AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 30 Oct - 17:29

5h00
Feel Street, Manoir des Assashis
____

Un réveille sonne, quelque part dans la froide demeure.
Quelqu'un de déjà réveillé se déplace avec grâce jusqu'à la table basse, appuie doucement sur le réveil –qui pousse pourtant ce bruit affreux et répétitif qui caractérise si bien l'objet – et il s'arrête.
Comme un rêve que l'on efface.

Je reviens près de la fenêtre que je viens de quitter.
Le soleil n'est pas encore levé, et, à cette période de l'année, il ne se lèvera que dans trois ou quatre heures. Qu'importe. Je fais ce que je veux, où je veux, quand je veux. Depuis que j'ai fini mon apprentissage il y a quatre ans, j'ai voyagé, découvert, aimé et tué.
Toujours en me perfectionnant dans l'art noble des Assashis.

Certains disent qu'à part les scrupules, ce boulot est parfait.

Parfait...

Une goutte d'eau qui chute. Ça, ça pourrait être parfait.
Une balle qui traverse un corps. Ça n'a rien de parfait. Le corps lourd s'étale comme un sac de patates jeté sans intérêt. La balle va se perdre on ne sait où, laissant des traces. Des preuves. Le sang gicle partout, on ne sait pas vraiment combien de traces on porte sur nous. On sait juste qu'elles causeront notre perte. Un flingue est désespérément imparfait. Un snipper ? Ça prend du temps à préparer, mais c'est déjà plus beau, moins trouble... encore qu'imparfait.

Une lame, forgée pour approcher la perfection. Ça ne fait pas mieux. Pour le sang, c'est peut être pire, la portée beaucoup plus limitée. Mais elle laisse moins de preuve, juste une forme difficile à cerner sur le corps qui ne tombera pas plus élégamment. Une lame est belle. Ce qu'elle produis ne l'est pas.
Elle aussi est donc imparfaite.

Un goutte de poison.
Tombée par inadvertance dans un café que l'on a oublié de surveiller.
Une petite perle qui se fond la boisson dans un plic insignifiant. Une mort instantanée, à retardement, violente, douce, spectaculaire, discrète. Une mort sur commande en fonction du poison.
Mais toujours des traces.

Des mains. Des mains qui serre, frappent ou blessent.
Ces mains que vous serriez peut être un instant plus tôt, qui vous caressaient peut être. Des mains peut être douces. Des mains qui étranglent sans vergogne. Mais des traces encore. Si imparfaites.. des gants ? Et la douceur des mains alors ? Non, imparfaites.

¤

7
h30
Feel Street, quelque part dans le jardin du Manoir

____

Un baiser peut-il tuer ? Compliqué, et bien risqué. Mais ce serait beau !
Encore que toujours imparfait.

Non, la perfection n'existe pas, ce n'est qu'une invention pour décrire ce qui échappera toujours à l'homme. L'unique vérité de ce monde, c'est que toute chose est imparfaite. Il faut donc savoir placer des tolérance, accepter certaines chose, en rejeter d'autres. Mon boulot, c'est de rejeter les choses qui dépassent la tolérance de mes employeurs. Je tire, poignarde ou empoisonne, de manière imparfaite, mais de manière sublime. Je suis à ce petit doigt de la perfection tant cherchée par les humains, si proche !
Mais je ne la cherche pas, pas plus qu'un aigle chercherait à savoir nager.

Un Assashi peut avoir tellement plus que la perfection !

_

12h45
après un repas de viande et de fruits, Nora est retournée à sa fenêtre
_

Mes contrats ? J'ai toujours remplies mes mission !
Aucune cible ne m'a jamais glissée entre les doigts. Et jamais je n'ai éprouvé le moindre remords. Même quand j'ai tué ce jeune homme à Elfamn Street, ce gamin qui criait vengeance pour son frère que j'avais tué.

Non, je ne regrette pas ! Pourquoi le ferais-je ?

¤

17h30
partie nord de Lincoln Park

____

Je suis assise sur un des bancs du parc, admirant tout et rien, mon regard se perdant dans les frondaisons sublimes des arbres au-dessus de moi. Je n'ai pas eut de contrats cette semaine, et cela me manque affreusement. Que ne ferais-je pas pour tuer le premier mari qui trompe sa femme, le concurrent d'une production de papier peint, le fils de riche qui veut s'asseoir sur le trône de son père, le...

Je repense aux paroles de mon cousin, qui se disait défenseur de la veuve et de l'orphelin... Quelle blague ! Il ne sais même pas ce que c'est que de souffrir. Moi, si. Du coup, si la veuve souffre, je risque de la tuer pour abréger ses tourments. L'orphelin aussi, quoique je pourrais le prendre sous mon aile en repensant à mes parents morts. Peut être. Le problème, si je prend un orphelin sous mon aile, c'est qu'il risque de finir Assashi. Et je ne suis pas sûre que ce soit la carrière rêvée d'un orphelin. Donc non, définitivement, je ne pense pas que je soit comme lui. Mon cousin.
C'est une mauviette incapable d'être un bon assashi.

Mon autre cousin ?
Pas mieux, c'est le fils de mon oncle et d'une domestique ! Boeurk, je me demande comment les autres ont pu l'accepter dans le cercle. Mais il faut croire que c'est dans les gènes, un point c'est tout... mes parents l'étaient, je ne l'ai su que bien plus tard, mais ils étaient Assashis, tous les deux. Je ne sais pas pourquoi ils ont arrêté, mais moi au moins je peux être fière de mes origines. Pas comme mon cousin.

Le soleil éclabousse le sentier d'une lumière razante et le banc où je suis installée est la place parfaite pour recevoir tous ces rayons chauds.

Soudain, un chat passe devant moi.
Je me tend et mon visage fin se déforme d'une grimace de dégoût. Je hais ces bêtes.

-Casses-toi sale chat !

Quel imbécile ! Le voilà qui s'approche, saute sur le banc et... vient se frotter à moi ?

-Dégages ! fis-je avec fureur. Continue comme ça le chat et tu vas finir six pieds sous terre !

Le chat se mit à ronronner et à poser ses salles pattes de chat aux coussinets écœurant sur moi.
Puis il s'effondra.

Pour qui me prenait-il ? Une mamie gâteau ?
Je nettoyai ma lame tâchée de son sang sur un mouchoir en papier que je jetai en compagnie du chat dans un buisson proche. Alors que je repartais, mes vêtements impeccables, je marmonnais une dernière phrase, comme pour moi même :
-C'est bête, un chat.

J'allais sortir de ce parc écœurant de gaité lorsque quelqu'un attira mon attention.

Je ne savais pas s'il m'avait vu trucider ce chat (j'avais pourtant regardé si quelqu'un m'observait !), mais il s'approchait du buisson où était son cadavre, et si pour l'instant ça ne sentait pas le chat crevé, dans quelques minutes cela finirait par se sentir. Je n'avais pas vraiment envie qu'il le découvre. Même si ce n'était qu'un chat.
Question d'honneur.

Je fis semblant de flâner un peu, puis revins sur mes pas alors que l'inconnu n'est plus qu'à dix pas du buisson. Le tuer ? L'envie est grande, sans compter qu'il n'y avait personne dans les parages.
Je secouai la tête : vivement qu'un autre contrat arrive, si c'est ça au bout d'une semaine...

Finalement, il faut quand même que je l'aborde, cet inconnu.
Plus vite je l'aurais tué et planqué, plus vite je pourrais rentrer chez moi... Je continue de flâner puis, finalement, m'approche de lui d'une démarche légère.
Un jeune homme. Peau halée, cheveux châtains, yeux marrons. Innocent. Craquant.
Sans défenses.

-Bonjours, vous n'auriez pas l'heure par hasard ? fis-je avec mon plus charmant sourire.

Qu'il réponde ou non, qu'il me donne l'heure ou pas, il allait avoir mal, et je retins un rire.




Spoiler:
 




Dernière édition par Nora as papillon le Dim 6 Nov - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 31 Oct - 13:19

    C'était une fin de journée brumeuse. Un de ces moments où les gens se précipitaient chez eux pour se mettre bien au chaud et se sentir en sécurité. En sécurité hein?! Se doutait-il que parmi leurs voisins pouvaient se trouver un Olympien, en réalité dieu des morts, ou encore un Créé qui venait de se découvrir une passion pour le sang? Non, sans doute pas. Après tout, qui pourrait se douter que le si charmant et intelligent Matthew Bennett se plaisait de plus en plus à traîner la nuit dans le Lincoln Park pour tester ses pouvoirs ? Certainement pas les Dehlia, qui voyait en lui le gendre idéal. Ma foi, cela servait ses intentions, il valait mieux avoir de l'argent et les puissants à ces côtés lorsque l'on voulait monter au sommet. Et c'est ce que lui voulait. Il devait bien entendu tuer Kalia, il avait été créer pour ça après ça. Mais au fur et à mesure que sa conscience s'éveiller et qu'il s'émanciper de son Créateur, il se rendait compte que la mort de la gamine ne lui suffirait pas. Oh non! Il voulait plus, bien plus !

    Déjà, il comptait bien se venger de Raven Thurner, ce lâche qui l'avait trahi... Et il y avait aussi toute la clique d'ami de Kalia. Surtout la petite déesse Shane Williams.... Elle avait osée s'en prendre à lui avec ses pouvoirs. A l'époque, il n'était pas encore assez puissant. Mais maintenant qu'il avait développé ses propres pouvoirs, c'était différent ! Et puis les humains l'insupportaient au plus haut point. Il songeait de plus en plus à faire sa place dans les hautes sphères pour assainir ce monde médiocre. Il y avait tellement de chose, d'horizons qui s'ouvraient à lui !Pour le moment, il avait encore envie de découvrir l'étendue de ses pouvoirs mais il était encore trop tôt et il y avait encore trop de monde. Retenant un soupir, il se dirigea vers un coin à peu à l'écart. Un petit espace au milieu de la verdure avec des bancs. Parfait pour s'entraîner sur un écureuil ou tout autres bestioles qui traînaient... Il maîtrisait d'ailleurs la strangulation grâce à eux. Il allait falloir qu'il teste la thermokinésie cette fois. Il avait failli congeler Ashley en faisant chuter la température du petit restaurant chic où ils étaient allés. Pas que cela lui déplaise mais il fallait qu'il se maîtrise. Il détestait ne pas avoir le contrôle sur une situation.

    Ah tiens.... Son coin était déjà occupé. Par une demoiselle qui n'aimait visiblement pas les chats, à en jugeant par le corps sans vie qu'elle venait de jeter dans les buissons. Intéressant... Intrigué, il s'approcha du buisson et jugea un coup d’œil à la boule de poils. Presque pas de sang. Huuumm.... Mais il y en avait quand même, ce qui voulait dire qu'elle avait usé d'une arme et non pas d'un pouvoir. Cependant, une demoiselle au visage d'ange capable de tuer de sang froid un innocent petit chaton pouvait se révéler utile. D'ailleurs la belle demoiselle s’approchait de lui. Elle lui demanda l'heure et il ne put retenir un sourire. Regardant le cadran de sa montre à son poignet gauche.


    " Il est dix-sept heures quarante-cinq mademoiselle..."

    Il enclencha son pouvoir de charme, à petite dose et poursuivit d'une voix charmeuse :


    " Êtes-vous pressée ou pouvons-nous discuter un peu ? "


    S'il pouvait la séduire et l'embaucher dans son armée, pourquoi ne pas tenter le coup? Au pire, il pourrait toujours se servir d'elle comme cible d'exercice pour ses pouvoirs...






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 31 Oct - 14:02

17h45
partie nord de Lincoln Park
____

Lorsque l'inconnu se baissa pour regarder à sa montre, un sourire d'où aurait très bien pu dépasser deux dents pointues trancha mon visage alors que mes appuis se déplaçaient pour avoir une prise correcte dans les graviers, tandis que dans le même mouvement mon bras gauche s'apprêta à crocheter l'inconnu et mon bras droit se leva au dessus de ma tête, armé à la main d'un couteau à la lame parfaitement aiguisée.

Couteau que me m'apprêtais à abattre sur lui lorsqu'il releva la tête.
Mon corps, tout à son mouvement meurtrier, attendait simplement mon ordre pour pouvoir achever le jeune homme. Une pensée, une toute petite pensée d'injonction à donner à mon corps afin qu'il finisse son mouvement. Une minuscule pensée. Une simple directive de mouvement.
Mais impossible de la donner.

" Il est dix-sept heures quarante-cinq mademoiselle..."

Je clignai des yeux, surprise.
Je n'avais pas du tout envie de le tuer, pas envie d'utiliser cette arme que je lui aurait à présent donné bien volontiers. Impossible ? Et pourtant... j'étais totalement sous le charme de ce jeune homme. Mon bras droit se baissa, éloignant la lame que je tenais dans la main, tandis que mon bras gauche retrouva sa place le long de mon corps et que mes appuis regagnaient leur place.
Je rangeai la lame avec –je me surpris moi-même– un sourire gêné.

-Excusez moi...

Impossible de penser.
Mon souffle devenu court assaillait ma gorge puis mes côtes sous mes poumons au rythme rapide tandis que mes yeux étaient happés par le regard bleu ciel, très clair, de celui que je pensai être ma prochaine victime. Victime qui eut un sourire charmeur avant de me demander si nous pouvions discuter un peu ou si j'étais trop pressée.

-Je... non, je ne suis pas... pressée.

Étonnant... mais c'était plutôt agréable de se retrouver désarmée devant un simple regard. Si mes mentors voyaient ça... « ils me diraient d'utiliser la strangulation ? » me demandai-je à moi-même. Mais aussitôt, l'idée de faire du mal à ce jeune homme me révoltai.

"Discuter"... je n'avais jamais fait d'effort pour cela. Paraître gentille, adorable... Jamais essayé.

Je me raclais la gorge, essayant de reprendre contenance –mais qu'est ce que j'avais ?– et repris d'une voix plus assurée :

-Finalement, à quoi bon avoir besoin de l'heure... Vous venez souvent ici ?

Je me sentais bien, ici, sous les frondaisons apaisantes et les doux rayons du soleil couchant, tout en me demandant si j'avais déjà vu un regard plus beau... et en déduisant fortement que non.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 31 Oct - 16:29

    Huuuummm... C'était si simple pour lui d'utiliser son don de charme que cela en devenait presque ennuyeux. Mais il aimait la facilité que cela lui apporter. Car d'après ce qu'il avait pu voir, la demoiselle face à lui n'aurait pas hésité à le liquider , avec une belle adresse, il lui fallait bien l'admettre. Il ne quitta pas son sourire et lui fit signe de venir s'installer à ses cotés sur le banc . Elle était plutôt mignonne avec sa moue contrite tout en rangeant sa lame. Belle mais dangereuse. Voilà qui lui changer de la bien sotte Ashley, si fade et si prévisible. Peut-être devrait-il abandonner la fille du maire qui lui apportait un pied dans le monde politique ? D'un autre côté, aussi charmante qu'elle fut, la demoiselle face à lui ne lui apportait rien d'intéressant pour le moment. Mise à part ses talents indiscutables pour le combat visiblement. Il attrapa en douceur la main de la jeune fille et la guida près de lui vu qu'elle n'était pas décidée à s'installer. Il ne cessa de la regarda et répondit :

    " Vous m'en voyez ravi mademoiselle ! J'espère que je ne vous importunes pas... Puis-je connaître votre prénom ?"


    Il n'allait peut-être pas user tous de suite de ses pouvoirs sur la demoiselle au final, même si la magie lui démangeait le bout des doigts. Peut-être y aurait-il un autre chat pour que lui et l'inconnue s'amusent un peu ? Il ne demandait pas forcément un humain, il aimait juste avoir une cible vivante pour ses pouvoirs. Il eut un sourire en entendant la question de la jeune fille et prit un moment avant de répondre. Il scruta le ciel qui s'assombrissait de seconde en seconde, laissant la noirceur s'infiltrait un peu plus dans le parc. Il entendait au loin les bruits s’amoindrirent, signe que les gens normaux quittés le parc. Donc la demoiselle à ses côtés n'était pas tout à fait normal. Et ça, ça lui plaisait. Il sut alors qu'il n'y avait qu'une seule manière de répondre. Et cette manière c'était l'honnête.


    " Hé bien oui, je viens assez souvent... Et pour tous vous dire, je fais comme vous. Sauf que mes cibles favorites ne sont pas spécialement les chats, je préfères les écureuils, ils sont plus rapides et plus amusants à traquer. "

    Ce n'était que la pure vérité même s'il avait commis le fait qu'il aimait aussi parfois se défouler sur un humain. Mais comme il n'était pas sûr de savoir à qui il avait à faire, il ne tenait pas à devoir pourchasser une demoiselle hurlante et terrorisée. Non vraiment pas. Il poursuivit d'un ton tranquille, presque joyeux en fait :


    " Et vous, vous venez souvent par ici pour... Vous exercez ? "


    Après tout, il n'avait derrière lui que neuf mois d'existence et n'avait pas souvenir d'avoir croiser la demoiselle. Même si Raven l'avait doté de nombreux éléments sur le monde surnaturel.






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 31 Oct - 22:04

18h00
partie nord de Lincoln Park
____


Je clignai des yeux, gênée par un filtre qui m'obscurcissait la vue.
Qu'est ce que j'ai ? Bonne question, mais celle-ci s'égara dans les brumes de mon inconscient alors que le jeune homme m'invitait à m'asseoir.

" Vous m'en voyez ravi mademoiselle ! J'espère que je ne vous importunes pas... Puis-je connaître votre prénom ?"

Toujours sous l'emprise de sa magie, je souris, n'imaginant même pas lui mentir, ni lui donner mon nom de code et surnom –papillon–, et surtout pas de refuser de répondre.

-Bien sûr que vous ne m'importunez pas !
Je m'appelle Nora,
répondis-je. Nora Davidson.

Je le détaillais encore.
Brun, grand et les yeux bleus, il était à peu près du même âge que moi, et me dépassait sans doute de quelques centimètres. Il était vraiment mignon, et je souris à la pensée que j'avais faillis le tuer... et que faisait-il ici à cette heure ? Vraiment, j'aimais beaucoup cette personne.
Pourquoi d'ailleurs ? Étrange cette attirance soudaine...

Le temps que je fronce les sourcils, je ne me souvins plus ni du pourquoi ni du comment, et cette question –comme celle d'avant– se perdit dans le charme des yeux d'azur de ce... comment s'appelle-t-il ?

-Et vous ? Auriez-vous un nom par le plus grand des hasards ?


Ses lèvres –extrêmement attirantes elles aussi– formulèrent une réponse que répétai et je tournai dans ma tête –comme une idée qu'on décortique ou dont on voudrais se souvenir...

" Hé bien oui, je viens assez souvent... Et pour tous vous dire, je fais comme vous. Sauf que mes cibles favorites ne sont pas spécialement les chats, je préfères les écureuils, ils sont plus rapides et plus amusants à traquer. "

-Oh ! Vous m'avez donc vu... fis-je en prenant cet air contrit que j'avais un instant plus tôt. Je suis désolé que vous ayez assisté à cela, c'est juste que... je n'aime pas les chats. Un écureuil ? J'y penserais la prochaine fois !

" Et vous, vous venez souvent par ici pour... Vous exercez ? "

-Oh oui ! m'exclamais-je sans penser aux conséquence de mes paroles, sans ne serait-ce qu'imaginer mentir à ce jeune homme qui m'envoutait. Mais je préfère jouer avec des humains, c'est beaucoup plus amusant !

Mon subconscient, furieux, était déjà en train d'imaginer ce qu'il ferait subir à cette charogne qui jouait avec ma propre conscience réfléchie, mais moi, bien évidemment, je n'en savais rien, et continuais à trouver ce parc magnifique en cette nuit si douce, et ce jeune homme envoûtant, séduisant, irrésistible... j'aurais pu trouver tous les qualificatifs à cette personne délicieuse !

-Mais vous savez, continuais-je, en général je ne tue pas de mon propre chef, je préfère prendre des commandes ! Ça paye beaucoup mieux, et allie travail et plaisir ! Oh, et vous ne me croirez peut être pas, mais j'ai des pouvoirs, ça m'aide parfois dans mes contrats, mais je préfère ne pas trop les utiliser pour jouer cela gâche le...

Je m'arrêtai. Fronçai les sourcils.
Quelque chose n'allait pas. Quelque chose n'allait pas. Quelque chose n'allait pas.
Je plantais mon regard ocre dans le bleu des siens. Penchai la tête sur le côté.

1. Je ne l'avais pas tué.
2. Il avait eut un sourire quand j'avais rangé mon couteau
3. Je lui avais dit mon vrai nom, mon boulot, le fait que j'ai des pouvoirs
4. Je ne l'avais pas tué

Je me mordis la lèvre.
Puis, sans que rien ne s'en distingue dans mon attitude, un petit filin de nillon braillé de fer se coula de ma manche jusque dans ma main, mouvement que le jeune homme ne pus évidemment pas remarquer.

Mes sourcils reprirent une position neutre tandis que mes sens hyper-développés prenaient le dessus. Toujours souriante, j'avais mon arme dans la main, mais ne parvenait pas à la brandir. Surement car -je ne pouvais pas me le cacher- j'étais encore irrésistiblement attirée...

Le truc c'est que l'instinct de survie est toujours plus fort.
Non que je me sente en danger ! C'est juste que... bon, d'accord je me sentais... en léger sous-effectif. Cet homme avait des Pouvoirs. Raison suffisante pour être prudente et ne pas attaquer en première. Mais une question
me turlupinait...

-Qu'est ce que vous m'avez fait ? demandai-je d'une voix hésitante.

Le ton n'étais ni agressif –j'étais toujours sous le charme, et du même coup incapable de porter la main sur lui– ni aimable. Juste... dérangé -et avec, je l'avoue, un soupçon de peur- mon visage, mon cou où coulait le sang chaud -la vie- à porté de lui. Mais je n'arrivai pas à m'éloigner...


[désolé, période d'inspiration, j'ai changé ma réponse ^^' j'espère que tu ne te perdras pas ;)]




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 6 Nov - 15:41

Le ciel s'obscurcissait de plus en plus. Les cris et rires d'enfants n'étaient plus que les lointains souvenirs d'une journée qui venait de s'achever et qui ne serait plus qu'un lointain souvenir au prochain levé du jour. Les humains mettaient si peu d'intérêt à contempler et conserver ce qui pouvaient être réellement utile qu'il ne doutait pas que la totalité des humains d'Attia se penser bien à l'abri des ombres et du mal. D'ailleurs ces humains ne s'imaginaient de ce qui pouvait se tramer dans l'ombre. Les alliances, les complots, les meurtres... Tout cela leur passer au dessus de la tête dans le monde humain alors ne parlons même pas du monde surnaturel. Qui pouvait encore sincèrement penser que cette espèce si étroite d'esprit soit utile au monde ? Pas lui... Non, il avait d'autres but, d'autre idéaux. Et il prendrait le temps qu'il faudrait pour y arriver, il nouerait des alliances dans les ombres autant de fois qu'il le faudrait. Comme il était en train de le faire avec la demoiselle face à lui. Son don de charme venait d'arracher à l'étrangère un bon nombre d'information. Sans doute plus qu'elle n'aurait voulu lui en dire.

Mais ma foi, il n'en allait pas s'en plaindre. La petite chose face à lui se révéler de plus en plus intéressante au fur et à mesure qu'elle lâchait ses secrets. Nora. Nora Davidson. Quel beau prénom pour une tueuse ! Il sentit un frisson de plaisir le parcourir lorsqu'elle lui avoua préférer se cibler sur les humains. O merveille ! Voilà donc une partenaire de jeu qui serait à la mesure de ses attentes ? Mais la suite se révéla encore plus intéressante. Comme si le flot de sa parole ne voulait pas s'arrêter, la demoiselle lui avoua avoir à sa disposition des pouvoirs... Un pion humain était utile. Un pion surnaturel était une carte majeur dans son jeu. Il lui fallait donc Nora à ses côtés. Pourtant, comme si son charme diminuait, il vit la demoiselle froncer les sourcils. A l'éclat tracasser dans son regard,il comprit qu'elle se doutait que quelque chose n'allait pas.

Il lui sourit gentiment, presque de manière sincère, répondant en premier lieu à sa dernière question :


" Ce que je vous ai fait ? Je vous ai charmé... Vous n'êtes pas la seule à avoir des pouvoirs ici Nora et comprenait que lorsque je vois quelqu'un tuer de sang froid un animal, je préférés l'avoir pour ami que pour ennemi. Même si pour cela je dois utiliser des moyens peu honnête. " - son sourire se fit glacial un instant, alors qu'il songeait que maintenant que l'utilisation de son don de charme était levé, l'esprit de la jeune femme allait sans doute lutter pour repousser sa magie - " Oh, et si cela vous intéresse réellement, on me nomme Matthew Bennett... Mais appelez-moi simplement Matthew, le nom que l'on me donne m'horripile !"

Il resta un instant silencieux à la contempler d'un air pensif, se demandant s'il devait le charme ou pas. Il finit par le maintenir et poursuivit :


" Voyez-vous, j'aime aussi à m’exercer sur des humains mais la plupart des êtres que je côtoies ré-prouve ce besoin... Pour une soi disant affaire de moral. C'est ennuyant, non ? J'aimerais beaucoup chasser avec vous... Oh! Et puis aussi savoir votre race... Je connais peu d'individus surnaturels avouant aimer tuer et je suis curieux de savoir d'où vous êtes issue..."

Cela lui donnerait aussi une idée de sa puissance. Il ne liait jamais des alliances que pour son propre bénéfice et ne s'en cacher pas vraiment. De toute manière, il lui suffirait soit de tuer Nora, soit de lui faire oublier tout souvenir de sa rencontre avec lui.






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 6 Nov - 16:21

18h45
Lincoln Park
____


La nuit nous enveloppait dans un écrin d'ombre.
La ciel était devenu presque noir à travers les frondaisons des arbres dans le parc, et divers bruits d'insectes et de petits animaux commençaient à se faire entendre. La lune était belle, juste un croissant, et les étoiles brillaient comme jamais.

Je serrai les poings au fur et à mesure que le charme disparaissait complètement.
Ne sachant apparemment pas que sa vie était extrêmement menacée, le jeune homme se contenta de m'offrir un sourire « gentil » et, de manière qu'on aurait pu qualifier de sincère, il répondit en premier lieu à ma dernière question :

-Ce que je vous ai fait ? Je vous ai charmé...
Vous n'êtes pas la seule à avoir des pouvoirs ici, Nora. Et comprenez que lorsque je vois quelqu'un tuer de sang froid un animal, je préférés l'avoir pour ami que pour ennemi. Même si pour cela je dois utiliser des moyens peu honnête. "


Le charme finit par se dissiper totalement, et mes poings se détendirent.
Le filin braillé de fer resta dans ma paume. J'aimais bien cette soirée finalement, pourquoi la terminer dans un bain de sang ? Je poursuivit d'une voix de velours, chuchotant presque.
-Ce n'était qu'un chat. J'aurais pu simplement ne pas les aimer...

Je vis son sourire prendre un éclat froid, et il
continua :
" Voyez-vous, j'aime aussi à m’exercer sur des humains mais la plupart des êtres que je côtoies ré-prouve ce besoin... Pour une soi disant affaire de morale. C'est ennuyant, non ? J'aimerais beaucoup chasser avec vous... Oh! Et puis aussi savoir votre race... Je connais peu d'individus surnaturels avouant aimer tuer et je suis curieux de savoir d'où vous êtes issue..."


-Je ne l'ai avoué que contrainte et forcée -vous le savez bien- mais... il est vrai que cela doit être plaisant de chasser en votre compagnie,
fis-je d'une voix délicate. Et puisque nous en sommes aux révélations, je peux vous dire que je suis une Assashi.

Si jamais il réessayait d'user de magie sur moi, il allait être servit.
De toutes façons, je savais qu'une vague télékinésique le mettrait K-O. si jamais il essayait –sans parler de mon pouvoir de strangulation ou de mon regard hypnotique. Mais... d'un autre côté j'aimais bien l'idée de l'avoir pour une nuit, chasser avec lui...

Je me levai du banc et lui offrit un grand sourire avant de continuer :

-Dans ce cas, pourquoi ne pas nous mettre en chasse ?


[un peu court, désolé]




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 13 Nov - 16:57

    Il admira le self-contrôle de la jeune Nora face à lui. Son visage demeurait impassible malgrè le fait qu'il l'avait éhontément manipulée, c'est ce que tout autre personne se serait écrier à grand renfort de cris et de gesticulation, elle demeurait imperturbable. Mais il doutait de pouvoir à nouveau utiliser son pouvoir sur elle. Huummmmpfff..... Tant pis ! Il avait d'autres talents à son actif et n'aurait aucun scrupule à les utiliser. Tout comme la jeune femme face à lui n'aurait aucun scrupules à le tuer, comme ce pauvre petit chat, contrairement à ce qu'elle venait de lui dire. Il ne put retenir un sourire moqueur, lui répliquant d'une voix railleuse :

    " Ce n'était qu'un chat mais avouer que vous n'auriez pas de scrupule à faire de même avec moi si jamais cela devenait nécessaire ? "

    Il n'y avait qu'à savoir la race dont elle était issue pour le confirmer. Une Assashi, hein ? Les tueurs à gages du monde surnaturel. Une raison de plus pour l'avoir de son côté plutôt qu'en ennemi. Il lui sourit, un peu plus gentiment cette fois-ci et répliqua :

    " Soit, je vous ai contraint mais qu'auriez vous fait à ma place ? Éliminer le danger potentiel, n'est-ce pas ? Je suppose que vous préférez le fait d'avoir été quelque peu... Influencer dans votre façon de me voir, non ?"

    Il se leva du banc, épousseta son pantalon puis tendit avec élégance son bras à Nora.


    " Il est inutile de déblatérer plus sur le passé, ce qui est fait est fait. Allons chasser, je vous laisse le choix de la première proie, à cette heure, nous pourrons peut-être trouver encore quelques humains dans le parc.... Peut-être y aurait-il un de ses misérables SDF qui perdent peu à peu de leur humanité à vivre seul..."

    Il attendit avec obligeance que la jeune femme se saisit de son bras pour qu'il puisse se mettre en chasse. C'était peut-être peu courant que de voir deux chasseurs se promenaient bras dessus, bras dessous mais c'était pour eux une chance de pouvoir piéger une proie un peu moins médiocre qu'un SDF... Un craquement de branche lui fit tourner la tête dans un mouvement fluide et il se retrouva face à une petite bande de voyous. Leurs regards mauvais et leurs airs satisfait laissaient présager qu'ils se sentaient en net supériorité. Matthew ne put retenir un petit rire amusé et secoua la tête avec désappointement. Il se tourna de nouveau vers Nora, un sourire charmant sur les lèvres et lui lança d'une voix joyeuse :


    " Hé bien, je crois qu'il ne sert à rien de nous déplacer au final... Comme promis, je vous laisse choisir en premier, je suis certain que vous saurez remettre en place les idées de ces jeunes gens. "


    Les dits jeunes gens avaient d'ailleurs les idées qui se liser sur leurs visages et visiblement l'idée de peloter Nora et lui faire subir les derniers outrages n'étaient par pour leur déplaire. Pauvres imbéciles.







Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 13 Nov - 22:23

19h00
Lincoln Park
____


Le jeune homme partit d'un sourire moqueur, et me lança, railleur :

–Ce n'était qu'un chat mais avouer que vous n'auriez pas de scrupule à faire de même avec moi si jamais cela devenait nécessaire ? "

–Je n'ai pas dit le contraire...fis-je avec une moue ironique.

Il me sourit un peu plus gentiment cette fois-ci, et répliqua qu'il n'avais eut que deux choix : me tuer ou m'influencer. Cette fois je fronçai les sourcils.

-Parce que vous m'auriez tué... ? De quelle race magique êtes-vous pour vous prétendre apte à tuer une Assashi ?

Après sa réponse, il se leva du banc, épousseta son pantalon avant de me tendre avec élégance son bras en me lançant :

" Il est inutile de déblatérer plus sur le passé, ce qui est fait est fait. Allons chasser, je vous laisse le choix de la première proie, à cette heure, nous pourrons peut-être trouver encore quelques humains dans le parc.... Peut-être y aurait-il un de ses misérables SDF qui perdent peu à peu de leur humanité à vivre seul..."

J'eus une moue : un SDF ? Ça n'était pas mes proies préférées, mais après tout c'était toujours mieux qu'un chat... Avec un sourire, je posai mon bras sur le sien, songeant que nous avions l'air d'un jeune couple... Soudain, un craquement de branche me fit tourner la tête –une seconde plus tôt que Matthew, grâce à mes sens hyper-développés– dans un mouvement fluide et nous nous retrouvâmes devant une bande de vauriens.

Ils étaient une dizaine, ils avaient des regards avides et à leurs airs satisfait, on pouvait en conclure qu'ils se pensaient en nette supériorité. Mon compagnon, à côté de moi, eut un petit rire joyeux –qui devait contraster avec ce que les voyous devaient avoir l'habitude d'entendre– puis il secoua la tête, comme désappointé, avant de me lancer, un sourire tout ce qu'il y a de plus charmant sur les lèvres :

" Hé bien, je crois qu'il ne sert à rien de nous déplacer au final... Comme promis, je vous laisse choisir en premier, je suis certain que vous saurez remettre en place les idées de ces jeunes gens. "


Je n'eus pas à répondre à haute voix.
Je suis certaine qu'il me comprenait sans que j'ai besoin d'autre chose que d'afficher un sourire cruel, carnassier, impitoyable. Et de lâcher son bras.
Je fixai celui qui semblait être le chef.

-Ça te dit de mourir ? lui lançai-je avec un air innocent et à la fois effrayant dans cette innocence.

Les idées des-dits jeunes gens se lisaient très facilement sur leurs visages et visiblement l'idée de peloter la petite brune qu'ils avaient face d'eux et de lui faire subir les derniers outrages n'étaient par pour leur déplaire. Le sourire carnassier qui déformait mon visage s'élargit. Apparemment, les voyous n'y accordèrent qu'une importance minime puisque trois d'entre eux s'approchèrent de moi dans l'intention visible de m'immobiliser.

Le premier reçut mon talon dans son visage et valdingua à cinq mètres, où il se roula en boule en serrant entre ses mains son nez en sang. Le deuxième n'eut pas plus de chances, après avoir essayé de me donner quelques coups que j'évitai sans effort, je lui faucha les jambes et enfonçai mon coude dans la gorge, lui fracassant la trachée, l'œsophage ainsi qu'une ou deux vertèbres. Le troisième, qui arrivait derrière moi, après un coup de pied bien placé qui le plia en deux, eut la nuque brisée comme une branche sèche quand je pris sa tête et l'écrase contre mon genou.

Quand au quatrième...
Je crois qu'après avoir été étranglé pendant les quelques minutes que dura l'affrontement, il n'était plus en état de faire le malin, et, roulé en boule sur le sol, il suffoquait, les mains tentant vainement de désobstruer son cou pourtant vide de mains.

Je me relevai, réalisai que presque tous ceux qui avaient voulu se ruer vers moi étaient morts, mourants ou avaient été stoppés par Matthew... ou tout à la fois pour certains. Je m'approchai alors de celui qui avait le nez en sang, le seul de cette bande que j'ai touché et qui soit encore en vie. Il se releva en me voyant mais soudain s'arrêta. Ses jambes refusaient de lui obéir, ses yeux étaient happés par mon regard.

Je m'avançai vers lui. Arrivai à sa hauteur.
Je l'attrapai par le col de son manteau et embrassai doucement le sang qui maculait ses lèvres. Je fermai les yeux, passant ma langue sur le liquide vermeil... Puis nos lèvres se séparèrent.

Je tournai le dos au cadavre qui tressaillait encore, tachant de pourpre l'herbe verte de Lincoln Park, et observai Matthew, puis, désignant un point noir qui courait à une vingtaine de mètres de là, je lui demandai :
-C'est pas leur chef qui s'échappe ?




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Mar 15 Nov - 17:43

    Il y avait tellement de plaisir et d' envie dans le regard de sa compagne du soir qu'il la laissa profiter seule de leurs proies pendant un long moment. Et puis c'était tellement plaisant de la voir virevolter avec une grâce innée au milieu des cadavres qui s'amonceler au fur et a mesure de son avancée. Elle y mettait un raffinement qui le laissait admiratif. Mais au bout d' un moment, il eut envie de jouer lui aussi. Sans se départir de son sourire charmant mais glaciale, il s'approcha du membre du gang le plus proche et posa sa main sur son épaule. Celui-ci sursauta, tourna la tête vers lui et il pût lire dans son regard un mélange de crainte et de rage. Ce penchant à son oreille, il lui chuchota :

    " Te rends tu comptes de la chance que vous avez ? Être accompagner dans votre dernier voyage par une déesse de la mort aussi belle... C ' est une façon de partir assez poétique tu ne trouves pas ? "

    Il vit la bouche de l'autre s'ouvrit sur un hurlement rageur mais avant de lui laisser le temps de crier, il posa d' un geste vif sa main sur la poitrine du jeune homme et l'expédia en Hadès d' une bonne décharge. Le voyou eut un soubresaut, ses yeux s'arrondirent de surprise, sa bouche se referma puis il s'effondra au sol comme un vulgaire paquet. Toujours souriant, il se retourna vers les trois quatre autres qui s'étaient rapprocher de lui et susurra :

    " Qui veut être le prochain ?"

    Le regard de ses agresseurs se croisa et dans un même élan, ils foncèrent sur lui. Pour s'arrêter en plein élan, aveugler par un flash de lumière intense. Désorientés, les mains devant les yeux, ils étaient si pathétique ! Il en saisit un au hasard par le col de son sweat, le redressa pour qu'il soit a sa hauteur et plongea son regard dans les eux encore aveugles. Petit a petit, l'autre retrouva la vue et Matthew lui adressa un sourire froid. Peu a peu, l'air autour d'eux sembla chuter de plusieurs degrés, et de la vapeur s'échappa de la bouche de sa cible. Puis sa peau devient bleu, ses yeux roulèrent dans ses orbites et il finit par devenir aussi moue qu'une poupée de chiffon. Matthew resta un moment a le regard avec un sourire puis le laissa retomber et se dirigea vers une autre cible.

    Sa nouvelle proie avait elle aussi récupérer de son attaque flash et lorsqu'elle se rendit compte qu'il venait vers lui, l'humain se mît a ramper pour s'enfuir. Il éclata de rire et tendit juste la main vers lui. Ce fut un peu long à venir mais il finit par voir la peau de l'humain rougir peu à peu et il se mît à suer à grosses gouttes comme le porc qu'il était. Il s'effondra le nez au sol, mort. Bien ! Il arrivait au moins a mieux concentrer et utiliser sa thermokinésie ! Souriant toujours, il étendit les bras, rejeta la tête en arrière et ferma les yeux. Il resta ainsi de longues minutes à rire puis redressa la tête et tendit la main devant lui, serrant le poing. Un à un, les humains restant près de lui s'effondrèrent sur le sol, le visage devenu violet et la nuque brisée. Huuuuuummmm.... Il se sentait mieux !

    Tournant la tête en direction de Nora, il croisa le regard de cette dernière qui le fixait. Avec le sang qui maculait sa bouche, on aurait dit une vierge noire, distributrice de mort. Il sourit puis tourna la tête dans la direction qu'elle lui indiquait. Effectivement, il y avait un couard qui s'échappait. Pauvre humain pathétique, n'avait il pas compris que fuir ne lui servirait à rien. Matthew ferma un instant les yeux puis les rouvrit d'un mouvement brusque. Il focalisa son esprit sur le fuyard et murmura :


    " Tu devrais revenir non, il vaudrait mieux venger la mort de tes amis...."

    Il y eut quelques secondes de flottement mais l'esprit de l'humain n'était pas apte à se rebiffer face a son pouvoir de suggestion. Le fuyard s'arrêta, sembla hésiter puis fit demi-tour, les yeux injectes de rage. Matthew attendit un instant, le temps qu'il arrive à leur hauteur puis souffla :

    " En fait, c'est sans espoir pour toi.... Tu ferais mieux de tuer pour mourir sans souffrance..."

    Cette fois-ci se fut plus rapide. Le regard un peu vitreux, partager entre l'idée suggérée et sa vraie conscience, l'homme sortit un flingue de sa poche et d' un geste presque machinale le posa sur sa tempe et pressa la détente. Il y eut comme un bruit sourd et le sang gicla puis le corps tomba au sol. Matthew sourit puis se tourna vers Nora et lança d'une voix guillerette :

    " C'est certes moins élégant que vous mais ce n'est pas mal, non ? " - il lui sourit, tendit la main vers la bouche de Nora et poursuivit - " Moins salissant également. " - sans se départir de son sourire, il recueillit un peu de sang sur ses doigts en esquissant une caresse sur les lèvres de la jeune femme puis le goûta en le portant a sa propre bouche - " Huuuuummm… Pour répondre à votre question, je suis un Créé ma chère déesse de la Mort"

    Il attrapa un mouchoir dans sa poche, lui essuya la bouche, laissa tomber négligemment le mouchoir au sol puis tendit le bras à Nora comme precedement:

    " Que diriez vous d'une petite balade dans le parc pour continuer notre discussion ? A moins que vous préfériez que nous nous mettions à nouveau en chasse ? "






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Mer 16 Nov - 16:49

19h00
Lincoln Park
____

Mon compagnon avait décimé –presque exclusivement avec la magie– tous ceux qui restaient, puis, m'ayant écouté, il s'était tourné vers la direction que je lui indiquai. Il sembla se concentrer un instant, ferma les yeux... puis les rouvrit. Le point noir qui courrait à la limite de mon champ de vision depuis quelques temps s'arrêta... et revint en sens inverse. Puis le point grossit jusqu'à reprendre forme humaine.

Soudain, le fuyard s'arrêta, le regard vide.
Il sortit un flingue. Je penchai la tête sur le côté, me demandant si il le pointerait vers nous. Mais, d'un geste qu'on aurait pu qualifier d'automate, il posa l'arme sur sa tempe et appuya sur la détente. Il y eut un moment de flottement, puis j'éclatai de rire lorsque je réalisai qu'il s'était véritablement suicidé –suivant un ordre de Matthew app
aremment– et qu'il gisait au sol dans une belle flaque vermeille qui s'élargissait.

Matthew sourit puis se tourna vers moi pour me lancer d'une voix joyeuse :

« C'est certes moins élégant que vous mais ce n'est pas mal, non ? –il sourit, tendant la main vers mon visage–Moins salissant également. –ses doigts esquissèrent une caresse sur mes lèvres en cueillant quelques gouttes de sang avant de le porter à ses propres lèvres ; je lui adressai un clin d'œil– Hmmmm… Pour répondre à votre question, je suis un Créé ma chère déesse de la Mort. »

Un Créé... une des créations auquel un Créateur a daigné donné la vie...
J'eus une moue pensive. Le pauvre ! Moi, j'aimerais pas que quelqu'un m'ait créé et se serve de moi comme d'un objet pour arriver à ses fins... Non, vraiment, je pense que j'aurais tué mon Créateur et me serrais fait la malle depuis longtemps. Et, manifestement, Matthew semblait être du même avis que moi puisque personne ne lui disait apparemment quoi faire. Il devait s'être libéré de son Créateur, et depuis un moment déjà –vu sa puissance.

S'armant d'un mouchoir, il entrepris de m'essuyer délicatement la bouche, avant de laisser négligemment tomber son mouchoir au sol et de me tendre le bras.

Finalement, je lui offrait un sourire, tandis qu'il continuait :
« Que diriez vous d'une petite balade dans le parc pour continuer notre discussion ? A moins que vous préfériez que nous nous mettions à nouveau en chasse ?

-Hmm... Je préfère continuer un échange plutôt que dessouder quelques proies qui peuvent bien attendre demain. »

Sur-ce, je pris son bras et l'entraînai sur le petit chemin qui menait à un coin tranquille et sans doutes le plus magnifique de Lincoln Park. Quelques insectes invisibles entamaient un chant léger et discret tandis que le croissant de lune et les étoiles dans le ciel nimbaient d'argent les arbres et l'herbe alentour. Nous arrivâmes dans une petite trouée entre les arbres et, laissant son bras, je tournai sur moi-même le temps de redécouvrir la clairière –comme à chaque fois– qui était sublime sous le clair de lune, avant de me tourner vers Matthew.

Violemment, je me jetai sur lui sans qu'il ai le temps de faire quoi que ce soit, et lui posai un poignard sur la gorge, nos souffles à quelques centimètres l'un de l'autre... puis je plaquai ma bouche contre la sienne, l'embrassant fougueusement.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Ven 25 Nov - 13:46

    Il se sentait particulièrement en forme, cette petite partie de chasse venait de lui redonner la pêche. Plus efficace que n'importe lesquels des vitamines ou autres drogues du genre. L'adrénaline qui envahissait ses veines durant la chasse, la peur dans les yeux des ses proies, l'odeur et le goût du sang... Il n'y avait que ça de vrai ! Est-ce que son Créateur avait instillé volontairement dans ses veines cette soif de sang ? Il ne savait pas et s'en fichait un peu d'ailleurs. Que ce goût du sang vienne de lui ou encore de Raven, il faisait partit de lui et ça lui plaisait. Il eut le plaisir de voir Nora éclatait de rire au spectacle de ce misérable humain qui s'écroulait au sol, victime de sa suprématie. Il en était sûr maintenant, elle serait une perle, un joyau au sein de son armée. Il la regarda se saisir de son bras avec élégance puis se laissa entraîner sur un petit chemin paisible.

    La lune nimbait d'argent le paysage, donnant un éclat presque fantomatique à sa compagne du soir. Merveilleuse et si dangereuse déesse de la mort. Soudain, sa vierge noire s'échappa de son étreinte et se mit a tourbillonner au centre de la clairière où il venait d'arriver. La lueur d'argent scintillait d'un éclat presque funeste dans la chevelure de la jeune femme et les yeux semblaient briller comme des lames. Si fascinante.... Si intriguant... Si désirable. Elle revient vers lui et lui bondit dessus, plaquant une lame sur sa gorge. Le contraste avec le froid de l'arme blanche sur sa peau et la chaleur qui émanait du regard de Nora était saisissante. Terriblement excitante aussi. Il sentit une vague de chaleur l'envahir et une sorte de feu venant de son bas-ventre l'envahir. Etait-cela que les humains nommer désir ? Il n'avait jamais connu cela avec personne d'autres auparavant. Il faut dire qu'Ashley n'était qu'un pion de plus sur son échiquier et que la princesse Zelena était bien trop majestueuse pour qu'il puisse ne serait-ce qui penser. Mais déjà, Nora plaquait sa bouche avec sauvagerie contre la sienne.

    Il ne put retenir un sourire et répondit à la jeune femme avec la même fougue, glissant ses mains sous les échancrures des vêtements de la belle. Il lui mordit la lèvre avec sauvagerie, griffant la peau nue, douce et fragile qu'il parvient à atteindre. Sauvage, animal, bestial. C'était ça, c'était lui ! Emporter par le feu de l'action, la folie du moment, il poussa la jeune femme sur le sol, la faisant basculer allonger dans l'herbe humide de la clairière. Il sentit la lame mordre la peau de sa gorge et une douleur se fit sentir sur son cou. L'odeur du sang monta à ses narines et il comprit que le couteau de Nora venait d'entamer sa chaire, le blessant sans doute salement. Mais il n'en avait cure. S'écartant à regret de la bouche de sa tueuse tentatrice, il attrapa le poignet qui ne maintenait pas le couteau plaquer sur sa gorge, et le plaqua sur le sol, se pressant contre la jeune femme. Le regard amusé, la voix séductrice, il souffla :


    " Tu as encore de l'énergie à revendre on dirait.... Je croyais que nous devions échanger ? "

    Il eut un sourire sardonique puis laissa retomber son visage au niveau de la nuque de la jeune femme et s'appliqua à faire un suçon à la jeune femme, suçotant et mordillant la peau nue, parfois avec violence et jusqu'au sang. Il voulait la marquer, la faire sienne d'une manière ou d'une autre...






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Sam 26 Nov - 21:33

Un sourire s'élargit sur les lèvres d'abord stupéfaites de Matthew.
Notre baiser, violent et passionné, ne se termina même pas alors que mon partenaire répondait à mon étreinte, glissant ses mains sous mes vêtements et me faisant frissonner de plaisir. Il me mordit la lèvre et un goût cuivré ruissela sur ma langue.

Les mains du Créé devinrent de plus en plus baladeuses, et agressives !
Elles griffaient ma peau, entamaient ma chair, et de multiples frissons parcouraient mon corps comme autant de papillons de douleur, de sang, de plaisir. Il me poussa alors sur le sol, inversant les rôles. Dans la folie du moment, le basculement la lame aiguisée comme un rasoir de mon arme s'enfonça plus loin dans la chair tendre de la gorge de mon partenaire.

Le sang gicla sur moi, éclaboussant mon cou et mon haut.
S'écartant comme à regret de mes lèvres, il attrapa le poignet de ma main qui ne tenait pas le couteau, et le plaqua sur le sol, se pressant contre moi. La proximité de son corps me fit tout oublier, et un autre frisson –de désir pur cette fois-ci– traversa mon corps.

Il fit, d'un souffle de sa voix suave :

" Tu as encore de l'énergie à revendre on dirait.... Je croyais que nous devions échanger ? "

-Et n'est-ce pas ce que nous faisons ?...fis-je en l'embrassant de nouveau, caressant ou griffant la moindre parcelle de peau douce que je parvenais à dénuder dans un merveilleux maelström de plaisir et de douleur.

Puis Matthew laissa tomber son visage dans mon cou et s'appliqua à y laisser une marque, suçotant et mordillant la peau nue, parfois avec violence et jusqu'au sang, le désir apparent de me marquer, de me faire sienne d'une manière ou d'une autre... J'eus un sourire cruel, certes il en avait le pouvoir, mais moi aussi je le ferais mien. Et dans la douleur et le plaisir.

D'un mouvement, j'écartai le poignard de sa gorge, fit tourner la lame un instant dans ma main avant de la saisir à l'envers et la planter dans l'herbe, juste à côté de ma tête. De mes deux mains libres, je me saisis des bords de sa chemise, bandai mes muscles avant de l'arracher, la laissant béante. Je me collai contre lui, plantant mes dents dans son épaule.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 4 Déc - 14:39

    Le silence régnait à présent dans le parc, plus un seul bruit de pas crissant sur le gravier ne retentissait, plus aucun son de voix interpellant quelqu'un ne se faisait entendre... La populace d'Attia avait du quitter la ville pour se mettre bien au chaud et en sécurité, loin du froid qui commençait à devenir mordant et des ténèbres de la nuit, si opaque, si menaçante, si dangereuse... Mais pour Matthew, la nuit n'était que sa complice , son amie qui lui permettait de révéler son vraie visage. Et il n'avait cure du froid mordant car la chaleur qui se dégageait du corps de Nora sous le sien suffisait simplement à réchauffer ses sens et à mettre sa libido en alerte. C'était une chose qu'il n'avait jamais expérimenté avec Ashley mais de toute manière, qui pourrait avoir une quelconque envie sexuelle en présence d'une poupée Barbie superficielle et obnubilé par elle-même ? Pas lui. Par contre, ses hormones se révélaient lorsqu'il avait Nora sous lui, le goût de son sang dans la bouche, le souvenir des meurtres récents qu'ils avaient commis ensemble dans sa mémoire et la sensation de douleur sur sa gorge. Il se sentait vivant. Invincible.

    La réponse de la jeune femme le fit rire. Il se lécha les lèvres du coin de la langue pour savourer les dernières gouttes de sang de la jeune femme qui se hâta de lui reprendre la bouche. Il se concentra sur la peau de Nora, caressant chaque parcelle qu'il pouvait atteindre, griffant sans ménagement aucun, plaquant un peu plus le corps de la jeune femme sur le sol avec le sien. Il sentit brusquement de l'air froid sur son torse et comprit vaguement que Nora venait de faire sauter sa chemise. Avide de lui rendre la pareille, il saisit le premier morceau de vêtement qui lui tomber sous la main et tira dessus. Il s'agit d'un pull ou d'un haut, il s'en foutait, il l'enleva d'un mouvement rapide. Il entendit vaguement le son du craquement de tissus ou d'un déchirement. Peu lui importer, il avait à présent Nora vêtue simplement d'un soutien-gorges sous lui. Il se redressa quelque peu, se mettant sur ses genoux pour mieux la contempler et souffla :


    " Je n'avais pas encore expérimenter ce genre d'échange.... Mais pourquoi pas... "

    Il resserra ses genoux autour des hanches de Nora, se pencha de nouveau sur elle et fit glisser une main sous le dos de la jeune femme pour défaire l'attache de son soutien-gorge.






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Sam 10 Déc - 23:29

[désolé pour le temps de réponse, je n'avais pas le temps à l'internat]

Il commençait à faire frais dans le parc déserté par la nuit, les ramures des branches au-dessus de nous masquaient les étoiles, et plus aucun bruit n'était perceptible en dehors de nos deux souffles courts. J'avais perdu la notion du temps –même si il me semblait que nous avions dépassé la vingtième heure– et je m'en fichai éperdument.

Un rire léger s'échappa comme par erreur de la gorge ensanglantée de Matthew, qui se lécha ensuite les lèvres pour happer les dernière gouttes de mon sang qui y pendaient. Mes mâchoires lâchèrent comme à regret la peau douce de son épaule, et ma langue pourlécha les coins de ma bouche, couverts elles aussi du sang qui, cette fois, s'était échappé de la blessure du jeune homme –dont yeux clairs brillaient presque dans les ombres nocturnes.

Les frissons ne me lâchaient pas, prenant à mon sens la forme de papillons –qu'ils soient de désir, de douleur, de froid, ou de plaisir de chaleur– qui parcouraient ma peau, mes muscles, jusqu'à mes os et me faisaient frémir de tout mon corps. Mais je ne m'abandonnai pas dans ses bras, loin de là ! Au contraire je faisais tout pour lui rendre la pareille –et plus encore– et ne me lassais de le mordre, de le griffer ou de caresser sa peau halée.

Matthew plaque un peu plus son corps contre le mien, écrasant l'herbe sous nous et rappelant à moi les lames et outils que je porte, dissimulés sur moi –en outre : un dans chaque botte, trois à la taille, deux lames sous les omoplates et une très longue entre ces derniers– mais la chaleur du corps collé au mien me fit oublier tout cela, et c'est avec délices que je succombait un instant aux mains du Créé qui déchira la chemise que je portais et me l'ôta presque violement. Un sourire fusa sur mes lèvres que je devinais envoûtantes tandis que Matthew se redressait pour mieux me regarder.
Il fit, à bout de souffle :


" Je n'avais pas encore expérimenté ce genre d'échange.... Mais pourquoi pas... "
-Jamais, vraiment ? Tu étais en ce cas en train de passer à côté d'une chose... (avec sourire outrancier, je décollai mon torse du sol, couverte uniquement de mon soutien-gorge et de mon bas : un léger pantalon de toile) ...très importante.

Puis je laissai retomber mon dos dans l'herbe tandis qu'il resserrait se
s genoux autour de mes hanches, se penchant de nouveau sur moi tandis qu'une de ses mains glissait sous mon dos pour défaire l'attache de mon soutien-gorge. L'attache se défit d'un déclic.

La pièce de tissu tomba alors que, d
'une prise de conscience soudaine, j'inversai les rôles grâce à la force –on ne dirait pas, comme ça, mais je ne suis pas si grêle !– de mes bras et de mes jambes, poussant à son tour sur l'herbe le magnifique jeune homme dont j'avais eus la bonne fortune de croiser la route et qui était mien pour la nuit.

Cette prise de conscience concernait les différentes armes dissimulées sur moi. Je n'avais aucune envie de m'en séparer –je me sentais totalement nue sans elles !– mais cela serait du plus mauvais effet si jamais Matthew s'embrochait dessus. D'une moue contrariée, je défis les attaches de mes armes, les unes après les autres, et avec précaution les posai dans l'herbe. Je ne savais pas si elles serviraient cette nuit, mais je ne me sentais pas en danger pour le moment présent, et ne voulais pas la mort du démon si prometteur qui était allongé sous moi.

Avec une lenteur exaspérante, je défis la dernière attache qui était entre mes omoplates, laissant retomber le long poignard dans ma main avant d'accompagner la lame vers le sol, vers le visage de Matthew... elle tomba dans l'herbe avec un bruit sourd tandis que ma bouche s'emparait des lèvres du jeune homme et que mes seins effleuraient son torse.


[Un peu faiblard... je me rattraperai la prochaine fois ^^]




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 11 Déc - 20:08

    Il y avait dans l'air un parfum de souffre, de sexe et de sang. L'enfer devait se parer de la même odeur enivrante et entêtante. Il sentait que ce soir, sous la lueur pâle d'argent de la lune, alors que leurs corps se laisser gagner la fièvre et se préparer à se lier, il allait se passer quelque chose d'importer. Une chose qui n'avait encore jamais eut lieu. Une union inédite entre deux démons, deux âmes assoiffés de sang. Une rencontre et une fusion qui allait faire trembler le monde, même l'Univers. Il se délecta de la beauté froide et lointaine de la belle et douce déesse de la mort sous lui, contre lui, à lui. Ils étaient fait pour se rencontrer, se connaître.... Mais pas se dompter, non pas ça. Ils étaient tous les deux bien trop désireux et épris de liberté pour s'encombre d'attache, n'est-ce pas ? C'était ce à quoi il pensait alors qu'il contemplait Nora étendue sous lui, enfin délivrer du carcan de tissu qui emprisonnait sa poitrine. Rien ne lui avait paru si beau à cette instant que sa peau blanche tâchée de ce sang si rouge, mélange de leurs essences. Il étendit la main en souriant et glissa un doigt sur la bouche barbouillée de sang, dessinant des arabesques sans queue ni tête sur la peau de son amante.

    Mais Nora le renversa brusquement sur le sol, inversant leur position. La chose ne le surpris qu'à moitié. Il se doutait bien que sa princesse de la mort était moins fragile qu'il ne le pensait. Il l'avait vu se battre, exercer son art du combat du meurtre sur de pauvres bougres qui n'auraient pas pu mériter plus belles morts. Elle était le danger incarné, personne ne pouvait soupçonner ce que son apparence de jeune femme sage pouvait dissimuler. Ceux qui l'apprenaient avait dû finir au fond d'un trou, dévoré par les vers. Pas lui. Parce qu'ils étaient du même univers, du monde. Ce monde sans faux-semblants, teintés de sang et de ténèbres. Il la trouva belle lorsque lentement, avec des gestes précis et méticuleux, elle ôta une à une les armes qui étaient dissimulées sur son corps. Il en dénombra huit. Elle était belle, déesse dangereuse et envoûtante. Il découvrit la sensualité alors qu'elle dénouait une à une les lames qui lui servaient à faire couler le sang. C'était un jeu entre eux et il ne put s'empêcher de tendre la main lorsqu'elle ôta sa dernière lame. Il la frôla du bout des doigts et la lame émit un son qui ressemblait à un chant. Il sourit et sa bouche fut de nouveau happer par celle de Nora.

    Il lui mordit la bouche avec violence, la pressant et la serrant contre lui sans retenue. Il glissa sa jambes entre les siennes, écartant ses cuisses et laissa ses mains caresser la poitrine généreuse, flattant la beauté sulfureuse. Il finit par laisser ses mains glisser jusqu'à la taille de la jeune femme, tâtonnant pour défaire le pantalon qui ne faisait que leur faire perdre du temps.


HJ Pas de soucis va, il m'arrive aussi de prendre mon temps pour répondre ! celaoui






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 11 Déc - 22:33

[rah, ta phrase –et surtout le petit singe débile– gâche toute la scène ! x) tu peux pas t'en empêcher hein ?]


Mon bas ventre s'enflamma de désir, les papillons devinrent brûlants, presque douloureux, et l'odeur du sang ne suffit pas à dominer l'odeur enivrante de nos deux corps qui brûlaient l'un de l'autre. La lame chanta dès que mon démon en toucha le fil, approuvant mon choix de l'avoir pris cette nuit. Je savais que lui je ne le tuerais pas. Pas tant qu'il ne faiblira pas –et cela n'avait pas l'air d'être dans ses intentions.

Il me mordait la bouche avec violence, pressant, serrant mon corps sans retenues aucunes, et sans que je néglige de lui rendre la pareille. Ses mains passèrent, douces et caressantes, sur ma poitrine pour y allumer feux de plaisirs et brasiers de désirs, mais ne s'y arrêtèrent pas. Elles glissèrent jusqu'à ma taille, cherchant à ôter les tissus qui nous séparaient encore.

Le pantalon de toile était ample et glissa facilement dès que Matthew en défit l'attache.
Je m'en séparai d'un geste et me retrouvai presque nue, avec pour seule entrave à ma silhouette un léger sous-vêtement qui –je l'espérais et en frémissais d'avance– ne ferait pas long feu.

Je n'étais pourtant pas en reste ! Tandis que mes derniers vêtements glissaient ou se déchiraient, je défis la ceinture de mon démon pour lui arracher ses derniers effets que je ne considérais que comme des contretemps futiles à notre passion.
Notre passion... comment la voyais-je ? Intemporelle et infinie, deux démons, deux dieux de la Mort sous des enveloppes exquises et innocentes qui se lient l'un à l'autre avec des cordes faites de vipères vivantes, et sous une lune rouge du sang qu'ils ont versé ensembles sous le clair de lune et le plaisir du meurtre.

Mes mains baladeuses cherchèrent à ôter les dernières résistances de son jean après avoir fini d'arracher la chemise. La ceinture n'était déjà plus de la partie, tout ce qui me manquait à présent c'était ce corps chaud, sous moi, entièrement nu, et je m'y appliquai tout en le parcourant de milliers de baisers et de morsures.

Une fois nos pantalons rayés de la liste, la notion de temps n'était plus pour moi qu'un concept lointain qui filait encore, fuyant ma conscience et s'appliquant à rester hors de ma porté.

Pourtant, jamais je n'avais perdu la notion du temps.
Je sentis que ce soir était plus spécial encore que je l'imaginai, je sentis que cet amant était plus spécial encore que tous ceux que j'avais déjà rencontrés le temps d'une nuit. Certains d'entre eux s'en souviendront toute leur vie, d'autres ne sont plus de ce monde pour le pouvoir faire... Oui, personne n'est à l'abri de mes lames, même le plus brillant de mes amants.
Un contrat est un contrat après tout.

Mon amant de cette nuit me rappela à lui en glissant une jambes entre les miennes, écartant mes cuisses sans douceur, mais avec une fièvre qui me fit le désirer plus encore –si c'était possible. L'enivrement gagnait mes sens, et je ne distinguai plus le bien du mal –où je me complaisais. Je me collai encore plus à lui, écrasant l'herbe dure et piquante à la fois que nous foulions de nos corps à l'horizontale.




Spoiler:
 




Dernière édition par Nora Davidson le Ven 30 Déc - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 12 Déc - 19:00

    Que pouvait enfanter l'union de deux démons ? Bon nombre d' humains auraient pu frémir à cette idée mais il s'en fichait royalement. Rien ne lui importer plus à cet instant, dans la pénombre de la nuit qui tomber sur le parc d' Attia, que le corps de la jeune femme qui le surplombait à cet instant. Elle était belle et farouche, respirant le danger et la mort à plein poumons. Il y avait entre eux l'ivresse du sexe mais aussi celle que seule l'union de deux individus sur la même longueur d' onde pouvait connaitre. Ils étaient deux individus qui ne devenaient plus qu'un dans l'alliance de la mort et du sang.

    Le pantalon de toile qu'il essayait de défaire finit par céder sans trop de réticences, glissant en toute élégance sur les jambes fines et musclée de Nora. Il fut bien vite expédier aux chevilles , révélant une déesse de la mort sublime dans sa quasi nudité. Il ne pût se retenir et agrippa sauvagement la jeune femme par la nuque pour l'embrasser avec fougue. Il laissa ses mains remontées sur le dos de la jeune femme, flattant ses flancs, griffant la chaire, puis vinrent se poser presque sagement sur les épaules.

    Il se sentit bientôt débarrasse de son jean à son tour. Il esquissa un sourire et fit dévier ses lèvres sur la nuque gracile qu'il mordit sans douceur puis sa bouche poursuivit sa course, tandis que ses bras faisaient se redresser avec brusquerie Nora, allant s'emparer de la pointe d' un sein qu'il malmena entre ses lèvres.

    Le désir se faisait impérieux en lui, rétrécissant ses yeux, les laissant aussi étroites qu'une fente. Il esquissa une poussée pour inverser leur position, faisant rouler Nora dans l'herbe qui devenait fraiche. Il avait une cruelle envie en lui de la posséder, de la dévorer, de la faire sienne. Mais d'un autre cote, il avait conscience que plus "l'échange" durerait , plus le résultat serait spectaculaire. Souriant et se redressant pour chevaucher la jeune femme, il attrapa une des armes abandonnées par la demoiselle. Il se pencha en avant faisant glisser la lame froide sur la peau nue, dessinant des arabesques et le faisant effleure des endroits intimes, si fragile. Il insista un peu plus sur la peau si tendre du ventre, il y laissa une marque rouge en entaillant la chaire. Son sourire s'élargit alors que la lame atteignes le dernier bout de tissu, il joua avec la lame et le tissu avec nonchalance.

    " Certes, il serait dommage pour moi de manquer une expérience si intéressante ! "


    Le dernier mot avait été dit sur un ton sardonique alors que dans un crissement, la lame de Nora achevait de faire tomber le dernier rempart entre lui et l'intimité de Nora.


Je ne vois pas de quoi tu parles.... ckoi






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Ven 30 Déc - 19:54

[désolé pour le retard ^^ ah, et je crois que je préfère ne pas répondre à cette provocation, minable par ailleurs ;p]

Un long frisson me parcourut.
Non, nous ne nous protégions pas et n'avions pas l'intention de le faire -moi pas, en tous cas. On aurait peut être pu s'inquiéter du fruit que pourrait donner notre union, mais je ne m'en inquiétai pas plus que cela. En vérité, rien ne m'importait en cet instant en dehors de Matthew, ce Créé doté d'un esprit délicieusement tourné vers le sadisme et le meurtre. Je ne savais pas si c'était de l'amour –un créé et une Assashi pouvait-ils seulement s'aimer ?– mais je m'en fichais royalement : il était beau, il était puissant et il était mien pour cette nuit ; cela me suffisait amplement.

Une fois mon pantalon glissé en bas de mes jambes puis expédié dans l'herbe un peu plus loin, je sentis Matthew se tendre et eus un sourire cruel : tout en lui clamait qu'il n'arrivai pas à résister à l'appel charnel... mais il s'y prenait bien, surtout pour une première fois, et ne céda pas immédiatement, à mon grand plaisir ; il préféra prendre ma nuque dans ses mains pour s'emparer de mes lèvres. Je répondis brutalement à son baiser, y mettant toute mon ardeur, toute ma passion, toute ma rage ; pourtant mes mains restèrent dans son dos sans devenir violentes.

Il faut savoir varier les plaisirs, et puis la violence ne fait que commencer...

Les mains de mon démon remontèrent le long de mes hanches, agressives, elles. Elles caressèrent et griffèrent ma chair le long de mes flans, puis dans mon dos, pour enfin revenir se poser, presque sages, sur mes épaules. Je souris contre les lèvres du Créé, qui esquissa à son tour un sourire avant de relâcher ma bouche pour faire glisser ses lèvres sur le côté, dérivant vers ma nuque recouverte d'un fin duvet et de quelques mèches soyeuses, qu'il mordit violemment. J'émis un léger cri de douleur. Non que j'eus mal, mais je devinai que cela exciterait mon démon.

Je me cambra soudain alors que les bras du créé redressaient notre étreinte. Sa bouche avait continué sa course vers le bas, et était arrivée sur ma poitrine dont elle malmenait un des tétons, accompagnée plus haut de mes lèvres qui dessinaient un large sourire. Ce sourire... était-il cruel ? Sadique ? Mi-figue mi-raisin ? Désireux ? Plaisant ? Personne n'aurait su le décrire mieux que les gestes que fit Matthew.

Ses yeux, réduis à deux fentes, reflétaient un désir sans bornes.
Il inversa à son tour notre position, et j'eus un énième sourire en songeant que nous ne faisions que cela depuis tout à l'heure, et que nous arriverions bientôt à la lisière de la clairière. Un sourire jumeau éclaira le visage de mon démon et, se redressant, il attrapa quelque chose dans l'herbe. Je ne compris ce que c'était que lorsqu'elle toucha mon corps. La lame que j'attachai dans mon dos. Une des plus belles et des plus aiguisées, signée à la base d'une inscription qu'y avait fait faire un de mes aïeuls, seulement personne ne savais ce que signifiait les signes alambiqués gravés sur le métal.

Je sortis de mes pensées à l'instant même où la lame se mit réellement en mouvement, préférant jusque là tracer quelques arabesques sur ma peau du bout de son fil. Matthew venait de la faire glisser sur mon ventre, avant d'appuyer. Aussi aiguisée qu'un rasoir, ma lame fit ce qu'on lui demandait, que je fusse sa maîtresse n'y changea rien. Elle entama ma chair. Je me mordis la lèvre, car cette fois je n'avais pas envie de crier, mais de clouer l'imprudent à un des arbres alentour pour le torturer lentement. Je dû me faire violence pour ne pas céder à cette impulsion de meurtre -pour ma défense, cela faisait au moins deux ou trois semaines que je n'avais pas eut le loisir de prendre une vie, (hormis les gens de tout à l'heure, bien sûr) il était donc en quelque sorte... normal que j'en ressente le besoin.

Lorsqu'enfin j'arrivai à calmer mes pulsions sanguinaires, ce fut pour sentir la lame jouer avec le tissu de ma lingerie. La déclaration de Matthew me rendis le sourire que mes pulsions avaient effacé, me donnant même un petit rire au passage. C'est alors que, dans un crissement de tissu déchiré, la lame acheva de faire tomber le dernier rempart qui se dressait encore entre Matthew et moi. Mon cœur se mit à tambouriner dans ma poitrine tandis qu'un grand sourire apparut sur mes lèvres rouges sang.

-C'est vrai, susurrais-je en me redressant. Comment (j'entourai de mes cuisses les hanches du Créé) aurais-tu pu (je passai un bras autour de son cou et l'autre dans son dos) passer à côté ?

Je finis mon mouvement en plaquant mon corps contre le sien.
Nous nous retrouvâmes entrelacés, lui à genoux dans l'herbe fraîche, moi assise autour de ses hanches, à la verticale sous le clair de lune, nos intimités respectives délicieusement proches...




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Mer 11 Jan - 13:35

    Les lieux étaient silencieux et déserts. Il n'y avait sans doute plus âme qui vive dans le grand parc d'Attia. Les hectares de végétaux et de faunes étaient livrer sans défense à la noirceur de la nuit. Il n'y avait pour unique témoin des événement en train de se dérouler que la lune ronde et claire, tout juste en train de débuter son chemin dans le ciel nocturne. Le froid hivernal mordait sa peau à présent nu, y laissant comme trace de son passage de la chaire de poule et des morceaux de chaire rougie. Mais il s'en fichait. Il n'avait craint le froid réellement, son corps de Crée ne l'enregistrant pas réellement. Il n'était sur Terre que depuis quelques mois après tout. Mais il y avait aussi le corps nu et désirable de la demoiselle sous lui. Ce corps pouvant donner la mort d'un seul geste, si ardent et si beau, sentant le parfum enivrant du sang et de la sueur livré pendant un combat. Pour la première fois, il comprenait ce que pouvait ressentir les humains par rapport au sexe. L'union de deux corps et de deux êtres unis dans une même osmose. Ces mots vides de sens auparavant prenaient maintenant une vie nouvelle.

    Laissant retomber à regret la lame qu'il avait saisit pour la faire danser sur le corps de sa maitresse, il suivit les mouvements de cette dernière. Il accompagna chacun de ses gestes, ses mains se faisant caresses. Il alternait entre la tendresse et la bestialité. Entre la douceur et la rage. Passion et horreur ne faisait plus quand il était question de sexe et de désir. C'était une énergie, une pulsion incontrôlable qu'il ne fallait pas brider. Il ne sait pas combien de temps exactement il continua à caresser ce corps alangui contre lui. Des minutes, des secondes ou des heures? Peut importe. Ne comptait pour lui que les gémissements de douleurs ou de plaisir de Nora, son corps qui se tordait et tanguait comme une algue. Son propre corps était envahi de message contradictoire, oscillant entre frisson et chaleur. Il était conscient de chaque bouleversement , chaque réaction. Puis vient le moment de l'union de leurs deux corps. Une osmose intégrale ....

    21h58

    Il reprenait son souffle en regardant les étoiles. Il étendu nu à même l'herbe, Nora reposant sur son torse. La lune les éclairait d' une lueur pâle. Il n'avait pas vraiment envie de bouger pour le moment. Là, avec en mémoire le corps de Nora et le goût du sang sur ses lèvres, le temps semblait s'être arrêter. Un instant parfait après l'union de deux êtres parfaits. Il pouvait sentir le souffle calme de Nora, comme si tout cela ne l'avait pas épuisée. Elle était forte, elle était dangereuse... Elle était parfaite. Oui parfaite en tout point. C'est ce que réalisa Matthew brusquement. Le monde surnaturel était parfait. Plus puissants, plus intelligents, plus riche en sagesse, plus résistants, plus habiles, plus beaux... Tout dans le monde surnaturel était perfection, à l'instar de Nora. C'était injuste pour eux de devoir se cacher, vivre parfois reclus même. Il était illogique que les humains soient les maitres de ce monde. Ce n'était pas dans l'équilibre des choses. Ce devrait être aux créatures surnaturelles de régner sur Terre.

    Les propos de la princesse Zelena lui semblait pleins de sens et de justesse d' un coup. Au départ, en acceptant de s'allier avec elle, il n'avait vu que le moyen d'être plus puissant, plus fort pour éliminer Kalia Bennett. Qu'elle veuille s'asseoir sur le trône des Wiccans et assujettir les humains ne l'avait guère intéresser. Pourtant, sa Majesté avait complètement raison. Les humains n'étaient d' aucune utilité dans ce monde. Il était grand temps de restaurer l'équilibre des choses. Le monde surnaturel devait reprendre le dessus. L'armée qu'il était en train de se forger ne pouvait-elle donc pas servir à ce but également? Avec la princesse Zelena et Nora à ses côtés, se débarrasser de Kalia serait des plus aisés. Juste une étape. Il serra doucement l'épaule de Nora, caressant sa courte chevelure et lança d'une voix claire dans le silence de la nuit :

    ' Rejoindrais-tu mon armée, ma déesse de la mort ? '

    Pour lui, il ne s'agissait que d' une pure formalité. Une simple confirmation des choses.






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Sam 18 Fév - 21:58

Bug. Perdu ce texte, sorry.





Spoiler:
 




Dernière édition par Nora Davidson le Mer 4 Avr - 20:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Dim 11 Mar - 9:25

    La pâle lueur de la lune rendait Nora encore plus attirante, plus mystérieuse, plus dangereuse. L'ecrin naturel et sauvage de ce coin du parc, le silence et la noirceur de la nuit, la lueur fantomatique de l'astre lunaire sur son corps souple et nu... Tout cela était un écrin parfait à la beauté de la jeune Nora. Elle avait sur le visage cet air un rien mutin , un rien provocateur lorsqu'elle répondit. Il ne pût retenir un sourire et posa un baiser dans la chevelure de l'Assashi, amusé. Une autre qu'elle se saurait comporter ainsi, il l'aurait fait plier sous son pouvoir ou ses les coups. Mais la jeune femme était à son image. Il pouvait bien lui pardonner son impertinence. Levant son regard vers le ciel noir, il répondit :

    " Une armée ... Oui et non. Pour le moment, ce ne sont que quelques raclures humaines, tout juste bonne à faire les sales besognes puis à finir au fond du lac St. Jimmy... Bien sûr, j'ai quelques soldats bien plus intéressant et une alliée toute puissante mais il me faudrait quelqu'un capable de tuer sans se poser de question, sans état d'âme qui puisse tuer sans laisser de trace derrière lui ... Et tuer aussi bien humain qu'être surnaturel. Toi en fait. "


    Il baissa de nouveau son regard vers elle et la contempla tout en réfléchissant. Il n'avait pas menti. Au départ, il n'avait rassemblé que quels humains, pensant naïvement que ces derniers suffiraient à l'aider à se débarrasser de Kalia. Mais ils s'étaient bien vite montrer incapables, puis il avait réussi à convaincre Luke de jeter un sort à la Bennett pour lui. Mais le jeune sang-mêlé était tellement rouiller dans sa magie que le sort n'avait marché qu'à moitié. Depuis, il avait compris qu'il lui fallait des alliés de la même trempe que lui et petit à petit, il avait glaner des êtres surnaturels. Sa plus belles alliances demeurait celle avec la princesse Wiccan Zelena de Nigana, qui lui assurait non seulement son soutien mais amener aussi avec elle les sorts et potions Wiccans. Un atout non négligeable. Caressant la peau de son amante, il poursuivit :

    " Au départ, je n'ai créer cette armée que pour me débarrasser d' une personne mais plus mon existence s'écoule, plus je me dis que je pourrais faire bien plus de chose avec elle... Ce monde... Il n'est pas aux humains, il est à nous, êtres surnaturels. Nous sommes puissants, nous sommes plus intelligents, plus forts, plus beaux.... Pourquoi diable serait-ce à nous de vivre dans l'ombre ?! "

    Cette idée, plus il pensait, plus le fait de devoir se dissimuler , se cacher, vivre dans l'ombre, tout cela lui semblait idiot. Il aimait la magie, il voulait l'utiliser quand il le voulait, où il le voulait, sans se soucier que les humains soient présents ou non.






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Mer 4 Avr - 20:42

[arg, toujours pas d'inspi : encore désolé pour le retard ^^']


22h00
Lincoln Park
____

La nuit était noire en diable.
Les rayons de la lune ne perçaient les frondaisons des arbres alentours que pour zébrer le corps nu et parfait du jeune homme allongé à mes côtés. La tirade-plaisanterie que je venais de lancer résonnait encore dans le parc désert tandis que les bruits de la nuit –hululement d'une chouette, crissements des insectes– se faisaient de plus en plus présents. À ma réponse, le Créé sourit et déposa un baiser sur mes cheveux courts puis, levant les yeux vers le firmament à peine visible, il me répondit.

" Une armée ... Oui et non. Pour le moment, ce ne sont que quelques raclures humaines, tout juste bonnes à faire les sales besognes puis à finir au fond du lac St. Jimmy... Bien sûr, j'ai quelques soldats bien plus intéressants et une alliée toute puissante mais il me faudrait quelqu'un capable de tuer sans se poser de question, sans état d'âme et sans laisser de trace derrière lui... Ainsi que tuer aussi bien êtres humains que surnaturels. Toi en fait. "

Je souris.
En effet, c'était ma description parfaite.
Il n'y avait qu'une seule chose qui me gênait dans sa réponse... le "une alliée toute-puissante". Une seule question me vint à l'esprit : était-il ainsi avec toutes ses alliées ? Non, non, il m'avait dit que c'était sa première fois... mais... Je me donnai une claque mentale pour me réveiller. Mais qu'est ce que c'était que ça ? De la jalousie ? Je faillis secouer la tête avant de me retenir au dernier instant.

" Au départ, je n'ai créé cette armée que pour me débarrasser d'une personne mais plus mon existence s'écoule, plus je me dis que je pourrais faire bien plus de chose avec elle... Ce monde... Il n'est pas aux humains, il est à nous, êtres surnaturels. Nous sommes puissants, nous sommes plus intelligents, plus forts, plus beaux.... Pourquoi diable serait-ce à nous de vivre dans l'ombre ?! "

J'ouvris des yeux ronds : créer une armée juste pour se débarrasser d'UNE personne ? Il fallait que cette personne fusse quelqu'un de puissant ! Je penchai la tête sur le côté. Était-ce cette personne qu'il me demanderait d'éliminer ? Si c'était le cas, ce sera un vrai défit. Un sourire se dessina sur mes lèvres. L'étonnement passé, je l'écoutai terminer sa tirade et hochai la tête. J'avais souvent eus cette impression d'injustice quand on m'avait dit de cacher mes pouvoirs.
"Mais pourquoi ? On les a à la botte non ?" avais-je naïvement répliqué. J'avais vite changé de ton...

–Tu as raison. Dans l'ordre naturel, c'est à la proie de se cacher, pas au prédateur... Mais parles-moi de ton armée ! Qui y a-t-il comme êtres surnaturels dans tes rangs ? Et qui est cette "personne" que tu as pour but d'éliminer ?




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Lun 16 Avr - 0:30

    Matthew sentait qu'il venait de trouver l'alliée qu'il lui fallait. Plus que Zelena, car la princesse était bien trop centrée sur son propre peuple pour réellement s'intéresser aux autre races. Plus qu'Ashley, sa ' petite-amie' qui n'était qu'un pion pour avoir des assises puissantes dans le monde humain. Une fois bien établi dans la hiérarchie humaine, il pourrait s'en débarrasser. Plus le temps passait, moins il se disait qu'il laisserait la fille Dehlia en vie. Elle lui était inutile, un poids pesant avec sa stupidité et ses caprices. Bientôt viendrait le temps où il pourrait la faire tuer. Sans doute dans un accident de voiture ou encore attaquer par un ou deux petits malfrats. Il serait drôle de la voir mourir défiguré, une fin parfaite pour une adolescente croyant pouvoir jouer de sa beauté. Mais cette beauté artificielle faite de crème et de maquillage ne pouvait avoir aucune comparaison face à la liane sauvage et noueuse qu'était Nora. Les entrainements que devaient subir la jeune femme y était sans doute pour queue chose mais Matthew sentait au fond de lui que la beauté de la jeune Assashi était naturelle. Une beauté qui ne nécessiter pas d'artifice pour se révéler.

    Il prit un moment à contempler la jeune femme à ses cotes. Puis son regard se posa sur le monde qui l'entourer. La nuit était paisible, emplie du son des oiseaux nocturnes, des animaux qui se faufilaient dans l'herbe haute, des insectes qui vaquaient à leurs occupations. Oui, le monde sans les humains étaient vraiment paisible. Il laissa sa main flatter le corps sous lui alors qu'il répondait :


    " Comme je te l'ai dit, mon armée est surtout faite d' humain pour le moment, de la chaire à canon appâter par de l'argent facile... Heureusement pour moi, mon Créateur m'a implanté dans une famille aisée, je n'ai qu'à me servir pour payer. Ou alors une simple illusion et le tour est joué. Mais depuis quelque temps, j'ai glaner quelques personnes comme nous à ma cause. Dont la princesse Wiccan, Zelena de Nigana. Avec elle, j'ai quasiment toute la race Wiccan à mon service et donc leurs potions et formules. J'ai aussi quelques autre Crées à mon service mais ces derniers n'ont même pas conscience de leurs potentiels...."

    Il tendit la main vers une forme qu'il devinait vaguement être son pantalon, fouilla dans une poche et en tira une cigarette. Son petit vice humain. Il l'alluma en concentra un peu d' électricité au bout, tira une bouffée puis poursuivit :

    " La personne que je veux éliminer ? ... Ma soeur."

    Il inspira et expira plusieurs bouffées de sa cigarette avant de poursuivre, laissant les mots s'imprimer dans l'esprit de la jeune femme.

    " Ce n'est qu'une gamine mais on dirait que la mort ne veut pas l'accueillir en son sein... Elle a des pouvoirs qui ne font que s'éveiller et pourtant, elle est déjà puissante. Mais j'ai été créer pour la tuer, dans la haine d' elle... Alors elle mourra tôt ou tard,  elle est ma proie, je l'aurais et je n'aurai plus qu'à me préoccuper de mettre les êtres surnaturels sur le devant de la semaine ! "

    Bientôt, le jour comme la nuit, les créatures magique pourrait user de leurs pouvoirs de jour comme de nuit, se promenait librement. Ce serait aux humains de rester à croupir dans les recoins, à se cacher pour ne pas subir de représailles. Un monde où l'ordre des choses seraient enfin de retour. Si on les avait fait plus puissants, c'était bien le signe qu'ils devaient régner sur cette Terre, non?







Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


₪ the blood is delectable ₪

₪ the blood is delectable ₪

Féminin
Nombre de messages : 540
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Assashis
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   Jeu 14 Juin - 21:20

22h10
Lincoln Park
____

Un souffle.
Je soutins son regard tandis que ses pensées s'entrechoquaient sans doutes dans sa tête. Peut être essayait-il de les rassembler ou, déjà déconnecté de la réalité, il s'y perdait et de fil en aiguille les pensées qu'il suivait au départ n'existaient déjà plus, ayant laissé la place à d'autres qui l'entraînaient de plus en plus loin sur les chemins tortueux de...

–Comme je te l'ai dit, mon armée est surtout faite d' humain pour le moment, de la chair à canon appâtée par de l'argent facile... Heureusement pour moi, mon Créateur m'a implanté dans une famille aisée, je n'ai qu'à me servir pour payer. Ou alors une simple illusion et le tour est joué. Mais depuis quelque temps, j'ai glané quelques personnes comme nous à ma cause. Dont la princesse Wiccan, Zelena de Nigana. Avec elle, j'ai quasiment toute la race Wiccan à mon service et donc leurs potions et formules. J'ai aussi quelques autre Crées à mon service mais ces derniers n'ont même pas conscience de leurs potentiels...

Hmm...
Des humains, les Wiccans, et une poignée de créés.
Je ne sais pas pourquoi, mais malgré la maigreur de ses troupes, j'étais certaine du potentiel et même des futures victoires de cette armée. Impossible pourtant d'en juger sans les observer, sans juger leurs capacités, sans penser même à des stratégies de combat alliant Wiccan et créés, mais je le sentais au fond de moi. Cette armée était faite pour moi. Et... Matthew était fait pour moi. Peut être que notre passion ne durera qu'un soir, mais il m'aura marqué, et strictement personne ne peut se vanter d'avoir fait pareil.

Je relevai les yeux vers ce dernier.
Tandis que je réfléchissait, il s'était allumé une cigarette.
J'humai la fumé en fermant à demi les paupières. Je m'en grillais une, de temps en temps, et si je n'avais jamais été dépendante, j'aimais bien les sensations que cela procurait. Mais déjà Matthew poursuivait, répondant à ma question :
–La personne que je veux éliminer ? ...Ma sœur.

Cette fois-ci, mon regard se ficha dans les yeux du créé.
Avais-je bien entendu ? Oui, il avait articulé avec netteté et les autres mots qui auraient pu plus ou moins correspondre aux sonorités perçues étant « cœur » « sieur » ou « sueur », je ne voyais que ce mot. Pourtant... pourquoi vouloir éliminer sa propre sœur ? Je ne pu m'empêcher de remarquer que d'un autre côté, c'était plus facile d'éliminer quelqu'un de proche de soi qu'un inconnu –en matière d'occasions bien entendu, parce que du côté sentimental... eh bien, ça dépend comme il voit sa sœur, hein.

–Ce n'est qu'une gamine mais on dirait que la mort ne veut pas l'accueillir en son sein... Elle a des pouvoirs qui ne font que s'éveiller et pourtant, elle est déjà puissante. Mais j'ai été créer pour la tuer, dans la haine d' elle... Alors elle mourra tôt ou tard, elle est ma proie, je l'aurais et je n'aurai plus qu'à me préoccuper de mettre les êtres surnaturels sur le devant de la scène !

Je souris.
Alors ça, c'était un peu dommage.
C'est vrai quoi, si sa sœur était aussi puissante, pourquoi ne pas la rallier à sa... à
notre cause, et l'utiliser pour plier la ville à notre volonté ? Quant à mettre les être surnaturels sur le devant de la scène... ça, j'étais tout à fait d'accord, oh oui. Je pris une voix à la limite du chuchotement pour répondre à sa toute première question, me glissant tout contre son oreille pour ne pas qu'un seul mot lui échappe :

–Alors tu peux compter sur moi pour rejoindre ton armée, Matthew. Parce que vivre dans l'ombre n'est pas vivre, parce que les ténèbres ont besoin de lumière pour exister, et parce que je ne veux pas que nous en restions là.


[rp finit pour moi ^^ ils se sépareront au petit matin en se donnant rendez-vous un autre jour, qu'en sais-je, mais pour ma part ce rp est terminé ;)]




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aranor.forumactif.org/
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que serait une balade dans les bois sans le grand méchant loup ? (Matthew)‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Bois sans soif
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Ne pas oublier le passé :: Chapitre 1 : C'est la ville du crime....-