AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Lun 13 Juin - 16:30



    Elle était un peu perdue.... Où était donc passé les champs au fleur de rosé et au herbe de soie? Où était les lapins rieurs et le faon chanteur ? Mais, le plus important de tout... Où était donc passé le château du Prince Charmant, son cher et tendre promis ? Elle ne comprenait plus ce qui se passait. Aujourd'hui devait pourtant être un jour de fête ! Elle et Charmant devait se marier devant la cour royale et son Prince devait enfin être couronné roi. Après tout, il l'avait délivré des griffes du dragon maudit aux griffes noires, cela était bien l'acte héroïque demandé par feu son père le roi, non ? Ils avaient bien entendu conviés tout le royaume pour leurs épousailles : les lapins rieurs et le faon chanteur, ses amis de toujours qui avait guider Charmant jusqu'à la montagne Noire de la Nuit, les courtisans, les paysans, les chats, les chiens....

    Mais là, au lieu de se retrouver dans la prairie rieuse, elle était dans un endroit sombre et froid. Oh ! Qu'était-ce donc au sol ? Cette chose blanche, froide et glissante qui rentrait dans ses chaussures ? Quel drôle de phénomène ! Elle se pencha et en ramassa un peu dans sa main en riant. O ciel que c'était froid ! Rieuse, elle souffla dessus et regarda avec émerveillement l'étrange chose s'envoler dans les airs. Et qu'il faisait sombre ! Pour un peu, elle se serrait cru de nouveau emprisonnée sur le pic de la montagne Noire de la Nuit mais c'était impossible, Charmant avait vaincu le dragon maudit aux griffes noires, n'est-ce pas ? Elle se laissa tomber sur le sol et contempla le ciel étoile avec attention.... Peut-être c'était elle trompait en chemin ? Oui c'était sûrement ça ! Elle avait dû atterrir dans un des endroits de Phantasmagoria qu'elle ne connaissait pas !

    Il allait falloir qu'elle et Charmant partent explorer un peu plus le pays après leurs noces, pour mieux faire connaissance avec leurs sujets ! Justement, elle aperçut non loin d'elle un petit groupe. Elle se redressa vivement sur ses petits pieds et courut vers eux. Oh ! Quel étranges habits ! N'était-il pas serrés avec ses vêtements si prés du corps ? Et quel étrange monture avait-il là ! Souriante, une princesse ne doit jamais se départir de son sourire, elle leur demanda :


    Excusez-moi, savez vous ou se trouve le château de Charmant ?


    Les quatre hommes la regardèrent longuement puis éclatèrent de rire. Oh ! Avait-elle dit quelque chose de drôle ? Elle éclata de rire avec eux...


    Inconnu numéro 1 : Et son prénom c'est Prince à ton pote ?

    Grasiella s'arrêta de rire, cligna des yeux et regarda le jeune homme d'un air interloqué. Quel étrange langage ! Que voulait donc dire le mot ' pote' ? Oh ! Allons bon, pourquoi se poser toutes ses questions ! L'homme semblait connaître Charmant, il pourrait sans doute la ramener au château !

    Oui, oui, c'est bien cela , il est Prince ! Pourriez - vous me conduire au château, s'il vous plaît, mon brave ?

    De nouveau les jeunes gens éclatèrent de rire. D'un grand rire rauque qui lui fit un peu peur.

    Inconnu numéro 2 : Mon brave ?! Mais elle sort d'où la meuf, de Disneyland ou quoi ?

    Inconnu numéro 3 : Ouais, on va lui montrer du Charmant nous, elle va voir !


    Elle les fixait, déroutée par leurs attitudes... C'est alors qu'une silhouette apparut à l'autre bout de la ruelle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Sam 2 Juil - 21:34

Le matin venait à peine de se lever, les oiseaux chantaient, le coq faisait la grève aujourd'hui et un Dieu, pas si inconnu que cela, lisait le journal tranquillement installé dans son fauteuil. Ce dernier s'ennuyait à mourir. La vie terrestre est certes divertissante mais tout aussi ennuyeuse sur sur le fameux Mont Olympe. Comment les êtres humains peuvent y vivre et ne pas vouloir s'en aller? Quelques fois, l'humanité reste un mystère pour les Dieux. Apollon chercha donc une distraction qui lui reboosterait le moral. C'est ainsi, qu'une idée, comment la qualifier, génialissime comme sa réputation, lui vint à l'esprit. En effet, Apollon se dit que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas embêter Tisyphone et Ares. En ce moment, une curieuse et folle envie d'énerver Tisyphone s'empara de lui.


* Qu'est-ce qui pourrait bien la mettre sur les nerfs? Ares? Je ne l'ai pas sous la main en ce moment. Briser le cœur d'une femme au sens littéraire du terme? Quelle bonne idée! Combien de temps mettras tu pour réagir ma petite Tisy? Quel sort me réserveras tu? J'aimerais bien le savoir. Qui puis-je bien séduire afin de l'abandonner?*


Apollon enfila une veste et partit à la chasse aux filles qui plus est jolies afin d'y joindre l'utile à l'agréable. Le Dieu sexy et dragueur chercha activement, non pas une mais des proies. Comme on dit, plus on est de fou, plus on rit.

* J'espère qu'aucun homme sur cette maudite terre ne fera la même chose avec ma fille. Ma toute petite fille. La chaire de mon sang.. Le jour où cela arrivera, je vous jure qu'il m'entendra et je peux vous dire qu'il ne sera pas prêt d'avoir une autre relation sexuelle jusqu'à la fin de sa vie. Enfin, je me comprends. Mon comportement envers la gente féminine n'est qu'une pure plaisanterie. Juste dans le but d'énerver, de titiller ma meilleure ennemie olympienne.*

Apollon repéra une jeune fille, seule à une table de café, très mignonne et semblant assez jeune. Il lui semblait que celle-ci était majeure. Séduire une mineure se trouvait être contre ses principes. Il la regarda un petit moment afin d'être sure qu'elle se trouvait vraiment toute seule et de ne pas tomber sur un petit ami jaloux. Cela ne lui était pas encore arrivé mais on ne sait jamais. Ensuite, Apollon s'approcha de la demoiselle et l'aborda en affichant un grand sourire charmeur. Une fois, les présentations faites sous le nom d'Arès Warman, comme par hasard, il séduit la jeune fille assez rapidement. Ce doit être son charme légendaire. C'est Apollon quand même. Le Dieu la baratina, lui promettra monts et merveilles. Elle y cru et aurait tout quitté pour cet homme à peine rencontré mais tellement fantastique.

Toutes ses belles promesses ne durent pas et ce qui devait arriver arriva. Peut-être un peu trop tôt pour la jeune fille. Celle-ci lui avait ouvert son cœur sur un plateau et voilà que cet inconnu joue avec et le brise. Apollon lui brisa son rêve de petite fille, son espoir en lui avouant qu'il ne se passerait rien entre eux et surtout en draguant une autre fille sous ses yeux. La jeune fille, ainsi délaissée fulminait, pestait contre ce manipulateur, menteur ….etc... Elle jura de se venger et de prier afin qu'il lui arrive malheur.

A ces derniers mots, Apollon su qu'il venait d'atteindre son but. Il était tomber sur une croyante et su, à ce moment précis, que Tisyphone aller lui réserver une petite surprise. Le Dieu afficha un grand sourire, salua sa victime une dernière fois et partit flâner dans les rues un sourire aux lèvres.

Le plus beau Dieu de l'olympe s'arrêta au coin d'une rue afin d'observer la scène qui se déroulait à quelques mettre de lui. Une jeune femme semblait perdue et demandait son chemin à une groupe de jeunes. Seulement , cette femme s'exprimait d'une drôle de façon. Rien de semblable au langage actuel. Il se demanda d'où pouvait bien venir cette demoiselle et ce qu'elle venait faire dans cette petite fille et surtout à cette époque. En effet, il était claire, à sa façon de s'exprimer qu'elle débarquait d'une époque plutôt ancienne. Reste à savoir laquelle et comment elle sait retrouver ici

N'écoutant que son courage et ne pouvant laisser une jeune demoiselle en détresse, Apollon alla au secours de la princesse.


Bonjour mademoiselle. Enchanté de vous rencontrez. Puis-je vous aidez à trouver votre chemin? Que cherchez-vous?

Après lui avoir baiser la main et s'être incliné devant elle, il attendit sagement que la jeune femme prenne la parole et lui réponde.

HJ: désolée pour le temps de réponse....Très occupée et pas beaucoup d'inspiration. J'espère que cela vous convient...Je précise que le chevilles d'Apollon se portent bien...MDR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Sam 16 Juil - 19:33




La Conteuse a écrit:


    De nouveau les jeunes gens éclatèrent de rire. D'un grand rire rauque qui lui fit un peu peur.


    Inconnu numéro 2 : Mon brave ?! Mais elle sort d'où la meuf, de Disneyland ou quoi ?

    Inconnu numéro 3 : Ouais, on va lui montrer du Charmant nous, elle va voir !


    Elle les fixait, déroutée par leurs attitudes... C'est alors qu'une silhouette apparut à l'autre bout de la ruelle.



    Elle avait peur. Très peur. Était-ce possible qu'elle était expédiée à nouveau à la Montagne Noire ? Mais... Pourquoi ? Elle avait trouvée son prince, non ? C'était ainsi que devait se dérouler la vie d'une Princesse, non ? Vous viviez de pénible épreuve en vous languissant de trouver l'amour véritable, votre Prince venait vous sauvez puis vous vous marriez et vous viviez heureuse jusqu'à la fin des temps. Oui, c'était ainsi que la vie d'une Princesse devait se passer ! Alors pourquoi se retrouvait-elle dans ce monde froid et glacial ? Que lui arrivait-il ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Oubliée d'inviter une marraine la bonne fée à ses noces ? Mais elle avait tout vérifier de nombreuses fois pourtant ! Oh non ! .... Mais, mais... Mais si jamais elle avait encore une épreuve à vivre, est-ce que cela voulait dire que Charmant n'était pas son Prince ? Qu'un autre Prince devait venir la sauver ? Oh.... Voilà qui était compliqué ! Il fallait vite que son nouveau Prince vienne la délivrer ! Elle ne tenait pas vraiment à finir en geôle avec ses trois mécréants...

    Inconnu numéro 1 : Bin alors Princesse, on fait pas des bons princes ?

    Inconnu numéro 3 : Approche ma jolie, on va te montrer c'est quoi un vrai Prince, j'suis sûr que ton Charmant, il t'a jamais fait connaître ça...


    Ce n'était pas vraiment le comportement d'une princesse mais elle avait envie de fuir loin de là. Oui, de fuir en courant très loin. Alors qu'elle allait fondre en larme devant ce cruel dilemme, quand une voix masculine vient la tirer de l'embarras, en la faisant sursauter :

    Bonjour mademoiselle. Enchanté de vous rencontrez. Puis-je vous aidez à trouver votre chemin? Que cherchez-vous?

    Tout en lui accordant un baise-main. Grisella rougit puis battit des cils. Oh comme il était galant ! Comme il était beau aussi ! Et quel preste ! .... Mais oui, c'était ça ! Cela ne pouvait qu'être ça ! C'était donc lui, le fameux, le tant désiré, tant attendu Prince qu'elle attendait depuis sa plus tendre enfance! Elle fit une élégante révérence en pliant le genoux droit vers l'avant puis se redressa avec élégance :

    Hé bien en fait, voyez-vous, je suis à la recherche du château de Charmant.... Seriez-vous assez aimable pour m'indiquer la route du château, je vous pries ?

    Mais le galant homme n'eut guère le temps de répliquer que revenait à la charge les mécréants précédent :


    Inconnu numéro 1: Hé mais tu fous quoi là le vieux ? La meuf, elle est à nous !

    Inconnu numéro 3 : Ouais, si tu veux jouer avec , va falloir attendre ton tour !


    Avec inquiétude, Grisella vit les hommes faire un cercle autour d'eux. Craintive, elle se réfugia vivement derrière son chevalier, se blottissant dans son dos :


    Oh messire ! Essayez de ne pas trop leur faire de mal en les combattants !







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Mar 19 Juil - 17:34

Pardonnez-moi, charmante demoiselle de vous avoir fait peur. J'étais intriguée par la présence d'une demoiselle, aussi distinguée, dans ce quartier. (Quoique un Dieu n'a rien à faire ici non plus.)

Le Dieu, le plus sexy de l'Olympe afficha un large sourire lorsqu'il vit la princesse rougir. Il fut quelque peu surpris par la révérence de celle-ci, en son honneur et se demandait si la princesse n'essayait pas de l'alpaguer. Son don d'empathie déclenché, le dieu des arts et de la lumière en profita pour sonder les intentions de la princesse. Apollon adorait être désiré, aimé et par dessus tout qu'on flatte son ego. (Vous avez déjà vu un Dieu humble ? Je ne suis pas sûre que cela existe.) Ce dernier s'amusait à entrer dans l'esprit de sa partenaire. Il voulait jouer. Tout le monde le sait que ce Dieu est joueur.

*Intéressant, tout ce qu'on peut apprendre sur les personnes rencontrées, simplement en sondant leurs pensées. J'adore ce don d'empathie. Dommage que celui-ci ne marche pas sur mes semblables. Cela aurait pu être moins ennuyeux. Que se passe t-il ? Pourquoi cette demoiselle a t-elle peur subitement ? Je suis à ses côtés, elle ne risque rien. *

Apollon s’apprêta à répondre quand il fut interrompu par une bande de morveux écervelés, non civilisés et pas digne d'apprendre les bonnes manières devant une charmante demoiselle en détresse. Pire que ses élèves, je vous dis. Même Ares n'aurait pas réagit comme ça et pourtant. Certes, Apollon en avait brisé des cœurs mais jamais, au grand jamais, il n'aurait parlé à une demoiselle de cette sorte et encore moins si celle-ci se révélait être une princesse. A cet instant, il aurait aimé avoir l'autorisation de se servir de ses pouvoirs afin de leur donner une bonne leçon mais « papa Zeus » ne lui pardonnerait pas cette offense. Apollon tient à sa réputation d'enfant Dieu modèle. Qui a dit que c'est un hypocrite ? C'est vrai, je plus-soie.:roll :

Le problème est que cette bande d'écervelés misait tout sur la provocation et dieu , c'est qu'Apollon a horreur d'être provoqué. Je vous jure, aucun respect pour les personnes d'expériences et encore moins pour les représentantes de la gente féminine.

* Je suis un Dieu quand même. Moi ? Vieux ? Faut pas trop me chercher sinon ils vont voir à qu'ils osent se frotter. Je suis encore jeune, quand même. Se faire traiter de vieux par des gamins est une grave offense. Encore, ils auraient dit qu’Arès était vieux, cela ne m'aurait pas trop choquer. Mais pas moi. Ils vont connaître ma rage. Voilà que la princesse se colle à moi, dans mon dos. Je sais bien que je suis irrésistible mais quand même, il y a du monde ici. On verra quand on sera tout les deux, seuls. Non, c'est pas vrai. Elle veut que je me batte contre eux. Je ne vais en faire qu'une bouchée. Ce ne sera même pas divertissant. Je n'ai pas d'épée pour prouver ma bravoure, comme l'aurait fait un gladiateur ou un chevalier. Je n'ai même pas mon bouclier fétiche « Ares » afin de me protéger. Quoique, je n'en aurais pas besoin. Évidement que je ne vais pas leur faire trop de mal. Je ne suis pas une brute non plus. D'habitude, c'est vrai que je suis plutôt pacifiste et que j'évite les conflits contrairement à mon chère frère. Je fais une exception, aujourd'hui, pour faire plaisir à cette demoiselle. *

Apollon s'avança vers les jeunes, en prenant soin que la princesse soit toujours bien protéger, et envoya son poing dans le ventre d'un des gars. Il s'élança, sauta et envoya ses deux pieds en retombant dans les parties intimes des deux autres types. Ensuite, il leur fit la morale:


Premièrement, ce n'est pas une façon de parler à une demoiselle, retenez bien ceci. Deuxièmement, on ne dit pas « meuf » mais charmante demoiselle ou jeune fille ou même madame. Je vais vous apprendre les bonnes manières et à chaque fois que vous vous trompez, vous aurez le droit aux traitements que je viens de vous donner. Vous ne pourrez plus vous en servir au bout d'un certains nombres de fois. Troisième, on reste polis que ce soit devant les dames ou devant les personnes d'expériences. Je dis bien EXPERIENCE. On ne dit pas vieux. Certains pourraient se vexer. Dernièrement, on renseigne les personnes, quoiqu'on en pense et on reste polis. C'est bien comprit ?

Apollon se tourna vers la demoiselle.

Vous ne risquez plus rien, charmante demoiselle. Je ne sais pas où se trouve le château de votre ami mais je vous aider à le chercher. Passer ma journée en si charmante compagnie ne peut qu'égayer ma journée. Prenez en de la graine, petit chenapans. Voudriez-vous bien me suivre afin de chercher votre chemin?

Apollon tendit son bras à la demoiselle avant de se retourner une dernière fois et juste pour le plaisir de créer un puissant rayon de lumière allant blesser les trois inconnus au bras droit. C'est fou ce qu'un coup de soleil peut être dangereux. Ensuite, il partit avec la princesse à son bras, chercher le fameux châteaux de charmant.

* Si on ne trouve pas, on ira dans ma maison. Après tout, je suis un prince charmant aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Ven 28 Oct - 16:28

La Conteuse a écrit:

Grisella était certes perdues dans ce monde bien étrange et agressif. Tout était si gris et si violent ici.... Et puis, elle avait du mal à comprendre comment elle avait bien pu arriver ici. Elle était encore il y a quelques instants en route vers le château du Prince Charmant, parée pour ses noces et confortablement installée dans son carrosse et maintenant, elle se retrouvait ici, les pieds dans cette étrange matière blanche et froide, auprès d'un autre prince que Charmant.

Car certainement, l'homme qui s'était si vaillamment porter à son secours ne pouvait qu'être un Prince ! Un Prince ma foi fort beau qui venait de mettre à terre sans aucun effort une escouade de bandit qui lui voulait du mal. Elle le regarda, pleine d'admiration, les yeux brillants et joignit les mains puis le remercia :

Oh messire, je vous remercies de m'avoir porter secours avec autant de noblesse et de bravoure ! Merci encore de vous intéresser à une pauvre princesse comme moi !

Elle lui offrit un sourire éblouissant et posa sa main sur le bras qu'il lui tendait, commençant à avancer avec entrain :

Le château de Charmant était il encore loin ? Je dois vous avouer que je ne connais pas cette région de notre contrée et que je ....

Elle fut interrompu par une violente lumière bleue et rouge qui l'aveugla, accompagnée par un bruit assourdissant. Prise de panique, elle se blottit contre son sauveur, enfouissant son visage contre son torse et piailla :

Messire ! Quel est cette abominable créature qui nous agresse ?! Oh par pitié, protéger moi de ce monstre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les lumières semblaient se rapprocher tandis que le bruit devenait de plus en plus assourdissant. Brusquement, tout cessa pour replonger l'étrange endroit dans le silence. Au bout de quelques secondes, elle se risqua à relever la tête pour regarder autour d'elle. Deux nouveaux individus venaient de surgir. L'un était bedonnant et probablement centenaire, l''autre grand et fin avec un regard de fouine. Sur leurs tenues brillaient un insigne semblable à une étoile. Le plus âgé s'adressa à son sauveur d'une voix agressive :

Bonjour messieurs, madame. Des voisins nous ont signalés qu'il y avait du grabuge par ici ! Vos papiers s'il vous plaît !

Grisella sentit la moutarde au nez. Elle s'arracha à regret de l'étreinte de son sauveur et tendit un index accusateur sur le centenaire :

Comment osez vous, malotru vous en prendre à ce Prince si valeureux qui est venu à mon secours face à ses mécréants qui voulaient s'en prendre à ma vertu !

Elle vit le centenaire prendre une intéressante couleur cramoisie puis celui-ci cracha :

Ca sufffffffiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit ! Tout le monde au poste et plus vite que ça !



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   Dim 30 Oct - 17:11

En tant que gentleman, Apollon esquissa un sourire plus que charmant à la jeune princesse avant de répliquer :

Mais de rien, ce fut un plaisir de vous aider, charmante demoiselle. Je ne vais pas me priver d'être en si charmante compagnie.

Ils avancèrent à pas soutenus lorsqu'il furent arrêtés par une lumière plutôt aveuglante. Apollon reconnut de suite les gyrophares de la police et soupira de désespoir. Aujourd'hui, le Dieu de la lumière était d'humeur assez taquine et joueur. Il voulait jouer avec ces deux policiers. Pas certain qu'ils acceptent et qu'ils aient le même sens de l'humour. Mais lorsqu'on est un Dieu, on ne risque rien et tout devient un jeu. Apollon se raidit lorsque la petite princesse se blottit contre lui. Amusé, il en profita quelque peu et la serra contre lui afin de la protéger du danger. La princesse venait de menacer un de policier avec son doigt. Apollon en profita pour énerver les policiers.

Cette charmante demoiselle a raison. Vous ne savez pas à qui vous vous adressez. C'est une princesse. Je suis un gentleman et j'ai sauvé cette jeune demoiselle. Un peu de respect de votre part serait le bienvenue. Mes papiers ? Quels papiers ? Vous savez où je vous les met mes papiers ? Vous savez qui je suis ? Je suis un des fils de Dieu.

Le policier bedonnant lui rit au nez et répliqua:

Mais, bien sure et moi je suis Superman. Le justicier volant. Vous vous foutez d'un agent municipale ?

Il a changé Superman. Ses abdominaux ont fondu et il a prit de l'âge. J'ai l'air de plaisanter ?

Tout le monde au poste sans discuter. Vous allez comprendre ce qu'il vous coûte de s'en prendre un agent municipale.
Bas à son collègue . Celle-là tu l'emmènes à l'hôpital psychiatrique, elle m'a l'air bien allumée. Lui, je le verrais plus en cellule de dégrisement. Je pense qu'il doit bien avoir forcé sur l'alcool.

Apollon afficha un sourire niais et en profita pour énerver les deux policiers durant tout le trajet. Un véritable gamin, je vous dis. Je pense que vous imaginez bien. Dans un sursaut d'orgueil, Apollon supplia les deux agents de le laisser partir et de ne pas le mettre en cellule.

Vous n'allez pas me mettre dans cet endroit ?

On va se gêner. Tu auras le temps de retrouver tes esprits et tes papiers par la même occasion.


Appolon soupira et regarda les deux agents partir. Il s'assura qu'il était véritablement seul avant de se moquer de leur attitude. Ensuite, il eut une pensée pour la princesse qu'il venait de rencontrer et se demanda si elle se portait bien et où il l'avait conduit. Même s'il s'en doutait, il espérait qu'elle en sorte le plus rapidement possible. Apollon pensa à sa fille et se dit qu'il devrait vraiment mûrir, au moins pour elle. Il était temps. L'âge avance et notre Dieu n'est plus tout jeune. C'est vrai qu'il a encore le physique d'un beau gosse mais les années se comptent en milliers.

* Papa Zeus, sors-moi de d'ici. Je t'en prie. Je grandirais et j'arrêterais mes bêtises. Promis. *

24 heures plus tard, un esprit plus abordable, les papiers retrouvés dans sa poche arrière de son pantalon et des excuses contre sa volonté réalisées aux deux agents concernés, le Dieu fut enfin libre de rentrer chez lui et de retrouver sa fille.


HJ: en espérant que cela vous plaise. Je ne contrôle plus mon personnage. Apollon a prit possession de mon corps. pimpom XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Excusez-moi, vous ne seriez pas où se trouve le château du Prince Charmant | Apollon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous ne seriez pas plombier par hasard?
» Si vous étiez un sort vous seriez...?
» Quel pokemon vous seriez ?
» Seriez vous capable de repasser votre Certificat d'Etudes
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Ne pas oublier le passé :: Chapitre 1 : C'est la ville du crime....-