AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar


Charmeuse? C'est mon
sang qui parle !

Charmeuse? C'est mon sang qui parle !

Féminin
Nombre de messages : 679
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - te faire des amis au lycée, nouer des contacts, faire des rencontres...
- trouvez un petit boulot
- t'émanciper de Olympie...
- découvrir la vérité sur sa mère
- faire un RP avec une Amazone
- trouver un moyen de réveiller ses pouvoirs Amazones

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 7 Mar - 21:23

La déesse afficha un sourire satisfait. Elle avait envie de s'amuser encore un peu avec son ennemie légendaire. La déesse, contrairement à son habitude utilisa son don de matérialisation afin de faire apparaître des fléchettes noires. Elle commença à les lancer sur sa cible mouvante préférée comme le ferait un chasseur lors du repérage d'un gibier ou plutôt à une dinde. Gwen fit attention de ne pas se faire repérer par les autres lycéens et habitants de la ville. Seulement, la jeune fille aurait du se douter que sa cousine ne l'entendrait pas de cette oreille. D'abord réticente à stopper sa petite activité malsaine, Gwendoline pensa à son père et en particulier à la tête de ce dernier lorsqu'elle lui expliquerait qu'elle a fait usage de ses pouvoirs magiques. Apollon se serait énervé pendant une dizaine de minutes afin de montrer qu'il agissait en père responsable et aurait rit par la suite. Lui, le Dieu vantard et dragueur de toute l'Olympie connu de par le monde entier pour sa caractéristique volage. La jeune fille pouvait en être certaine que son papa adoré se serait délecter de cette situation. Seulement, avouer cette pensée à Tisiphone , la déesse de la vengeance ne se rait, mais alors pas du tout , une bonne idée. Autant aller dans son sens. Elle finit par faire disparaître les fléchettes noires et par répondre à sa cousine.

Mouais ! J'exagère peut-être un peu mais tu dois bien reconnaître qu'elle l'a bien cherché quand même. Cependant, je n'aurais pas du m'abaisser à ce genre de jeu. Mon père m'aurait sûrement fait la morale pour avoir agit ainsi. Je n'ai pas oublié que la vengeance se trouvait être ton domaine et je te rend ton travail que tu aimes tant. Je ne voudrais surtout pas t'en priver. Je pense également que Ashley n'est pas en mesure de t'aider. Enfin, pour le moment en tout cas. J'aime beaucoup ton idée sur la meilleure façon de se venger de cette fille. Je vais y réfléchir et si j'ai besoin d'aide ou si elle continue à me casser les pieds, je solliciterais ton aide. Tu peux en être certain. Tu l'as bien cerner en tout cas.

Gwendoline se stoppa net de parler. Quelque chose d'étrange venait de se passer. Un pressentiment l'envahit. Il se passe quelque chose de grave au lycée. Ashley avait disparu de son champs de vision, probablement à la recherche de son tendre Matthew afin que celui-ci la protège de la main baladeuse. La jeune fille regarda autour d'elle. Personne mise à part la déesse de la vengeance. Étrange. D'habitude, il y avait une foule de monde et un brouhaha incessant. Ce silence ne présageait rien de bon, croyez-moi ! Observant Tisiphone, elle constata que ses doutes étaient fondés et sa partenaire de la journée venait de ressentir un danger. Durant de longues minutes qui parurent une éternité, ce fut un grand silence qui s’abattit entre elles, à la recherche d'une explication à cet étrange phénomène.

Sans s'y attendre, Tisiphone venait d'attraper Gwen par la min et de l’entraîner dans la cour afin d'être au courant de ce qui se tramait. Gwendoline fut surprise d'apprendre qu'un incendie se déroulait dans le lycée et qui plus est au gymnase. Elle se mit à penser à son papa et espérait qu'il ne s'y trouve pas. Elle pensa également à ses amis. Elle voulait savoir, tout comme Tisiphone s'ils allaient bien. Aucun mot ne parvenaient à sortir de sa bouche tellement elle se trouvait sous le choc de l'accident. Elle se laissa guider part la déesse jusqu'à la cour intérieur du lycée. Là, elle lâcha la main de Tisiphone de par le monde qui grouillait dans cet espace confiné. Elle chercha su regard son père, ses amis. Elle aperçut Ian à quelques pas de l'endroit où elle se trouvait. Gwen se fraya un chemin parmi tous les élèves afin d'attendre sa cible.

Arrivée auprès des garçons, elle lui demanda si tout allait bien, demanda s'il avait des nouvelles de Trent et des filles et attendit sa réponse. Gwendoline aperçut son père à l'autre bout de la cour et fut rassurée de savoir qu'il se portait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

avatar


La vengeance est un plat qui se mange... bouillant!

La vengeance est un plat qui se mange... bouillant!

Féminin
Nombre de messages : 154
Pouvoirs :
Spoiler:
 



Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Jeu 3 Mai - 4:24

Tout en avançant à grand pas, tenant ferment sa jeune cousine par la main, Tisiphone se maudissait mentalement d'avoir décidé de porter ses escarpins rouges. Ils étaient certes très élégants mais peu pratique, elle en avait eu la preuve en conduisant mais alors qu'elle se précipitait dans la cours du lycée, ils en devenaient même carrément douloureux. Au moins, à Olympie, elle pouvait porter des sandales, bien plus confortables... La prochaine fois, elle mettrait des baskets, tant pis. Encore heureux qu'elle est mis un tailleur pantalon et non pas sa jolie robe noire ! Enfin, quelque soit sa tenue, Shane allait sans aucun doute lui en vouloir d' être venue au lycée. Oh et puis zut ! Au départ, elle n'avait pas prévue d' y entrer mais vu ce que son pouvoir venez de capter, elle ne pouvait pas faire autrement. Est-ce que sa fille allait bien ? Shane était débrouillarde mais parfois son envie de vivre comme une simple mortelle pouvait la pousser a user de ses pouvoirs même en cas de danger.

Mais sa fille était raisonnable, pas comme l'imbécile de dieu qui lui servait de père, heureusement pour elle. D' ailleurs, en parlant d' Ares, elle allait lui balancer bien pire que la peste si jamais il avait tremper un seul orteil dans cet sombre affaire de gymnase en feu. Il allait voir si jamais il était arrivé quelque chose à Shane ou à Trent ou à Kalia ou à Ian ! Pressant le pas, elle se fit cependant dépasser par Gwen, qui avait plus rapidement qu'elle repérait Ian dans la foule qui s'agglutinait dans la petite cour de lycée. Elle suivit à son tour la jeune Olympienne et ne pût retenir une grimace angoisser en ne voyant ni Shane, ni Trent, ni Kalia à ses cotés.

Cependant, le jeune homme était plus bien entourés. Un peu trop même. Tisiphone plissa des yeux en avisant une Amazone, Scilion et son compagnon, un Guardian, un Wiccan, un Créateur et ... Arès. Elle claqua la langue de mécontentement. Autant de créatures surnaturels dans un seul lieu, c'était louche. Encore plus lorsque son ex-amant était dans les parages. Faisant claquer ses talons sur le goudron, elle rejoignit le petit groupe, les quelques ados s'agglutinait autour de Ian et de l'Amazone, dont elle se rappelait vaguement qu'elle était célèbre, lui laissant un passage. Un sourire un peu froid plaqué sur les lèvres, elle s'adressa en premier à Arès :


" Professeur Warman, peut-on savoir ce qui se passe ici ? "


Par égare pour Shane, elle se retenait de faire une scène et de le maudire en bonne et du forme. Cependant, elle se pencha un peu en avant comme si elle voulait lui tendre la main et en profita pour lui souffler de manière presque inaudible :

" Si tu as quoi ce soit avoir avec ça ou s'il y est arrivé quoi que soit à qui que soit dans ce lycée par ta faute, je te jure que la peste de la dernière fois ce sera une sinécure à coté de ce que je te réserve ! "


Elle le laissa ensuite méditer sur ses paroles pour de tourner vers Ian, le visage inquiet :


" Ian tu vas bien ? Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Et où sont Shane, Trent et Kalia ? "



En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. Henry Becque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 20 Juin - 17:13

    Bon il avait pas pensé à un incendie lorsqu'il s'était inscrit au forum des métiers pour se distraire mais le tour inattendue des événements ne lui faisait aucunement regretter son caprice du jour... S'il n'avait pas été présent, il aurait sans aucun doute manquer des choses intéressantes. Sa rencontre avec le jeune Trent d'abord. Ainsi que celle avec ce charmant professeur, monsieur Derek Devasseur. Mais il penserait à cela plus tard, pour l'instant il devait donner un coup de main pour évacuer une salle pleine d' ados. Emboitant le pas au professeur qui prenait déjà le petit groupe en charge, professionnel. Benjamin pris le partit de rester à l'arrière, empêchant le groupe de suivre l'exemple de Trent Mathers et de partir à droite et à gauche. Tout en marchant, il réfléchissait aux propos du jeune homme sur l'industrie du vêtement.

    Bien sûr, il n'avait pas d' oellières autour des yeux contrairement à certain de ses camarades qui faisaient de ne rien savoir, de ne rien voir. Mais lui non. Peut - être était ce dans son sang, ce besoin de protéger et de guider les autres. Quoiqu'il en soit, il faisait toujours en sorte d'enquêter sur la manière de fabriquer les vêtements de ses employeurs. Toujours. Puis, quand on avait un domaine d' influence comme le sien, on pouvait de permettre de taper sur la table. Faire couler une grande marque quand on a célébrité avec soit, c'était une chose facile, comme un claquement de doigt. Certes, c'était mordre la main qui vous nourrissez mais quand on savait manier les médias comme lui avait appris à le faire... Mais ce n'était pas le genre de chose dont il se vantait en public, juste un truc dont il se servait pour faire peur à quelques patrons de grandes maisons parfois... Peut-être devait-il essayer de rattraper le jeune Trent et lui expliquer ce qu'il en était réellement, voir même s'excuser ? .... Naaaaaan ! Si jamais le destin le voudrait, le jeune homme finirait par comprendre qu'il n'était pas ce cliché superficiel qu'il avait en tête. Sinon, tant pis, il veillerait sur lui, dans l'ombre.

    En suivant les troupes, il avait fini par se retrouver dans la cour du lycée, ou pour une fois, il ne fut pas le centre de mire. Un incendie contre un mannequin, c'est sûr qu'il avait peu de chance de gagner. De ce qu'il pouvait voir, le feu était visiblement maîtrisé, ce qui était un bon point. Suite à l'incident, est-ce que le forum des métiers allait s'achever sur cet incident cette année ? Sans doute. Avec curiosité, il avisa un panel d'aura de toutes les couleurs dans la cour du lycée. Bleu foncé, créateur, verte, amazone, rouge, olympiens, orange, créé, rose, wiccan.... Ah tiens, bleu et rose mêlés, ça c'était son cousin ! Souriant, il se fraya un chemin dans la cohue pour finir à ses côtés, ravi de le revoir mais aussi de constater qu'il n'avait rien. Tant mieux.

    " Hé ! Ça va cousin ? "

    Il avait toujours eut de l'affection pour ce drôle de petit garçon qui avait débarquer un jour sans prévenir au Manoir des Guardians, un peu perdu. Il avait eut du remords de le laisser seul lorsqu'il avait été exclu de la Guilde, mais le jeune homme avait apparemment sut bien grandir sans lui.



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Sam 7 Juil - 8:29

Il avait courut sans s'arrêter, encore et encore. Il avait croisé pas mal de gens, qui lui disait de sortir mais il ne les avait pas écouté. Non, il cherchait Kalia et Shane mais impossible de leur mettre la main dessus. Il était pourtant sûr qu'elles devaient être une dans la salle de permanence et l'autre dans un groupe avec un chef d'entreprise. Mais il avait eut beau faire tout les couloirs, courir jusqu'au dernier étage et vérifier le plus de salles qu'il pouvait, il ne les avait pas trouvé. Aucune trace d'elles, comme si elles s'étaient volatilisées, envolées sans laisser de trace. Un coup de baguette magique et plus de Kalia ni de Shane. Il avait dû se rendre à l'évidence et redescendre dans la cour avec les autres, entraîner de force par un groupe de terminal scientifique qui trouvait l'évacuation du lycée comique.... Il leur en foutrait des comiques bordel ! Ses deux meilleures amies, oui, Kalia était une amie, avaient disparues. Il se refusait pourtant à céder à la panique, vu les derniers événements, Kalia avait très bien pu les téléporter toutes les deux ailleurs. Ou Shane.... Ou il ne savait qui d'autres encore , mais cette dernière hypothèse ne le rassurait pas non plus ! Jouant des coudes, il réussit à laisser derrière lui le groupe de crétins scientifiques et entra dans la cour, bondée de monde. Peut-être qu'elles étaient là ? Oui, sans doute, elles avaient dû être évacuer en premier, vu qu'elles ne devaient pas supporter un imbécile de mannequin nymphomane et un prof complétement jeté. Il était navré pour Gwen, mais franchement Apollon était un fou furieux. Il plaignait son amie d'avoir un père pareil ! Ah tiens...

Il venait de voir Gwen d'ailleurs. Soulagé de retrouver quelqu'un qu'il connaissait, il se fraya un chemin jusqu'à elle et constata qu'il y avait au final beaucoup plus de monde qu'il connaissait qu'il l'aurait cru. Il fut un peu surpris de voir Tisiphone, Shane allait sans aucun doute piquer une crise en voyant sa mère au lycée, l'Amazone chanteuse dont Ian était fan, Ian aussi.... Bref, beaucoup, beaucoup de monde. Mais pas de trace de Kalia, ni de Shane. Il fronça les sourcils et sortit son portable de sa poche, envoyant un sms à sa meilleure amie pour savoir où elle était. Il espérait que tout aille bien pour elles deux. Se rapprochant, il salua Ian et Gwen puis demanda :

" Qu'est-ce qui c'est passé ici ? Et vous savez où sont Kalia et Shane ? "


Il se tourna ensuite vers Tisiphone et la salua également, même s'ils s'était vus le matin même. C'est alors qu'il remarqua Arès et grinça des dents. Non vraiment, Shane n'allait pas apprécier du tout. Il allait à nouveau poser un question quand à nouveau, une étrange sensation de malaise l'envahit, une étrange impression que quelque chose de mauvais aller se passer. ....


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Jeu 12 Juil - 10:39

L'évacuation se fit sans grand incident, dans le calme comme le professeur de philosophie venait de réclamer. Il fit donc évacuer les élèves et les conduisit jusque dans la cour. Pendant un instant, il voulu retourner à l'intérieur du bâtiment afin de s'assurer que son élève, quelque peu récalcitrant ne soit pas en danger mais il se résigna en l'apercevant non loin de la cour, se faisant un passage dans la foule. Ensuite, il voulu s'assurer que sa fille chérie allait bien, n'était pas blessée, n'avait pas la moindre égratignure sur son corps, comme le ferait n'importe quel père à l'égard de sa fille unique. Fouillant d'un simple regard, cherchant dans cette masse concentrée de lycéens, pas seulement d'ailleurs, Apollon planta son regard sur Gwendoline. Elle se trouvait en compgnie de Ian et de Trent. Il fit un pas afin de la rejoindre puis hésita. En effet, si Trent raconte à Gwen ce qu'il s'est passé à la bibliothèque, il n'est pas certain que sa fille le prenne bien. Il la verrait plus tard. Tournant son regard, il aperçu Ares. Son frère. Il avait bien envie de s'amuser. La scène avec Benjamin n'était qu'un appétitif. Là, il allait enfin pouvoir titiller comme il se doit son frère adoré. Il se fit un passage, plus ou moins forcé dans la foule et rejoignit Ares. Il lui tapota l'épaule et s'exclama:

Alors, on s'amuse à déclencher des incendies? Tu t'ennuyais? Tu voulais me voir d'urgence? Il y avait d'autres moyens. Sinon, comment vas-tu Ares?

Apollon était persuadé qu'Ares n'avait rien à voir avec l'incendie mais il ne pu s'en empêcher. Il aimait bien titiller son frère et en ressentait un profond plaisir, plus que s'il venait à draguer une femme. Quoique cette action pourrait agacer sa nièce Tisy. Ce qui se révèle amusant. Apollon est peut-être un peu maso sur les bords mais c'est pas maintenant qu'il va changer. Apollon observa Ares et recula d'un pas. On ne sait jamais si le Dieu avait une réaction violente. Toujours en attendant une réponse de la part de son frère, Apollon cherchait le proviseur du regard afin d'en savoir un plus sur l'incendie qui venait de se produire dans le gymnase. Le proviseur ne semblait pas dans la cour mais où pouvait-il bien être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Lun 16 Juil - 8:23

    Ce n'était guère étonnant mais la cour du lycée d'Attia venait de se transformer en un immense bazar. Vraiment. Une vaste étendue empli d'élève paniqué, curieux, inquiet, indifférent. Yuko fronça les sourcils et se retourna vers le gymnase, fixant le grand bâtiment qui était encore fumant. Mais au moins, le feu semblait circonscrit, c'était déjà ça. Elle regarda le jeune Ian et répondit à sa question :


    " Hé bien.... Il semblerait qu'un feu est pris dans le gymnase mais je ne saurais pas te dire comment. Un court-circuit peut-être ? "

    Les propos avaient l'air anodin mais le regard entendu qu'elle échangea avec le jeune homme ne laisser pas de doute. Il y avait quelque chose de surnaturel là-dessous. Vu le nombre d'aura magique qu'il y avait dans le coin, il n'y avait pas de doute de toute manière. Yuko n'avait jamais vu autant d'être magique au mètre carré. Olympiens, Wiccans, Créateurs.... Et d'autres sur lesquels elle ne pouvait pas mettre un nom. Mais il y avait aussi pas mal d'humains, il allait falloir être rusée pour découvrir qui avait mis le feu au gymnase. Car même si cela n'était sans doute qu'un accident, elle l’espérait du fond du cœur, il allait falloir dire deux mots en tête à tête à la personne responsable de toute cette pagaille. L'amazone secoua la tête, elle qui pensait pouvoir se détendre aujourd'hui ! Puis, elle avisa le regard désespéré de Ian et haussa un sourcil. Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Elle suivit ensuite son regard et aperçut l'homme à l'aura rouge, qui arrivait devant le jeune homme. A nouveau, elle sentit ses poils se hérisser. Une réaction physique qui lui hurlait qu'il y avait danger. Elle resta un moment immobile, se sentant un peu comme un chat face un chien inconnu. Un peu déconnectée, elle entendit cependant l'homme faire la morale à son jeune protégé et cela suffit à la réveiller. Elle était estomaquée par le sans-gêne de l'homme et oublia un instant la sensation de crainte pour mettre sa main sur l'épaule de Ian dans une attitude protectrice et alpagua l'individu :



    " Pour un professeur, vous oubliez votre devoir il me semble, non ? Vous êtes là pour guider les élèves, les instruire et les protéger. Pas pour jouer les moralisateurs de bas étages sur un adolescent. D'ailleurs, il me semble que la jeune Shane se débrouille très bien sans vous, monsieur et que vous n'avez pas votre mot à dire dans sa vie. Elle est assez mature pour mener sa vie comme elle le veut ! Oh, pour votre information, je pense que Ian, ainsi que Shane, est déjà au courant depuis un moment que je suis.... Pas tout à fait comme les autres. "

    Elle sourit à l'homme d'un air innocent. Normalement, les Amazones avaient un certain respect, une certaine révérence pour les dieux grecs mais ce type là... Elle ne savait pas, il l'horripilait rien que par sa présence. Peut-être une réaction à son prénom ? Car il n'y avait pas à hésiter, Arès plus olympien, il ne pouvait que s'agir du dieu de la guerre et cela n'était pas de bon augure pour l'Amazone. Le nez froncé, sur le qui-vive, elle ne put retenir un sourire de soulagement en voyant le jeune Trent arrivait, ainsi qu'une jeune fille dont elle n'avait pas retenu le nom. Mais où était Kalia et Shane ? Elle oublia un instant Arès et tourna sur elle-même pour scruter la cour du lycée à la recherche des deux manquantes à l'appel.






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


•• Créateur amoureux d'une déesse ||
Modo graphiste

 •• Créateur amoureux d'une déesse || Modo graphiste

Masculin
Nombre de messages : 953
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur débutant
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Ven 20 Juil - 20:12

    Il commençait à avoir un sacré mal de crâne. Peut-être était-ce dû à son pouvoir en train de s'éveiller mais tous ses sens affûtés commençait à lui faire perdre la tête. Il y avait cette odeur de brûlé qui lui donner la nausée, la sensation des cendres humides sur sa langue lui empâté la gorge comme s'il avait du plâtre plein le palais, les différentes conversations lui parvenaient comme un bourdonnement d'abeilles incessants dans les oreilles, les auras des gens lui semblaient des plus agressives... Il plissa des yeux pour essayer de se concentrer et de chasser ses sens parasites . Mais il n'y parvenait pas, tout semblait plus fort, plus puissant au contraire. En plus de cela, les gens qui s'agglutinaient autour d'eux, attirer par Tiffa comme pouvait l'être les aimants entre eux , ne lui faciliter par la tâche. Il fronça les sourcils, retenant un gémissement de douleur et posa ses mains sur ses oreilles pour essayer de juguler le bruit. Cela fonctionna... Un peu. Juste de quoi lui permettre d'entendre les propos d'Arès. Et ce fut suffisant pour le faire imploser. Il laissa ses mains glisser le long de son crâne, son regard soudain dur se posant sans concessions sur le dieu de la guerre. Ses mâchoires se crispèrent puis s'ouvrirent lentement et il siffla :

    " Je ne crois pas que vous ayez votre mot à dire sur qui fréquente Shane Williams. Vous n'êtes que son professeur n'est-ce pas ? '"
    - il savait que c'était un mensonge mais il avait bien appuyer sur le dernier mot, le crachant comme une injure, pour bien rappeler sa place à Arès - " Vous n'avez aucunement le droit d'intervenir en ce qui concerne sa vie privée, elle sort avec qui elle veut, quand elle le veut, que cela vous plaise ou non " - à nouveau il avait appuyé sur les mots, sous ses pieds, le sol se mit à trembler - " Et comme vous le dite si bien, je connais la famille maintenant et cela m'étonnerai que Tisiphone vous ait demandée quoi que ce soit, et même le fait qu'elle vous considère comme un ami, j'en doute fort ! " - le sol tremblait plus fort encore, provoquant la panique chez certains élèves, mais les secousses étaient plus fortes sous les pieds du professeur - " Quand à son avenir, vous n'avez pas votre mot à dire là-dessus, Shane fera ses propres choix le moment venu et elle seule décidera de son avenir ! "

    Cette fois-ci , le tremblement de terre se déclencha réellement, secouant férocement le sol et les bâtiments. On aurait dit que la terre était furieuse, une fissure apparut dans le bâtiment principal, des fenêtres explosèrent , le sol de la cour se fissurèrent mais Ian demeura debout imperturbable, le regard rivé à celui du dieu de la guerre. Son aura semblait avoir pris plus d'importance, plus d'ampleur, devenant plus foncée et semblant s'étendre à toute la cour, écrasante, imposante. Focalisé sur sa colère avant Arès , il en oublia la présence de Gwen, Tiffa et des autres élèves. Le tremblement de terre devenait de plus en plus puissant, comme s'il échappait au contrôle de son possesseur, Ian. Mais la voix de sa belle-mère, Tisiphone, le ramena brutalement à la réalité. Son aura redevient normal, le tremblement de terre cessa aussi sec, laissant les élèves un peu paniqué , des secousses et l'incendie, c'était trop pour eux. Ian quand à lui, cligna des yeux, un peu secoué et perplexe puis se tourna vers Tisiphone et lâcha :

    " Euh... Je ne sais pas où sont Shane et Kalia... Par contre, Trent est juste là, derrière vous. "

    Il l'indiqua du doigt, un peu ailleurs encore. Il passa ensuite une main sur son visage puis s'ébroua un peu, comme pour se sortir d'un songe et souffla à l'attention de Tiffa :

    " Arigatô, Yuko -san ... "

    Il cligna des yeux ayant encore un peu la sensation de tanguer un peu. Il était comme nauséeux, comme si son pouvoir avait trop puiser dans ses ressources.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


~ Daddy is the Lord of War ~

~ Daddy is the Lord of War  ~

Masculin
Nombre de messages : 184
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : Eloigner Ian Gregory de Shane et
- la convaincre de devenir son héritière
- et de prendre le trône d'Hadès à sa mort pour avoir la main mise dessus.
- Récupérer Tisiphone.
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 22 Aoû - 20:34

Post écrit par La Conteuse sous le compte de Arès, à cause de son absence


Non décidément, les mômes en panique, c'était pas son truc. Surtout ceux de cette époque en fait, ils étaient bien trop braillards et mollasson à son goût. A l'époque de l'Antiquité, au moins, on savait élever les mioches à la dur ! En formation militaire dés l'âge de sept ans, ils devenaient vite des hommes et pas des espèces de chochotte qui pleurer et courrait dans les jupons de leurs mères aux moindres petit coup ou dés qu'il y avait un petit incendie dans leurs écoles. Vraiment, depuis que les dieux Olympiens n'étaient plus au pouvoir, les humains se laissaient aller. Totalement à la dérive, ils n'étaient plus que des pauvres et faibles créatures à la dérive, en train de se tuer eux-même. En temps ordinaire, il s'en moquait royalement. Mais pas quand il était pris dans la tourmente, il déplorait le temps glorieux où l'on consacrait les petits garçons au dieu de la guerre et les petites demoiselles à la déesse du foyer. Ca lui aurait éviter de finir avec les oreilles en compote à cause des piaillements de gamines totale. Lui, il n'aimait que le son des combats et de la guerre et ses mains le démangeaient furieusement pour distribuer des claques et des coups de poings dans la tronche de ses sales gamins pour qu'ils se calment tous. Comme ça, il pourrait voir où était Shane dans le lot, parce que le p'tit merdeux de Gregory là, il avait pas l'air prêt à lui répondre. Abruti congénital sans doute qui avait atterri au lycée par il ne savait quel miracle ! Il le regarda avec mépris alors que le garçon se faisait alpaguer par pas mal de filles, sans doute pour ça qu'il ne prenait pas la peine de lui répondre. Bin tiens, il le savait bien que ce môme n'était pas sérieux ! D'ailleurs les nanas aussi avaient des auras au couleur assez violentes, mais pas autant que l'autre là avec une aura rose et bleue. Il détourna son regard du gamin, cherchant à nouveau Shane du regard. Il aperçut dans un coin de la cour Scilion. L'ange ne semblait pas vraiment prendre à cœur son boulot du moment, à savoir veiller sur la fille de Shane . Le dieu de la guerre haussa un sourcil, énervé, en le voyant deviser presque sereinement avec un pompier et cet imbécile de Thurner mais il se retrouva alpaguer par une des groupies de Gregory.

Il tilta en avisant l'aura verte, une Amazone, la même que celle dans le gymnase précédemment. Évidemment, puisque c'était la petite demoiselle qui lui avait lancer des regards venimeux avant l'incendie. Visiblement, elle était énervée et voulait protéger le petit crétin qui croyait pouvoir être le petit de sa fille. Il haussa un sourcils. Bordel, pourquoi ne s'était il pas expliquer quand l'incendie avait débuté, hein ? ! A peine le discours de l'Amazone achevait, voilà que Tisiphone, toujours aussi rayonnante, lui tomba dessus sans préavis. Si elle s'y mettait aussi ! Mais ces propos, même s'il lui était évident que c'était des remontrances en vu de son regard, il fut noyer par un flot de propos plus ou moins tumultueux. Visiblement, tout ce beau petit monde c'était retrouvé avec plus ou moins de bonheur mais deux éléments manquer à l'appel.... Kalia et Shane. Si la petite brune lui importait peu, voir pas du tout, ce n'était pas pareil. Alors qu'il allait planter là tout ce beau monde pour aller alpaguer sans douceur le garde du corps de sa fille pour qu'il fasse son boulot, Gregory dédaigna enfin ouvrir la bouche pour lui répondre. .... Jolis propos d'un petit con qui ne réfléchissait pas aux conséquences. Tant pis pour Shane, tant pis pour Tisiphone, il allait lui casser à la gueule à cet imbécile. Mais voilà que la terre se mit à trembler, provoquant une nouvelle vague de panique chez les lycéens. Arès regarda Ian d'un air ahuri, reconnaissant dans les yeux bleus la lueur d'un pouvoir qui échappait à tout contrôle. A ne pas en douter, c'était son œuvre, comme lorsqu'il avait fait un petit tour dans les enfers.

L'olympien de la guerre claqua de la langue, irrité en contemplant l'aura bleu foncée du jeune homme. Il allait falloir qu'il se renseigne très vite sur cette race pour éloigner au mieux le gamin de sa fille.



" Pour que les dieux s'amusent beaucoup, il importe que leur victime tombe de haut. "
Jean Cocteau

http://ares-warman.labrute.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar





Féminin
Nombre de messages : 45
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Vous balancez des défis et vous jouez des tours .... Miaou ! Et ça nous plaît !
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Chats, ça se voit pas? J’vous jure ces humains !
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 26 Aoû - 8:25


Jack Skellington


    Ce monde était vraiment un monde des plus étranges. Plus étranges encore que le monde du Perce-Oreilles. Il n'était jamais venu auparavant dans le monde des charnus, il était un habitant d'Halloween après tout. Et le monde des Charnus était sans nul doute un monde plein de surprise. Et pas toujours de bonne surprise. S'il aimait souffrir et faire souffrir ainsi que faire peur, les charnus avaient un sens de la trouille particulier, qui le mettait mal à l'aise. Il avait donc pris l'habitude de fuir et de se cacher. Ainsi, il avait élu domicile dans cette gigantesque tour de fer qui était déserté. Elle culminait à plusieurs mètres de hauteur et les humains appelaient cela une... Une Ruge ? Il ne savait plus. Il prenait un sommeil bien mériter quand il sentit la tour gigantesque se mettre à trembler. Il s'éveilla en sursaut, regardant autour de lui, paniquer par le son du fer qui tremblait et la tour qui semblait se déplacer sur elle -même. Qu'est-ce que c'était que ça ?! En panique, il tâcha de conserver son équilibre mais chuta sans le vouloir sur l'endroit plein de bouton... La tour bougea de plus belle et alla percuter avec violence le bâtiment au sein duquel s'agitait les charnus en dessous.. La tour s'immobilisa enfin et Jack se risqua à jeter un coup d’œil en bas. Il avait bien sur entendu le bruit assourdissant qui venait de se produire mais n'avait pas vraiment réaliser ce qu'il s'était passer. La grande boule de fer qui maintenait la tour en équilibre venait de frapper dans le bâtiment en dessous donc, le perçant de part en part. Oh voilà qui ferait une bonne animation pour Halloween prochain tiens !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 26 Aoû - 11:46

La Conteuse a écrit:

C'était une situation qui ne lui plaisait pas. Pas du tout. Elle n'aimait pas quand ses plans étaient contrarier même par le hasard ou le destin. La princesse plissa des yeux en contemplant toute l'agitation qui régnait à présent dans la cour du petit lycée. Sa cible, Luke Delmont, était complétement obnubilé par les évènements. Et les petits adolescents humains stupides étaient en train de piailler, de crier, de geindre à qui mieux mieux. Non mais vraiment, comment ses mortels stupides avaient-ils pu réussi à devenir la race primordial de la Terre. Elle poussa un petit soupir, retenant un sort qui aurait réduit à néant toutes cette marmaille vociférante. Au moins, elle avait un aperçu de ce petit sang-mêlé. Ce qui ne lui donnait pas envie de le ré-intégrer dans la cour Wiccanne, bien au contraire. Il lui semblait bien trop sensible, bien trop... Niais. M'enfin, pour ce qu'elle voulait lui faire faire, il n'y aurait pas besoin de le faire revenir au sein du Royaume, c'était une bonne chose. Et avec un peu de chance, il se ferait démasquer et tuer au bout d'un moment, elle en serait ainsi débarrasser. Ayant vu ce qu'elle voulait voir, elle recula prudemment pour ne pas se faire repérer, afin de trouver un endroit où elle pourrait se téléporter au palais sans se faire voir.

Alors qu'elle parvenait non loin d'une porte vitrée, il y eut un crissement infernal comme du fer que l'on tordait puis des hurlements retentir. La sorcière haussa un sourcil et pivota sur ses talons aiguilles pour voir ce qu'il se passait. Surprise, elle aperçut ce que les humains appelaient une grue se mettre à pivoter sur elle, une grande boule de fer se mettant à osciller dans les airs pour finir par venir percuter en plusieurs fois le bâtiment du lycée. Il y eut des éboulis, des cris encore, puis la boule gigantesque vient frapper encore une fois le bâtiment. Bien sûr, Zelena avait sentit la terre trembler sous ses pieds mais n'en avait eut cure. Ce n'était pas un petit tremblement de terre qui allait venir à bout d'une princesse Wiccan ! Mais cette grue qui se balançait ainsi, sans doute à cause du phénomène naturel , lui donnait des envies. Ces petits humains l'horripilaient mais le monde mortel était étroitement surveiller, elle ne pouvait pas y lancer de sort sans se faire aussitôt repérer et elle devrait ensuite justifier sa présence chez les mortels. Mais cette grue qui se balançait, prête à tomber sur le sol. Zelena regarda de nouveau le petit peuple qui s'agitait en tout sens, sourire d'un air mauvais et posa de nouveau son regard sur la grue.

Elle leva les deux mains dans les airs, fit un geste et vit avec plaisir la grue en train de basculer dans le vide, droit sur le lycée. Des hurlements retentirent, la panique fit courir les gens en tout sens. Elle ne resta pas pour admirer son œuvre et se téléporta dans un panache de fumée noire vers le Royaume Wiccan.



La Conteuse a écrit:
Les choses ne s'arrangent pas on dirait ! Comme vous l'avez constater une grue a décider de poursuivre les dégâts... Elle a d'abord frappée trois fois le bâtiment du lycée, l'éventrant mais heureusement, sans blesser sérieusement personne puisque la majeur partit des gens se retrouvent dans la cour. Mais voilà que la princesse des Wiccans s'en mêle et décide que la grue doit chuter au beau milieu de la cour... Sur vous! A vous d'évacuer la foule, empêcher les blesser ou pourquoi pas unir vos pouvoirs pour empêcher le drame d'arriver ou limiter les blessés !

Il vous reste deux tours de jeu chacun :



Frederick Proust
Luke Delmont
Matthew Bennett
Scilion 'Mcfallen'
Raven T. Thurner
Ashley Dehlia
Gwendoline Shepperd
Tisiphone
Benjamin Hamilton
Trent Mathers
Apollon as 'Derek Vasseur'
Yuko Kagurazaka aka Tiffa
Ian Gregory
Arès 'Warman'
La Conteuse



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


** Plutôt sexy pour un fonctionnaire**

** Plutôt sexy pour un fonctionnaire**

Masculin
Nombre de messages : 116
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : UC
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur non éveillé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Lun 27 Aoû - 21:49

Le proviseur s'occupait des papiers administratifs afin de contacter l'assurance du lycée en ce qui concerne l'incendie qui venait de se produire dans le gymnase quand un tremblement de terre se fit ressentir. Léger mais suffisamment intense pour faire paniquer tout ce petit monde. L'espace d'un instant, le proviseur se trouvait tranquillement assis sur son fauteuil, derrière son bureau quand un mini tremblement de terre débarqua. Le proviseur en tomba se chaise et se retrouva les fesses sur le sol.

*Qu'est-ce qu'il se passe encore ? Décidément, ce n'est pas journée aujourd'hui ! *

Frédérick se leva, tant bien que mal, sans chuter de nouveau sur un objet répartit sur le carrelage et chercha la totalité de ses papiers afin de faire marcher les assurances. Seulement, un pot d'encre venait de se renverser sur un des formulaire.

*Quelle journée vraiment ! Moi, qui est passé des heures à appeler tous les services téléphoniques et a rédiger toute cette paperasse. Voilà que tout mon travail est à recommencer. Quel galère !*

La journée se trouve loin d'être finie pour notre petit créateur non éveillé. Pourtant, ce dernier semble des plus épuisés et il ne peut décidément pas compter longtemps sur son équipe pédagogique qui est, comme qui dirait, un tantinet incontrôlable. Il se mit à faire un bond de trois mètre quand un énorme déflagration se répandit dans l'enceinte du lycée. Que venait-il de se produire ? Encore une catastrophe ? Le proviseur ne s'en sortira plus. Des cheveux blanc vont finir par apparaître avec tout les soucis qui lui tombent dessus. Sans vraiment avoir eut le temps de réagir, il resta figé devant l'apparition d'une grue fonçant droit sur le bâtiment dans lequel il se trouvait. L'impact arriva. La vitre explosa et envoya des milliers de morceaux dans les quatre coins de la pièce. Une partie du bras de la grue tomba sur le proviseur. Des morceaux de verre plantés dans la peau, Frédérick resta un long moment bloqué, sur le dos avec le souffle coupé par le manche de la grue.

Tâtonnant de sa main, il essaya d'attraper le micro afin de faire évacuer le lycée. Enfin que ses professeurs fassent le nécessaire pour sauver les élèves et les mettre en sécurité. Si la grue tombe dans la cour, ce sera une boucherie. Il tenta de s'extirper de la grue mais en vain. Après de longues minutes de combat, il réussit à refermer sa main sur le micro et le porta à sa bouche. Les amplis se trouvaient au maximum du son. Ensuite, il le mit en marche et articula:


Silenceeeeeeeeeeeeeeeeee ! J'attire votre attention ! Les professeurs sont priés de faire évacuer les élèves dans le calme si possible de toute urgence. Il ne doit rien leur arriver. Même pas une égratignure.

Le message passé, le proviseur posa le micro et souffla un bon coup. Au moins, les lycéens auraient une chance de s'en sortir vivants. Il ferma les yeux un moment comme pour se dire qu'il était temps de mourir. Une belle mort ? C'est peut-être un peu précipité là mais au vue des circonstances, on est en droit de se poser la question!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Guy in trouble

Guy in trouble

Masculin
Nombre de messages : 413
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 9 Sep - 16:19

    Lui qui avait voulu une vie normale.. Il était servi. Il poussa un soupir, se disant qu'il valait peut-être mieux qu'il retourne chez lui mais sans aucun doute que la faculté lui demanderait des comptes pour savoir ce qu'il avait fait des heures décomptées sur ses heures de cour. Voilà en tout cas une belle pagaille qui se déroulait dans le lycée. Heureusement, l'incendie était à présent circonscrit et les choses allaient pouvoir se dérouler normalement. Il regardait les pompiers en train de s'agiter pour conjurer les dernières petites flammèches menaçantes. Qu'allait - il se passer maintenant ? Le lycée allait - il être évacué ou tout allaient - ils continuer la journée comme si de rien n'était ? C'était ce qu'avait dit le proviseur mais il doutait que cette version du plan puisse se dérouler comme il le pensait. Il observait le petit monde des lycéens évoluer dans la cour avec curiosité. Elle n'était pas si loin la période ou Lily et lui étaient à leur place mais eux avait eut le droit à une scolarité des plus banales sans événements de ce genre. Quand sa meilleure amie aurait eu vent de ce qui s'était passer dans leurs anciens lycée, parce qu'elle le saurait s'était sûr, elle lui sauterait sans aucun doute dessus pour avoir tout les détails. Sans compter des nouvelles des profs qu'ils aimaient ou de ceux qu'ils détestaient. Luke eut un sourire puis sursauta en attendant une voix l'interpellée. Il tourna sur lui-même et finit par se retrouver nez à nez avec Benjamin Hamilton, mannequin reconnu et surtout son cousin. Un insupportable gamin âgé de tout de même trente - deux ans. Mais il l'aimait bien quand même, l'homme avait été une de ses seuls vraies sources de tendresse et de camaraderie durant ses années passés dans le Manoir des Guardians. Il le trouvait parfois puéril mais il l'aimait bien. Plus qu'un cousin, il était presque un frère. L'un et l'autre savaient qu'ils pouvaient tout se demander, même le pire. Il lui sourit donc, tout de même intrigué de le voir ici, au lycée Charlie Chaplin, en plein forum des métiers.

    " Bonjour Benjamin ! Qu'est-ce que tu fais là ? "

    Que son cousin lui réponde qu'il était simplement venu présenter son métier aux lycéen ne l'étonnerait pas. Il s'apprêtait à le taquiner là-dessus, quand il y eut comme un grincement au-dessus d'eux. Machinalement, Luke leva les yeux vers le ciel. Ce dernier était d'un gris pâle, comme il y a quelques minutes auparavant mais ce qu'il y vit lui glaça le sang. Lentement, presque sereinement, la grue qui servait aux travaux non loin du lycée se déplaça sur son axe jusqu'à venir frapper de plein fouet un des bâtiments du lycée. Il y eut un bruit de casse puis la grue tapa de nouveau , deux fois de suite et le bâtiment qui avait abriter ses études s'éventra presque sans bruit et sans poussière. Luke ouvrit la bouche, ahuri. Mais ce ne fut pas la fin, loin de là. Les yeux agrandis d'horreur, il vit la grue dans son ensemble se mettre à basculer dans le vide. Mû par un espèce d'instant, il usa alors de son meilleur pouvoir pour repousser la grue dans l'autre sens, loin du troupe plein de victime potentiel qui se trouvait dans la cour. Un vent violent se leva, tentant de repousser la grue dans l'autre sens. Mais l'engin était lourd, son pouvoir pas franchement fort. Bien sûr, il pourrait se servir de la technokinésie pour détourner l'engin de manière électrique mais il doutait que cela serve et puis ce pouvoir aussi était faible. Il serra les dents, se sentant fatiguer et regarda autour de lui. Parmi tout cette populace d'être magique, il y en aura bien un ou deux pour lui prêter main forte , non ? C'est alors que la voix du proviseur retentit dans les hauts -parleurs, enjoignant aux professeurs d'évacuer dans le calme. Bien... Peut-être pourrait - il retenir la grue jusqu'à ce qu'il n'y est plus personne dans les parages. Du moins, il l'espérait !



« La peur mène à la colère,
la colère mène à la haine,
la haine mène à la souffrance. »
de George Lucas
Dialogue du film américain Star Wars, épisode 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

 ஐ Dont' you understand ? I'M the villain of this story !

Masculin
Nombre de messages : 580
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : - Acquérir la potion de transmutation
- Réussir son diplôme
- Se venger de Raven & Deven
- Séduire Lily
- Éliminer le danger Kalia
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Lun 10 Sep - 19:34

    Pour une fois, il ne cherchait pas à se faire repérer. Non aujourd'hui, il n'était pas le brillant et charmant fils du si réputé chef médecin de l'hôpital d'Attia mais un simple observateur. Ce qui n'était pas plus mal au vu des choses que ses yeux lui apprenaient. Tout d'abord, sa sœur adorée était totalement absente de la cohue générale, il y avait bien des auras bleus foncés parmi l'aggloméra de lycéens et d'adultes mais pas une seule avec la force de celle de Kalia ni associée à une longue chevelure d'ébène. Il fit en sorte de se remémorer au mieux les visages des Créateurs ici présents, qui sait s'il ne parviendrait pas à les convaincre un jour ou l'autre de l'aider dans sa tâche, puis s'intéressa de nouveau à l'ange qu'il avait machinalement suivi. Le surveillant à l'aura violette était décidément un homme des plus intriguant et des plus intéressants. Non seulement, il était doté de pouvoirs des plus intriguant mais il semblait aussi avoir des liens avec un individu de sa connaissance. Raven Thurner. Matthew ne put retenir un sourire carnassier qui aurait fait frissonner n'importe qui l'aurait. L'ange avait l'air très proches de son Créateur, peut-être même un peu trop proche. Était-ce possible que l'homme qui avait fait de lui sa création se soit abaisser à tomber amoureux ? Était - ce sentiment si banale et commun qui l'avait rendu assez faible pour céder devant l'adolescente mal dégrossie qu'était Kalia Bennett ? Voilà qui expliquerait pas mal de chose... Matthew resta un long moment en retrait à observer les deux hommes en train de deviser comme si le petit pompier qui soigner Raven n'était pas là. Si son Créateur pliait, il avait jurer de le tuer. Mais s'il trouvait sa faille, sa faiblesse et la faisait disparaître, peut-être que les choses redeviendrait comme avant ? Sans cet ange dans les pattes pour détourner son attention, son Créateur serait de nouveau totalement concentrer sur la mission qu'il lui était incombé.

    Songeur, Matthew se demanda si un de ses contacts pourraient lui communiquer le moyen de tuer un ange. Il allait aussi falloir qu'il parfasse ses connaissances sur les différentes races surnaturels au passage. Jusque là, il n'avait étudier que les races lui semblant les plus intéressante, comme les Wiccans mais pas les autres. C'était sans doute un tort qu'il lui fallait réparer. Il allait s'en aller du lycée, la situation n'était plus vraiment le moyen pour lui de briller et paraître en société quand il se reçu une serpillière blonde entre les bras. Il leva les yeux au ciel en reconnaissant la voix aïgue d'Ashley. Il oubliait parfois qu'elle aussi était une lycéenne. Il la réceptionna machinalement dans ses bras, lui tapota le dos tout aussi machinalement et écouta d'une oreille distraite ce qu'elle lui racontait. Qu'un pompier passe près d'eux et il lui filerait entre les pattes, foi de Matthew. D'un ton monocorde, il lui répondit :

    ' Allons, allons mon cœur, je n'ai rien. Il y a juste eut un départ de feu dans le gymnase ma belle, rien de bien grave, c'est passé maintenant. '

    Il ne se souciait même pas de savoir ce qui avait à ce point effrayer sa 'petite - amie' , espérant qu'elle finisse par songer que son maquillage allait couler si elle continuait à se coller à lui ainsi. Mais il pouvait toujours rêver ! Soudain, comme si le ciel avait entendu ses prières, non pas qu'il croit en Dieu mais l'idée était là, le sol se mit à trembler sous ses pieds, lui donnant un excellent prétexte. Sans ménagement, il laissa tomber Ashley au sol par pur 'inadvertance', vraiment. Mais son plan fonctionna mieux qu'il ne l'aurait voulut car sous l'effet de la secousse sismique, un des engins de chantiers du chantier voisin se mit à perdre les pédales, balayant tout sur son passage. Matthew entendit des cris résonnaient à ses oreilles, la panique gagnant à nouveau la foule. Entraîner par le mouvement de fuite, il fut au final récupérer par un pompier qui le sortit de la cour en lui hurlant dans les oreilles de courir le plus loin possible car la grille allait tomber. Ce qu'il fit, sans se demander si la jeune Dehlia survivrait ou pas.



SUJET FINI POUR MATTHEW






Le Mal peut prendre un visage si innocent quand il le désire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


† Tell me I'm
an angel

† Tell me I'm an angel†

Masculin
Nombre de messages : 862
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Surveiller les agissements de Shane, ses fréquentations pour Arès.
- Se cacher de son ancien patron en se dissimulant chez les humains.
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Ange déchu
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 12 Sep - 8:29

    Bien, bien... Il allait lui balancer un coup de poing dans la tête à ce crétin de Créateur qui n'en était plus un puis le laisser se faire soigner par le pompier. Voilà, un bon coup dans la tête de Raven et il allait faire un truc vraiment important, comme s'occuper des élèves tiens. Il regarda le type qui lui servait de compagnon, ses vêtements plein de sang , son visage tout contusionné puis claqua la langue et l'attrapa ferment par le coup, envoyant un regard incendiaire au pompier qui allait visiblement ouvrir la bouche pour sortir une connerie. Il colla son front à celui de Raven, un sourire digne du chat Cheschire sur les lèvres. Il regarda un long moment son homme dans les yeux, il y tenait quand même à cet abruti, puis susurra d'une voix suave mais avec un ton aussi polaire que l'arctique :

    ' Ecoute moi bien toi... Si jamais, ne serais qu'une seule fois, je te revois encore blessé à cause d'une connerie humaine qu'on appelle fierté, je te préviens, je t'achève moi. Je te signale que tu peux crever maintenant alors tu as intérêt à faire attention à tes fesses ! '

    Il sourit encore puis le relâcha lentement et lui donna une claque à l 'arrière du crâne avant de se détourner de lui. Il regarda le bâtiment fumant en haussant un sourcil, sentant sans pouvoir le voir que la magie était à l'oeuvre dans tout ça. Il enfonça ses mains dans les poches arrières de son jean, regardant le bâtiment. Enfin, pour le moment, ce qui importait c'est que l'incendie était maîtrisé par les pompiers, sans avoir fait de victimes. A tout les coups s'il y avait eut des morts ou des blessés, il y aurait un escadron d'anges sur Terre et il ne tenait à se retrouver en tête avec Mikhail. L'archange du feu ne le portait pas vraiment dans son coeur. Le contraire était valable aussi. Il se tourna à nouveau vers l'ex - Créateur, ou Créateur en pause, il ne savait pas vraiment, le contempla avec un sourire en coin moqueur :

    ' J'en sais rien mais m'est avis que ce n'est pas un banal accident... '

    Il lui sourit de toutes ses dents mais l'évènement l'inquiéter quand même, Arès serait capable de lui tomber dessus en lui disant qu'il avait mis la vie de Shane en danger. Il scruta le gymnase, essayant de trouver un indice qui pourrait le mettre sur une piste mais peine perdue avec toute cette foule, il n'y voyait rien. Il grogna et essaya de s'avancer mais un nouvel évènement vient l'empêcher d'atteindre son but. En effet, ses pas furent déséquilibrer par un tremblement de terre et il se retrouva dans les bras de son compagon. Pestant, il releva la tête vers lui et siffla :

    ' T'es sûr que c'est pas la môme là, la copine de Shane, Kalia qui est encore en train de perdre le contrôle de ses pouvoirs ? '

    Il se tourna de nouveau pour essayer cette fois - ci de repérer la gamine mais encore une fois, un évènement imprévu vient l'interrompre dans ses plans. Cette fois - ci, c'est la grue qui fit des siennes en allant tout simplement exploser le bâtiment. Scilion cligna des yeux, poussa un juron bien sentit, ah la mauvaise influence de Raven, et ouvrit de grands yeux stupéfaits en avisant l'enfin de chantier en train de tomber lentement sur le lycée. Il poussa un profond soupir et levant la tête, il s'adressa à Raven :

    ' Bon... Monsieur le surveillant, puisque vous tenez tant que ça à bosser, je vous laisse évacuer les élèves et le reste de la foule avec les pompiers. Pendant ce temps, je vais essayer de figer cette grue ! '

    Il se dégagea de l'étreinte de Raven et essaya de se rapprocher de l'engin pour ne figer que lui. Il pouvait ralentir les molécules mais s'il était trop loin, il risquait de figer tout le monde et ce ne serait pas du tout pratique. Fendant la foule en sens contraire, il pensa à quelque chose, se retourna et lança en direction de son compagnon :

    ' Et ne joue pas aux héros, si tu reviens encore blessé, je te tues ! '

    Replongeant dans le flot, il finit par arriver à distance acceptable de la grue. Discrètement, de toute façon tout le monde se moquait de ce qu'il faisait là, il leva les mains et les tendit devant lui. La grue vacilla encore, chutant puis sembla ralentir... Encore et encore pour tomber millimètre par millimètre. Bon, elle n'était pas figer mais au moins elle tombait doucement. Forcément avec un engin de chantier pareil, son pouvoir avait du mal à se répartir.




Je vous ai déjà dis que j'aimais les chats ? Oui, même les gros chats ronchons.... <3



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


BAD boy gonna be good...?

BAD boy gonna be good...?

Masculin
Nombre de messages : 873
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : U.C
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur confirmé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Ven 14 Sep - 19:16

    Cinq... Quatre... Trois.... Deux... Un... Il ferma les yeux, attendant avec un petit sourire un rien narquois que le poing de Scilion atterrisse sans douceur sur sa figure. Son ange n'était pas vraiment du genre à être patient et il trouvait ça vachement amusant de le faire sortir de ses gonds. Mais curieusement, rien ne vint. Il rouvrit prudemment les yeux et plongea sans qu'on l'est prévenu dans un regard bleu de glace qu'il connaissait bien. Les iris étaient illuminés par un drôle de feu, le genre qui signifier ' Toi, t'as intérêt à vite arrêter de jouer au con ou tu vas morfler ! ' Une main chaude et douce se posa sur sa nuque et il eut beaucoup de mal à retenir un ronronnement de contentement. Si Scilion se mettait à utiliser ses points faibles ! Il n'y pouvait rien s'il était sensible au niveau de la nuque. Tout comme au niveau des oreilles, du creux dans le bas de son dos et sur la peau douce à l'intérieur de ses cuisses. L'avertissement de Sexy le fit sourire mais déjà l'ange le relâchait et il poussa un grognement de mécontentement. Il lui aurait bien rouler une pelle au beau milieu du troupeau de lycéens juste pour effacer cette ombre de petit sourire satisfait qui avait fleurit sur les lèvres de Sexy à la fin de son discours. Mais ce n'aurait pas être raisonnable. Oui, il devenait raisonnable sûrement qu'il se ramollissait un peu. Il fit un pas pour rattraper son ange mais croisa le regard goguenard du pompier. Il haussa un sourcil, perplexe. Tiens, il était revenu celui-là? Il voulait quoi ? Reluquer le joli petit cul de Scilion ? Qu'il essaye un peu et Raven lui referait le portrait. Le steak haché qu'il avait en guise de nez serait de la chirurgie esthétique en comparaison.

    Il se désintéressa de l'homme pour rejoindre son ange et eut un sourire ironique :

    ' Non, sans déconner ? Même un type comme moi peu le sentir ! '

    Il regarda le bâtiment d' un air pensif. Un accident était vite arriver il est vrai mais vu le nombre d' incident de ce genre qui s'enchaîner dans cette ville depuis quelques mois. Depuis l'éveil de la môme Bennett en fait, comme si la gamine était un aimant à être magique. Il plissa des yeux à la remarque de son ange et secoua la tête :

    " Non, je ne crois pas. La gamine n'a pas l'air d'être là et sa déesse de copine non plus. "


    De toute manière, il doutait que ce soit elle qui soit à l'origine de tout ça. Elle avait aucun contrôle sur ses pouvoirs mais elle n'était pas vraiment du profil type d' une incendiaire. Mais il était sur que le feu avait une origine plus ou moins magique. Il ne pouvait hélas pas le voir. Il glissa à l'attention de son compagnon, à peine perturber par la terre qui bougeait sous ses pieds et le fait de se réceptionner l'ange dans les bras.

    " Soit mes yeux Scilion, je n'y vois rien. Dis moi qui est là dans cette cours. "

    Il fronça les sourcils et serra machinalement son compagnon contre lui lorsque la grue du chantier situé à a peine quelques mètres se mît à bouger. Ça ne manqua pas, elle vient exploser le bâtiment en face d'elle, en le frappant trois fois de suite. Il jura entre ses dents. Cette fois - ci, il n'y avait plus de doute possible. La secousse sismique avait été certes puissante mais pas assez pour faire se déplacer une grue arrimée au sol. Et encore moins pour faire chute lentement la grue vers le sol. Il poussa un nouveau juron bien senti mais déjà Scilion s'éloignait de lui pour aller sauver la veuve et l'orphelin. Grommelant, il allait lui emboiter le pas mais son idiot d' ange se retourna soudain en lui hurlant de ne pas jouer au héros. Il leva les yeux au ciel, se demandant sérieusement si son compagnon le connaissait vraiment. Alors qu'il allait sciemment désobéir, tant pis pour la gueulante à venir de Sexy, il sentit brusquement une main de cramponnait à son bras et il se fit remorquer vers l'arrière. Le pompier, encore lui, était en train de l'évacuer avec les mômes. Il tempêta, pesta et se débattit à qui mieux mieux mais ce fut peine perdue, le soldat du feu ayant une sacrée poigne. Il finit de l'autre coté du lycée, bien à l'abri mais loin de Scilion qu'il avait perdu de vu. Renfrogné, il se laissa bon grès mal grès asseoir à l'arrière d'une ambulance de pompier. L'autre le soigna de nouveau, changeant son pansement et lui collant un espèce de plâtre souple sur le nez.

    Il était focalisé sur le lycée et la grue, qu'il ne voyait plus de la ou il était. Mais l'autre avait toujours sa foutu poigne de fer sur son épaule, l'empêchant de bondir pour se rendre auprès de son compagnon. Concentre sur les événements présents, il se fit mentalement la promesse que s'il arriverait quoique ce soit à Scilion, il l'étranglerait de ses mains. Alors qu'il allait se décider à alpaguer le pompier, il entendit ce dernier ordonné à ses collègues un transfert à l’hôpital. Il poussa un juron puissant puis choppa l'homme par le col de son uniforme et le tira vers lui. La voix froide et le visage implacable, il siffla :

    " Je vous préviens que si vous essayez de me faire partir d' ici sans que Scilion soit revenu sain et sauf, vous le regretterez jusqu'à la fin de votre vie ! "


    La protestation du pompier mourut dans sa gorge, il déglutit puis hocha lentement la tête. La main de Raven relâcha lentement sa prise sur l'homme qui s'éloigna sans demander son reste et le surveillant reporta son attention sur le lycée dans l'attente d'un quelconque événement et du retour de son ange.



Il est ange,
il est homme,
il est grincheux,
il est amant,
il est mien,
ne l'oublie pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Barbie girl gonna be wild

 Barbie girl  ♥  gonna be wild

Féminin
Nombre de messages : 394
Pouvoirs : Franchement, tu penses que je crois à ce genre de truc? C'est trop naze, j'suis pas une geek!
Missions :
Spoiler:
 


Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 23 Sep - 17:02

    Ashley était toujours fermement accrochée à la chemise de Matthew, son regard acéré allant du bâtiment noirci à la foule agglutinée là. Son regard aiguisé scrutait la masse de personne agglutinée sur le goudron dans le froid sec de cette matinée d'hiver. Même si l'incendie lui semblait un évènement plus croustillant, elle gardait toujours dans un coin de son crâne l’évènement précédent avec Gwendoline et la mystérieuse femme qui répondait au même nom de famille que Shane. La main baladeuse aussi mais sa logique et sa sagesse, lui hurlait de ne pas en parler, même à son petit Matty. Elle ne tenait pas à finir dans un hôpital psychiatrique, comme la mère de Kalia. On ne disait rien en face dans les quartiers chics mais les messes basses allaient bon train et elle n'avait eu aucun mal à apprendre que la mère de son petit-ami et de sa pire ennemie n'était non pas en voyage comme le disait la version officielle mais bel et bien enfermée dans une cellule capitonnée. A trop parler, on finissait par déranger et les gens voulaient vous faire taire. Ashley jouait les écervelées, les demoiselles superficielles, mais elle enregistrait bien plus de chose qu'elle ne le laissait paraître. Comme les milles et unes petites choses étranges qu'elle avait pu voir depuis qu'elle connaissait la jeune Bennett. Ou encore depuis qu'elle connaissait Shane. Car elle le savait bien que d'une façon ou d'une autre, c'était cette dernière qui avait été à l'origine de sa maladie à sa rupture avec Trent Mathers. Mais elle ne disait rien car ce genre de chose n'existait pas, n'est-ce pas ? Inconsciemment, elle craignait que les deux jeunes filles ne se vengent en provoquant un quelconque tour de passe passe dont elles avaient le secret. Mais comme la magie n'était pas censée exister, elle ne parlait pas. Son regard scruté donc la foule à la recherche de la chevelure ébène honnie ou encore l'espèce de coiffure à la garçonne de Shane. Hélas pour elle, pas une trace. De toute manière, sans preuve personne ne la croirait.

    Par contre, elle aperçu au loin les silhouettes familières de Trent Mathers et de Ian Gregory. Elle fronça les sourcils mais se corrigea bien vite, pour que son joli visage ne finisse pas ridé avant l'heure. Soudain la terre se mit à trembler sous ses pieds, lui faisant pousser un cri de pur terreur. Elle avait toujours eut peur de ce genre de chose. La jeune fille essaya de se raccrocher à la chemise de Matthew mais celui-ci sembla la repousser et elle chuta au sol. Autour d'elle, la foule se mit à courir en tout sens, l'empêchant de voir son petit-ami dans la foule. Elle manqua de se faire piétiner et sentit un ou plusieurs pieds s'enfoncer dans sa main droite la faisant hurler de douleur. Heureusement, un de ses professeurs l'aida à se relever et elle fut confier à une femme pompier qui réussit à la préserver de la foule. On la plaça ensuite dans une ambulance, elle aperçut de loin le surveillant, Raven Thurner, le visage en sang. Elle poussa un petit cri, encore effrayée et ce n'est qu'à ce moment là qu'elle comprit que la grue gigantesque qui n'était pas trop loin du lycée. Elle cria de nouveau et entra dans une crise de panique, dû à ce qu'elle avait vue avant la cour, l'incendie, sa blessure... Elle se mit à crier et à hurler que ça n'allait pas se passer comme ça et qu'elle était la fille du maire et qu'elle allait porter plainte. L'ambulancier finit par lui injecter un tranquillisant, craignant qu'elle ne se fasse plus mal à la main encore . On la coucha sur une civière et au bout de vingt minutes, on l'envoya à l'hôpital de la ville pour la soigner. Elle ne se réveilla que le soir, sa main soigneusement bandée , ses parents à son chevet. On laissa quelques heures sous tranquillisants puis enfin, à l'arrivée d'un Matthew en pleine panique, on lui enleva son goutte à goutte. Elle continuait à jouer son rôle mais son esprit était à jamais marquer par les divers évènements, qu'elle gardait enfouie inconsciemment.


HJ Sujet fini pour Ash'


Ashley Dehlia ϟ « Amour, tu me tueras. » « Cendrillon pour ses vingt ans Est la plus jolie des enfants Son bel amant, le prince charmant La prend sur son cheval blanc Elle oublie le temps Dans ce palais d'argent Pour ne pas voir qu'un nouveau jour se lève Elle ferme les yeux et dans ses rêves Elle part, jolie petite histoire »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeuse? C'est mon
sang qui parle !

Charmeuse? C'est mon sang qui parle !

Féminin
Nombre de messages : 679
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - te faire des amis au lycée, nouer des contacts, faire des rencontres...
- trouvez un petit boulot
- t'émanciper de Olympie...
- découvrir la vérité sur sa mère
- faire un RP avec une Amazone
- trouver un moyen de réveiller ses pouvoirs Amazones

Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 2 - Apprenti

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 3 Oct - 13:59

Gwendoline cherchait Shane et Kalia du regard. En vain. Elle s'inquiétait de ne pas voir ses amie dans la cour mais il est vrai que l'espace se trouvait quelque peu surbooké. Un peu comme des sardines dans une boite de conserve. L'incendie du gymnase avait provoqué une panique générale et un brouhaha infernal. Toujours auprès de Ian et de Trent, elle sursauta en entendant un grand bruit. Un bruit sec suivit de nombreux hurlements. Une grue venait de tomber sur le bâtiment principal. Décidément, ce n'était vraiment pas une bonne journée. Quelle poisse ! Il y a des jours comme où il vaudrait mieux rester dans son lit.

Le lycée semblait être prit d'assaut par la panique générale. Les bousculades, les piétinements se trouvaient être banales dans toute cette agitation. La jeune demoiselle se retrouva très vite isolée de tous, de ses amis mais aussi de son père. Elle avait beau le chercher du regard, elle ne le voyait plus. Vu le nombre de coup de coudes, coups de pieds ou même écrasement des pieds qu'elle reçu, Gwendoline savait qu'une fois sortit de ce pétrin, si elle en ressortait vivante, elle pourrait découvrir un nombre incroyable de bleus et de contusions. Malheureusement pour elle, les choses n'allaient pas en s'améliorant. Coincée entre 4 personnes, ne pouvant presque plus bougée, la jeune fille commençait à suffoquer lorsqu'un tremblement de terre se fit ressentir. La Terre trembla. Les secousses la faisait basculer d'avant en arrière puis de gauche à droite, un peu comme si elle se trouvait dans un manège. Sauf qu'en ce moment, elle n'avait pas trop envie de réaliser du manège.

Se rattrapant comme elle le pouvait à toute personne, objet qu'elle avait à sa portée, Gwendoline ne résista pas longtemps aux secousses. Elle chuta de toute sa hauteur et sa tête alla heurter un poteau ou un pilier ou même un mur. Elle ne savait pas trop ce qu'elle avait heurter mais une chose est certaine, c'est que c'était un truc dur en béton. De plus, nombreux sacs, pieds et tout autres objets vinrent s'écraser sur toutes parties de son corps visibles. La jeune déesse entendit quelques bribes du discours du proviseur mais ne comprit pas grand chose. Un mal de crane se mit en place. Sa vision se troubla. Elle ne distinguait plus que du brouhaha dans les alentours. Elle ferma les yeux et pensa très fortement à son papa. Elle aurait voulu qu'il soit à ses côtés à ce moment précis, qu'il la considère comme sa petite fille même si elle reconnaît qu'il est agaçant avec ce comportement. Là, elle en avait besoin.

Un bruit sourd. Des cris partout, dans tous les coins de la cour, dans tous les bâtiments se répandirent. Ouvrant les yeux, la jeune demoiselle eut juste le temps de voir le bras de la grue chuter dans sa direction sans pour autant pouvoir bouger. Allongée sur le goudron, elle tenta de se déplacer mais en vain. Elle n'arrivait plus à bouger et elle se dit que la fin approchait. Elle allait mourir maintenant, comme ça, sans avoir eut le temps d'en profiter. Ce n'est pas possible. La vie ne peut pas s'arrêter comme ça. En un instant. Seul réflexe encore possible, elle ferma les yeux comme pour ne pas voir ce qu'il allait se produire. Voir la réalité en face.

Une partie de la grue tomba sur sa jambe, l'empêchant définitivement de se relever et même de bouger. Une immense douleur s’empara de son organisme. Elle voulu crier, hurler, appeler au secours mais aucun son ne sortait de gorge. Elle avait la sensation d'être invisible aux regards des autres. Tournant la tête, elle aperçut du sang. Elle fit le tour de son corps, enfin ce qu'elle pu avec son regard et comprit qu'elle perdait de grande quantité de sang. Son sang coulait. Elle gisait dans une marre de sang et pourtant elle était encore consciente. Consciente mais incapable de parler. Drôle de situation. Si elle avait su ce qu'il allait se passer en se levant ce matin, aurait-elle fait les mêmes actions ? Comment le savoir ? Ell ne voulait pas mourir. Elle avait peur. Elle avait froid. C'est comme ça quand notre vie touche à sa fin ? Etrange ! Une impression de flotter au dessus de son corps sans ressentir la douleur.

Quelques minutes ou quelques heures, difficile de donner un temps précis dans ce genre de situation, Gwendoline sentit qu'on soulevait la grue afin de dégager sa jambe sanguinolante et qu'on la glissait sur une civière. Là, son papa lui tenait la main et ne la lâchait pas d'un pouce. Elle lui sourit et fut rassurée de le voir à ses côtés. C'est la dernière image qu'elle eut avant de sombrer dans un profond sommeil.


HJ: désolée pour le temps de réponse !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

avatar


La vengeance est un plat qui se mange... bouillant!

La vengeance est un plat qui se mange... bouillant!

Féminin
Nombre de messages : 154
Pouvoirs :
Spoiler:
 



Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Ven 12 Oct - 16:13

    La même question semblait être sur les lèvres de tout ce petit monde. Où était Shane et Kalia ? Tisiphone essaya de ne pas le montrer mais elle était de plus en plus soucieuses du sort des deux jeunes filles au furent et à mesure que les minutes passaient. Shane était son sang, sa petite et si précieuse fille mais elle avait aussi développée une forte sympathie pour Kalia. La jeune fille avait tout du moineau perdu, du petit animal que l'on voulait protéger. Et en connaissant son passé, une mère qui l'ignorait et avait voulu la tuer, Tisiphone sentait son cœur de mère se serrait. Pour un peu, elle l'aurait adopter, comme Trent mais l'adolescente, même marquée par l'épreuve qu'elle avait subi, semblait vouloir aller de l'avant. Il faut dire qu'avec un trio comme Shane, Ian et Trent, il y avait sans doute de quoi se sentir invincible. Elle eut sourire tendre en repensant à ses enfants et à son gendre. Mais son sourire se fana en comprenant que personne ne savait où était les deux adolescentes. Et s'il leur était arriver quelques choses de graves ? Si elles étaient encore prisonnières dans le gymnase, intoxiquées par les fumées ? Ou au prise avec un pervers sexuel qui profitait de la cohue du moment pour s'en prendre à d'innocentes jeunes filles ? On ne savait jamais de nos jours et Tisiphone était bien placé pour le savoir ! Avec tout ce qu'elle voyait pendant ses heures de travail... Elle était appelée pour des vengeances tenant suite à des histoires vraiment affreuse. Si jamais quelqu'un avait fait du mal à ses petites filles... Il allait passer un sale quart d'heures et l'ensemble des vengeances qu'elle avait commise jusqu'à aujourd'hui ne serait qu'une broutille en comparaison ! Elle chercha du regard Arès, bien décidé à lui demander ou était Shane, pour une fois son obsession à la suivre partout serait utile... Mais alors qu'elle allait l'interpeller, il avait l'air penaud de s'être fait remettre en place par une Amazone et par Ian, bien fait pour lui , la grue qui était dans le paysage se mit à bouger et vient percuter un des bâtiments.

    Tisiphone ouvrit des grands yeux, stupéfaite et horrifiée à la fois. Puis, son réflexe fut de se mettre devant Trent, Ian et la petite demoiselle qui l'avait accompagnée, Gwendoline. Protégé les enfants, c'était le plus important. Malheureusement, ses dons d'Erynies ne lui servaient pas à grand chose sur le moment et c'était rageant. Elle poussa les trois jeunes gens vers la sortie, les envoyant dans le mouvement de foule et leur cria :


    " Courrez, vite ! Il ne faut pas rester là ! Je reste encore un peu pour voir si Shane et Kalia sont là ! "


    Elle espérait qu'elles étaient déjà à l'extérieur ou mieux encore, qu'elles aient séchés cette journée toute les deux. Pour une fois, elle ne leur en voudrait pas. Vraiment pas. Elle essaya de glisser à travers la foule , y parvient quelques minutes puis finit par se faire sortir par un pompier. Un instant, elle pensa le maudire mais le pauvre homme ne faisait que son devoir. Elle se laissa donc embarquer et une fois que le pompier fut rassurer sur le fait qu'elle n'était pas blessée, elle chercha à nouveau du regard ses 'enfants' . Oubliant la colère de Shane quand elle le saurait, elle se mit en devoir d'user de sa vision d'autrui pour localiser sa fill
    e.


En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. Henry Becque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


    ♥ Look at in my eyes girls
    U can't touch is !

♥ Look at in my eyes girls  U can't touch is !

Masculin
Nombre de messages : 313
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Guardian
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Ven 2 Nov - 18:07

    La cour était pleine de monde et de bruit mais il se sentait content d'être là. Bon, en se portant volontaire pour cette journée , il avait juste penser passer un bon moment avec des lycéens avec qui il aurait discuter et échanger, pas à se retrouver au beau milieu d'une cour dans le froid à attendre qu'on éteigne l'incendie qui avait eu lieu dans le gymnase d'à côté. Voilà qui était inédit... Au moins, il savait de manière sûre et certaine que ce n'était pas sa petite visite à la journée des métiers qui ferait la une des journaux demain. Il espérait juste qu'il n'y avait aucun blessé. Que ce soit dans l'incendie ou dans la mini panique dû à l'évacuation. Dire qu'au collège et au lycée, on ricanait toujours lorsque l'alarme se déclencher, songeant que ça n'arriverait jamais et qu'on sortait pour un banal exercice. Pour le coup, les lycéens de cette année serait plus vigilant à la prochaine alerte. Et puis... Avec ce petit intermède, il pouvait revoir son cousin ! Il sourit au jeune homme et répondit :

    ' Comme toi je suppose, mais je n'avais pas prévu qu'on finisse dehors à regarder des beaux pompiers se battre contre le feu... '

    Il plaisantait mais la situation l'intriguer quand même. Était-ce un accident ou bien... Ses pensées furent interrompus par un grincement au-dessus de sa tête et il leva les yeux vers le ciel en même temps que son cousin. Ce qu'il vit lui donna la réponse. Ce n'était certainement pas un accident. Quelles étaient les probabilités pour qu'un incendie soit suivit de la chute d'une grue ? Il n'était pas statiscien mais il était sûr que ces dernières devaient avoisiner les zéros. Il fronça les sourcils, se demandant quel petit plaisantin trouvait ça drôle de venir mettre en danger la vie de lycéen et d'adultes alors qu'ils étaient là pour apprendre. Et lui... Hé bien, il ne pouvait rien faire. Il aimait ses pouvoirs, pour la première fois depuis longtemps, il se maudit de ne pas avoir un pouvoir actif pour pouvoir intervenir. Baissant les yeux, il se rendit compte que son cousin était en train d'essayer d'empêcher la grue de tomber et jura entre ses dents. Cela partait d'une bonne intention, mais c'était dangereux. Une seule personne pour retenir un engin de près d'une tonne, sans compter que son cousin se servait rarement de ses pouvoirs, c'était de la folie. Et puis, quelqu'un pouvait le voir et comprendre qu'il se servait de magie pour éviter l'impact de l'amas de ferraille avec le lycée.

    Il regarda autour de lui , vérifiant que personne ne les regardait puis choppa Luke par le bras et l'entraîna dans un recoin, à l'abri d'une chute éventuelle de la grue et du regard des autres. Il glissa ses bras autour du torse du jeune homme, craignant qu'il ne tombe d'épuisement à lutter pour que la grue ne chute pas et siffla à son attention :

    ' Bon sang, p'tit con, tu veux te tuer ou quoi ? ! Ne fais pas de connerie et ne force pas plus que tu ne le peux, tu finirais par te tuer ! '

    Il serra sa prise sur le corps du cousin, se fouettant royalement de si un paparrazzi les prenait en photo pour en faire des ragots pour tabloïds. Il attendrait que le maximum de monde soit partit puis tirerait son cousin de là par la force, même s'il faudrait l'assommer pour ça ! Alors qu'il fixait la grue, il constata avec surprise que celle-ci chuter plus lentement. Était-ce son cousin seul qui avait réussi ce tour de force ou alors y avait-il d'autres créatures surnaturels qui étaient en train d'essayer d'empêcher le désastre ? Il avait vu tellement de couleur d'aura différente dans la foule...



Amour



« L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. »Jean-Paul Filion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


.... Bad boy timide avec les filles....

.... Bad boy timide avec les filles....

Masculin
Nombre de messages : 525
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Humain Marqué
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 4 Nov - 13:16

    Il se sentait nauséeux, au bord de l'évanouissement. Ses oreilles bourdonnées, dissimulant presque le son de la cour , pourtant assez invasif. Il s'éloigna un peu du petit groupe, mal à l'aise, un goût de bile dans la bouche. Son esprit lui hurlait qu'il ne devait pas rester ici, que c'était dangereux et risquer. Il se força à inspirer et expirer pour chasser la nausée qui menaçait à tout moment de lui faire rendre son petit déjeune sur le goudron de la cour puis chercha du regard Kalia et Shane. C'était peut-être irrationnel de se fier à son instinct ou à un truc du genre mais il n'était plus vraiment capable de penser de manière rationnelle. Il fallait qu'il se barre d'ici, et le plus vite possible ! Mais il avait beau regarder à droite, à gauche, devant derrière, fouiller du regard toute la cour du lycée, impossible pour lui de repérer la longue chevelure noire de Kalia ou encore la coupe garçonne de Shane. Il se passa une main sur le visage, sentant un mal de crâne poindre et décida de se rapprocher de Ian. Lui n'avait aucun pouvoir mais son nouvel ami si, peut-être pourrait-il retrouver les filles ? Il demanderait à Gwen aussi d'ailleurs. Alors qu'il se retrouvait près de son ami, il sentit la terre tremblée sous ses pieds. A nouveau, la sensation de malaise envahit son crâne et une nouvelle vague de nausée envahit son ventre. Il eut toute les peines du monde à s'empêcher de vomir . Machinalement, il agrippa Ian par la manche, serrant son bras avec force. La terre s'arrêta de trembler mais c'est à peine s'il le remarqua. Ce n'était plus une sensation de malaise qui l'envahissait maintenant mais la sensation d'un couteau chauffé à blanc qui le traversait de part en part. Il hoqueta sous le coup de la douleur. Une alarme résonnait sous crâne, lui vrillant les neurones. C'était un véritable supplice, il ne voulait qu'une chose, que ça s'arrête, peut importe la manière !

    Il serra plus fort encore le bras de Ian, comme un oiseau de proie refermerait ses serres sur sa victime du moment. Il avait tellement mal. La voix hachée, le souffle court, au bord de la nausée, il siffla à l'intention du jeune homme :

    ' Ian... Y'a quelque chose qui arrive... Je me sens pas... Pas bien... '

    Même parler lui était difficile, il avait la gorge sèche, douloureuse. Le moindre mot qu'il sortait de sa bouche était comme une râpe passée sur ses cordes vocales. Brusquement, le son se mit à hurler dans ses oreilles, la sensation de douleur atteint son paroxysme et sans s'en rendre compte, il se mit à hurler. Mais le son de sa voix fut couvert par le fracas de la boule du bulldozer qui venait de percuter le bâtiment du lycée. Le cri mourut dans sa gorge et il ne put se retenir plus. Courbé en deux, il vomit en jet, répandant le contenu de son estomac et de la bile sur le sol. Ça non plus, personne ne le remarqua, tout le monde était occupé à fuir de l'autre côté, pour essayer de se tirer de là. Tenant toujours Ian par le bras , il se mit aussi à courir jusqu'à ce qu'il remarque soudain que Gwendoline n'était plus avec eux. Il jura et fit demi-tour mais fut interrompu dans sa course par le son terrible de la grue qui chutait sur le bâtiment.Horrifié, il la vit tomber sur Gwendoline, sans pouvoir agir. Une nouvelle vague de nausée l'envahit en voyant le sang giclé de partout et ne vit pas un éclat de tôle, sans doute provenant du bâtiment, le percuter en pleine tête. Il entendit juste un cri puis plongea dans le néant.

    Il se réveilla plus tard dans l'ambulance qui le mena à l'hôpital, Ian le traitant de crétin mais le remerciant de l'avoir protéger, le rassurant machinalement sur l'état de Gwen. Il fut admis aux urgences ou on l'examina , lui faisant passer des exams en tout genre pour au final le laisser sortir le lendemain matin. Tisphone et Shane l'embarquèrent d'autorité chez elle et même Kalia insista, l'obligeant à demeurer au lit.



FIN DU SUJET POUR TRENT


que ton sourire dure toujours
« parce que ce sourire me réchauffe le coeur, parce que tu as l'air si heureuse dans ces moments, parce que tu es celle qui a perturbé mon monde, celle qui fait mon bonheur. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Charmeur mais déjanté

Charmeur mais déjanté

Masculin
Nombre de messages : 321
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : Ma mission consiste à ramener Arès auprès de Zeus. (et l'empêcher de faire des bêtises, MDR)

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 4 - Confirmé

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 4 Nov - 22:36

La journée avait magnifiquement bien débutée. En effet, le fait qu'Apollon puisse être dans la même salle que le célèbre mannequin de son prénom Benjamin, avait attisé sa curiosité et surtout développé un certain comportement gamin que certains pourrait qualifié de chieur. Ce qui ne serait pas complètement faux. Apollon avait joué à ce jeu du chat et de la souris avec Benjamin et ce dernier s'était révélé tout aussi joueur ou déjanté que lui. Cela promettait bien des choses. Il est vrai que le Dieu des arts et de la lumière avait été quelque peu jaloux de la popularité du mannequin auprès des jeunes filles et jeunes garçons d'ailleurs mais cela, il ne l'avouera jamais. Question d'orgueil !

Ensuite, il y eut ce jeune garçon, Trent, qui l'avait menacé de tout raconté à Gwendoline s'il ne cessait pas son jeu enfantin et taquin à son égard. On ne touchait pas à sa fille. C'est un des seuls arguments qui peuvent le rendre plus mature. En plus, il y avait ce message du proviseur via son portable : un incendie venait de se produire au gymnase et il fallait évacuer tout le lycée. Enfin, mettre les élèves à l’abri dans la cour de l'école. Il n'avait beau ne pas vouloir inquiéter les lycéens dans sa salle, il fallait réagir au plus vite. Un ordre était un ordre même si son statut de Dieu le démangeait afin de ne pas respecter les ordres. Il est en mission sur Terre et il se doit de réagir comme n'importe quel être humain sur cette planète.

Ensuite, les événements s'étaient enchaînes à une vitesse qu'il aurait fallu plusieurs heures pour comprendre véritable ce qu'il se passait. Une cour bondée. Un brouhaha incessant. La panique semblait envahir chaque personne. La panique régnait partout. Il fallut qu'un tremblement de terre s'invita à l'atmosphère environnant. D'ailleurs, la plus grosse catastrophe n'était pas encore arrivée à cet instant. Une cascade d’événements allaient survenir suite à ce tremblement de terre et n'allait pas arranger les traumatismes et la panique générale ambiante.

C'est ainsi qu'une grue s’effondra sur le bâtiment principal du lycée. Un sentiment d'impuissance s'empara d'Apollon. Il voulait réagir mais comment réagir face à la nature ? Il pouvait à peine bouger et se servir de ses pouvoirs n'étaient pas une bonne idée, surtout avec tout ce monde autour. La voix du proviseur s'éleva et ses ordres se trouvaient simples : sauver le maximum de personnes quoiqu'il arrive et faire en sorte qu'il n'arrive rien aux élèves. Apollon se dégagea un chemin tant bien que mal à travers la foule et parvint à atteindre la porte d'un bâtiment. Il fit tout son possible pour faire sortir le maximum d'élèves tout en essayant que personne ne soit blessé. Ce qui était moins évident vu les circonstances. Beaucoup de personnes se retrouvaient piétinés, bousculés et quelques peu martyrisés. C'est la loi de la jungle. Tout le monde veut sortir avant les autres et du coup il y a embouteillage. De plus, on avait l'impression d'être des sardines dans une boite de conserve. Le simple fait d'enlever une personne sans casse n'était pas chose aisée.

Apollon chercha sa fille du regard mais en vain. Il avait vu bon nombre de lycéen sortir en plus ou moins bon état mais aucune nouvelle de sa fille. Pourtant, il savait qu'elle se trouvait dans la cour. Il en était sure. Il l'avait aperçu tout à l'heure et depuis le tremblement de terre, plus rien. Ou était-elle passée ? Elle ne pouvait pas disparaître comme ça ? Elle avait du tomber et il lui était arrivée quelque chose. Là, les pires scénario se glissèrent sans son cerveau et il céda à la panique. Apollon retourna au milieu de la cour et chercha sa fille dans les moindres recoins. Un bruit sec et lourd se répandit dans l'air. Une deuxième grue s'effondrait mais cette fois-ci sur la cour. Apollon eut juste le temps de se coucher par terre puis de faire une roulade sur le côté afin d'éviter que cette dernière ne lui tombe dessus.

Des hurlements se firent entendre. Apollon releva la tête et parvint à se redresser tant bien que mal. Il devait avoir des cotes cassées mais peu importe, il était de plus en plus inquiet pour sa fille. A juste cause. Il la vit allongée sur le goudron dans une marre de sang avec un morceau de la grue sur elle. Sa petite fille se trouvait en danger. C'était une question de vie ou de mort. Au diable son orgueil ! Il se devait de réagir. Il se précipita, aussi vite qu'il le pouvait à son chevet. Il lui prit les mains et la pria de tenir bon. Ensuite, Apollon la dégagea se l'emprise du bras de la grue afin de la prendre dans ses bras. Le Dieu porta sa fille et rejoignit une ambulance le plus vite possible. Toutes les ambulances étaient complètes. Il posa sa fille sur la banquette arrière de sa voiture et fonça à l'hôpital le plus proche.


HJ: FIN DU SUJET POUR APOLLON ET GWENDOLINE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwenvernier.free.fr

avatar


Uwase no I'M A SHOW GIRL

 Uwase no I'M A SHOW GIRL♬

Féminin
Nombre de messages : 709
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Amazone
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 11 Nov - 12:30

    Elle avait beau scruter la cour du lycée en détails et même s'aider de son audiokinésie pour tendre l'oreille, elle ne parvenait pas à retrouver la trace de Kalia et Shane. De toute manière, les deux jeunes filles auraient sans aucun doute batailler pour rejoindre leurs amis dans la foule, elles ne devaient pas être là. Yuko espérait qu'elle n'était pas tomber entre les pattes d'une créature surnaturelle avec de mauvaises intentions. Enfin, elle s'inquiétait peut-être pour rien, les deux adolescentes avaient très bien pu juger que la journée des métiers étaient ennuyeuses et avaient décider de sécher les cours. Ou elles s'étaient éclipser quand les choses avaient commencées à se gâter. D'ailleurs, elle avait tout intérêt à se concentrer sur le jeune Ian, puisque ce dernier semblait prêt de lâcher ses pouvoirs à tord et à travers. L'Amazone pouvait sentir le sol tremblait sous ses pieds. Elle serra les dents, ce n'était pas vraiment le moment de se faire remarquer. Elle jeta un coup d'oeil au jeune homme qui avait l'air très en colère. Elle regarda à nouveau l'olympien qui leur faisait face, soupçonneuse. Pourtant, elle pensait que Ian s'entendait plutôt bien avec les Olympiens, mais visiblement, pas avec tous. L'Amazone laissa le jeune homme faire exploser sa rancune face à l'Olympien, tâchant de conserver son équilibre tant bien que mal lorsque la terre se mit à trembler plus fort encore. Bon sang, les Créateurs étaient des êtres qu'il valait mieux pas énerver ! Enfin, le jeune homme sembla se calmer, le sol sous ses pieds cessa de tanguer pour son plus grand bonheur, et il s'adressa à elle, visiblement calmer :


    " Je t'en pries, Ian. "

    Elle ne releva pas la maladresse japonaise de Ian, qui semblait assez éprouver comme ça et surtout... Alors qu'elle allait ouvrir à nouveau la bouche, une grue proche des bâtiments se mit soudain à bouger puis finit par venir percuter un des bâtiments. Yuko poussa un juron, un mouvement de foule dûe à la panique venait de l'emporter loin du petit groupe d'un coup et elle perdit les adolescents de vue. Elle leva son regard vers le ciel, regardant avec incrédulité la grue qui bougeait en tout sens. L'incendie, puis ça... Quelqu'un avait-il maudit cette journée ? Renonçant à essayer de retrouver Ian et ses amis dans la cohue, elle fit demi-tour pour quitter les lieux. C'était sans doute la chose la plus sûre à faire, ses pouvoirs ne lui permettrait pas de remédier à la situation sans se faire remarquer. Et elle n'avait que sa super-force et cette dernière lui permettait certes de soulever une voiture mais empêcher une grue de tomber ! Alors qu'elle essayait de rassurer les gens autour d'elle, elle avisa une jeune fille, sans doute une seconde, au sol, qui allait se faire piétiner. Yuko bouscula les gens autour d'elle et se précipita à ses côtés, l'aidant à se relever en se saisissant de son bras. Elle glissa son bras sous sa taille et demanda :



    " Ça va aller ou tu crois que tu as quelque chose de casser ? "

    La jeune fille, son visage maculé de larmes et ses cheveux blonds épars, secoua la tête, hébétée. Yuko baissa les yeux pour vérifier que l'une des jambes de la jeune fille ou un autre membre de son corps ne faisait pas d'angle bizarre. Heureusement pour la demoiselle, il ne semblait pas. Elle la souleva un peu plus que de raison et l'amena au dehors ou elle la confia à un ambulancier. Apercevant du coin de l'oeil des journalistes, sans aucun doute appâter par la catastrophe, elle dégaina son sourire le plus charmeur à l'infirmier qui avait pris en charge la demoiselle et lui demanda si elle ne pouvait pas accompagner la jeune fille à l'hôpital. Il accepta et elle se retrouva aux urgences, prenant le temps de s'assurer que la jeune fille soit pris en charge puis prit le large pour retourner chez elle, à l'abri des rapaces de paparrazzis. Elle n'avait pas eut de nouvelles de Ian, Trent et les autres et espérait qu'ils allaient bien.


FIN DU SUJET POUR MOI, MERCI.






Donna ni hanaretete mo Kokoro de tsuujiru
Kotoba de ie nakutemo Hitomi de tsutawaru
Kimi wo omou do naze ka Yasashiku natte yuku
Sonna ki ga suru no  Hanasa naide
YUKO
&
DANAKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


•• Créateur amoureux d'une déesse ||
Modo graphiste

 •• Créateur amoureux d'une déesse || Modo graphiste

Masculin
Nombre de messages : 953
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions :
Spoiler:
 

Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur débutant
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 1 - Novice

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Dim 16 Déc - 15:44

    Il était fatigué soudain, nauséeux, les jambes tremblantes. Il avait peut-être pousser son pouvoir un peu trop loin. C'était même presque sûr, vu que sa vue se brouiller. Il cru un instant qu'il allait tomber dans les vapes, s'étalant sur le sol comme une chose lamentable mais son corps fut brusquement secouer par quelque chose qui ressemblait à une impulsion électrique lorsque Trent lui saisit la manche. Il tourna sa tête vers lui, dans l'intention de protester parce que le jeune homme en était presque à lui arracher la manche mais en le voyant blanc comme un cachet d'aspirine, il sentit une inquiétude violente l'envahir. Il adorait Kalia et Shane comme sa sœur et la femme de sa vie mais Trent aussi était important de lui. Une sorte de petit frère qu'il avait jamais eu. Il glissa aussitôt un bras autour de ses épaules, pour le soutenir parce qu'il avait vraiment l'air sur le point de s'évanouir. Il le soutient fermement et souffla à son attention :

    " Hé! Ca va pas ? "

    Il haussa un sourcil perplexe à la réponse que lui balbutia Trent mais fut interrompu dans ses demandes quand d'un coup, juste au-dessus d'eux , il y eut un abominable fracas. Des morceaux de pierres et de la poussière se mirent à voler dans tous les sens, entrant dans ses poumons, le faisant tousser violemment. Il sentit Trent se courbait en deux soudain et le vit rendre son repas du matin. Il eut une grimace, aussi bien de dégoût que de compassion. Il l'aida à se redresser un peu, de plus en plus inquiéter par ses yeux fous, sa peau rougie par une fièvre évidente et le fait qu'il vienne de vomir. Mais son ami ne semblait pas plus inquiéter que cela par ses symptômes, l'entraîna au loin. Au début, il ne comprit pas pourquoi puis réalisa brusquement que la grue du chantier voisin venait de percuter le lycée. Un frisson de peur l'envahit. Où était Shane et Kalia ? Dans la précipitation que Trent avait eu de l'entraîner hors de là, il ne voyait pas non plus où était Tisiphone, Gewn et Yuko.

    Son ami lui fit faire soudain demi-tour, manquant le faire tomber au sol. Pourquoi Trent le ramenait-il dans la cour ? Et c'est là qu'il vit Gwen, étendue sur le sol, dans une mare de sang. Il poussa un cri et voulut se précipiter auprès de son amie mais il vit soudain Trent s'effondrait sur le sol, du sang plein le visage. Il poussa un hurlement. Qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Ses deux amis étaient inconscients sur le sol et lui seul. Subitement, il vit surgir Apollon dans son champ de vision, pour s'occuper de Gwendoline. Ian poussa un soupir soulagé et se précipita sur son meilleur ami. Il sortit un paquet de mouchoir de son sac, dénoua son écharpe et bricola un pansement compressif de fortune autour du crâne de son ami. Il attrapa ensuite son ami par les jambes, de peur de lui encore plus mal au crâne, les souleva au niveau de ses hanches et le tira plus loin. Il pria pour que personne ne le piétine et ne put que soupirer de soulagement lorsque deux pompiers arrivèrent à son secours.

    Les deux hommes se chargèrent de transporter Trent jusqu'à une ambulance dans laquelle Ian monta. Il fut soulager de le voir se réveiller et ne put s'empêcher de le traiter de tous les noms, trop heureux de savoir qu'il pouvait l'entendre. Il finit dans la chambre du jeune homme, ce dernier subissant moulte examen et vit arriver Kalia et Shane avec un soulagement visible. Il retrouva aussi Tisiphone, Yuko et même Gwen. Il y avait plus de peur que de mal..... Les quelques jours ensuite se déroulèrent comme dans un rêve, entre soins aux blessés et une des journées sur l'incident du lycée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


~ Daddy is the Lord of War ~

~ Daddy is the Lord of War  ~

Masculin
Nombre de messages : 184
Pouvoirs :
Spoiler:
 


Missions : Eloigner Ian Gregory de Shane et
- la convaincre de devenir son héritière
- et de prendre le trône d'Hadès à sa mort pour avoir la main mise dessus.
- Récupérer Tisiphone.
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Olympien
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Mer 19 Déc - 15:28

    Il était encore en train de contempler le petit Gregory d'un oeil des plus irrités lorsque des hurlements parcourut la cour de récréation. Il haussa un sourcil, perplexe puis finit par lever la tête vu que tout les regards étaient diriger vers le ciel. Et ce qu'il vit le stupéfia. Une des grues était tout bonnement en train de tomber sur la cour et donc sur la foule qui y était agglutinée. Sur lui aussi, donc. Il poussa un violent juron, jetant un regard des plus colériques à Gregory. Ce petit imbécile venait de faire tomber l'engin de chantier sur le lycée, créant à nouveau une belle pagaille. Et bien sûr, les mômes hurlaient à nouveau dans tous les sens, de plus en plus fort. Il grogna quand un lycéen le bouscula puis un autre puis tout un troupeau. Il finit même par perdre de vue le petit groupe qui comptait sa femme et Gregory. Merde ! Grognant, il fit demi-tour puis lutta contre les mouvements de la foule pour se trouver un petit endroit au calme. Faisant fit du bâtiment qui menacer de s'écrouler, il entra dans le lycée et finit par trouver refuge dans une petite salle assez à l'écart. Il était sûr qu'aucun morveux ne viendraient pleurer dans ses pantalons qu'il avait peur comme une poule mouillé.

    Il regrettait cependant de ne pas avoir de fenêtre avec une vue sur la cour, pour essayer de voir comment s'en sortait Tisiphone. Mais il ne doutait pas que sa femme s'en sortait comme une chef. Il aurait bien aimer aussi remettre la main sur Gregory et lui expliquer sa façon de penser mais au milieu de la panique générale, ce n'était sans doute pas une bonne idée. Un morceau de plâtre tomba sur son sol et il leva le nez vers le plafond qui tomber en morceau sur lui. Il grogna, épousseta la poussière sur son costume puis finit par se téléporter dans le domicile qui lui servait de chez lui à Attia.

FIN DU SUJET POUR MOI



" Pour que les dieux s'amusent beaucoup, il importe que leur victime tombe de haut. "
Jean Cocteau

http://ares-warman.labrute.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   Jeu 20 Déc - 18:07

La foule de la cour du lycée est évacué tant bien que mal, heureusement que les pompiers sont déjà sur place. Le capitaine des pompiers ne peut que féliciter ses troupes qui ont réussi à éviter le pire. Bien sûr, on dénombre une jeune fille blessée à la jambe mais si le sang qu'elle perd semble impressionnant, son état se révèle moins critique que prévu. Quelques personnes sont blessées, des blessures mineures dues au débris de l'immeuble qui s'effondre. Ils sont tous évacués dans de rapides délais vers l'hôpital de la ville. Au final, celui qui a le plus souffert, c'est le bâtiment du lycée. C'est une ruine et il faudra bien deux à trois mois avant de le construire à neuf. Les élèves suivront les cours dans un pré-fabriqués, même pour l'heure, le lycée est fermé.

Dans la pagaille, causer par la mise en sécurité des lieux, les journalistes qui harcèlent le maire venue spécialement en déplacement, personne ne remarque une poupée de tissus bleue qui tient sa main s'en aller loin de la catastrophe....

La Conteuse a écrit:
Tout le monde est évacué, les blessés finissent à l'hôpital. Nous vous signalons que si votre personnage a été blesser dans ce sujet, il faut suivre la logique et parler des résultats de celle-ci dans vos prochains sujets, surtout si vous êtes un humain. Pour les créatures surnaturels, vous avez pour la plupart était auto-guéri par vos pouvoirs, ne l'oubliez pas non plus, mais cela ne veut pas dire que c'est sans conséquence.

Merci de votre participation à ce sujet !



Frederick Proust blessé
Luke Delmont
Matthew Bennett
Scilion 'Mcfallen'
Raven T. Thurner
Ashley Dehlia blessée
Gwendoline Shepperd blessée
Tisiphone
Benjamin Hamilton
Trent Mathers blessé
Apollon as 'Derek Vasseur'
Yuko Kagurazaka aka Tiffa
Ian Gregory
Arès 'Warman'
La Conteuse

SUJET CLOS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le drôle de Noël d'Attia | Zelena, Luke, Ian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Répliques cultes : à la recherche de la nouvelle star...
» La bande dessinée
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Jade Bennson - Hey ! What did you expect ?
» Balbuzard pêcheur (étape par étape)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Attia :: Lieux de scolarité :: Charlie Chaplin :: Cour-