AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


இ This ain't a dream,
this real ...

இ This ain't a dream, this real ...

Féminin
Nombre de messages : 1201
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : UC
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur débutant
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Mar 2 Oct - 20:02

    Kalia fronça les sourcils et son nez se plissa, étonnamment dans la même mimique que celle dans la petite peste en face d'elle. Elle avait certes un visage d'ange avec son petit nez retroussé, ses grands yeux et sa longue chevelure blonde, elle n'était en fait qu'un petit démon. Vraiment une mini-Ashley. En la voyant faire son caprice, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel, tapant à son tour du pied en voyant le ciel se zébrer d'éclair. Elle baissa à nouveau les yeux sur la fillette, lança un regard vers Perséphone qui s'efforçait de rester calme encore et toujours. Kalia n'avait pas cette patience, aussi, de guerre las, finit-elle par ouvrir sa main droite, paume vers le haut. Sans qu'elle comprenne vraiment comment cela marchait, elle vit des petits éclairs d'électricité jaillir de ses doigts puis s'amasser en une petite boule de foudre compacte et crépitante, qui scintillait dans les airs. Elle la mit à hauteur des yeux de l'enfant, sa magie résonnant inconsciemment avec celle de l'enfant, son électricité vibrant en rythme avec celle des éclairs. Kalia hésita ensuite un instant, se demandant quel était la conduite à suivre puis referma simplement la main. L'électricité ne lui fit aucun mal et disparut simplement. D'ailleurs, Perséphone aussi fit étalage de sa magie , en se coupant volontairement. L'adolescente ne put retenir une grimace de dégoût à la vue du sang, un peu écœurée. Et puis le clou incisant la peau lui rappeler une autre lame, presque aussi émoussée, plus longue, qui s'enfonçait dans son abdomen, lui coupant le souffle et faisant naître en elle une douleur insondable.... Heureusement, comme lui avait expliquée Tisiphone, il semblait que les Créateurs soient aussi pourvu du pouvoir d'auto-guérison. Elle chassa cette idée de sa tête, ce n'était pas le moment et répondit à la fillette :

    " On dit télékinésie, pas télézinékie... Et de toute façon, même si tu crées quelques choses, tu n'es pas son maître, c'est une personne, un être vivant capable de penser et de réfléchir... "


    C'était une réponse spontanée. Cela lui semblait comme une vérité inébranlable, ancrée dans le temps. Elle croisa ensuite les bras sous sa poitrine, contemplant encore l'enfant, notant que cette dernière commençait à zozoter sous le coup de la colère. Le petit être dans le sac s'agitait. Est-ce qu'il ressentait la frustration de sa petite maîtresse ? Kalia se rappelait que Ian lui avait dit que Raven lui avait expliquée qu'une création reste attachée à son créateur durant un délai de six mois, en générale. Si elle était plus ' débridée' que prévue, elle pouvait prendre son envol plutôt mais le cas était rare. Si la bestiole qui s'agitait encore dans le sac était liée à la fillette, il suffirait de retrouver son dessin pour l'effacer. Elle se pencha sur la fillette, ses longs cheveux noirs lui balayant le visage, se rappelant soudain une autre petite fille, plus farouche elle :

    " Et puis.... Zip, même s'il fait toutes les bêtises du monde, ne pourra pas faire revenir tes parents plus près de toi. "

    Parce que c'était bien connu, les petites princesses étaient toujours seules de nos jours. Kalia poussa un soupir, releva doucement le menton de l'enfant pour qu'elle la regarde et continua :

    " Elle a raison aussi, tu sais, Perséphone. Son papa, il est très puissant, c'est Zeus, il peut faire tomber la foudre et puis c'est le chef de tous les dieux. On dit qu'il sait tout. Perséphone aussi, c'est une reine, c'est pas pour rien... Et moi.... Je peux faire beaucoup de chose aussi. Que tu sais déjà faire, je suis sûre. "

    Elle contempla un instant la fillette puis brusquement la souleva sous les aisselles pour la porter contre elle. Ian la prenait toujours dans les bras quand elle s'énervait, peut-être que cela marcherait ? Au pire, elle se prendrait un coup de foudre sur le crâne. Un peu plus ou un peu moins... Elle leva ensuite son regard vers le ciel, sombre et chargé en électricité. Espérons que la gamine n'est pas un pouvoir du genre tempête ou tornade.



trent & kalia
i believe in you i'll give up everything just to find you
i have to be with you to live to breathe you're taking over me
Rest in me and I'll comfort you I have lived and I died for you
Abide in me and I vow to you I will never forsake you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatio.nightforum.net/

avatar





Féminin
Nombre de messages : 45
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Vous balancez des défis et vous jouez des tours .... Miaou ! Et ça nous plaît !
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Chats, ça se voit pas? J’vous jure ces humains !
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Dim 14 Oct - 17:10


Kristina Pimenova as Kathleen KENNEDY


    Elle aimait de moins en moins ces deux veilles qui voulaient l'empêcher de récupérer Zip. Elle ne voulait pas la laisser faire ce qu'elle voulait et ça, elle n'aimait pas , vraiment pas. On n'avait jamais oser l'empêcher de faire ce qu'elle voulait et quand on avait essayer, elle n'avait eu aucun mal à faire fuir les stupides nounous qui avaient osées. Rien n'était plus facile, en général, il suffisait de leur mettre une ou deux araignées bien poilues et bien grosses sous le nez.... Et hop ! Et puis c'était rigolo de les voir partir en courant et en hurlant. Les plus dures avaient tenu quatre jours avant de fuir de la maison et de la laisser enfin tranquille avec ses petites bêtes qu'elles avaient crées pour l'aider. Malheureusement pour elle, ses deux filles là lui semblaient d'une autre trempe que les baby-sitters à qui elle avait eut à faire.

    Elles, elles avaient aussi la magie et ça, elle avait du mal à comprendre comment c'était possible. Elle n'avait jamais vu personne encore qui connaissait la magie avant. Elle n'aimait pas ça parce que ce n'était plus elle la plus forte. C'était de la triche encore, elles étaient plus veilles alors elles avaient plus l'habitude d'utiliser la magie. Au-dessus d'elle, les éclairs zébraient le ciel avec plus d'aisance. Et les tours de forces des deux femmes ne faisaient que l'énerver plus. La grande vielle venait de se couper et elle se guérissait toute seule, faisant se froncer son petit encore plus et elle répliqua :

    "Si ze suis la plus forte et je te ferais du mal ! " - elle tapa du pied encore et encore - " C'est moi la plus forte ! Moi, moi, moi ! "

    Elle entendait à peine ce que disait les deux femmes, des larmes de rage commençant à perler de ses petits yeux et elle criait à présent :

    "J'ai ma télézinékie et je m'en moque si c'est pas comme ça qu'on dit !Je suis la plus forte, moi ! Zip est pas dangereux, il obéit à ce que je lui dis et il est à moi, moi , moi ! "

    En entendant blanche-neige parlait de ses parents, surtout du fait que Zip ne les ramènerait pas, elle cria plus fort, des mots sans queue ni tête et les voitures non loin se soulevèrent de quelques millimètres. Elle ne se calma que quand Blanche - Neige la prit dans ses bras, pour la serrer contre elle, elle n'avait plus de force. Les voitures retombèrent dans un 'pop !' sourd. Toujours sous le coup de son caprice, elle sanglotait encore et balbutiait :

    "Ze veux Zip, ze veux Zip, ze veux Zip ! "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Lun 15 Oct - 23:57

Perséphone regardait l’enfant, vraiment surprise par l’intensité d’une telle colère. A vrai dire, la déesse ne comprenait pas comment il était possible qu’elle ne se coltine pas déjà un mal de tête des plus atroces, avec tant de cris dépités. Sûrement grâce au pouvoir qui voulait que les déités s’auto-soignent en un temps plus que record. C’était, en tout cas, le plus probable. Car n’importe qui de normalement constitué devrait, maintenant, se tenir la tête entre les mains. Nous n’irons pas jusqu’à dire « en pleurant de douleur », mais presque. Cette petite fille était absolument impossible et même la patience de la reine des enfers, qui avait pourtant élevé les Érinyes, commençait à être sérieusement entamée par cet air boudeur, ce nez froncé et cette petite voix aigüe, presque stridente. Mais qu’elle capricieuse ! Ceci dit, la déesse comprenant un peu un tel comportement, lorsque Kalia sembla toucher un point sensible de la petite fille : ses parents.

Et puis de grosses larmes coulèrent sur le visage de la petite fille. Avec son instinct maternel, la reine des morts ne pouvait pas être insensible. Se rapprochant de Kalia qui venait de se saisir de la petite demoiselle, Perséphone prit l’enfant dans ses bras, la soutenant sans efforts. Faisant naître une rose sans épine du bout de ses doigts, elle l’offrit à la jolie mais capricieuse petite Kathleen, espérant que la beauté de la fleur lui ferait oublier son répugnant ami. Devant l’air surprise et adorable de l’enfant, qui ne dura qu’un instant, la reine des enfers se surpris à avoir l’idée de l’adopter. Ce qui était absolument impossible puisqu’elle avait des parents et qu’Hadès ne supporterait jamais un tel tintamarre dans le palais alors que ses filles de sang n’avaient jamais étés aussi bruyantes, elles.

«- Et tu n’a pas envie d’avoir des amis plus beaux, moins dangereux ? Zip t’écoute aujourd’hui ma petite chérie, mais ce ne sera pas toujours le cas. Les créés sont ingrats et ils se rebellent vite. Un jour, Zip pourra s’en prendre à toi. Tu as vu ses griffes ? Et s’il t’arrachait tes beaux yeux ? Non, non, il est plus prudent que tu créé d’autres choses et que tu apprennes à contrôler tes pouvoirs… » murmura calmement la reine en chantonnant presque, désireuse d’apaiser l’humeur de la petite fille qui semblait à bout de force. Regardant Kalia, la déesse sembla demander que faire, où l’emmener, afin que l’enfant puisse être couchée et se reposer un peu.

Véritablement inquiète pour ce charmant minois qui commençait à s’endormir dans ses bras, la reine la tenait bien fermement contre elle en essayant de la bercer et de ne pas la déranger, de sorte à ce qu’elle soit encore endormit lorsque la déesse se séparerait de son petit corps pour l’étendre dans un bon lit. Kalia avait elle un toit ou l’enfant pourrait reprendre des forces ? Ou les deux femmes devaient elle courir la ville pour gagner la demeure de Tisiphone, où elles trouveraient sûrement hospitalité pour la petite. Connaissant Tisiphone, la déesse était même certaine qu’un chocolat chaud attendrait la petite puce à son réveil.

Observant sa partenaire d’infortune, la reine des morts semblait la questionner des yeux alors que la chose dans le sac continuait de s’agiter, comme consciente de la faiblesse de sa petite créatrice. Mais il ne sortirai pas, il n’en était pas question. La déité était bien décidée à éloigner cette chose de la petite fille qui ne se rendait absolument pas compte des ennuis qu’elle pouvait avoir ou créer avec ou à cause de Zip.

«- Elle a besoin de repos, regarde, elle s’endort déjà. Et il faudrait éradiquer cette chose, avant qu’il ne se rebelle et… ne lui arrache les yeux, par exemple… Tu as un endroit où la coucher, ou devons nous aller chez ma fille ?» questionna la reine pour se faire plus claire.
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


இ This ain't a dream,
this real ...

இ This ain't a dream, this real ...

Féminin
Nombre de messages : 1201
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : UC
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur débutant
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Mer 17 Oct - 10:15

    La fillette était un peu lourde mais étrangement, la chaleur du petit corps tout contre elle, rassurée Kalia. La jeune fille avait le nez fourré dans la chevelure de la petite peste. Il sentait bon, un shampoing cher et rare qu'elle avait déjà sentit dans le sillage de sa mère adoptive lorsqu'elle sortait de chez le coiffeur. La chevelure bien propre, brillante et parfaite ne pouvait être que l'oeuvre d'un coiffeur, ce qui chagrina Kalia. Personne ne prenait donc le temps de laver les cheveux de cette petite demoiselle à la maison, de partager un moment complice avec elle ? Kalia n'avait pas eu de chance avec ses parents dans la vie mais elle se souvenait que son père prenait toujours le temps de venir lui laver les cheveux au moins une fois dans la semaine. Il ne choisissait jamais le bon flacon, une fois même il avait utiliser le savon, mais il prenait le temps de discuter avec elle, sur ce qu'elle avait fait à l'école, etc.... Il n'avait jamais été un père démonstratif mais elle pouvait dire qu'à sa manière, il avait été un père présent et aimant. Pas assez pour la protéger de la folie de sa mère adoptive mais assez pour qu'elle ne finisse pas complètement désœuvrer. Pas comme cette demoiselle dans ses bras, qui sanglotait en balbutiant des mots sans queue ni tête.

    Perspéhone lui ôta la petite des bras et Kalia la regarda à regret sans aller. Elle se sentait curieusement proche de la gamine, qui même si elle était une redoutable petite peste, était au final attachante. Elle laissa la déesse s'occuper de distraire l'enfant et regarda autour d'elles pour voir si la crise de la petite n'avait pas fait trop de dégâts. Elle vit des voitures bouger un peu et un ou deux individus les regardant avec un sourire entendu. Naïvement, elle s'attendait à voir surgir une nounou affolée qui venait récupérer sa petite fugueuse mais rien ne vient. Elle poussa un profond soupir de découragement et jeta un petit coup d'oeil au sac contenant la petite bestiole de la gamine. Ce dernier avait arrêter de s'agiter et Kalia se risqua à entrouvrir la fermeture du du sac pour voir ce qu'il faisait. Il était attaché de toute façon. La bestiole était... Endormie. Kalia haussa un sourcil, surprise, puis reporta son attention sur l'Olympienne et l'enfant. Cette dernière d'ailleurs avait les yeux clos et un air un peu plus serein. Kalia ne put retenir un sourire attendri. Elle était mignonne comme ça, et surtout silencieuse.

    La jeune fille réfléchit un instant à la demande de Perspéhone. Non, bien sûr, elle ne pouvait pas ramener le duo chez les Bennett. Elle n'avait de nouvelle de Mary Bennett mais il y avait toujours le risque de tomber sur Matthew et dieu seul savait ce qu'il ferait s'il rencontrer une fillette avec des pouvoirs ! Mais elle n'avait pas de lieu ou aller à moins que.... Ian ne verrait sûrement pas d'inconvénient à ce qu'elle abrite une enfant le temps d'une sieste chez lui. Et l'appartement du jeune homme était tout proche en plus, beaucoup plus que la demeure des Williams que proposer Perspéhone. Elle remit son sac sur son épaule et répondit à la jeune femme :

    ' On peut aller chez Ian, mon ami. Je dors chez lui assez souvent, j'ai mon lit là-bas, elle pourrait dormir dedans.... Il faudrait qu'on retrouve ses parents, ils vont sans doute s'inquiéter de ne pas la voir à la maison... '

    Ou pas, songea-t-elle en elle-même. Elle en était presque à espérer, pour la petite demoiselle, qu'un policier en vienne à les arrêter pour rapt d'enfant. Au moins, cela signifierait que quelqu'un s'était aperçut de la disparition de cette petite fille.



trent & kalia
i believe in you i'll give up everything just to find you
i have to be with you to live to breathe you're taking over me
Rest in me and I'll comfort you I have lived and I died for you
Abide in me and I vow to you I will never forsake you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatio.nightforum.net/

avatar





Féminin
Nombre de messages : 45
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Vous balancez des défis et vous jouez des tours .... Miaou ! Et ça nous plaît !
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Chats, ça se voit pas? J’vous jure ces humains !
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Mar 30 Oct - 14:34


Kristina Pimenova as Kathleen KENNEDY


    Elle essayait encore de taper de ses petits poings et de ses petits pieds la grande Blanche-Neige qui venait de la prendre dans ses bras mais c'était bizarre, elle n'arrivait plus à rien que de pleurer. Elle aimait pas pleurer comme un bébé, parce que sa maman lui disait que c'était vilain et sale mais là, ça faisait du bien. C'est à peine si elle sentit l'autre grande madame la prendre des bras de Blanche-Neige pour la mettre dans les siens. Elle s'y recroquevilla, pleurant encore à chaudes larmes et balbutiant :

    "Ze veux Zip, ze veux Zip, ze veux Zip ! "

    Sa petite main agrippée le manteau de la dame et au-dessus d'elle, les éclairs commençaient à s'estomper nettement, comme par magie. Envahie par la fatigue, elle finit par portée son pouce à sa bouche et balbutia, presque endormie :

    "Ze veux maman, ma maman... "

    Elle finit par s'endormir complétement, bercée par l'étreinte rassurée de la grande dame, se pelotonnant contre elle, rassurée par la voix de Blanche - Neige qu'elle entendait parler tout doucement. L'orage finit par disparaître totalement alors qu'elle s'était endormie, projetée directement aux pays des rêves. Son sommeil se fit plus lourd, ses petits yeux cessèrent de verser des larmes, son visage s'apaisa... Une vraie petite fille sage, qui dormait paisiblement dans les bras de sa main. Du moins pour les yeux des passants qui, alarmés, c'étaient arrêter pour regarder ce qui se passer. Avec des petits sourires entendus pour Perséphone, ils s'en allèrent, suivant leurs chemins. Juste un petit caprice d'enfant, comme tant d'autres, pour eux. Mais pas vraiment, au vu des minuscules papillons qui apparaissaient autour de la fillette, Perséphone et Kalia, multicolores et illuminant la grisaille de ce jour d'hiver.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Invité

avatar


Invité



MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Mar 6 Nov - 14:48

Perséphone tenait l'enfant contre elle, rassurante et presque maternelle, les yeux rivés sur son doux visage endormie. La petite fille semblait clairement plus douce dans cette situation, alors même qu'un peu plus tôt, son caractère s'était révélé être celui de la reine des pestes et des capricieuses. La déesse ne pouvait s'empêcher d'avoir un regard attendrit alors qu'elle contemplait cette soudaine quiétude sur le petit visage poupin. Ses instincts maternels, depuis longtemps rangés au placard depuis que les érinyes avaient grandit, semblaient se réveiller. La divinité berçait ainsi l'enfant en chantonnant à mi-voix, de vieux cantiques qu'elle chantait déjà, il y a fort longtemps et que sa mère lui avait apprit.

La reine des morts tourna le regard vers le visage de Kalia lorsque celle-ci reprit la parole pour répondre aux précédentes interrogations de la déité qui voulait trouver un endroit où coucher la petite fille, songeant qu'un bon matelas serait toujours bien plus confortable que ses bras. La fille aux cheveux couleur corbeau disait donc que l'enfant pourrait sûrement dormir chez son ami Ian, un jeune homme d'Attia que la soit-disant paysagiste avait rencontré quelques jours auparavant alors qu'il s'était égaré en cherchant un appartement qu'il devait visiter. Puis la miss suggéra de retrouver les parents, qui allaient sans doute s'inquiéter. Oui, bien sûr, il fallait rendre cette petite à sa famille. Mais la brunette était sceptique quand au fait que quelqu'un s'inquiétait pour elle.

"- Je ne sais pas. Je veux dire, je ne sais pas si quelqu'un s'inquiète vraiment du sort de cette enfant. Cela fait combien de temps qu'on l'a croisé ? Et combien de temps qu'on attends, en vain, de voir quelqu'un s'inquiéter et accourir vers elle pour voir si elle va bien ? On a attendu des parents, une nounou... Personne ne semble se soucier d'elle. Donc il est probable que... sa disparition n'inquiète personne avant son absence au dîner, ce soir." soupira la demoiselle.

De petits papillons voletaient autour des deux femmes et de l'enfant, ce qui ne plaisait guère à Perséphone car la couleur de ces derniers pouvait, sans aller jusqu'à inquiéter les passant, au moins attiser leur curiosité. Tant de papillon, un jour d'hiver, avec des couleurs si chatoyantes, cela ne pourrait pas leur sembler normal, non.

Kalia partit devant pour servir de guide à la reine des enfers qui continuait de porter l'enfant avec une grande attention sur son sommeil et le monde alentours, pour ne pas risquer d'être bousculée. Aussi, elle faisait attention à la neige, la glace et tous ces petits atouts hivernaux qui pourraient provoquer une rencontre entre le bitume, l'enfant et elle même.

Perséphone cherchant à se hâter pour ne pas risquer que l'enfant prenne froid malgré son manteau, les deux femmes finirent par arriver somme toute assez rapidement devant la porte de l'habitation de Ian. Laissant la fille aux cheveux corbeau toquer à la porte, la divinité espérait que le jeune homme coopérerait avec elle pour que l'enfant puisse dormir avec plus de confort, même si la déesse n'avait aucune envie de se séparer de cette petite bouille d’ange endormie.

"- Tu es sûre qu’il est chez lui ?" s’enquit la déité en constatant qu’elles n’obtenaient aucune réponse et que la porte ne s’ouvrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Moi c'est

avatar


இ This ain't a dream,
this real ...

இ This ain't a dream, this real ...

Féminin
Nombre de messages : 1201
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : UC
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur débutant
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Dim 2 Déc - 18:57




trent & kalia
i believe in you i'll give up everything just to find you
i have to be with you to live to breathe you're taking over me
Rest in me and I'll comfort you I have lived and I died for you
Abide in me and I vow to you I will never forsake you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatio.nightforum.net/
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   Ven 4 Jan - 20:18

Sujet verrouillé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la petite-fille, la fille, la grand-mère... Rencontre avec la mamie des Enfers | Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» le tablier de ma grand mère....
» Remèdes de grans mère (santé)
» Perséphone- La Reine des Enfers
» Danse petite fille, danse!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Ne pas oublier le passé :: Chapitre 1 : C'est la ville du crime....-