AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle donne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


BAD boy gonna be good...?

BAD boy gonna be good...?

Masculin
Nombre de messages : 873
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : U.C
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur confirmé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Nouvelle donne   Jeu 5 Nov - 21:35

- Kagome, kagome
Kago no naka no tori wa.
Itsu, itsu deyaru?
Yoake to ban ni.
Tsuru to kane kame ga subetta.
Ushiro no shoumen dare?


Cette voix de femme qui fredonnait doucement cette vielle berceuse japonaise....Il la connaissait bien sûr, elle avait si longtemps à son chevet, toujours à le réconforter lorsqu'il était malade ou triste... Mais qui était-ce? Il ne savait pas, il ne se rappelait plus. Il se sentait tellement mal, il n'arrivait plus à penser correctement. Tout son être était douloureux, comme secoué par des chocs électriques irréguliers, secouant son corps de spasme. Il avait aussi effroyablement chaud. La voix continuait inlassablement sa rengaine, semblait être étouffée comme venant de très, très loin. Il grogna ce qui lui arracha un léger gémissement de douleur, sa gorge aussi lui faisait mal. Poussé ce simple grognement avait été comme si on lui avait planté une lame chaud à blanc dans la gorge.

Des couleurs vives et des formes abstraites défilaient sous ses paupières closes et le peu de conscience qui lui restait l'informer qu'il devait être sacrément mal en point. Il se sentait glisser doucement vers le néant et le noir, comme s'il chutait dans un tunnel sans fond. Cette chute ne lui faisait pas peur, au contraire elle lui semblait la solution idéale pour mettre fin à la souffrance qui parcourait son être et son esprit.

Il se souvenait maintenant. Kalia était venu le trouver au lycée, ils avaient eut une altercation et elle l'avait touchée, sa main rayonnant d'une énergie magique. A son contact, il avait sentit quelque chose se gravait dans son être, comme un sceau puis il y avait eu un moment de vide, de rien, de flottement et puis... Cette sensation si brutalement, si douloureuse, si irrationnelle. C'était comme si on lui avait arraché une partie de lui même , une part de son âme, de sa vie.

Il n'avait ensuite plus rien perçu, la douleur occultant tout. Puis la voix s'était soudain mis à chanter, fredonner tout doucement, l'apaisant quelque peu....D'ailleurs, la voix semblait prés à le suivre dans le néant, à l'apaiser encore et toujours. Il eut un léger sourire et prit la direction du vide quand un bruit perça le silence.


T'as pas intérêt à te laisser crever espèce d'obsédé de Créateur, tu m'entends?! Si tu le fais j'te jure que je vais te chercher en Hadès par la peau des fesses pour te tuer de nouveau de mes mains !!!!!!!!!!!!!!!

Aouch ! Pourquoi est-ce qu'il criait? Il connaissait cette voix, il le savait. C'était quelqu'un d'important, de très important même. La voix féminine continuait à chanter, mais le son s'était adoucie comme si on lui indiquait qu'il fallait écouter cet homme qui hurlait si fort.

Raven T. Thurner, t'as intérêt à te battre et sortir de ton coma magique vite fait! Je t'interdis de crever !!!!

Lui, tout ce qu'il voulait c'était que la douleur cesse !!! Puis brusquement un nom lui revient en mémoire, suivit d'un visage angélique. Scilion. Scilion.

Sci... Scilion....

Le nom de Sexy suffit à le dissuader de plonger dans le néant. La voix se tut, laissant derrière elle comme une sensation de satisfaction. Comme si elle aussi ne voulait pas qu'il aille dans le néant au final. Il sentit une vague de nostalgie et de regret l'envahir. Il aurait voulu que la voix reste prés de lui. Un autre bruit perça le silence et il tourna sur lui-même.

Au beau milieu de l'obscurité, seul , assis sur un sol de pierre froide, un petit garçon pleurait. Il s'approcha et s'agenouilla à sa hauteur.

Hé! Qu'est-ce qu'il t'arrive, bonhomme?

Le petit garçon releva ses yeux bruns légèrement bridés vers lui et répondit dans un sanglot.

Je vais rentrer à la maison! Je veux voir oka-san!!!!!


O... Oka-san? Il voulait voir sa mère? La voix féminine retentit de nouveau douce et apaisante et le petit garçon disparut aussi soudainement qu'il était apparut.



Il est ange,
il est homme,
il est grincheux,
il est amant,
il est mien,
ne l'oublie pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est

avatar


Pour vous servir

Pour vous servir

Féminin
Nombre de messages : 663
Missions : Je suis là pour vous guidez... Rien d'autres....

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: La Conteuse
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Nouvelle donne   Sam 7 Nov - 22:35

Scilion a réussi a ramener Raven au loft avec un peu de difficulté car depuis a rencontre avec Kalia, l'homme est en proie au délire et à la fiévre. Il l'a installé dans leur chambre, tentant de le soigner avec le s moyens du bord mais la seule chose dont il a été capable s'est de le voir sombré dans un coma profond... Et magique car le corps de son amant est parcourut d'éclair d'énergie.


  • Tu dois faire une réponse de 50 lignes minimum en dévelloppant ce que tu penses de Raven et de votre relation
  • A la fin de ta réponse, tu aperçois l'enfant qui appairaît dans le délire de Raven. Ahuri, tu te rends compte de la ressemblance plus que frappante entre le gamin et ton compagnon... Surtout que celui -ci se met à te supplier de l'aider à retrouver sa famille....
  • La marque apposée il y a peu de temps par Raven refait surface et te brûle comme jamais.....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


† Tell me I'm
an angel

† Tell me I'm an angel†

Masculin
Nombre de messages : 862
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : - Surveiller les agissements de Shane, ses fréquentations pour Arès.
- Se cacher de son ancien patron en se dissimulant chez les humains.
Mission remplie ? : A moitié

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Ange déchu
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie :

MessageSujet: Re: Nouvelle donne   Mar 27 Avr - 18:17

*Mais à quoi ça rime tout ça ?! Et qu'est-ce que je suis venu foutre sur Terre ?! J'aurais mieux fais de rester au Paradis non d'un chien ! J'aurais pas tout ce foutoir sur les bras ! Mais qu'est-ce que je fous là moi !!*

*Scilion, ange déchu du paradis. Voilà ce que j'étais. Et maintenant ? Scilion... "Mcfallen", nom d'emprunt à la noix ! C.P.E dans le lycée d'Attia, toujours ange déchu et bien déchu pour le coup et aussi et surtout petit-ami d'un créateur. Voilà ce que je suis aujourd'hui mais quel bordel! Et puis... surtout ? C'est comme ça que je me définis aujourd'hui ? Je suis surtout son petit-ami ? On ne se connait pas depuis si longtemps et il aurait déjà accaparé tout ce que je suis au point de me définir principalement par rapport à lui ? Ce n'est pas la première personne avec qui je sors. Bon ok, cette fille n'était rien pour moi, du moins, elle ne comptait pas vraiment. J'étais un peu paumé et au Paradis on n'a pas vraiment apprécié mes expériences mais maintenant où j'en suis ? Je sais plus trop là !*

Scilion portait Raven depuis un moment déjà et il avait eu des difficultés pour ainsi dire. Lui, pouvait aisément devenir invisible mais il était incapable de rendre une autre personne invisible et donc il s'était retrouvé obligé de porter Raven comme s'il ramenait un fêtard qui aurait trop bu. Non seulement c'était difficile sans dire que Raven était gros mais vu qu'il était inconscient toutes les deux minutes, il reposait sur l'ange de tout son poids et ajouté à cela le porter comme un vulgaire humain alors qu'il avait des ailes, lui faisait perdre un temps précieux. Scilion regardait tout autour de lui à la recherche d'un peu d'aide mais personne ne semblait d'humeur à secourir un homme blessé.

*Mais bordel, ils s'en foutent ou quoi ?! Ça leur fait rien que Raven soit en train de crever !! Ces humains, on devrait les foutre aux Enfers, ça leur apprendrait à être plus sympa.*

Une grand-mère qui marchait sur le trottoir opposé regardait un Scilion virer à la folie furieuse. Il n'avait pas dit un mot mais son regard de dément en disait long, mieux valait ne pas l'approcher cet énergumène. Sauf que l'énergumène lançait des regards assassins à la vieille. Un peu plus et les flammes dont il était doté allait y apparaître.

Et "Aide ton prochain" c'est pour les chiens peut-être ?! C'est dans la Bible, faudrait penser à l'appliquer un peu où tu seras bonne pour le purgatoire grand-mère ! Se donner bonne conscience le dimanche à confesse ça suffit pas !!

Scilion et Raven arrivèrent enfin dans le hall de l'immeuble après avoir entendu la grand-mère partir dans la direction opposée en s'exclamant par des "oh bah ça alors, les gens de nos jours ! Quel malotru !" Seule la voix étouffée démontrait la peur que lui avait inspiré Scilion mais lui s'en moquait éperdument puisqu'il devait encore gagner le loft de Raven afin de le soigner. De tenter de le soigner. Y arriverait-il ? Tel était le problème. Il repensa à ses précédentes préoccupations à savoir, est-ce qu'il se définissait seulement à travers Raven ? Mais en regardant la cage d'escalier alors que l'ascenseur était en panne, il s'énerva encore une fois contre sa propre bêtise cette fois.

Mais qu'est-ce que je fous à penser à des trucs pareilles moi ! Qu'est-ce que je m'en tape de comment je vois les choses. Merde, si Raven y passe ça servira plus à rien de penser à tout ça.

Scilion ne prit pas la peine de vérifier si quelqu'un pouvait le voir, il déploya ses grandes ailes noires brillantes. Noires comme la mort, pensa l'ange déchu.

*Merde, pense pas à ça abruti*

Et toi si tu crèves ou si penses ne serait-ce qu'à te laisser crever parce que t'es fatigué, lança -t-il à Raven qu'il avait hissé sur son épaule, je te promets que j'irai te chercher jusqu'en Enfer ! T'as même pas intérêt à te relâcher, pigé ?!

Il n'était absolument pas certain que Raven pouvait encore l'entendre mais peu lui importait à ce moment-là tant qu'il vivait. Et pendant qu'il entrait dans la chambre de Raven, l'allongeait le plus doucement possible sur son lit, Scilion remarqua qu'une lumière blanche parcourait le torse de son amant qui se mit alors à se contracter. Scilion déchira la chemise, faisant sauter les boutons aux quatre coins de la pièce. Des éclairs parcouraient tout le haut du corps du Créateur et ses mains étaient serrées au point que chaque jointure de ses phalanges en était blanche à en voir les vaisseaux sanguins. Si Scilion n'avait pas déjà était au bord de la crise de nerf, il n'y aurait pas eu d'autres termes pour définir son état à ce moment-là.

Après un instant de totale léthargie de la part de l'ange, Scilion resta encore perplexe pendant un moment, incapable de déterminer ce dont Raven souffrait. La seule chose dont il était parfaitement sûr était que Raven souffrait puis soudain son corps se détendit alors que Scilion palpait son cou pour rechercher sans grande conviction un pouls régulier qui lui montrerait que tout n'était pas encore perdu. Que Raven n'était pas encore perdu. Que Scilion n'était pas encore perdu parce qu'à cet instant, il se sentait complètement perdu. Scilion n'était pas médecin, il n' y connaissait rien en maladie ou blessure dont pouvait souffrir un Créateur et sous ses yeux Raven semblait le quitter pour toujours.


NOONNN !!!!!!!!! Hurla Scilion qui cru tout d'abord que Raven était mort tant il ne bougeait plus mais il senti sous ses doigts un faible et lent, très lent rythme cardiaque... Scilion respirait un peu mieux, sa poitrine qui semblait vouloir exploser sous la pression comme son crâne, se détendit un peu mais là Scilion se souvenu d'un reportage sur les gens plongés dans le coma. Il sentit son propre coeur louper plusieurs pulsations ce qu'il avait sa,s doute déjà fait auparavant. Le traître, même lui commençait à s'enfuir pour ne pas voir ce qui se tramait inlassablement. A ce moment-là, Scilion entendit une petite complainte et quand il en chercha la provenance, il découvrit Hitchy et Scratchy allongés sur le lit contre la tête de Raven. Hitchy reniflait timidement de son nez rose les cheveux de Raven pendant que Scratchy y posait une patte dans l'attente d'une réaction. Scilion ne comprenait plus rien, ne ressentait plus rien, il était vide de tout ce qui faisait de lui un être vivant. Seul comptait la vie de Raven et voyant la réaction des chats qui étant connus pour s'allonger près des morts selon la légende, il hurla de plus belle sur les deux chatons.

Non, non, NON ! NE LE TOUCHEZ PAS !!!! VOUS ENTENDEZ ? IL N'EST PAS MORT ! IL N'EST PAS MORT ! FOUTEZ LE CAMP ! DÉGAGEZ ! DEHORS !

Scilion était en larme, il n'avait pas voulu être si dur, ni leur hurler dessus comme ça mais pourquoi faisaient-ils comme si Raven était déjà mort ? Hein, pourquoi ?! Et pourquoi lui, restait là sans rien faire ?! Scilion pensa vaguement au jour où lui avait failli mourir et où il avait ressuscité par miracle. Est-ce que Raven était passé par ce genre de sentiment quand il l'avait vu mourir ?! Scilion avait du mal à imaginer qu'un autre puise savoir ce que lui ressentait en ce moment. Comment pouvait-ton se remettre d'une telle douleur quand votre coeur est arraché?! Il ne savait toujours pas qui l'avait ramené d'outre-tombe mais il pensa que si Raven s'était vite remis de sa peur c'était parce que Scilion avait finalement survécu ou alors qu'il ne l'aimait pas comme lui l'aimait. C'est là qu'il se serait donner des gifles si cela aurait pu être vraiment utile car il venait seulement de réaliser qu'il existait sur Terre ou ailleurs, peu lui importait, une personne capable de ressusciter les morts. Qui ? Il ne le savait pas mais il avait une vague idée des personnes impliquées de près ou de loin et il comptait bien leur demander un coup de main.

Tremblant de tout ses membres, Scilion sortit son portable de sa poche, c'est qu'il aurait presque remercier Arès de lui en avoir fourni un, mais pas le temps de penser à ça. Au cours de sa mission de surveillance, il avait obtenu le numéro de Shane qu'il composa du mieux qu'il pu en s'y reprenant à plusieurs reprises. Une fois le numéro entré correctement il attendit que la jeune déesse réponde, une sonnerie.


*Décroche !*

Deuxième sonnerie...

*Bordel décroche !*

Troisième sonnerie...

Allez sale gamine tu vas répondre oui !
... Allo ! Qui c'est la sale gamine que je sache à qui je raccroche au nez abruti ?!
Shane? Allo ? Pardon, pardon ! Non attend, raccroche pas s'te plais j'ai besoin d'aide ! Il faut que tu m...
Scilion ?! Qu'est-ce que tu veux ? T'as eu comment mon numéro ? Tu me gonfle, je raccroche et rappelle pas ou ça va barder avec ma mère...
Non, s'te plais, il va mourir ! S'il te plais...


Shane resta muette un instant se demandant sûrement si c'était une blague mais pourquoi Scilion ferait ça ? A elle ? Et sa voix semblait vraiment au bord de la panique...

...Bon, ok ! Tu veux quoi ? Et parle plus doucement, je comprends à peine ce que tu racontes. Qui va mourir ?
Thurner, il faut que tu me dises qui m'a ramener à la vie et où je peux le trouver avant que ce soit trop tard ! Sinon, il va mourir tu comprends....

Thurner ?! Bon, peu importe ! Ecoute, d'abord tu parle plus doucement et tu me dis dans quel état il est ? Il respire ? Il bouge ? Est-ce qu'il est conscient au moins ?
Mais non il est inconscient ! Il a plein d'éclairs sur le corps et il bouge plus ! Mais il respire, son coeur bat mais peut-être que la personne qui m'a soigné peut réveiller un comateux s'il est dans le coma. Dis-moi qui c'est !


Shane soupira....

Désolée s'il est dans le coma il n'y a rien à faire, surtout si ce qu'il l'a blessé est surnaturel. Et celle qui t'a soigné a pu le faire parce qu'elle peut ressusciter un mort Scilion mais on ne ressuscite pas un comateux. Je ne sais pas quoi te dire de plus mais je ne peux rien faire pour toi, désolée.
Mais, mais... attends ! Je vais... Je vais retourner là-haut ! Ouais, voilà et tant pis pour le reste. Ils m'aideront peut-être...
Quoi ? T'es dingue ! Si tu retournes au Paradis, ils t'arracheront les ailes et...
Je m'en fous !!! Tu piges ?! Qu'ils me les arrache s'ils veulent, j'en ai rien à foutre t'entends ?!
Mais ils ne le soigneront pas s'il n'est pas un ange, tu connais les règles mieux que moi !


Soudain Scilion senti son cou le bruler furieusement là où Raven l'avait marqué d'un C entouré de deux ailes protectrices. La douleur lui arracha un cri.

...Ilion ! Scilion ! Scilion ! Eh qu'est-ce qui t'arrives ? Tu m'entends ?!
Sa marque, elle me brûle ! Elle a réapparu.
... Il t'as fait une marque ? J'ai entendu des trucs là-dessus, s'il t'as marqué alors vous liés de façon surnaturelle en quelque sorte. Essaye de te concentrer sur lui pour lui parler. Tu pourras peut-être le ramener si t'arrives à atteindre sa conscience. Ça existe chez les dieux et les anges aussi je crois.


La marque dans son cou le brulait, son cerveau était en ébullition et tout son corps ne semblait plus l'écouter mais après le conseil de Shane, il souffla et décida qu'il était de se reprendre s'il voulait sauver Raven. Il lâcha juste un simple "ok" à Shane puis raccrocha.

Etre connecté à Raven ? D'accord. Scilion prit une bonne minute pour se calmer du mieux qu'il le pouvait avec sa brulure et la situation en générale. Mais comme il ne voyait pas d'autres solutions, il se détendit et se concentra. Il n'avait pas vécu longtemps avec Raven mais il avait déjà pas mal de souvenirs avec lui dont la grande majorité était bien gratinée. De leur rencontre sur la fontaine de la place de la ville où Raven l'avait surprit en train d'espionner Shane, à son arrivée dans le loft après que Raven ait triché pour qu'il atterrisse dans son loft à lui uniquement, en passant par leurs autres rencontres, Scilion se disait qu'il était vraiment tombé sur le roi des manipulateurs. Cette seule pensée lui décrocha un immense sourire, puis il se remémora sa propre mort à nouveau et la tête de Raven quand il avait demandé pourquoi il n'état pas mort. Raven semblait furieux au fond et prêt à le renvoyer dans l'au-delà mais pendant qu'il pensait à tout ça et d'autres détails plus intimes, il senti quelqu'un en train de le regarder. Il était allongé à côté de Raven, les yeux fermé, il n'y avait qu'eux puisqu'il avait renvoyé manu-militari les chats mais pourtant il sentait une autre présence.

Il ouvrit les yeux, releva la tête et entre la conscience et l'inconscience, il vit un petit garçon qui pleurait. Le garçon semblait plutôt jeune et après réflexion, il avait la vague impression de le connaître. Mais ça n'avait aucun sens. Mais comme si tout ça en avait de toute façon ! La marque dans son cou n'avait absolument pas disparue, elle lui faisait au contraire de plus en plus mal, la douleur était lancinante et le brulait de l'intérieur au fur et à mesure qu'il plongeait dans l'inconscience à son tour mais l'enfant détournait son attention de sa douleur. Il pleurait à chaude larme en murmurant quelque chose que Scilion ne comprenait pas.


Eh petit ? Qu'est-ce que tu fais là ? Comment tu t'appelles ? Hein ! Dis-moi ton nom.

Le garçon essuya de son bras les larmes qui coulaient sur ses joues et leva les yeux.

Je veux rentrer à la maison, je veux voir Oka-San !!! Aide-moi s'il te plais ! Je veux voir Oka-San !

Hein ! Désolé je ne comprend pas le japonais mais....

Scilion regarda l'enfant un peu mieux, il avait ses yeux, ses yeux à lui !

Raven ! Raven ? C'est toi ? Ecoute, je ne sais pas qui est Oka-San mais je te promets de t'aider si tu te réveilles. Il faut que tu te réveilles, tu ne peux pas rester comme ça, allez viens avec moi, rentre avec moi Raven s'il te plais ! Et je t'aiderais à retrouver ta maison et ton Oka-San. Promis !

Scilion n'avait aucune idée de ce qu'il faisait, si tout ça était réel mais il lui semblait que c'était la seule chose qu'il pouvait faire de toute façon. Mais à ce moment-là, il se sentit aspiré du néant pour revenir à la réalité. Il ne voulait pas partir, il n'avait pas encore réussit à réveiller Raven et le petit garçon, qu'est-ce qu'il allait devenir ? Il n'en avait aucune idée quand il ouvrit les yeux à côté de Raven. Le Créateur avait l'air de dormir paisiblement quand Scilion le regarda. Le petit garçon avait disparu mais Raven n'avait plus ces éclairs qui parcouraient son corps, ni température. Son coeur et sa respiration était normale. L'ange passa plusieurs fois ses mains sur lui pour être certain qu'il respirait, qu'il allait bien pour autant qu'il le sache puis épuisé par tout ça, il se rallongea à côté de lui et une main sur sa joue opposée, son autre main dans la sienne et les lèvres sur sa joue la plus proche, il lui murmurait attendant une réponse.

Réveille-toi Raven, tu m'entends ? Réveille-toi ! De toute façon, où que tu ailles j'irai te chercher. T'as pas le droit de t'en aller sans moi. T'as pas le droit de jouer à cache-cache sans moi. Et je te préviens pour ce coup-là, tu me dois au moins trois chansons ! T'entends ? tu ne vas nulle-part sans moi ! T'es mon Créateur ! Et si je dois me faire arracher les ailes pour te soigner, je le ferais mais pas pour rien alors t'as intérêt à te réveiller. Je préférerais avoir un spectateur que j'apprécie si cette bande de chien doit me punir. Et puis... j'ai une certaine Oka-San à trouver et j'aimerais que tu m'expliques.

Scilion l'embrassait sur la joue, le cou attendant une réaction et oubliant complètement la douleur de la marque qui pourtant lui faisait terriblement mal.




Je vous ai déjà dis que j'aimais les chats ? Oui, même les gros chats ronchons.... <3



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


BAD boy gonna be good...?

BAD boy gonna be good...?

Masculin
Nombre de messages : 873
Pouvoirs :
Spoiler:
 

Missions : U.C
Mission remplie ? : Non

Un peu plus sur le perso ?
Je suis un(e) ....: Créateur confirmé
Artefacs / Armes / Potions / Formules acquises:
Niveau de magie : Niveau 3 - Aguerri

MessageSujet: Re: Nouvelle donne   Mer 26 Mai - 18:45

Il avait froid, tellement froid. Les sensations qui l'avaient quittés quelques instants auparavant revenaient avec plus de violence. Malgré lui, il se courba en deux, la douleur était revenue d'un coup. Lorsqu'il se redressa, lentement et avec moult précaution, l'enfant avait disparut, le laissant seul au centre d'un cercle de lumière blanche crue. Il se souvenait maintenant, lui aussi avait perdu sa mère... Il y avait bien longtemps maintenant.

Petit à petit la sensation de douleur et de froid s'atténua. Pris d'une fatigue subite, il s'assit en tailleur sur le sol. Sa tête retomba mollement contre son torse alors que ses yeux se refermaient d'eux-mêmes. Il allait sombrer dans le sommeil lorsqu'un bruit de pas le tira de ses pensées. Il ouvrit brusquement les yeux et redressa lentement la tête. Venant à sa rencontre, il distingua la silhouette d'une jeune femme. C'était au tour de Kalia de faire son apparition dans ce lieu étrange. Enfin... C'était Kalia sans être Kalia. La femme qui venait à lui était était nus pieds, vêtue d'une longue robe d'un bleu très claire, ses longs cheveux d'ébène flottant dans son dos et ornés d'une multitude de perles, une lueur totalement différente dans le regard. Arrivée devant lui, elle lança d'une voix sans réplique:


' Debout!'

Il planta son regard noir dans le siens et obéit.

***

Qu'est-ce qu'il faisait là? Où était Oka-san? Il voulait retourner chez lui ! Il ne comprenait pas... Depuis tout à l'heure, il allait et venait entre ses endroits effrayants et cette maison qu'il ne connaissait pas. Il y avait ce monsieur étrange qui lui faisait un peu peur mais il aimait bien ses yeux bleus comme le ciel. Reniflant, il essuya ses joues et son nez pour gommer les larmes qui coulaient abondamment de ses yeux pour répondez au monsieur aux yeux bleu quand brusquement deux petits chats lui sautèrent dessus en miaulant. Il cligna des yeux, étonné mais s'accroupit tout de même au sol. Il avait toujours aimé les chats mais Oka-san lui avait dit que c'était trop cher pour en avoir un à la maison. Une fois assit au sol, les chatons grimpèrent sur son t-shirt et vinrent se frotter à ses joues.

Il éclata de rire lorsque les langues râpeuses se mirent à lécher ses larmes, le chatouillant. Ils avaient soif? Il frotta à son tour son visage contre le pelage des animaux qui se mirent à faire un bruit de moteur. Tout sourire, il poussa sa témérité jusqu'à laisser ses doigts se glisser dans le pelage soyeux de l'un des chats. Aussitôt, le second vient réclamer à son tour des caresses, ce qu'il lui accorda bien volontiers.

***

Ah ! Elle était plus grande aussi ! Comme si elle pouvait lire dans ses pensées, la jeune femme esquissa un sourire. Elle tendit une main fine vers lui et la posa doucement sur son coeur. Il haussa un sourcil alors qu'elle lui lançait un regard désolé:

'Je t'ai pris quelques choses d'important, je m'en excuse...'

Alors que la jeune femme ôtée sa main, à son tour, il posa la sienne sur son coeur. Alors il n'avait pas rêver, on lui avait bien arracher quelque chose. Une chose précieuse. Ses doigts se crispèrent sur son tee-shirt et la main de la jeune femme face à lui se posa doucement sur sa joue:

' A trop vouloir renier ce que tu es, tu as par te perdre toi-même, n'est-ce pas?'

La main de Raven se desserra et son bras tomba mollement le long de son corps.


***

Finalement, il était assit à même le sol, les deux petits chats jouant gaiement avec lui, se roulant sur le dos pour lui réclamer des papouilles sur le ventre, cherchant à mordiller ses doigts, mais gentiment, sautant sur ses mains et lui amenant même des jouets pour qu'il les agite sous leurs nez.

Il en avait presque oublié le monsieur aux yeux bleu, plonger dans son jeu comme il l'était. Avisant les chaussures du monsieur, de belles baskets noir et bleu, il sursauta brusquement et leva un regard contrit vers le monsieur aux yeux bleu:


Pardon monsieur !'


Tenant fermement les deux petits contre lui, pour se donner du courage, il se releva doucement et se rapprocha à petit pas du monsieur aux yeux bleus. Serrant fortement les deux chatons contre lui, il répondit à la question du monsieur aux yeux bleu :

Je suis Tenshi et Oka-san c'est ma maman... Dis, monsieur aux yeux bleus, tu peux me dire où je suis s'il te plaît?'


***

Il avait enfin compris. Ce qu'elle avait fait, ce qu'elle lui avait arraché, volé. Il lui lança un regard haineux mais la demoiselle lui adressa un sourire un peu triste :

' Je suis désolée mais il le fallait pour que tu te souviennes.'

De nouveau, la main de la jeune femme se posa en douceur, sur sa joue cette fois, alors qu'il fronçait les sourcils, se demandant ce qu'il avait bien pu oublié de si important. La voix de l'inconnue s'éleva encore, douce et amusée:

' Cette chose si importante, si précieuse, que tu as préférée enfouir tout au fond de toi.. Il faut que tu t'en rappelles, c'est si important!'

La main se fit caresser sur sa peau alors qu'une voix résonné dans ce no man's land:


Réveille-toi Raven, tu m'entends ? Réveille-toi ! De toute façon, où que tu ailles j'irai te chercher. T'as pas le droit de t'en aller sans moi. T'as pas le droit de jouer à cache-cache sans moi. Et je te préviens pour ce coup-là, tu me dois au moins trois chansons ! T'entends ? tu ne vas nulle-part sans moi ! T'es mon Créateur ! Et si je dois me faire arracher les ailes pour te soigner, je le ferais mais pas pour rien alors t'as intérêt à te réveiller. Je préférerais avoir un spectateur que j'apprécie si cette bande de chien doit me punir. Et puis... j'ai une certaine Oka-San à trouver et j'aimerais que tu m'expliques.


Il leva les yeux vers le ciel, enfin l'absence de ciel, en souriant malgré lui, les sourcils froncés. Scilion. Dans un rire, la voix de l'inconnu s'éleva :

' Je crois qu'il pourra t'y aider!'

Sans comprendre, il fut soudain propulsé vers le haut, comme aspiré par le néant...

***

Une grande lueur illumina la piéce, lui faisant pousser un cri de panique. Les deux chats sautèrent de ses bras pour bondir sur un lit. Oh! Il y avait un monsieur malade ! Il avait fait du bruit! Ses deux amis vinrent se frotter au monsieur malade, ronronnant de bonheur. Celui bougea, murmura quelques mots incompréhensible puis ouvrit brusquement les yeux et souffla d'une voix qui lui fit peur :


'Scilion !'



Il est ange,
il est homme,
il est grincheux,
il est amant,
il est mien,
ne l'oublie pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi c'est
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Nouvelle donne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle donne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatio  :: Ne pas oublier le passé :: Chapitre 1 : C'est la ville du crime....-