AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Ven 18 Mai - 16:50

    Ashley n'avait jamais été aussi humilier de sa vie. Non jamais. Devant toute la ville en plus de ça ! Et dire qu'elle avait acheté une robe sublime pour ce bal de Noël qui avait viré au cauchemar ! Elle en avait pleurée de rage pendant des jours et hurler de frustration dès qu'on lui parlait de bal, de musique ou de fête. Tout son travail, toute l'énergie qu'elle avait mise à dresser la liste de ses invités, à choisir le thème, mettre en place les décorations, commander le buffet le plus chic chez le traiteur. Tout ça réduit à néant par une bande de petits plaisantins qui avaient trouvés drôles de venir saboter sa fête, SA soirée, en venant détruire son si fabuleux sapin. Et ces idiots avaient réussit à mettre le feu à la salle de bal, provoquant la panique chez ses invités qui avaient fui dans le désordre totale. Résultat, il y avait eut des blessés plus ou moins grave par dizaine et on ne parlait plus que de cela dans les journaux de la ville et des alentours. Elle aurait voulut rester enfermer chez elle pour ne plus jamais en ressortir. Même Matthew n'était pas parvenu à la réconforter, il faut dire que son petit -ami ne venait plus aussi souvent la voir. Il ne le disait pas mais elle était sûre de l'avoir déçu. Elle sentait du changement chez lui depuis quelques temps, il était plus froid, plus distant. Oh bien sûr, il devait penser qu'elle n'était pas la parfaite future épouse qu'il était en droit d'attendre, qu'il se devait d'avoir. Sous la pulsion de sa mère et de son père, elle avait tâchée de prendre sur elle-même pour oublier cet échec cuisant. Son père lui-même avait insisté pour que ce soit elle qui inaugure la nouvelle salle des fêtes, dont il avait fait précipiter la reconstruction. Il l'avait même baptisé à son nom pour la consoler.

    Ainsi à nouveau, par une journée d'hiver un peu fade, le ciel était d'un gris de sinistre augure et le vent glacial, elle se retrouvait dans le rôle de l'hôtesse. Cette fois-ci, elle n'avait fait conviée que de hautes personnalités : des députés, des conseillers municipaux, le préfet. Bref, juste des gens de son milieu. Elle avait choisi une nouvelle tenue de soirée, encore plus pimpante que la première. Une petite robe rose qu'elle avait assortie avec des escarpins neuf et nouer sa longue chevelure blonde avec art au sommet de son crâne. Tout se passer bien pour le moment, le buffet était un succès, la soirée calme et surtout, on ne cessait de la féliciter sur ses talents d'hôtesses. Elle répondait avec le sourire, remerciant d'un petit mot adéquat, malgrè son soucis. Matthew n'était pas à ses côtés. Il ne l'avait pas été de la soirée en fait. Il avait été encore plus distant qu'à son habitude, plus froid. Ashley en avait eu le cœur tout retourné. Laissant sans grand regret les invités parler de politique et d'autres scandales entre eux, elle alla se réfugier sur la terrasse, espérant y retrouver son petit-ami. Mais il n'était pas là. Elle poussa un soupir et s'adossa à la balustrade, le regard levé vers le ciel. Elle resta un moment ainsi, malgrè le froid, songeant à la manière dont elle pourrait se rattraper avec son Matthy. Alors qu'elle allait rentré, un bruit de pas la fit se retourner vivement, pleine d'espoir.


    ' Matthew ? '


    Mais ce n'était pas lui....


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Ven 18 Mai - 19:42

[désolé pour les surnoms dont je t'ai affubé, comprend que je n'en pense pas un mot mais que Nora est véritablement furieuse]


J'enrage.
Vous ne pouvez pas savoir à quel point.
Personne ne peut savoir à quel point j'enrage. À quel point je crie vengeance. À quel point j'ai envie de sang. À quel point je suis près de commettre un meurtre. Ou deux. Ou trois, ou toute la ville, tant qu'on y est !

Un grincement au-dessus de moi.
Je lève la tête au moment où l'applique de néons émet un dernier grésillement et se détache du plafond. Les yeux comme envahis de flammes rouges et brûlantes, je ne me jette pas sur le côté comme je l'aurais fait en temps normal, mais je brandis les deux lames mi-longues que serrent mes poings crispés et saute au-devant du danger, avant de mettre tout mon élan dans les paraboles que décrivirent les lames.

Je rengainai ces dernières.
L'adrénaline qui coulait à flots dans mes veines suffirait peut être un moment pour couvrir mon envie de sang. Sinon, le premier passant risquait fort d'en avoir pour ses frais. J'entends d'ici la question inévitable : mais pourquoi suis-je donc autant en colère ? Il est vrai que je ne me suis jamais sentie si énervée. Mais puisque vous insistez...

¤

Tout cela a commencé quand j'étais allée en ville.
En effet, j'y vais rarement de jour, préférant y aller de nuit pour mes meurtres, ou laisser les domestiques s'occuper de mes habits et de mes poisons et autres potions. Je crois que la dernière fois que j'y suis allée en plein jour, c'était pour me faire couper les cheveux. Ah quoique, peut être avais-je demandé à Monsieur Hycks, le majordome. Enfin bref, qu'importe.

J'étais donc en ville, et de jour.
Et je les ai vu. Sur un banc, dans les bras l'un de l'autre comme deux lycéens. Matthew. Et une fille. Je suis restée là, à les regarder, n'en croyant même pas ma vue sur-développée qui me permettait de voir chaque cil collé de mascara noir de cette petite pouffiasse, ses jouer enrobées sous des tonnes de fond de teint, ses lèvres peintes d'un litre de gloss. Quand à mon ouïe, tout aussi aiguisée, aurait-elle pu m'éviter le bruit de leur baiser, à trente mètre de distance, de l'autre côté d'une place publique ?

Peut être après tout que le sur-développement de mes sens est une malédiction plutôt qu'une bénédiction ?

Certes, il m'a sorti de tas de situations périlleuses, et permit plus d'une fois d'échapper entre deux entraînements à la surveillance de mes mentors, mais ici, j'aurais milles fois préféré avoir les sens estropiés d'un humain. Ou même être sourde et aveugle. Tout plutôt que voir ça. Tout plutôt que d'entendre ça.

¤

C'est pour ça que je suis dans l'état où vous me voyez.
Les tubes de néons sont éteints, à présent. Ils gisent sur le sol, petits morceaux de tube autrefois incandescent. Matthew m'a trahi mais c'est cette vipère qui l'a attirée dans ses bras, ça j'en suis sûre. Peut être même est-elle une créature surnaturelle –tient, je n'ai pas pensé à le vérifier–, ceci expliquerait tout. Il ne m'aurais jamais trompé si facilement sans une bonne raison.

C'est précisément la raison pour laquelle cette fille mourra en premier.
Vous vous demandez peut être où je suis ? Oh, pas très loin, dans un des immeuble désaffecté d'Elfamn Street. Alors que j'étais en train de regarder les deux espèce de lycéens de pacotille s'embrasser sur ce banc, je ne suis pas restée inactive, oh non, j'ai eut la présence d'esprit de m'approcher d'eux en les contournant et j'ai subtilisé le sac de la fille avant de le fouiller à l'abri des regard, et de le reposer à sa place.

Ainsi, j'ai prit le temps de m'enquérir de son nom.
Du nom de ma prochaine victime.
Ashley Dehlia.

¤

Je n'ai même pas eut besoin de jouer des pieds et des mains pour être invitée à cette minable réception organisée par cette tout aussi minable fille du maire, tout simplement parce que je n'ai eus qu'à demander à Edgard, mon mentor et patriarche des Assashis, de me donner sa propre invitation. Quand je pense que je vais être obligée de le tuer... Non, non. Ne pense pas à ça.

La réception, ou plutôt l'ouverture de la nouvelle salle des fêtes –l'ancienne ayant brûlé... qu'est-ce qu'ils sont mal faits, ces nouveau bâtiments !– était somme toute sympathique, malgré une hôtesse minable, et j'apercevais même certains de nos riches clients, mais l'heure n'était pas à cela. Je n'étais pas en mission pour la Guilde, et je n'avais pas besoin d'être dérangée. D'ailleurs, heureusement qu'aucun d'entre eux ne connaissait mon visage.

Je respirai calmement, un verre de champagne à la main.
Il ne m'est encore jamais arrivé d'être soûle à l'heure d'un meurtre. Ce serait une première, et pas vraiment l'idéal, c'est pourquoi je n'avais bu que quelques gorgée tout en tâchant d'être aussi discrète que si je ne m'étais pas trouvée là. Une tâche pas bien difficile dans un endroit aussi plein, mais bien difficile quand on est une jeune femme avec des courbes aussi alléchantes. Oui, j'attire les hommes, et parfois c'est une malédiction –enfin, sauf quand ça me permet de m'approcher discrètement d'une cible. Mais bref, passons.

Ah, le moment que j'attendais !
La fille Dehlia se dirige vers la terrasse pour, semble-t-il, être seule.
J'attends un instant pour voir si personne ne fait attention à moi... c'est le cas. Parfait. Le moment est inespéré. Peut être aurais-je mieux fait de me déguiser en serveuse finalement. J'attire trop les regards, cela m'énerve. Ce n'est pas bon d'être énervée juste avant un contr... non, il faut que j'arrête de penser ça. Ce que je m'apprête à faire n'est pas un contrat. Si je me fais prendre, la Guilde ne pourra rien faire pour moi. Étrangement, loin de m'inquiéter, cela m'excite. Le saut sans corde de rappel. La vie sans barrières. Le vide. L'adrénaline.

Je parvins enfin sur la terrasse.
Est-ce bien elle qui, accoudée à la balustrade, me tourne le dos ?

Je m'approche de quelques pas, tout à fait silencieuse.
Oui, c'est bien elle, dans une petite robe rose. Qui moule parfaitement sa silhouette. Une vraie poupée barbie. À part nous deux, l'esplanade est vide. Je regarde derrière moi pour vérifier que personne ne peut nous voir depuis la salle principale et laisse mes pas faire un peu de bruit sur le sol de bois de la terrasse.

J'avais tout prévu, tout. Sauf la réaction qu'elle eut.

« Matthew ? » fis-elle d'une petite voix fluette.

Matthew ? Matthew ?
Je vis rouge... mais ne le montra pas.
La mort de ma victime était devenue inéluctable.
Tant pis pour elle.

Alors que j'aurais dû répondre quelque chose comme : « Non, qui est-ce ? » ou, mieux : « Non, désolé, vous attendiez quelqu'un ? » j'ai répondu, encore sous le coup de la colère :

–Non, mais je le connais bien. Et j'ai cru voir que toi aussi, espèce de sale petite putain.

Ce qui est sûr, c'est que si elle essaye de crier, ma lame s'enfoncera dans sa gorge avant qu'elle en ait eut le temps. Mais il faut que je sache si Matthew me trompe avec elle ou l'inverse. Sa réponse devrait me suffire pour que je me donne le droit de lui enfoncer les deux poignards que j'ai réussit à dissimuler sous ma robe trop noire, trop chic et trop moulante pour ne pas appartenir au beau monde.

Je la regarde un instant, dans sa petite robe rose. Elle me fait penser à un bonbon. Je remarque avec désespoir qu'elle est mon parfait contraire. Si cela se trouve, Matthew est plus attiré par des filles comme elle que comme moi... Non. Non. Je suis sûre qu'elle lui a lancé un sort, il n'y a pas d'autres raisons possibles.

Et elle dans sa petite robe rose bonbon.
Rose contre noir.
Mort contre vie.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Lun 21 Mai - 18:46

    Non, ce n'était pas lui, loin de là. Dans sa robe noire, elle aurait presque pu ne peut pas remarquer la silhouette féminine face à elle. La fille avait beau être presque plate et arborait une ridicule et démodée coup à la garçonne, elle ne pouvait nier qu'elle portait une robe très chic, très classe, signe qu'elle était au moins d'une classe de la haute. Ashley se retient de claquer la langue de dépit, irrité de ne pas se retrouver face à face avec son petit-ami. Elle aurait pourtant voulut lui parler face à face, s'expliquer avec lui sur la distance qu'il mettait entre eux en ce moment. L'incident de Noël avait-il vraiment fait sombrer sa confiance en elle chez son Matty ? Cette terrasse vide de tout les invités aurait été le lieu idéal pour discuter et peut-être même pour se faire pardonner de façon plutôt... Sensuel. Certes, c'était vulgaire. Certes, c'était indigne de sa condition mais pour lui, elle était prête à tout, même au pire ou au plus dégradant. Il était l'homme qu'il lui fallait, le parfait duo, sa face complémentaire. Lui, l'homme sur de lui qui triomphait de tout, qui avançait et terrassait les embûches, et elle, la belle demoiselle, riche et aisée, ayant des contacts dans tout les milieux. Le duo parfait, fait pour être au-dessus des autres et pour être les chefs. Un duo puissant que rien ne pouvait arrêter !.... Sauf peut-être cette inconnue, si vulgaire dans sa façon de lui parler. Ashley sentit son sourire se décomposait et ses traits se faire plus dure. Qu'on la traite de putain, cela ne la choquait pas vraiment, même si une dame de son rang ne devait pas laisser passer une telle injure , mais qu'on ose la défier sur le terrain de son amour, ça jamais. A pas lents, elle quitta la balustrade et se rapprocha de la jeune femme , lui répondant d'un ton sec :

    ' Si ici il y a une putain, ce ne peut-être que vous, quand on ose aborder les inconnus de manière aussi vulgaire, c'est qu'on est qu'une souillon des bas étages. '

    Un sourire moqueur étira ses lèvres et elle siffla :

    ' Même si vous vous cachez sous des atours élégants, je ne vous ai jamais vu dans notre cercle, peut-être trouvez-vous cela drôle de venir ruiner les fêtes des grands de ce monde ? '

    En elle, sa jalousie aiguillonnait comme jamais elle n'aurait cru possible. Elle avait déjà été jalouse avant, c'était comme un feu dévorant lorsque ses amis avaient une nouvelle robe ou le dernier bijou à la mode... Mais là, c'était la glace qui l'animait, qui lui demandait presque de hurler ses propos à l'inconnue. Elle se retient le plus possible, tâchant de gardant son statut de grandes dames. Mais elle finit par siffler :


    ' Et je ne pense pas que Matthew, mon fiancé, et put s'enticher de vous, pour quelques raisons que ce soit... Ma chère, vous n'avez vraiment aucun atout pour vous... '

    Son regard avait glissé ostensiblement sur sa poitrine , quasi inexistante, avec un sourire moqueur. Ashley retrouvait dans cette situation toute sa verve, prouvant sa bonne orientation en terminale littéraire. Elle ne le montrait pas souvent, mais il y avait une certaine intelligence sous sa superbe chevelure blonde.


HJ Pas de soucis pour moi, va, ca lui fait du bien de se faire secouer à ma p'tite Ash' !


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Sam 9 Juin - 9:24

Je souris. D'un sourire doux, même pas hypocrite.
Pourquoi ce sourire ? Parce qu'elle n'avait strictement rien comprit, parce qu'elle ne voyait pas le vrai fond du monde où elle vivait. Une ville comme Attia est comme un océan : il y a des crabes qui passent leurs journées à paresser sur des rochers pendant que des poissons suivent des voies sombres dans les profondeurs de l'océan sans que les crabes se doutent un seul instant que leurs vies ne tiennent qu'au bon vouloir des poissons –des plus dangereux du moins.

–Oh tu sais, j'ai tué des dizaine de personnes, dont ce que tu appelles ces "puissants de ce monde" et je peux te dire qu'ils ont exactement les mêmes réactions devant l'inévitable que les plus vils bas-fonds de l'espèce humaine...

Je prononçai le dernier mot avec une telle intonation dégoûtée qu'elle ne pourrait pas faire semblant de ne pas comprendre, même avec le poids chiche qu'elle semblait avoir sous sa perruque décolorée. Et dire que j'avais cru voir dans son dossier qu'elle était bachelière littéraire... quelle déception.

–Une petite blonde aussi détestable n'a rien, strictement rien à faire dans mon monde... et Matthew appartient à mon monde, pas au tien, même si toi et ta ridicule perruque décolorée n'avez rien comprit à son manège.

Mon sourire laissait présager deux dents pointues.
Des dents longues... comme celles de Matthew. Je ne me rapprochai même pas d'elle. Pas encore. J'en aurais tout le temps quand elle commencera à montrer les premier signes de panique...

–Eh oui, ton "fiancé" comme tu dis, n'est pas celui que tu crois pauvre petite blondie... et il n'est même pas lui-même quand il est avec toi... T'a-t-il dit ce que nous avons fait la première fois que nous nous sommes rencontrés ? Non, sans doutes pas... Tu ne l'aurais plus vu de la même façon si il t'avais fait toutes les confidences qu'il m'a faite... Mais dis-moi, as-tu une dernière volonté avant de rejoindre tes ancêtres dans leur caveau poussiéreux ?

Le sourire n'a pas quitté mon visage.
Un sourire presque angélique ; doux ; même pas hypocrite.
Je n'avais pu que remarquer son regard et ses sous-entendus sur ma soi-disant absence de poitrine. Hmm hmm. Elle devrait se remettre en cause : et si c'était ce que Matthew préférait chez moi et lui reprochait à elle ? Mais ce n'était pas la peine d'ergoter là-dessus. Sitôt morte, le sortilège dont elle a enveloppé Matthew disparaîtra, et il me remerciera du fond du cœur avant de me proposer une partie de chasse, tous les deux, au clair de lune...



[désolé pour la quantité un peu maigre, je sais pas trop quoi dire d'autre étant donné que Nora n'arrête pas de me harceler pour que je lui fasse dégainer ses lames ^^' difficile d'écrire autre chose dans ces conditions ;)]




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Lun 11 Juin - 17:00

    Ashley sentit une vague glacée parcourir son dos. Un long frisson de peur, une angoisse sourde. Elle aurait pu être terrifier par cette grande femme au regard de glace et aux propos terrifiants. Elle avait la sensation de se retrouver face à la mort incarnée dans un corps humain. Comme dans ses reportages où l'on disait que les animaux sentaient le danger, le prédateur venir. Mais non, ce n'était pas cette idée qui envahisses son esprit et son corps, l'étreignant comme une main glaciale, la suffocant, la paralysant... Non, c'était l'idée que Matthew puisse trouver une autre femme. Une femme plus belle, une femme qu'il aime. Depuis quelque temps, elle sentait bien que son petit - ami lui échapper, s'en aller au loin sans l'emmener avec lui. Abandonnée. Délaissée. Trahie. Trompée. Elle. Elle, Ashley Dehlia. La fille du maire, celle a qui tout réussi, celle à qui la vie sourit, celle à qui personne ne dit non.

    Personne. Pas même Matthew. Surtout pas Matthew. Ils étaient fait pour être ensemble, pour rayonner au sommet. Qu'avait - elle de plus, cette grande femme sèche , froide et cynique? Au fond d' elle, une petite voix lui chuchota qu'elle le savait bien. Oh oui, elle le savait au fond d' elle mais elle ne voulait pas le dire, ni même l'admettre. Cette fille... Cette fille c'était le reflet dans le miroir de Matthew, son complément, son absolu. Cette inconnue, c'était la face cachée de son amant, celle qu'il dissimulait aux yeux du monde, celle qui parfois effleuré la surface lorsqu'ils étaient seuls. Ashley ferma un instant les yeux, nauséeuse.

    Non. Non. NON ! Matthew était à elle, à elle ! Elle avait tout prévue, tout planifier, tout programmer ! Ils finiraient ensemble, pour toujours. Pour toujours ! Animée par la rage de se voir arracher le seul être qu'elle est su réellement aimer, elle bondit d'un coup sur Nora, les yeux révulsés, le regard fou, le maquillage ne parvenant pas à dissimuler la laideur de son visage à cet instant. Elle essaya de l'agripper à la gorge, pauvre maladroite, malhabile qui s'attaque au fauve. Petit lapin qui se jette dans la gueule du loup. Aveuglée par la jalousie. Animée par ce poison insidieux, elle se mît à vociférer :


    " Menteuse , menteuse, menteuse, MENTEUSE !!!! "


    Le masque de la perfection venait de craqueler, révélant la petit fille délaissée et apeurée, prête à toi pour se faire aimer. Ah elle était belle Cendrillon, abandonnée par tous, misérable malgré ses beaux atours.


HJ pas grave, tu peux lui taper un peu dessus hein, pas trop non plus quand même. J'espère que le coup où elle te saute dessus te vas, je ne savais pas comment dire autrement.


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Mer 13 Juin - 12:11

[Non, c'est bien *.* exactement ce qu'il me fallait pour répondre!]


Elle ferma un instant les yeux.
Mon sourire ne se déforma pas malgré la vague de pitié dégoûtée qu'elle m'inspira. Pauvre petite humaine. Fragile. Sotte. Dénuée du moindre...

Que... ? Impossible !
J'avais imaginé qu'elle essayerait de sauver sa vie, de hurler pour attirer du monde, de faire venir un Matthew ensorcelé, qui sait ? Mais je n'avais pas prévu qu'elle se jetterait sur moi, tous crocs dehors, en hurlant comme si de ces mots elle allait changer le cours des évènements :
"Menteuse, menteuse, menteuse, MENTEUSE !!!!". C'est pourquoi je ne réagis pas aussi vite, aussi parfaitement qu'à mon habitude.

Je ne pu par exemple éviter ses mains qui arrivaient vers ma gorge avec une vitesse dont je ne la pensais pas capable une seconde plus tôt. Bien entendu, elle n'eut par contre pas le temps de serrer car, souplement, je me glissais sous ses bras tendus, rendus inoffensifs par son incompétence (après tout, l'incompétence n'est-elle pas humaine ?), et la fit basculer sur mon épaule avec une facilité déconcertante.

Je l'accompagnai jusqu'au sol et, rapidement, lui mit une main sur la bouche tandis que mon autre main, sans prendre la peine de dégainer l'une des deux lames cachées sous ma robe, adressait à ma proie un atémis sauvage à la hauteur de ses côtes flottantes. La jeune femme se recroquevilla, me tirant un autre sourire, cruel cette fois-ci. Un autre coup suivit, puis un autre, achevant de la rendre inoffensive.

Mon visage ne reflétait que la pitié qu'elle m'inspirait.
J'étais écoeurée : comment pouvait-on être aussi pitoyable ? Puis mon visage se ferma, revêtant ce masque de non-émotion qu'il prend avant de tuer. Mon regard se posa sur son visage à elle ; il était méconnaissable. Un instant plus tôt, elle avait eut des traits rendus fous par la rage, ses cheveux blonds en bataille, ses yeux bleus révulsés... elle avait presque eut l'air d'un prédateur... et elle aurait presque pu arriver à approcher la beauté d'une meurtrière. Oh, bien qu'un peu folle, elle l'avait été, belle, l'espace d'un instant ; mais à présent, au moins en apparence désertée par sa folie vengeresse et dépouillée du masque de ténèbres qu'elle s'était essayée, ce n'était plus qu'une loque humaine.

Horrible tant elle était pitoyable.
La rage qui pulsait encore dans ses yeux lui rendait un peu d'éclat... mais sans plus. Comment Matthew avait-il pu aimer une telle... mascarade ? Cette chose n'était pas belle, elle était trop artificielle pour cela ! A cet instant, j'avais prit ma décision : ou son "amour" pour elle était une mauvaise plaisanterie, ou c'était le résultat d'un sortilège malencontreux.

Je posai mes mains de chaque côté de sa tête sans douceur.
Déjà, elle était en train de se remettre de mes coups. Faire vite. Prendre une décision. Le masque de non-émotion planait toujours tel un nuage noir d'orage sur mon visage fin. Qu'étais-je censé faire ? Si jamais cela était dû à un sortilège, il fallait mieux que je la tue tout de suite pour libérer au plus tôt Matthew de son emprise, mais si cela était... je ne sais pas moi... disons, autre chose que je ne parvenais pas à concevoir et qui, dans la logique de mon ténébreux amant, révélerait tout son génie ? Si jamais c'était cela et que je contrariais ses plans...

Un gémissement me parvins.
Elle reprenait ses esprits. Bientôt, ses muscles se banderaient et elle tenterai de s'échapper, ou d'appeler à l'aide. Zut. Eh bien tant pis ! D'un geste rapide et précis, je sortis une de mes lames de son étuis noir dissimulé sous les pans de ma robe et la levai au-dessus de ma tête. Bientôt, le sang de cette pitoyable petite humaine souillera les dalles de la terrasse, à sa propre fête... quelle déception ce doit être pour elle, habituée à tout avoir, certaine que tout lui est dû, même une vie longue et heureuse...




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Ven 15 Juin - 16:27

    Elle devait rêver, ce n'était pas possible autrement. Oui, elle avait dû s'endormir et sombrer dans le sommeil. Oui, ça devait être un rêve. Un cauchemar plus tôt, un horrible cauchemar. Demain, elle se réveillerait dans sa chambre, dans les bras de Matthew qui lui sourirait et l'embrasserait puis lui ferait passionnément l'amour. Ce n'était qu'un mauvais rêve, un affreux cauchemar qui sombrerait dans l'oubli dès qu'elle aurait rouvert les yeux. Ma la douleur qu'elle ressentait dans son bas - ventre lui sembla bien réelle, transperçant son corps comme une aiguille, une lame. Elle suffoqua, se ploya en deux et constata avec surprise qu'un poing venait de s'abattre dans son abdomen. Elle chuta au sol, recroquevillée sur elle - même comme un enfant. Pendant un moment, elle a l'impression de flotter, de voler loin dans le ciel, dans le noir. Au- dessus d' elle, il n'y a plus que les étoiles et le silence.

    Mais bien vite, elle chute, une chute sans fin, vertigineuse et affolante. Elle essaye de se retenir, de s'accrocher mais il n'y a que le vide autour d' elle. Et la voilà de retour sur Terre, le voile de ses paupières closes lui donne l'impression que le monde est rouge... Rouge sang. Elle pousse un gémissement et ouvre les yeux. Elle est là, à nouveau. La mort. La mort qui lui a ravie Matthew. Elle est belle. Ses yeux étincelles et elle lui sourit alors qu'elle brandit au-dessus d'elle une lame qui scintille sous la lune. Et Ashley reprend ses esprits. Elle hurle. Elle hurle à s'en déchirer les cordes vocales, elle hurle pour sauver sa vie mais aussi pour faire sortir d' elle cette peur d'être abandonnée à nouveau, son incompréhension face à cette femme qui vient de faire exploser sa vie en éclats.

    Elle crie mais se débat aussi dans un réflexe inconscient de son corps pour sa survie. Elle se tortille sur le sol, se débat, griffe, gigote de toute ses forces. Mais la seule chose qu'elle arrive à faire, pitoyable humaine qu'elle est, c'est à se retourner sur le ventre. Elle est échevelée, sa belle coiffure ruinée, sa robe toute tachée de poussière n'est plus qu'un chiffon et ses yeux mouillés de larmes ont fait coulés son maquillage. Elle n'est plus qu'un pantin désarticuler, une poupée cassée avec qui on ne veut même plus jouer... Mais là dans son champ de vision apparaît une paire de mocassin ciré noire. Elle n'a pas de mal à les reconnaitre, c'est elle qui les a offerte à Matthew...

    L'espoir revient et elle tend la main. Matthew est là ! Il va la sauver des griffes de cette folle, il va la sauver, hein ? ! Elle tend sa main suppliante vers lui, implorante et souffle :

    ' Matthew ... '


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Dim 17 Juin - 11:53

    Encore une soirée bien ennuyeuse à laquelle il se devait d'assister. Une inauguration de salle au nom d' Ashley Dehlia... Ridicule de pathétique. Mais il était aux yeux du monde le compagnon de cette poupée superficielle et même si cette comédie lui pesait, il devait reconnaitre qu'elle lui était encore utile pour se faire une place dans le monde humain. Ces derniers avaient beau être méprisable et faible, ils étaient pour le moment ceux qui détenaient le pouvoir. Et pour mieux les renverser, il lui fallait s'infiltrer, se noyer dans la masse de ses misérables. Se mêler à la foule, se faire connaitre, se faire apprécier .... Autant de comédies qui lui semblaient des plus pesantes mais nécessaires.

    C'était donc pour cela qu'il était dans cette soirée, un verre de cognac à la main, discutant avec des hommes politiques sûr de leurs pouvoirs et de leurs places. Comment réagiront - ils lorsque viendra le régné des créatures surnaturelles sur le monde ? Quand ce sera à leur tour de vivre dans l'ombre, de se cacher sous peine de de voir poursuivit, pourchasser et humilier ? Il attendait cette ère avec impatience . Il était temps que les choses reprennent leur cour normal, que ceux qui étaient les plus puissant règne enfin sur Terre.

    Mais ce soir, ces humains le lassaient plus que d' ordinaire. De plus, Ashley ne cessait de le poursuivre de ses assiduités, encore et encore, comme une misérable petites sangsues. Il avait eut du mal à se détacher de ses griffes, la misérable semblant résister de plus en plus à son pouvoir d' illusion. Ce qui l'énervait au plus haut point. Las de la comédie, il congédia poliment le vieux sénateur avec lequel il était en train de converser. Plus exactement, il se servit de son don d' illusion sur lui, le laissant parler dans le vide à un Matthew imaginaire. L'homme allait sans doute passer pour un fou mais il n'en avait cure. Cela lui ferait une place de plus.

    Son verre toujours à la main, il se rendit sur la terrasse où il se trouva face à un spectacle intéressant ma foi... Nora, sa superbe déesse de la mort, une arme étincelante à la main, au - dessus d'une Ashley au visage défait, suppliante. Un charmant tableau, vraiment. Il jeta un oeil par - dessus son épaule pour s'assurer que personne ne vienne sur la terrasse. Heureusement pour lui, ils étaient bien trop absorbés par leurs conversations. Avec un sourire, il referma la baie vitrée derrière lui et s'avança vers le duo. Il se pencha lentement vers Ashley, souriant. En douceur, il releva le visage de l'adolescente vers lui, essuyant du bout du pouce les traces de maquillage.

    " Oh Ashley, ma petite Ashley, qu'est - ce qu'il t'arrive ? Est - ce que tu aurais chuter de ton pied d' escale ? "

    Il lui sourit gentiment puis leva son regard vers Nora. Laissant tomber son verre au sol, il se pencha vers la jeune femme et posa en douceur ses lèvres sur les siennes. Il leva lentement la main et la posa sur celle de Nora qui tenait l'arme. Que devait - il faire ? Laisser l'arme s'abattre sur la poupée inutile ou l'épargner ? Il détacha à regret ses lèvres de celle de Nora et poussa un profond soupir . Inclinant son front contre celui de sa déesse, il souffla :

    " Allons ma chère, ne ne dis pas que tu es jalouse de cette chose ? "







Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Ven 6 Juil - 14:49

[je propose une suite assez... particulière, disons, mais j'ai l'accord d'Ash :P alors Matt si t'es pas d'accord... pareil :P (non mais si tu as des questions par contre, comme "qu'est ce que je fais après, moi ? snif" n'hésites pas ;) )]


Matthew ?
J'en oubliais de baisser l'arme que je tenais à la main, restant dans cette position instable, bras levé au-dessus de l'humaine. Je peinais à trouver mes esprits comme le voir me submergeait de tant de sentiments contradictoires. Ses paroles ne firent que m'enfoncer encore plus dans l'incompréhension alors que je me débattais encore pour retrouver un raisonnement logique dans ce qu'il avait fait.

–Je... je... Cette petite sorcière t'avais ensorcelé, je vous ai vu vous... enfin... je... j'ai cru que... QUOI ? Alors tu...

Puis enfin j'explosais comme je réalisais qu'elle ne l'avait pas ensorcelé, qu'il était avec elle de son plein gré. Jalouse ? Jamais. C'était autre chose, autre chose que je ne tardai pas à lui balancer à la figure :

–Mais enfin Matthew tu m'as trompé avec ce... cette chose ! Toutes ces promesses, toutes ces caresses pour en arriver là ! Avant de te rencontrer, je m'étais dit que je ne m'attacherais jamais à un homme ou à une femme, car à la mort de mes parents j'avais été tellement... soufflée que j'ai par la suite considéré un tel attachement comme une preuve de faiblesse ! De faiblesse tu entends ? Et dire que j'ai pensé que toi tu étais différent, que toi tu serais une force et non une faiblesse... ! Tu peux les renvoyer au diable tes beaux discours sur les être surnaturels, sur notre amour ou je ne sais quoi ! Tu sais quoi ? Reste donc avec cette pitoyable humaine et puissiez-vous être les plus malheureux du monde ! Va-t'en, je ne veux plus te voir !

Un cauchemars.
J'avais retiré mon avant-bras de la poigne de Matthew sans véritablement rencontrer de résistance. Les yeux plongés dans les siens, je ne bougeai pas d'un cil. Mon visage était fermé, mon expression glaciale. Il n'avait pas intérêt à me toucher. Et encore moins à user de sa magie. Je posai doucement, presque avec tendresse, la lame de mon poignard sur la gorge de l'humaine. Sans lâcher Matthew des yeux.

–Tout bien réfléchit, articulai-je lentement, j'ai mieux à te proposer qu'un mariage aussi misérable. D'abord, tu t'écartes de trois pas. Ensuite, tu me laisses partir avec elle et enfin je te débarrasse de deux problèmes en une seule fois. Tu ne reverras ni moi ni elle. Essayes de nous suivre et je la tue. Essayes de m'embobiner avec ta magie et je la tue. Essayes de nous retrouver et je la tue. Si tu la revoies elle ou que tu essayes de me revoir moi, je la retrouve et je la tue. Et si tu insistes je te tue toi. Est-ce clair ?

J'attendis qu'il ai suivit mes instructions (faire trois pas en arrière) avant de me relever, entraînant Ashley dans mon mouvement sans ôter ma lame de son cou. La tenant fermement, je reculai vers le rebord de la terrasse. Mes yeux n'avaient pas lâché ceux de Matthew. Qu'espérais-je avec ce coup-là ? Je n'en savais rien. Je n'avais pas l'impression d'être moi-même. Je voyais la scène en spectatrice, totalement insensible au drame qui se passait sous mes yeux.
Décalée. Déconnectée.

Dans un véritable état second.
Je (ou n'importe quelle entité en moi qui contrôlait mon corps à ce moment-là) savais qu'un grand bois s'étendait derrière la terrasse (je l'avais repéré avant pour m'y enfuir après mon meurtre), et j'attendis, avançant à reculons avec l'humaine, d'être hors de vue de la terrasse avant de l'assommer, de la charger sur mes épaules et, tous mes sens hyper-développés en alerte pour percevoir d'éventuels poursuivants (bien qu'il m’aie semblé peu probable que Matthew donne l'alerte immédiatement), je me mis à courir droit devant moi.

Un cauchemars.
C'était impossible autrement.
En réalité, je ne suis jamais allé en ville ce jour-là, je n'ai jamais vu Matthew et cette... humaine s'embrasser (d'ailleurs ils ne se sont jamais embrassés), je n'ai jamais pété un fusible contre des néons, des planches et des briques dans cet immeuble désaffecté et je ne suis jamais allée à cette soirée d'ouverture de la nouvelle salle des fêtes. Je respirai plus calmement : de toutes façons cette fille est tellement caricaturale dans sa façon d'être (qui a déjà vu une plus parfaite imitation d'une poupée barbie ?) que cela n'aurais pas été bien difficile de m'en convaincre.

Le seul hic, c'est le poids qui pesait contre mes omoplates.
L'illusion aurait été parfaite, j'y aurais cru, réellement cru ! Un cauchemars, c'est tellement plus crédible que cela... sauf que le poids (très léger d'ailleurs... ne mange-t-elle jamais rien ? Elle n'a même pas l'air musclée...) sur mon dos m'empêchait d'y croire complètement. Saleté d'humaine, tout est sa faute ! Je respirai profondément pour me calmer, sans toutefois décélérer ma course. De toutes façons, à présent se posait un autre problème.

Et ce problème était même double : que faire ? Où aller ?
La tuer ou l'emprisonner ? Rentrer au Manoir ? Rester dans la forêt ? J'avais tant de choix disponibles, mais avec tant de problèmes au bout de chacun... Si je la tuais et que Matthew l'apprenait, il allait me tuer, ou me faire tuer (enfin essayer tout du moins) et avec les Wiccans à sa solde, ce n'était pas une très bonne idée... Bon, la garder en vie et l'emprisonner d'accord, mais restait encore la question fatidique : où... ?

Le Manoir...
Non, ce n'était pas une bonne idée. Vraiment pas.
Tout d'abord à cause de mes cousins : qu'allaient-ils faire ? se moquer en racontant partout que je profite de mes contrats pour me payer du bon temps, et avec une simple humaine qui plus est ? c'était hors de question. Ensuite, à cause du patriarche : il ne dirait rien bien sûr, mais qu'en penserait-il ? Que j'ai peur d'accomplir mes contrats ? Je ne le permettrais pas. Jamais. Il sera fier de moi... jusqu'à... jusqu'à la fin.

Je serrai les dents.
Bon, si ça ne pouvait pas être le Manoir, je n'avais pas trente-six solutions. Soit je m'achetais un appartement en ville, mais il me faudrait repasser par le Manoir pour prendre de l'argent... non, trop dangereux de laisser l'humaine toute seule. Y a trop de types pas fréquentables qui traînent partout (et j'en sais quelque chose), soit je vais à... Oui bon, ça c'est vu, tant pis, j'irais à Elfamn Street, dans un des immeubles ou entrepôts désaffectés.

¤

J'ouvris la porte.
Elle ne grinça même pas sur ses gongs, signe selon moi que j'avais au moins choisit un endroit pas trop miteux parmi tous les endroits miteux dont regorgeait ce quartier. Là s'étendait un sofa pas trop moisit, quelques caisses de bois pas encore trop vermoulu et une fenêtre sur le mur opposé, donnant une vue imprenable sur ce cartier moisit et délabré qu'était Elfamn Street.

Je déposai doucement une Ashley inanimée sur le canapé.
Et soupirait avant de me rendre à la fenêtre. Là, je pris le sac que j'avais récupéré dans la forêt où je l'avais déposé (initialement pour le récupérer après mon meurtre, qui n'avait plus lieu d'être) et fouillai un instant dedans. Où l'avais-je mit déjà ? Ah oui. Après quelques secondes de recherches quasi-archéologiques, je finis par extirper une cigarette électronique de l'une des poches du sac, et la portai à mes lèvres, balançant le sac dans un coin.

Je tirai un grand coup dessus.
Nom d'une pipe en bois... Soupirant une énième fois, je délaissai la cigarette pour laisser mon regard se perdre dans l'horizon gris-bleu des immeubles des cartiers chics, beaucoup plus loin, embrumés par la distance. Mais qu'est-ce qui m'avait prit ? Quelle imbécile j'étais ! Mais quel imbécile, lui aussi ! Comment pouvait-il me parler sur ce ton après ce qu'il m'avait fait ? Je le hais. Comment... comment ai-je pu faire à ce point confiance à un homme ?


Accorder sa confiance revient-il donc toujours à offrir son dos au poignard ?




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Mar 10 Juil - 8:43

    Elle avait mal. Elle avait affreusement, douloureusement, violemment mal. C'était comme si on lui avait arrachée le coeur et qu'on le piétinée. Comme un morceau de son âme qu'on lui avait arraché, avec une main aux longues griffes. Elle ne pouvait pas retenir ses sanglots mais ce n'était pas la douleur qui était en train de la faire ployer, de menacer de la faire rompre. Non, ce n'était pas le poids du corps de la mort au-dessus d'elle, ni le choc de son corps contre le sol de pierre, ni les menaces et les propos de la demoiselle. Non. Ce qui était en train de la tuer, de la faire s'éteindre à petit feu, c'était le regard de Matthew. Celui - ci, malgré ses propos enjôleurs, ses yeux étaient froid et indifférent. Il semblait se moquer totalement du fait que la jeune femme qui maintenait sa petite amie au sol ne menace de la tuer. Et même.... Et même, il semblait presque ravi de la situation. Comme si en fait, il était heureux de la voir en danger, heureux de la voir au seuil de la mort, prête à se faire enfoncer une lame dans l'abdomen. Ainsi, il ne l'aimait pas. C'était donc cela la vérité ? Il ne l'avait sans doute jamais aimé, ne faisant que semblant. Ainsi, toute cette vie idyllique n'avait été que faux - semblants, mensonges et illusions. On n'aurait pas pu faire mieux pour lui arracher le coeur, pour la briser. Oh, plus rien n'avait vraiment d'importance maintenant, elle pouvait bien se laisser mourir. Vu de l'extérieur, cela aurait pu paraître pathétique, surtout vu de l'extérieur, mais pour elle... C'était la fin d'une vie. Elle qui avait cru enfin avoir quelqu'un qui l'aimait réellement. Pas pour son argent, pas pour sa popularité, pas pour sa beauté. Non, juste pour elle, enfin. Car elle avait beau faire comme si de rien n'était, elle savait bien que ses parents ne l'aimaient pas réellement. Non, pour eux, elle était juste un faire - valoir, une valeur ajoutés à leurs propres popularité. Il n'y avait pas d'illusion pour elle, sur ce qu'elle était et ceux qui l'entourait. Jusqu'à Matthew. Oh, elle y avait cru vraiment... Vraiment et perdre son amour se révéler une douleur plus puissante que tout ce qu'elle avait pu ressentir.

    Ashley ferma les yeux, ne voulant plus voir le visage de Matthew, son dédain, sa froideur, le vrai visage de son mensonge. Que l'autre la tue, ça n'avait plus vraiment d'importance. Elle entendit la mort se mettre à invectiver Matthew, ses propos lui arrachèrent un rire nerveux, hystérique, qui pointa avec une violence inouïe entre ses larmes. Son corps était agité de soubresauts, alors que le fou rire la gagnait. Puis, elle sentit qu'on la relever sans douceur, la tirant par le bras puis une lame froide s'abattit sur son cou. Oh ... Qu'on la tue après tout, quel importance dans le fond ? Elle le sentait, qu'elle était en train de basculer dans la folie, de sombrer dans le néant. Tant pis, tant pis. Qui sans souciait après tout, hein ? Pas Matthew. Non, certainement pas lui. Elle continuait à rire nerveusement, comme une démente, encore et encore. Elle croisa une dernière fois le regard de Matthew avant de se sentir basculer dans le vide. Puis elle sentit un coup sur son crâne et sombra dans les ténèbres, se laissant engloutir sans se battre. Ah quoi bon, hein ?


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Mar 10 Juil - 16:53

Fin du rp !...

...et reprise ici !




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   Ven 4 Jan - 20:23

Sujet verrouillé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux filles + un homme = des étincelles.... || Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux filles en manque de rp*regarde ses mains qui tremble*
» Le premier de nous deux qui l'aura aura une tapette (Grifter)
» Altercation entre deux filles de la mafia [Liv']
» La légende épique... de deux filles qui vont à l'école
» Les colocs…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Ne pas oublier le passé :: Chapitre 1 : C'est la ville du crime....-