - mère et voilà que c'était son aïeule qui lui soutirer des confidences. Shane avait l'air maligne tiens, dans le bureau de la paysagiste pour le coup. Elle venait d' apprendre que Ian, son petit ami, connaissait déjà Persephone . A cette allure-là, le Créateur allait être plus familier avec sa famille qu'elle ne l'était. Il avait rencontré sa mère, son père ainsi que son grand-père et maintenant sa grand-mère. Shane ne put retenir un rire sans joie. Il s'était bien garder de lui parler de cet rencontre tiens ! En même temps, il la connaissait assez pour savoir qu'elle se serait fait du mourron. Celle d' avant aurait sans doute même songer à quitter la ville.... Mais maintenant qu'elle était proche de son but, amoureuse comme jamais, elle avait cette envie égoïste de garder le plus longtemps possible cette vie neuve. Juste pour une fois, être égoïste.

    Shane contempla d' un œil étrange sa grand mère,absorbant les mots qu'elle émettait plus qu'elle ne les écoutait. Chaque parole vibrait dans son être, lui apportant sensation de réconfort plus efficace que jamais. Elle poussa un petit soupir nerveux, bougea un peu dans tout les sens puis finit par se laisser tomber dans son siège à nouveau, enfouissant son visage dans ses mains. O dieu, quel soulagement ! Hystérique, elle lâcha d' une voix un peu trop aiguë :

    "'Il s'est bien garder de m'en parler ! "

    Elle se rappelait de ce jour-là ou Ian était sortit dans le froid glaciale pour prêter main forte à Kalia... Le soir, quand il était passé chez elle, elle l'avait trouver un peu bizarre mais il s'était si bien lancer dans sa tirade sur les promoteurs immobilier qu'elle en avait oublier de l'interroger. Il avait sans doute fait exprès d' ailleurs... Dépasser par les événements, elle se leva de nouveau pour prendre congé quand soudain , sa grand - mère se glissa derrière elle pour la prendre dans ses bras.

    Shane se raidit de manière inconsciente, peu incline à se laisser câliner. Elle avait du mal avec le contact physique. Non pas que sa mère ne l'ai pas habituer à la tendresse , au contraire, mais évoquer son malaise l'avait bouleversée plus qu'elle ne pensait. Pourtant les propos de Persephone et son étreinte étaient comme un baume apaisant.

    " Mes capacités ? Comment pourrais - je leur faire confiance alors que je suis capable de tuer sur un simple coup de colère ? Comment croire que je puisse être un salut pour quiconque ? La divinité est un poids sur mes épaules ... Je ne demande qu'une vie normale.... "

    Shane s'écarta de son aïeule par peur d' en révéler plus qu'elle ne le devrait. Persephone l avait relâchée depuis un moment mais le petit bureau semblait soudain être le lieu de toutes les confidences.... Shane jeta un regard vers la porte et lâcha d' une voix un eu hachée :

    " Je vais devoir partir grand - mère, on m'attend à la maison. "

    Vrai et faux à la fois, Tisiphone l'attendait toujours.


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Mer 5 Juin - 21:46


«- Sûrement que rien de ce que nous avons dit ne lui a paru utile à ta raconter, ma chérie.» suppose Perséphone en espérant sincèrement que ses mots sauront apaiser l’humeur de sa petite fille. Puis, pour s’en assurer et alors que sa descendante se lamente sur ce qu’elle dit être de la bizarrerie, la déesse glisse ses bras autour de Deven comme pour la protéger de «tout».

Mais la demoiselle, loin de se calmer et de se laisser convaincre par les propos de son aïeule explose presque, lui indiquant qu’à ses yeux la divinité n’est pour elle qu’un poids qui pèse énormément sur ses épaules. Quand elle demande à avoir une vie normale, Perséphone pousse un soupir. Au fond, la fille de Zeus et Déméter sait que, comme sa mère, elle a perdu Tisiphone pour l’humanité désirée par cette dernière. Et l’enfant de celle-ci, convaincue par ces mêmes idéaux visiblement, lui échappe plus encore. Et même si elle voudrait les retenir toutes les deux, la déité sait que ce serait égoïste. Les enfants doivent mener leurs barques, seuls. N’est-il pas ? C’est en songeant à cela que la déesse ne tente rien pour empêcher Shane de partir, quand cette dernière déclare qu’il est l’heure et qu’elle est attendue. Se contentant d’un soupir et d’un air triste, sans émettre pourtant aucun son quand elle a tant à dire, Perséphone pose son regard sur la brune. L’un de ceux qui vous dit «j’ai compris, tu sais. Je ne cautionne pas, mais je ne veux que ton bonheur, alors fait». Puis elle se force à effectuer un mince sourire peu convainquant. La demoiselle qui lui fait face est déjà grande et en âge de faire ses propres choix. Est-il encore possible de lutter contre cela, contre le mûrissement ? Las, non. Perséphone se souvient avec amertume qu’elle n’a pas non plus laissé le choix à sa mère, quand elle a décidé de mettre un terme à la stupide règle qui l’obligeait à partager son année entre mère et famille.

«- A bientôt ?» interroge la grand-mère sans grand espoir toutefois. Elle a si peu vu la déesse face à elle depuis sa naissance. Celle-ci fuit tellement le monde des dieux. Ce serait folie que d’avoir un réel espoir d’une prochaine visite de sa part. Mais, par folie sûrement, une part de la déité a envie de croire que la chose est possible, que cette visite a quelque peu libéré Deven de ce qui la retenait à venir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


I'm everything...
you can't control !

I'm everything...  you can't control !

Féminin
Nombre de messages : 517
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Découvrir ses deux nouveaux dons et son statut de Dotée
- Mettre la main sur la Bible des Guardians
- Révéler qu'elle sait la vérité à Arès et Tisiphone
- Mettre Raven sous contrat
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Jeu 6 Juin - 17:55

    Remords, culpabilité, questions... Shane était venue pour avoir la réponse à une question et elle se retrouvait avec plein de question sans réponse. Qui devait-elle être ? Shane, l'adolescente humaine atypique ou Deven, la déesse, fille de la vengeance et de la guerre, petit fille du maître des dieux et des souverains des Enfers ? Ou les deux à la fois ? Fuir sans cesse ou faire face aux dangers ? Toute sa vie, elle était aller de l'avant, sans prendre le temps de penser. Tisiphone avait fuit Olympe et monde souterrain à sa naissance pour lui permettre de vivre une vie normale. Sans doute aussi pour la sauver des griffes d' Arès. Il n'y avait qu'à voir comment avais fini Phobos par exemple.

    Elle avait toujours balancé entre deux feux, craignant que la part divine en elle la fasse basculer du coté sombre. La vengeance n'était pas tendre, mais pas maléfique pour autant mais la guerre.... Oh son père était si sombre, si sanguinaire ! Elle l'avait en horreur. Voilà venu pour elle le moment des choix et elle doutait soudain de faire les bons. Mais pourtant, elle ne voulait laisser personne prendre les décisions à sa place. Clignant des yeux, elle jeta un regard à Persephone. A sa vue, son cœur se serra. Elle avait l'air si triste. Shane réalisa soudain que si elle ne voulait pas demeurer une déesse, elle ne voulait pas pour autant perdre sa famille. Du moins, du coté de sa mère, Arès elle s'en passait très bien, merci.

    Cédant à une pulsion, elle prit soudain sa grand-mère dans ses bras et souffla à son oreille :


    "'Je reviendrais te voir grand-mère, c'est promis. "


    Elle la garda contre elle, profitant de la douce étreinte. Shane réalisait maintenant qu'il était dommage qu'elle n'est pas eut de réelle relation avec son aïeule auparavant. Aurait - elle été différente ? Peut - être que oui. Dans ce cas, il n'y avait pas de regret à avoir, parcs que dans le fond, elle était fière d' être ce qu'elle était. Enfin sans ces foutus pouvoirs, elle irait encore mieux mais ça serait bientôt régler. Elle s'écarta un peu de sa grand - mère et ajouta, malicieuse soudain :

    " Je viendrais avec Ian, vous pourrez discuter un peu."

    Vu comment son petit - ami et sa mère s'entendait comme larron en foire, Shane se doutait qu'elle risquait un peu de s'arracher les cheveux s'ils venaient à faire ami-ami. Enfin... Ça existait aussi dans les familles humaines ce genre de situation, non ? Elle sourit, avec douceur et posant un baiser sur la joue de Perséphone, elle souffla :

    " A bientôt grand - mère . "


    Oui, cette fois-ci, c'était un au revoir qui ne sonnait pas comme un adieu. Elle tourna le dos a son aïeule et s en fut, retrouver sa mère et Ian. Elle avait des questions à poser à ce dernier....

    Fin du sujet pour moi, merci beaucoup


My arms are searching for you
Je reviens doucement, mais sûrement. Merci de ne pas envoyer de MP à ce compte jusqu'à mon retour complet, je serais longue à répondre sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    Jeu 20 Juin - 22:30

J'avais oublié de dire x) Sujet terminé pour moi aussi ^^

Un autre quand tu voudra :)
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée    

Revenir en haut Aller en bas
 

Des questions sans réponses... Sauf quand on sait où s'adresser ? || Perséphone - Privée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions -> Réponses
» [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!
» Vos Questions, Nos réponses !
» Oasis Is good!!! Sauf quand y'en a plus! [ libre]
» Questions & Réponses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Rue Rockfeller-